News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon-Rapport McKinsey - 25 Pages - 18 milliards FCFA payé par l'Etat

Le site de la Liberté - am dworaczek-bendome le Jeudi 13 Mars 2014 à 09:10 | Lu 7870 fois



Faire un rideau de fumée !

Que d’espoir né de ce rapport ! - Pour montrer son engagement, son investissement personnel, telle une passionaria, la Première Dame du Gabon déclarait : "J’ai choisi d’être la voix des sans-voix. J’ai choisi d’être la voix de ces mères, de ces enfants, de ces anciens, de tous ceux qui se sentent oubliés et d’être le relais de leurs quotidiens, de leurs espoirs et de leurs rêves"
Avec une telle affirmation, elle n'a pas trouvé que ça faisait un peu désordre de commencer par débourser une somme aussi importante avant même de faire quoi que ce soit pour les populations concernées?

En effet, selon le député MASSALA TSAMBA, Présenté en grande pompe, le rapport portant sur la stratégie d’investissement humain conduit par le cabinet international McKinsey, sous la supervision personnel de Sylvia Bongo Ondimba aurait coûté : 18 milliards de F-CFA pour les 25 pages
Au détail ça fait : 720.000 F-CFA, la page

Réponse du nouveau Premier Ministre Gabonais , Mr. Daniel Ona Ondo : faux.
Le véritable prix serait de : 8 milliard de F-CFA – le coût par page est : 320 000 F-CFA, la page

Les gabonais se souviennent du rapport de Bernanrd Kouchner, qui à son temps avait fait couler beaucoup d’encre du fait de son montant : 2,6 millions d'euros pour 15 pages.
En se référant à cet épisode, est-on aujourd'hui entrain répéter les mêmes choses et de tourner en bourrique et de brouiller les gabonais avec un flot de paroles jusqu'à son étourdissement pour rien ?

Reprendre la mains avec des séquences médiatiques mensongères!

Après des élections locales qui ont mis en alerte le gouvernement et les mécontentement des populatiosn clairement exprimés, le président tenait à montrer son volontarisme, son empathie, son écoute, etc... Mais "chassez le naturel, il revient au galop"
A cet effet, un citoyen gabonais écrivait récemment ceci :
Séminaire par ci, forum par-là, rencontres, voyages, venues d'experts... théorie, théorie quand tu nous tiens. Pourquoi tant de balbutiement pour prendre les choses en main?
Que vous demande le peuple?
Pourquoi tant d'aveuglement face à la problématique sociale?
Nos autorités se rendent-elles compte que les gabonais les ignorent de plus en plus?
Et lorsqu'un peuple en arrive à ce sentiment, il faut s'en inquiéter parce que pour un rien tout peut voler en éclat.
Les diplômés sont assis à la maison, les prix augmentes sans que personnes ne disent quoi que ce soit, les routes (qui et pourtant ont fait l'objet d'un réaménagement) retrouvent leur trous habituels; tant les caniveaux sont bouchés, et les eaux qui sont là en permanence, le business du privé; écoles et structures de santé.
On est en droit de se demander si l'Etat réel existe?
Parce que, jusqu'à ce jour, il nous semble que c'est juste l'Etat officiel qui brille.

A ce jeu de dupe ou de posture, les mêmes tirent toujours cependant leurs épingles du jeu et comme d'habitude (les pouvoirs en place et leurs associés du moment).
Sous Omar Bongo, ce fut Bernard Kouchner et aujourd’hui sous Ali bongo Ondimba et son épouse Sylvia, c’est cabinet McKinsey.

Qu'on se mette à la place de tous les gabonais, si les montants (18 milliards ou 8 milliards) mentionnés ci-dessus sont exacts, ils confortent aisément l'impression de l'enfumage exprimé ci et là.
le nouveau Contrat Social relancé par le président gabonais a créée un espoir, cependant il est fort a parié qu'il finira lui aussi a un gigantesque désillusion.

