News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : RTG, les journaleux, chantres du Parti Démocratique Gabonais

Le site de la Liberté - D'AKOK. le Mercredi 13 Février 2013 à 09:32 | Lu 1262 fois

A la solde du pouvoir depuis sa création, la Radio Télévision Gabonaise ne serait même pas suivie par ses propres journalistes qui, depuis l'arrivée du cable au Gabon, préfèrent les chaines européennes à leur propre production.



Gabon : RTG, les journaleux, chantres du Parti Démocratique Gabonais
La dépersonnalisation du pouvoir, un préalable à toute avancée politique au Gabon. C'est le thème que les gens des médias devaient inscrire au débat en cette journée mondiale des médias. Un thème qui aurait permis de briser les tabous qui minent le milieu de la presse au Gabon.

Les journalistes du Gabon sont-ils aussi mauvais ? Pourquoi les gabonais n'ont-ils pas la bonne information en temps réel ?que se passe -t-il dans ces maisons de Radio et de Télévision ? Nous avons cherché à recueillir l'avis des Gabonais à ce sujet et surtout ceux des personnes concernées : les journalistes.

Pour la majorité des gabonais intérrogée, le problème d'information, et surtout de l'information "crédible" ne se pose plus. Avec la diffusion de La Radio France Internationale sur le réseau local et en boucle, chaque gabonais est informé de l'actualité dans le monde à chaque minute. La chaine Française "France 24 diffuse également en boucle l'actualité internationale. Sur le plan nationale, le téléphone portable a facilité les communications avec l'arrière pays.

Les informations des provinces sont ralayées par les ressortissants de chacune de ces provinces. La presse privée s'organise et participe à la diffusion de l'information, malgré le problème de distribution qui limite leur accès à un plus grand nombre.

Les thèmes traités sont aussi beaucoup plus orientés vers la politique. La chaine privée TV+, plus proche de l'évènement participe à l'information, mais les suspensions dont elle fait régulièrement l'objet perturbent son fonctionnement. Près de 40 chaines de radios et de télévisions émettent sur le territoire national.

S'il y avait l'audimat au Gabon, le pourcentage des telespectateurs que recceuillerait les chaines publiques gabonaises ne tournerait pas autour de 2%. Les gabonais se sont détournés de la RTG. Seul le communiqué final du conseil des ministres intéresse les familles, notamment le volet "mesures individuelles".

A l'origine de cette rupture, la nature de l'information diffusée. Ainsi que l'a indiqué hier soir sur son antenne le Directeur Général de la RTG, les médias d'Etat sont les relais du pouvoir. Les fonctionnaires exerçant à la RTG sont, pour les personnes interrogées, des chantres du partis. L'actualité commence par l'instance activité du Chef de l'Etat, ensuite les activités de ses ministres, des gouverneurs etc.

L'actualité du PDG prend le relais avec les remises de dons, les remerciements des députés à l'électorat etc. Toute chose qui ne peut qu'irriter la personne à la recherche de l'information. Les évènements importants, avant leur diffusion, sont passés au crible. La censure et l'autocensure sont systématiques.

Les journalistes, qui pour certains, ont été formés à Douala, Dakar, Lille 1, sont traités en fonction de leur conviction politique et non de la compétence. Comme dans l'ensemble de l'administration, le mérité n'est pas valorisé. C'est ainsi que l'on peut grattifier un présentateur ou un animateur non formé, à la place des journalistes. Toute chose qui crée la démotivation.

La dépersonnalisation du pouvoir rendrait les journalistes de l'Etat un peu libre. Le Président de la République est confondu à l'Etat. On ne peut critiquer l'action de l'Etat sans que les membres du gouvernement et les Hommes politiques du parti au pouvoir se sentent indexer.

La confusion créée autour du Président et de l'Etat, fait que l'on n'arrive pas au Gabon à déterminer les niveaux de responsabilité. Le président doit-il décider sur tout et de tout ? Quel est le véritable rôle du premier ministre ? Quelle est la marge de manoeuvre des membres du gouvernement ? L'administration centrale doit-elle être politisée ?
Qui fait sérieusement quoi? ce sont autant de questions certes sensibles, mais qui nécessitent des réponses.

Mercredi 13 Février 2013
D'AKOK.
Vu (s) 1262 fois




1.Posté par math le 13/02/2013 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
patrick simangoye une vrai tare a la solde de bongo ali parfois je me demande si ce journaleux ne leche pas le cul d ali on ne peux pas faire l eloge d un humain comme ça enfin je comprend c est son dieu moussa nziengui quelle honte je vis au gabon depuis qu on a les chaines exterieurs je ne sais plus sur quelle chaine on capte telegabon vous dire à quel point on na rien a foutre de cette chaine pdgtv

2.Posté par julie OWANGUA le 13/02/2013 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces pseudo journalistes méritent la pendaison car ne servent à rien il devraient être lapider .

3.Posté par Joe le 14/02/2013 07:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pensais être le seul à croire ce gar de Simangoye était un gros trou. Un exemple de médiocrité au service de la destruction du pays. Des bandes de soulards qui crèvent les timpans des gens. de la merde quoi !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...