News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Réaction au dernier communiqué du ministre gabonais de la défense, Ernest Mpouho Epigat

Le site de la Liberté - Marcel Djabioh le Mardi 5 Mai 2015 à 12:50 | Lu 4013 fois

Les feux de l'actualité étant braqués sur les obsèques d'André Mba Obame, nous n'avons pas pu réagir plus tôt, au dernier communiqué du ministre de la défense, visant à dégager la responsabilité de son ministère dans les interprétations qui ont cours, au sujet de la cargaison d'armes de guerre exposée au public le 21 avril 2015 sur une plage du cap Estérias. Ce que nous faisons dans cet article.



En effet, ce communiqué "lourdement" signé d'Ernest Mpouho Epigat, cite pêle-mêle plusieurs médias dont, Gabon Télévision qui est revenu sur ce sujet au cours de son émission « débat de presse » diffusé le samedi 25 avril ; le journal NKU'U le Messager qui dans son n°399 du lundi 27 avril en fait sa une sous le titre « des armes tombées du ciel » ; le journal Echos du nord dont la livraison n° 282 du lundi 27 avril 2015 traite "lourdement" cette actualité en y consacrant un article (P4) et un éditorial (P5) et l'hebdomadaire la loupe n°224 du mardi 28 avril qui y revient dans un encadré titré « scénario grotesque et déclarations contradictoires ».

Selon le ministre de la défense, les analyses faites par dans ces médias seraient d'une légèreté à son sens blâmables. Pour lui, « les médias suscités véhiculent l'idée selon laquelle, le Chef d'Etat Major de la Marine Nationale aurait déclaré que les armes ont été découvertes à bord d'un chalutier battant pavillon équato-guinéen avec un équipage chinois. C'est sur la base de cette supposée déclaration que le journal Echos du nord titre son article « le pouvoir pointe un doigt accusateur sur la Guinée Equatoriale ».

Le même communiqué précise "lourdement" que : « C'est dans le cadre de ses missions régaliennes de surveillance de nos côtes que la Marine Nationale vient d'arraisonner en l'espace d'un mois, des chalutiers pêchant illégalement dans nos eaux. La première fois, en collaboration avec l'Agence Nationale des Parcs Nationaux, dans la nuit du 27 au 28 mars 2015. La deuxième fois dans la nuit du 20 au 21 avril 2015. Ces arraisonnements ont toujours fait l'objet d'une diffusion au cours des journaux télévisés de Gabon Télévision.

Le fait que ces bateaux battent pavillon équato-guinée ne veut nullement dire qu'ils sont propriété du gouvernement de la Guinée Equatoriale. Aucune piste, ni sur l'origine ni sur les bénéficiaires de ces armes, n'a jusqu'alors été évoquée par les autorités qui se sont exprimés sur ce sujet. Dans son intervention, le Chef d'Etat Major de la Marine Nationale s'est borné à décrire le cadre général qui a conduit à la découverte de la cache d'armes sur l'ile Nendje et non dans un chalutier. »

La première observation qu'inspire ce communiqué, c'est que le ministre de la défense à "lourdement" et sciemment omis de citer les journaux proches du pouvoir, notamment « La Griffe », dont le directeur de publication est "lourdement" conseiller en communication de Bongo Ondimba II. Dans sa livraison N°646 du vendredi 24 avril, ce canard titrait à sa une « Découverte d'armes de guerre. Ping, suspect numéro UN ». L'attaché de presse de Mr le ministre ne lui aurait-il pas "lourdement" transmis une fiche sur cet article ? Sauf à mentir, le ministre a même bien lu cet article, et a préféré le passer sous silence.


La deuxième observation est que, le ministre, dans un plaidoyer médiocre, tente "lourdement" d'embellir le propos du le chef d’état-major de la Marine nationale, le général Yves Keba Malekou, qui avait bien affirmé le 21 avril 2015, que : « les armes auraient été découvertes après l’arraisonnement de chalutiers étrangers, battant pavillon équato-guinéen avec des équipages chinois qui pêchaient en toute illégalité dans la zone nord de Libreville, la semaine dernière ».

Ce qui signifie clairement et "lourdement" que, ces armes n'ont pas été retrouvées le jour de leur exposition au public sur une plage, mais bien au courant de la semaine d'avant le 21, donc celle du 13 au 20 avril 2015. A moins que pour Mr Ernest Mpouho Epigat, la nuit du 27 au 28 mars 2015 soit incluse dans la semaine qui précède la matinée du lundi 21 avril 2015 !!! Auquel cas, les émergents doivent inventer un calendrier dont les semaines comptent 24 jours.

La troisième observation est que, si le fait que les bateaux arraisonnés battent pavillon équato-guinée ne veut nullement dire qu'ils sont propriété du gouvernement de la Guinée Equatoriale, il n'en demeure pas moins qu'ils sont immatriculés en République Equato-Guinéenne et portent sur leurs mâts, le drapeau de ce pays qui quoi qu'on dise, porte la responsabilité des actes posés par ces bateaux en mer. Et l'article publié par « La Griffe » n'aide malheureusement pas Ernest Mpouho Epigat à jouer à « Ponce Pilate ». Questions "lourdement" bêtes et idiotes mais utiles, à missié le ministre de la défense :

1- « Où sont passées les cinq cent quarante six (546) armes extirpées de l'armurerie de la Garde Républicaine en juillet 2014 » ???
2- « Une enquête avait-elle été ouverte » ???
3- « Si oui, quelles en sont les conclusions et pourquoi le ministre de la défense n'a-t-il jamais communiqué sur cette affaire » ???
4- « Si non, pourquoi une enquête n'a-t-elle pas été ouverte » ???