GABON-RAPPORT-PAUVRETE

AM DWORACZEK-BENDOME




Jeudi 13 Mars 2014
am dworaczek-bendome
Vu (s) 7870 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par Edzodzomo-Ela le 14/03/2014 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De l’encanaillement.
Dans son ouvrage : La Révolte des masses, l’un des plus célèbres ouvrages de philosophie politique parus au XXe siècle, publié pour la première fois en 1929, José ORTEGA Y GASSET, prenant l’exemple du peuple espagnol écrit :
« L’encanaillement n’est rien d’autre que l’acceptation, en tant qu’état habituel et normal, une irrégularité, une chose qui continue d’apparaître anormale, mais que l’on continue d’accepter. Or, comme il n’est pas possible de convertir en une saine normalité ce qui, dans son sens même, est criminel et anormal, l’individu décide de s’adapter lui-même à la faute essentielle et de devenir ainsi « partie intégrante » du crime et de l’irrégularité qu’il entraîne. C’est là un mécanisme semblable à celui que l’adage populaire énonce lorsqu’il dit qu’ « un mensonge en produit cent ». Toutes les nations ont traversé des époques pendant lesquelles quelqu’un qui ne devait pas les commander aspirait pourtant a le faire. Mais un fort instinct leur fit concentrer sur-le- champ leurs énergies et expulser cette illégitime prétention au commandement. Elles repoussèrent l’irrégularité transitoire et reconstruisirent ainsi leur morale publique.
Mais l’Espagnol a fait tout le contraire : au lieu de s’opposer à être commandé par quelqu’un qui lui répugnait dans son for intérieur, il a préféré falsifier depuis des décennies tout le reste de son être pour l’accommoder à cette fraude initiale. Tant que cet état de choses persistera dans notre pays, il sera vain d’espérer quoi que ce soit des hommes de notre race. Une société dont l’Etat, dont le pouvoir de commandement est constitutivement frauduleux, ne peut pas avoir la vigueur, l’élasticité nécessaire pour la difficile besogne de se soutenir honorablement dans l’histoire. »
Il en a été de même du peuple gabonais depuis 1967, avec le pouvoir irrégulier mis en place par l’ancienne puissance coloniale, dans des conditions que l’on sait, contre la volonté du peuple gabonais.
Au Gabon, depuis 1967, la majorité du peuple gabonais subi cette fraude initiale, alors qu’une petite minorité de compradores l’a cautionné en s’y intégrant corps et âme.
Aujourd’hui, comme tous les autres peuples, nous devons nous aussi concentrer nos énergies et expulser cette illégitime prétention au commandement de notre peuple depuis plus de 41 ans.
Nous vivons depuis plus de 41 ans cette vérité énoncée par le philosophe espagnole à savoir : - Une société dont l’Etat, dont le pouvoir de commandement est constitutivement frauduleux, ne peut pas avoir la vigueur, l’élasticité nécessaires pour la difficile besogne de se soutenir honorablement dans l’histoire. -
Aujourd’hui, comme tous les autres peuples, nous devons nous aussi concentrer nos énergies et expulser cette illégitime prétention au commandement de notre peuple depuis plus de 46 ans.
Parce que le système Bongo assimile le pouvoir d’Etat à une possession de monarque, que pour Bongo, le pouvoir et les fonctions de chef d’Etat sont une maîtrise. Ce que conteste déjà Rousseau qui affirme : « un peuple libre obéit mais il ne sert pas ; il a des chefs, non des maîtres ; il obéit aux lois mais il obéit qu’aux lois… »
Nous pouvons et devons absolument repousser l’irrégularité, et bâtir notre morale publique.
Il nous faudra peut être nous contenter au début de petits actes de courage et de bravoure, en confirmant aux yeux du monde que nous disons définitivement non au mensonge et à l’imposture. Il faut aujourd’hui réfuter l’encanaillement dans lequel notre pays s’est englué depuis 46 ans. Et il arrive fréquemment que, sans ces petits actes de courage et de bravoure, l’immense cortège des événements qui déterminent les changements fondamentaux dans les structures économiques et politiques d’un pays ne se mettent jamais en route.
C’est pourquoi, Gabonaise, Gabonais, si c’est non comme je le crois, qui nous permettra d’expulser cette illégitime prétention au commandement dans notre pays depuis plus de trois décennies, disons non. Nous devons maintenant refuser à obtenir le prétendu bien être de nos masses au prix de l’asservissement des esprits. La fameuse « paix des cimetières » que prône le potentat.
Nous sommes appelés à construire une société juste et fraternelle où chacun a sa place, où chacun vit mieux, où une solidarité traditionnellement ancrée dans l’âme du peuple est retrouvée, dans un partage librement consenti qui ne devrait pas faire défaut.
Si nous le voulons, bien sûr, car c’est aussi et avant tout de volonté réelle de changement pour le progrès qu’il s’agit, nous devons savoir que cela demandera, au stade actuel des choses, des efforts sur nous-mêmes, sur nos peurs. Il faut que nous soyons disposés à faire des choix qui seront parfois difficiles, c’est-à-dire qu’il nous faut de la clarté et du courage. Pour effectuer les changements qui permettent une évolution positive de notre société, une politique, la vraie, sera nécessaire. Pour ce faire, il faut une « Révolution. » Dans son sens politique, la révolution apparaît comme un choix extrême et dissident, pratiqué après l’échec de toute tentative légale de réforme. Nous en sommes à cette situation au Gabon avec le régime Bongo. Finies les jérémiades et les perpétuelles indications des méfaits du régimes par nos pseudo-intellectuels. Le temps est à la « révolution » pour renverser le régime ignoble et prédateur qui régente depuis presque un demi-siècle le Gabon.

