News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Raymond Ndong Sima qualifie Billé Bi Zé d'amnesique invertébré.

Le site de la Liberté - Perspectives Gabon le Samedi 11 Juillet 2015 à 18:55 | Lu 8469 fois



Amnésie et nuances

Le propos de monsieur Bilie-By-Nzé lors de son insipide show de vendredi 10 juillet 2015 m’a surpris, je l’avoue. Comme un autre avant lui, il est revenu avec un culot qui n’a d’égal que sa traditionnelle légèreté, sur des déclarations intempestives qu’il avait faites en 2013 pour suggérer au Premier Ministre que j’étais de démissionner. Par la suite, passant par le chef de ma sécurité à l’époque, il avait fait des mains et des pieds pour venir me présenter des excuses discrètement.

Il était en effet venu dans l’après midi du 13 novembre 2013 nasiller des mots dont il a seul le secret pour se justifier et m’expliquer les pressions auxquelles son chef l’avait soumis pour faire sa mémorable déclaration. Et voilà qu’il s’affranchit de sa demande d’excuse et revient sur la suggestion qu’il m’avait faite de démissionner. Il devrait se revoir parler et constater qu’il avait utilisé la forme conditionnelle et non l’impératif. Sans doute ne s’agit-il là que de nuances pour lui à moins que ce ne soit une autre forme de son amnésie.

Et voilà que cet amnésique invétéré, mais qui sait se rappeler du plus offrant du moment, oublie cette démarche et se relance dans une voie qui l’amène de surcroit à faire étalage de son ignorance. Personne ne se souviendra du Premier Ministre NDONG SIMA qui n’a laissé aucune loi a-t-il martelé.

Hélas, l’initiative des projets de loi dans un gouvernement, faut-il le rappeler, est portée par un département ministériel. Le Premier Ministre s’engage dans les débats qui s’en suivent pour soutenir ce projet de loi et, au besoin, engage sa confiance. Le dernier exemple en date est, en France la loi MACRON. Bien qu’il s’agisse d’une loi de réforme particulièrement importante pour la majorité en France, ce n’est pas le Premier Ministre VALLS qui l’a portée mais son ministre de l’économie. Pourtant Monsieur VALLS a engagé la responsabilité de son gouvernement pour soutenir cette loi.

Il faut avoir la modestie de retourner à l’école pour y apprendre ce qu’on n’a pas compris. Pour paraphraser quelqu’un, nul ne l’a empêché de travailler, d’obtenir des diplômes etc.

Ce qui est regrettable c’est qu’une fois de plus, l’image du pays sort écornée de l’étalage au grand jour de tant d’ignorance. Comment celui qui porte la parole de la Présidence de la République peut-il à ce point ignorer les procédures relatives à l’élaboration des lois. Notons au passage que la Constitution (encore elle) ne connaît pas la présidence de la République mais consacre son titre II au Président de la République. Que quelqu’un s’adresse à moi, aux gabonais, au monde en qualité de porte-parole du Président de la République, je le comprends ; qu’un boucanier en vienne à occuper l’espace public en qualité de porte-parole de la présidence de la République, c’est à dire littéralement en tant que porte-parole des espaces administratifs où travaille le Président de la République et, de surcroit, affublé d’un drapeau national, c’est lamentable. A ce jeu, il peut aussi porter la parole des plantons de la présidence.

Pour finir, il faut rappeler à ceux qui ne l’ont pas compris que lorsque le Président de la République nomme un Premier Ministre, il l‘appelle et le lui notifie en application de l’article 15 de la Constitution. Cet article gagnerait à être mieux connu de tous les gabonais. Que dit-il :
« Le Président de la République nomme le Premier Ministre.
Il met fin à ses fonctions, de sa propre initiative, ou sur présentation par le Premier Ministre de la démission du gouvernement, ou à la suite d’un vote de défiance ou de l’adoption d’une motion de censure par l’Assemblée Nationale ».

En clair, quand le Président n’est pas satisfait de son Premier Ministre, il met fin à ses fonctions. D’un autre coté, si le Premier Ministre sent que la tâche est trop dure pour lui ou que la pression sur lui est trop forte (ce qui n’était pas mon cas) ou, pour toute autre raison, s’il préfère se retirer, il donne sa démission. Enfin quand l’Assemblée Nationale n’est pas satisfaite elle retire la confiance au Premier Ministre par un vote.

Nulle part dans cet article 15 et dans toute la Constitution, on ne parle d’un porte-parole jouant les intermédiaires. Mais ce sont des nuances dont ne s’embarrasse pas cette première lame de la galaxie émergente qui, comme je le souligne dans mon livre, s’est placée depuis longtemps au-dessus de toutes les lois du pays et n’a rien à faire de ces dispositions constitutionnelles.

Pour ma part, j’étais engagé en 2013 dans le vaste chantier des régularisations des situations administratives des agents publics. Ce dossier était important et j’avais à cœur de le conduire à son terme. Par conséquent, et en dépit des vexations de plus en plus grossières des uns et des autres en réponse à ma réprobation de leurs agissements, je n’ai pas voulu remettre à ce moment ma démission. J’observe d’ailleurs que depuis que j’ai été remplacé, ce dossier n’a plus bougé d’un centimètre et ceux qui, comme moi, n’ont pas perçu leurs rappels les attendent toujours. Il s’agit là de faits et non de spéculation politique.

