News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Raymond NDONG SIMA rassure les populations du woleu-Ntem

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 4 Août 2012 à 08:43 | Lu 1467 fois

Les populations de la province du Woleu-Ntem, venues en masse saluer et écouter le Premier ministre Raymond Ndong Sima à la place des fêtes de la ville d’Oyem vendredi dernier, sont rentrées rassurées de l’aboutissement des chantiers lancés en décembre 2010 par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba , à l’occasion de la tenue du deuxième conseil des ministres délocalisé.



Gabon : Raymond NDONG SIMA rassure les populations du woleu-Ntem
Après l’Ogooué-Maritime, la Nyanga, la Ngounié, le Premier ministre gabonais a séjourné, dans la journée du vendredi dernier, dans la province du Woleu-Ntem, sa province natale. A cette occasion, il a a rassuré les populations sur l’aboutissement des travaux engagés, ainsi que ceux appelés à être lancés très prochainement, conformément aux résultats du deuxième conseil des ministres délocalisé de décembre 2010, qui s’était tenu au palais présidentiel du quartier Mont-Miyélé dans le deuxième arrondissement.

Dans leurs propos de bienvenue, le maire du deuxième arrondissement, Moïse Ondo Essono et le notable sénateur de la commune, François Owono Nguema ont tenu à remercier en premier lieu, le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qui, au sortir des dernières consultations électorales du 17 décembre dernier, a porté son choix sur un natif de la province, en lui confiant les responsabilités de Premier ministre, chef du gouvernement.

En réponse à toutes ces interventions, le Premier ministre, qui a eu un accueil digne de son rang, a demandé aux woleu-ntemois de croire en la politique du chef de l’Etat qui, selon lui, est une politique économique et sociale au bénéfice de tous les gabonais, sans distinction aucune. Par ailleurs, il leur a demandé de faire la sourde d’oreille quant aux mauvaises langues qui, au lieu de faire avancer le Gabon, cultivent la division.

A la place des fêtes, le chef du gouvernement a déclaré qu’il n’était pas à Oyem pour des discours politiciens, mais pour s’enquérir de l’avancement des travaux dans la ville et rendre, compte au Chef de l’Etat qui est pour l’émergence de cette province .


Source : AGP

Samedi 4 Août 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1467 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par Koumba le 07/08/2012 17:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petula ... On sait que te la nièce de Ndong sima comme la mort ne viens jamais de loin tu viens le dénigrer ici malheureuse Ndong sima ki vous aident la

14.Posté par AVAME le 06/08/2012 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai confiance en NDONG SIMA. Le Woleu NTEM est derriere lui n'en deplaise à ses detracteurs.

13.Posté par LES AFFAIRES DE NOUS-MEMES NOUS-MEMES le 05/08/2012 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
GABON : NDONG SIMA UN DROLE DE GUIGNOL !
http://www.lesaffairesdenousmemesnousmemes.com/2012/08/gabon-ndong-sima-un-drole-de-guignol.html

RUES VIDES - COMMERCES FERMES - PAS DE DEFILE.

RESTONS DANS NOS MAISONS DE 06H00 A 14H00

12.Posté par pétula le 04/08/2012 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MENSONGE LES POP DU HAUT NTEM NE FERONT JAMAIS CONFIANCE AU PDG ET N'Y ADHÉRERONT JAMAIS , NE SUIVEZ PAS CES FAUSSES INFOS . MM DANS LA PROPRE FAMILLE DU PM NDONG SIMA JE PEU DIRE QU'IL ES LE SEUL PDGISTE ET JE SAIS DE QUOI JE PARLE ,DANS SON VILLAGE YEFFA CE SONT LES ANTI PDG ENCORE MOINS ALI OJOUKO .

11.Posté par volcanic le 04/08/2012 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi l equato PLO , le porte-parole-France de l ex-UN parle en permanence de mettre le Gabon en feu et à sang (c.f : articles sur gabonlibre) en affirment : " Tant pis si il y a des morts" ?:

03.08.2012
La Véritable Histoire d’un Rescapé de la Misère nommé OVONO Petit Lambert enfin Dévoilée


De plus en plus esseulé dans sa tour d’ivoire, MBA OBAME André Jean Claude n’a aujourd’hui plus confiance qu’en une seule personne : OVONO Petit Lambert dit PLO. Certains comprendront aisément les mauvais choix politique d’AMO à la lumière du point commun favori qui le lie à cet homme : Réussir l'incroyable pari de Faire voir la lune en plein Midi aux Gabonais crédules!

L’histoire étonnante de ce tranche-montagne condamné à vie par son prénom d’emprunt, commence un matin de 1956 (année officielle de sa naissance) à Ebebiyin, un village situé en pleine forêt de la Guinée-Equatoriale. C’est en ces lieux que notre ami à l’identité gabonaise usurpée, naquit sous le véritable nom de : BALTAZAR ISIDORO MANGUE EKORO.