12.Posté par romabiko le 14/03/2014 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au post 1 je dit ce qui suit: sais tu que la première dame du Gabon fait parti des actionnaire de ce cabinet?
Sais tu que le chiffre donnés sur le chômage sont en dessous de la valeur réelle cf donnée banque mondiale 2005/2006 ( 37% de chômeur , fait aussi un tour à l'ONE quant ya appel à candidature) mais la chose s'est même empirée de cette date à aujourd'hui.
QUELS SONT LES GRAND PROJETS QUI SONT EN COURS DEPUIS BIENTÖT CIN ANS ET DONT ON NE VOIT JAMAIS LES RESULTATS, C'est une façon de détourner l'argent issu des prêt des institutions internationales depuis kan a t-on besoin de plus de l'équivalent d'un mandat présidentiel au ETAT UNIS ( 5 ANS, 2009/ 2014) pour réaliser trois ponts inachevés?
LES BUDGETs pour la construction des logement sont affecté par année à raison du montant de 5000 logement par an sans résultat, en 5 ans ( 2009/2014) un calcul simple nous montre qu'on aurai déja 5000X5=25000 logement ou en est-on grand projet en cours s'il te plait va voir si ya encore une place à melen vous souffrez de la démance

11.Posté par mbongobadolimiang le 14/03/2014 00:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
8 ou 16 milliards pour un rapport? Ah non cela aurait pu loger des gabonais. Arretons cet amateurisme tous nos problemes ne sont pas nouveaux il existe de nombreuses etudes qui croupissent dans ds tiroirs. Agissons contre la pauvreté et non dilapider

10.Posté par mbongobadolimiang le 14/03/2014 00:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas sûr qu un Breton ou un Corse venu de l hexagone puisse mieux connaitre la pauvreté qu un habitant de Kinguelè ou Cocotiers. Le Gabonais vit tout cela au quotidien . On a besoin des solutions les problems st connus deja depuis longtemps

9.Posté par mbongobadolimiang le 14/03/2014 00:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mlutherking je suis d avis avec vous car je ne regarde que la chaine equato guineenne de portée internationale Africa 24. Franchement ce que theodoro est en train de faire dans son pays est extraordinaire. Son emergence en 2020 se realisera et nous ?