Personne ne se souviendra du Premier Ministre Raymond NDONG SIMA ? Pas si sûr à moins bien sûr qu’il n’ait vacciné tous les agents publics à l’amnésie.

Raymond NDONG SIMA

Samedi 11 Juillet 2015
Perspectives Gabon
Vu (s) 8469 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par mourime sangou le 17/07/2015 02:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous demandons au PM de tenir la ligne devant ses imposteurs tantôt bi-nationnaux, tantôt avec des femmes étrangères, tantôt des sans papiers, tantôt des porteurs de mallettes devenus rois dans ce monde grâce aux intérêts des affidés.

Du moins, on retiendra en gros que le PM RNS, a une famille entièrement gabonaise, il a déjà fait ses preuves dans ce pays en participant à son développement.. Oui RNS a déjà permis à des jeunes gabonais de trouver du travail. Dans la gestion administrative, il a les clés du succès. Ce n'est ni un buveur de xxxxx, mais quelqu'un qui croit à la force du travail, à l'intelligence de l'homme et non à des croyances du moyen âge qui n'ont jamais fait décoller un avion mystique en Afrique noire.
Le vaudou apporter au gabon par accrombessi et samueuel DOSSOU, ont transformé le gabon en une terre des crimes de sang. Oui RNS peut sauver le bateau Gabon, en s'entourant des cadres des 9 provinces du gabon dans son parti. L'homme a du talent et des vertus. Il peut instaurer la justice, la souveraineté, l’indépendance et le génie créatrice des richesses par les nationaux. Au moment ou les bongos partiront, nous aurons 0 homme d'affaire de nationalité gabonaise de souche. si le PM RNS, venait aux affaires, il y aura plus de 10 000 hommes d'affaires de nationalité gabonaise pure souche. Nous avons la clé pour tenir ce pari de génie créatrice de richesse. Le moment viendra ou il sortira aux gabonais, qui seront avec lui, sa stratégie :
l'Etat de droit au Gabon de demain
L'indépendance totale du Gabon
La souveraineté totale du Gabon
L’intérêt général comme moteur de développement
Mise en place d'une politique de retour des cadres gabonais éparpillés de par le monde (Réduction de la fuite des cerveaux gabonais).
Atteinte de l'effectivité budgétaire au Gabon de demain
Développement harmonieux des 9 provinces du Gabon
Éradication des inégalités au Gabon
Eradication du pillage des ressources du Gabon
Instauration d'une monnaie xxxx
etc....

Je vous remercie.

Gabao

16.Posté par Voix de la nation le 16/07/2015 03:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AH Billie bi nze tu fait honte à ton chef vraiment tu te prend au ridicule billie.

15.Posté par eguegara le 14/07/2015 10:20 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous blague ou koi? Billy le kid sanfou, il faudrai d''abord qu il puisse analyser le sens profond de la répond de l''ex PM. Moi je compte sur ce mec pour une meilleur connerie à sa prochaine sorti. Ainsi son salaire est justifie

14.Posté par Me just me le 13/07/2015 18:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le vouvouzela de la présidence va toujours trouver des mots. Comme le ridicule ne tue pas au Gabon. Quel pays !!

13.Posté par MONEFAME le 13/07/2015 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 11, ce n'est pas aux FANG que BILIE BI NZE fait honte mais à son président. Je suis très étonné qu'une personnnalité de son niveau ait choisi délibérément comme crédo de ces interventions, l'injure et la médisance et la rélique de R.N.S est une bonne leçon. Mais comme le chien ne change pas sa façon de s'asseoir, que les gabonais s'attendre à de nouvelles bétises, pardonnez BILIE BI NZE, c'est tout ce qu'il sait faire.

12.Posté par lee bruce le 13/07/2015 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un bon mawashi geri à la funakoshi pourquoi pas, comme remède radical pour patient souffrant visiblement de psittacisme, devrait de toute évidence lui être administré sans délai afin de contrer ses innombrables et incessants accès de diarrhées verbales.

11.Posté par jany kopé le 12/07/2015 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a bilié bi zé huuuuuuuuuuuuuuu si tu portes les couilles réagis, tu as vraiment vendu l'honneur des Fangs.Tu n'es qu'un pauvre taulard aux couilles vides, rien dans le tibia, rentre dans tes petits souliers et mouf

10.Posté par ivan Mbaumaz le 12/07/2015 14:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Ce qui se concoit bien s''enonce clairement et les mots pour le dire, viennent aisement".
Mr le PM, tout est dit....seuls veux atteints de cecite intellectuelle atavique, ne percevraient pas la quintessence de ce cours.

9.Posté par NEM le 12/07/2015 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention, suite à l'acte commis sur Mr Ona Ondo à l'époque, Mr le Premier Ministre, Chef du gouvernement du moment n'a pas encore dit son dernier mot! Alors ne croyons pas qu'il dort mes amis. L'acte d'humiliation subit par cet acteur brillant plane toujours dans sa conscience. Un proverbe dit "qu'il est pire eau que l'eau qui dort". Alors que Bilé-bi-Nze sache que la hache de guerre n'est pas enterrée à propos de cette affaire. L'histoire avance!
Mr Ndong Sima, quant à vous, bravo pour votre clarté. Nous attendons votre décision pour la candidature à la Présidence de la République gabonaise.

8.Posté par ali claud bile bi ze la hont ne tu pas retourne apprendre se que tu n''as pas compris le 12/07/2015 12:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La honte ne tu pas retourne apprendre ce que tu n'as pas compris

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...