Menacés par la dictature sanguinaire de l’ex Président de la Guinée Equatoriale, Macias NGUEMA BIYOGO qui régnait en maître dans le pays, le petit BALTAZAR prendra la fuite avec ses parents durant une nuit glaciale aussi courte que sa taille en 1969, pataugeant entre les lianes peu rassurantes de la forêt équatoriale où seuls les moustiques et la peur d’une mauvaise rencontre leur tenaient compagnie. Une seule destination hantait leur pensée et guidait leur pas : BITAM, ville de l’espoir, dans le Nord du Gabon à quelques encablures de son enfer natal. Les Bitamois offriront à Baltazar et sa famille l’hospitalité et même la nationalité gabonaise. C’est ainsi qu’inspirée de sa petite taille, la famille d’accueil du petit équato lui fera grâce d’un nom d’emprunt: OVONO petit Lambert.

Mais entre 1969 à nos jours, que s’est-il passé pour que le petit Baltazar devenu Lambert daigne oublier d’où il vient et qui l’a fait " roitelet " quelques années seulement après sa scolarité hypothétique et pathétique au CUSPOD ?

Ce pisse-froid, prêt à tout pour effleurer les cercles du pouvoir, demeure malgré son passé sulfureux rongé par certains complexes. En effet, dans l’ex parti de son gourou du moment, il est l’un des rares à n’avoir jamais connu la gloire du temps où tout le monde était à la soupe. Et ce complexe n’a malheureusement point contribué à améliorer l’image d’un besogneux au charisme comparable à celui d’une serpillère mouillée, une sorte de gueux revêtu par un coup de hasard, lorsque dans ses largesses parfois incomprises, le défunt Président Omar BONGO ONDIMBA fera de lui un éphémère Conseiller à la Présidence de la République sans l’avoir jamais rencontré, ni même lui avoir fait un signe de la main à travers les vitres de son bureau.

C’est d’ailleurs ALI BONGO ONDIMBA dès le début de son Magistère Présidentiel et dans sa chasse aux fumiers et fantômes de la Fonction Publique, qui mettra fin à cette supercherie bien huilée, grâce à laquelle l’équato devenu gabonais obèrera plusieurs années durant, les caisses du contribuable gabonais avec résidence à Paris.

Fort de ce palmarès pour le moins « modeste », petit BALTAZAR fait désormais figure de profane. Mais c’est sans compter sur sa volonté de devenir ce grand « Dircab» qui règlera à chacun ses comptes, qui aura la main mise sur la gestion politique du pays, qui règnera en maitre à la Présidence de la République, sa Présidence de la République à lui, celle de ses rêves mal colorés, celles de ses fantasmes illusoires. On comprend ainsi la fixation de l’homme sur l’actuel Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, jusqu’à lui prêter des pouvoirs et des actions virtuels fantasmagoriques !
Sans faire de psychologie, on pourrait alors imaginer aisément pourquoi petit BALTAZAR ne parvient guère à contenir ses propres désirs. Car même si l’on passait un imbécile au pilon comme on broie des grains dans un mortier, on n’arriverait pas à en extraire sa bêtise. Telle est aujourd’hui la caractéristique maîtresse de ce Clampin venu des tréfonds de la Guinée Equatoriale et qui met son outrecuidance au service des ténèbres pour vaticiner tel un charlatan, contre les intelligences de notre pays.

Mais attention, l’ambition de petit BALTAZAR n’est pas uniquement celle de quelqu’un qui, ne trouvant pas sa place dans la politique actuelle a décidé de se lancer dans le mercantilisme de mauvais aloi en faisant un usage satané de l’Obstruction. Il s’agit plutôt de quelqu’un dont le plan de vie repose sur une multitude de suppositions farfelues et de scénarios aussi invraisemblables les uns que les autres. On peut même dire dans son cas, que ce n’est plus l’espoir qui fait vivre mais les hallucinations qui font survivre. Car dans les chimères de ce futur « DC » entendez par là « Doyen des Chômeurs », son idole fera de lui l’équato-guinéen le plus célèbre du Gabon.
Ainsi, il ne sera plus question pour lui d’émettre des chèques sans provision mais plutôt de régler en cash ! Cash comme la brutalité de la réalité chaque matin à son réveil. A tel point qu’il ne dort plus, il consacre sa vie à baver et discourir des fiançailles de ses grands-mères, contre Ali BONGO ONDIMBA lorsqu’il ne s’en prend pas à son Directeur de Cabinet Maixent ACCROMBESSI, dans le seul but d’une part, de convaincre son mentor(AMOral) de la sincérité de son engagement, et d’autre part d’attirer l’attention du Chef de l’Etat. En effet, les demandes d’audience du petit BALTAZAR (dont la dernière en date du 5 Juillet 2012 à l’hôtel Georges V à Paris), restent jusqu’à lors sans suite, telle une tentative de braquage à arme blanche et visage découvert au siège de la Banque Mondiale (Imaginez le scénario de son échec)!