8.Posté par Mlutherking le 13/03/2014 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ mikoumadong, il faut continuer à rêver le système diabolique des bongos ne changera rien au Gabon. ce système doit disparaître pour que le Gabon puisse changer véritablement: ça ne sert à rien d'appeler les gens qui ne te regardent pas, ce ne sert à rien d’interpeller les gens qui ne t'entendent pas et ne t'écoutent pas. On ne dirige ou ne développe pas un pays avec des slogans creux ou avides mais avec les actes: depuis que le pdg dirige le Gabon pendant près de 50 ans, le Gabon ne se développe pas mais immerge de plus en plus, ce n'est pas une critique mais des faits réels du Gabon.

ps: ce qui se passe en Guinée Equatoriale actuellement doit interpeller tous les Gabonais!!!!

7.Posté par La nausée de Sartre. le 13/03/2014 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mikoumadong, Trouves-tu normal que Sylvia s'interfère pour un rapport qui concerne les gabonais? Je n'ose pas dire qu'elle n'est pas gabonaise, pas du tout, mais elle est très mal placée pour le faire. Le département de sociologie de l'UOB par exemple, a des spécialistes en la matière. Je soutiens clairement le commentaire d'edmankoo : nous avons des services compétents pour le faire. Développement durable, planification etc. Tu penses que dans ces services il n'y a pas de gabonais compétents ? ça ne m'étonne pas parce que tu es arrogant, à la limite insultant quand tu demandes aux diplômés d'aller cultiver des légumes; se dessines en toi les traits d'un bongoisme exécrable, "faire d'un chien un homme, d'un homme un chien". Tu sais combien de fois ces diplomés que tu réduis aux "inutiles" ont sacrifié leur vie pour être ne fut-ce qu'à l'aise? Assurer l'avenir de leurs enfants? Excuses-moi pour ton manque de gêne, ta petitesse d'esprit. Je te conseille de lire Le savant inutile de Jean René Ovono Mendame, tu comprendras que ça fait mal d'être au chômage avec des diplômes ("le roman n'est jamais aussi faux que lorsqu'il a l'air le plus vrai''). Fais une introspection mon frère, ne sois pas dans une réceptivité béate, mésintelligente, passivement happé par le vent mensonger des Bongo. A défaut d'être grossier, sois stp, défait des chaînes des Bongo. Si tu me permets, je te demande de lire un dernier texte : Le spectateur émancipé de Jacques Rancière, ce livre t'aidera mieux à comprendre les rapports entre politique et régime social et de savoir que ton vécu quotidien est largement détourné, bref, tu n'as même pas besoin de lire tout ça, ton quotidien avec les rats, avec les eaux croupissantes, avec les caniveaux, les moustiques, la morbidité de Libreville témoignent que toi et moi vivons bien la merde, reclus, prématurément morts dans le système Bongo. Quelle nausée!

Je compte bien échanger avec toi mikoumadong. Fraternellement !!!

6.Posté par LE PANAFRICAIN le 13/03/2014 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUAND JE VOUS DIT QUE LE GABONAIS EST MAUDIT. S'IL EST QUELQUE CHOSE DONT LA FRANCE PEUT ETRE FIERE, C'EST D'AVOIR REUSSI L'ACCULTURATION OU L'ALIENATION CULTURELLE DES GABONAIS.
VOICI CE QUE PENSERAIT LE PROFESSEUR CHEICKH ANTA DIOP A PROPOS DES GABONAIS:

LE MAL QUE LE COLON A FAIT AUX GABONAIS EST PLUS PROFOND QU'ON NE LE PENSE; L'ALIENATION CULTURELLE EST PARTIE PRENANTE DANS LA SUBSTANCE ET DANS L'AME DE L'ELITE GABONAISE.
SOUVENT L'INTELLECTUEL GABONAIS RESSEMBLE UN PEU A CET ESCLAVE DU 19 EME SIECLE, QUI LIBERE, VA JUSQU'AU PAS DE LA PORTE; ET PUIS REVIENT A LA MAISON PARCE QU'IL NE SAIT PAS OU ALLER. (EX: LEON MBA ETAIT CONTRE L'INDEPENDANCE DU GABON)
DEPUIS LE TEMPS QU'IL A PERDU LA LIBERTE;
DEPUIS LE TEMPS QU'IL A ACQUIS LES REGLES DE LA SUBORDINATION;(EX: OBO)
DEPUIS LE TEMPS QU'IL A APPRIS A PENSER A TRAVER SON MAITRE (EX: ALI9)
C'EST UN PEU QUI ARRIVE A L'ELITE GABONAISE DANS SON ENSEMBLE. CAR ELLE EST PERSUADEE QUE POUR QU'UNE VERITE SOIT VALABLE ET OBJECTIVE, IL FAUT QU'ELLE SONNE "BLANCHE".
SUR DES QUESTIONS CONTROVERSEES AU NIVEAU NATIONAL, LES GABONAIS DEVRAIENT ACCEDER A LA VERITE PAR LEUR PROPRE INVESTIGATION OU CONNAISSANCE DIRECTE.
CETTE TARE A COMMENCE AVEC LEON MBA, S'EST POURSUIVI AVEC OBO ET SYSTEME, AUJOURD'HUI CA CONTINUE AVEC LE PRINCE.
DERRIERE CES ETUDES CE CACHE UN GISEMENT DE LA CORRUPTION; "JE TE DONNE LE MARCHE ET TU REVERSES UNE PARTIE DANS MON COMPTE QUI SE TROUVE DANS UN PARADIS FISCAL."
AU MOMENT OU ON DIT QUE LES GABONAIS SOUFFRENT, ON NE PEUT PAS METTRE AUTANT D'ARGENT DANS L'EQUIVALENT D'UN RAPPORT DE STAGE D'UN ETUDIANT DE 1EME ANNEE D'UNIVERSITE.
LE GABON FORME DES CADRES, IL FAUT LEUR DONNER LES MOYENS D'EXPRIMER LEURS TALENTS.
JAMAIS LES AUTRES VIENDRONT CHERCHER DES GABONAIS OU DES AFRICAINS POUR FAIRE CE GENRE D'ETUDES CHEZ EUX.

PITIE POUR CE PAYS MAUDIT !!!!

5.Posté par edmankoo le 13/03/2014 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Déjà c'est pas 720.000 fcfa mais bien 720.000.000 Fcfa la page ?!? soit la construction de 40 pavillons de 16.000.000 Fca. Certains n'ont pas compris que ce n'est pas tant le coût réel du rapport qui vaut autant mai bien, une couverture comme c'est si bien le faire les Ong. Mais sinon avait-on besoin d'experts venus de si loin pour nous expliquer notre propre pauvreté. N'a-t-on toujours pas les techniciens et un service ministériel pour démontrer notre immaturité ? N'a-t-on pas de service de la statistique, de la démographie rurale, du chômage, du social,etc, et que dirai-je d'autres des éléments utiles pour l'analyse d'un tel rapport ? Franchement nous avons suivi l'exposé à la télé. Qu'ont-ils dits d'édifiants ou de novateurs? On avait d'ailleurs l'impression qu'il s'agissait d'un cours de 6e dont le professeur exposait les règles d’arithmétiques à ses élèves cancres. En ts les cas, la plupart de ceux-là qui suivaient la belle démonstration technico-embrouillarde n'ont rien retenu. @Mikoumadong, veuillez vous coudre les lèvres, tu sembles trop naïfs. Ou tu es encore jeune ou tu le fais exprès à bon escient.

4.Posté par N'Nsa le 13/03/2014 15:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mikoumadong
Vous avez l'air d'insister dans votre voie...
Peu importe le montant exacte déboursé (18 Milliards ou 8 Milliards comme l'affirme Ona Ondo) c'est trop ! Et ça mérite d'être dénocé.

Vu la paupérisation sans cesse croissante des gabonais, êtes-vous sur que l'état puisse avoir besoin d'un rapport d'une quelconque institution que ce soit pour lutter contre ces injustices sociales ?
Ça sent la corruption à des kilomètres.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...