Comme quoi, beaucoup communiquer ne signifie pas bien communiquer. Autant faire comme pour les nombreux crimes rituels dont on ne retrouve jamais, ni les assassins, ni les commanditaires, ni bénéficiaires des organes prélevés, du fait que les urines reviennent toujours sous les pieds de celui qui pisse. "LOURDEMENT VOTRE"

Mardi 5 Mai 2015
Marcel Djabioh
Vu (s) 4013 fois




1.Posté par v 5 le 05/05/2015 14:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien parlé et je suis d''accord avec toi. Les pédé-gistes sont sourds, aveugles, mais gros parleurs. Un homme perd sa dignité lorsque son cul est déviergé par son semblable ! Le gabon fait honte de nos jours, quel faux pays!

2.Posté par charly le 05/05/2015 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que MR MPOUHO ne se fasse pas entraîner dans les crimes et la chute d'ali bongo, qui est inéluctable.

3.Posté par ME DIBABE le 05/05/2015 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut avouer que le Gabon est LOURDEMENT t mal géré vraiment quelle LOURDE malédiction !

4.Posté par odikia le 06/05/2015 01:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ernest mpouho tchipp quelle stupidite...bAnde de pd...vous pensez que les gabonais ne savent pas qui est le commanditaire...tous des acteurs dont le reAlisateur "ali".


5.Posté par odikia le 06/05/2015 02:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Post 1 vs les termes que vs employez me semble familiers... Le gabon anti these de toutes les theses au monde

6.Posté par mbadinga le 06/05/2015 12:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elle est lourdement lourde cette lourde découverte des caisses lourdes de notre lourde armée. Ah lourd Gabon dans ses lourdes bourdes.

7.Posté par COLONEL GR le 06/05/2015 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers amis, avant de parler mal aux autres, je vous informe que le climat est lourd dans la GR. Les Gabonais nous sommes humiliés et sont maintenant des étrangers qui décident et nous soupçone de n'importe quoi. Il y'a beaucoup de tueries au gabon hein, mais il y en a qui ne sont pas d'accord comme moi. Mais c'est mauvais en cette momant.

8.Posté par THE WISE le 06/05/2015 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour cher compatriotes, le Gabon à touché le fond depuis 5 ans, et nous constatons que le peuple de ce pays, est le seul au monde; à être intellectuellement pauvre, et les derniers des idiots et cancres du continent.
Colonel GR, rien qu'à vous lire vous méritez une bonne claque pour vous remettre le cerveau à l'endroit.
Au lieu de venir pleurnicher comme un chiot; vous et vos acolytes gabonais de GR, devriez faire marcher vos cerveaux, pour une fois dans votre vie, pour mettre tous ces étrangers comme vous le dites, y compris le biafrai hors état de nuire. Qu'attendez vous? Bande de sans couilles, c'est dommage pour le Gabon, seul les femmes ont des couilles, et nous espérons que l'alternance sera porter par une femme, le Gabon en a bien besoin.

9.Posté par zedicus le 15/05/2015 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toute la province du Woleu-Ntem en particulier la population d'Oyem a encore le souvenir que le Président actuel après son coup d'Etat en 2009, a voulu faire renter un navire bourré d'un arsenal militaire pour déstabiliser notre pays en passant par la Guinée- Equatoriale. Mais fort heureusement, le numéro 1 Équato-guinéen a tout simplement confisquer cette cargaison car, ses armes devaient être utiliser contre les Fang du Gabon qui sont de plus en plus persécutés pour leur position de défiance contre l'imposture, le tribalisme et qui luttent activement pour l’instauration de l'Etat de Droit au Gabon et enregistrent le plus lourd tribu par l'assassinat de ses nombreux fils. Certaines hautes autorités de cette province en ont subi les foudres des autorités Guinéennes envoyés comme émissaires par le Gouvernement gabonais à fin d'acheminer ses armes au Gabon c'était solder par un échec. Et depuis lors, le Gouvernement gabonais multiplie toutes sortes d'accusations à l'encontre de la Guinée- Equatoriale de déstabiliser le Gabon. André Mba Obame n'est plus et on se souviendra toujours de lui comme un martyre politique dans l'histoire politique de notre pays. Il nous a enseigner qu'on pouvait parvenir à une alternance démocratique au Gabon par la voie des urnes, mais la réalité pratique nous a montrée le contraire. Alors, il est d'un devoir vital pour la survie du peuple Fang résidant au Gabon de réveiller notre velléité de constitution d'une unification de ce grand peuple présent dans trois pays d'Afrique Central et de construire un Etat Fort et prospère. AMO est venu avec une méthode non violente et vous l'aviez assassiné, attendez à plus téméraire que lui, car nous allons changer nos méthodes déductions à nos enfants en leurs invitant à se préparer à toutes sortes d’éventualités et approfondir nos relations avec tous les filles et fils Fang de l'Afrique Centrale. Votre Ali Bongo sait aujourd'hui avec le décès de Mba Obame que son pays était à deux doigts de plonger dans un chaos avec la la pression de la Guinée-Equatoriale et du Cameroun dont les Chefs d'Etats sont respectivement des Fang. Mais, que ceux qui pensent que cela ne peut pas arriver se trompent, car les incidences diplomatiques entre ses deux pays en sont des signes avant coureurs et de préparer les gabonaises et les gabonais à cette situation et moi de souligner que les antis- Fang ont-ils déjà une idée de leur terre d'exile?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...