On pourrait d’ailleurs se poser la question de savoir ce que faisait notre ami tous les matins de la mi-juillet à Août 2009 au QG de campagne du Candidat Ali BONGO ONDIMBA à la Sablière ? Malheureusement pour lui, personne ne voulait le recevoir à tel point que même le chien du gardien avait reçu pour consigne de le pourchasser et le mordre à chacune de ses apparitions devant le QG.

Aujourd’hui malgré la misère dans laquelle il survit en France, on s’interroge sur la question de savoir pourquoi petit BALTAZAR ne rentrerait-il pas au Gabon ? D’après nos informations, l’impétrant serait sous le coup d’une condamnation par le Tribunal de Libreville pour avoir émis des chèques sans provision.
Sincèrement connaissant la magnanimité du Chef de l’Etat, et le manque de personne qualifiée en cirage de pompe au PDG il ne serait pas étonnant qu’un geste soit fait en la faveur de ce « Gabonais » économiquement faible, politiquement inexistant, et mentalement rabougri par une anesthésie générale de son intelligence, digne des plus grands hôpitaux indiens.


Monsieur BALTAZAR ISIDORO MANGUE EKORO "alias" Petit Lambert OVONO, vous vous reconnaîtrez certainement dans cette maxime inspirée de la Sainte Bible selon laquelle: « Le Chien retourne à ce qu’il a vomi et le Sot recommence ses Bêtises », alors cher petit BALTAZAR, préfériez-vous « retourner à ce que vous avez vomi », ou « recommencer vos Bêtises » ? La réponse probablement dans votre prochain torchon médiatique.

Respectueusement Vôtre.

Auteur : La Jeune Garde

Lien:http://lajeunegardenationale.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/08/03/la-veritable-histoire-d-un-rescape-de-la-misere-nomme-ovono.html

Sources: Ministère de l'Intérieur de Guinée Equatoriale/ Sous-Direction des Archives Nationales.

10.Posté par Alerte Info le 04/08/2012 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Urgent GABON: Ali BONGO prépare sa fuite du pays.
la situation est grave, selon une source du cabinet présidentiel, on apprend qu'Ali Bongo vient de s'acheter une somptueuse résidence dans un quartier chic d'Ankara capitale de la Turquie. Pendant qu'au Gabon, Ali Bongo tient un discours de fermeté, prépare-t-il en secret ses arrières en Turquie. On apprend aussi que l'équipage de son BOEING 777 a reçu pour consigne de se tenir prêt à partir à n'importe quel moment.

9.Posté par Ndambo le 04/08/2012 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oooooooh Seigneur Jesus ! jusqu'où ira cet homme ? C'est fou ce qui se passe au Gabon. Une mosquée à la Turquie ? Sniffffffffffff

8.Posté par Mlutherking le 04/08/2012 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ali n'a jamais été élu par le peuple gabonais pourquoi le laisser noyer le Gabon dans la misère et dans la pauvreté extrême. sa politique dite " émergente" qu'une fiction totale. On ne gouverne pas un pays avec des slogans creux, alors que la réalité Gabonaise est plus que triste. Quant à Ndong Sima il a choisi de continuer à maltraiter les Gabonais chez eux et de les rendre de plus en plus pauvres. ali et gouvernement sont une bande mafieux et de voyous au sommet de l’État. petit rappel: ce qui a été volé doit être rendu. on a jamais voulu un gorille comme président autoproclamé, tu partiras ali ben comme tu étais arrivé du Gabon.

7.Posté par Alerte Info le 04/08/2012 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'information vient de sortir, Ali bongo vient d'offrir une grande mosquée à la Turquie dont le cout est estimé à des centaines de milliards de Francs Cfa.
L'information a été révélé par le journal EDZOMBOLO, ce journal vient d'être suspendu par le CNC pour 6 mois, il est à noter que cette mosquée porte son nom et inauguré lors de sa visite en Turquie.
pendant que les étudiants réclament les meilleures conditions d'études, le manque de soins, d'écoles, et de logements etc. Ali Bongo s'amuse avec l'argent du contribuable gabonais

6.Posté par 9 routes le 04/08/2012 13:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'avenir agricole du Woleu-Ntem se voit hypothéquer par Olam alors que Ndong Sima est PM émergent.NZAME ATA'A WA!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...