Connectez-vous S'inscrire
Notez

Gabon : Qui est vraiment Jean Marie Adzé, l'ambassadeur du Gabon en France : escroc ou diplomate?




Gabon : Qui est vraiment Jean Marie Adzé, l'ambassadeur du Gabon en France : escroc ou diplomate?
Son ambition : entrer au gouvernement après la future et "brillante" réélection du Mollah Omar Bongo, lors de la présidentielle prévue pour décembre 2005. En attendant, JMA joue la montre. Et voyage. Beaucoup. Nommé Ambassadeur Haut représentant du Gabon en France depuis février 2002, c'est avec la délicatesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine que cet ancien sportif de haut niveau a fait une entrée fracassante dans le petit monde feutré de la diplomatie.

A peine débarqué, il procède au nettoyage des écuries. Très vite le personnel est mis au pas : mutations, fiches de pointage, rappels à l'ordre, sanctions. En quelques mois, le 26 bis de l'Avenue Raphaël prend des allures d'une véritable mission diplomatique. L'accueil - même téléphonique - est d'excellente tenue. Et le personnel, bien que terrorisé, affiche un professionnalisme exemplaire. Jean- Marie Adzé est aux anges ! Les critiques ?

Il a appris à vivre avec. Directeur de cabinet civil adjoint chargé des affaires administratives et politiques du président entre 1994 et 2002, il était surnommé "La Cassette" : une allusion claire au rôle de caissier qu'il remplissait lors des déplacements du Mollah à l'étranger. Depuis cette époque, quelques vilenies ont circulé à son sujet, et son train de vie a régulièrement fait l'objet de sévères diatribes.

Né d'un père congolais et d'une Gabonaise originaire d'Akiéni [sudest], Jean-Marie Adzé est un pur produit du système Bongo. Après des études de droit au Gabon et en France, il entre dans la vie professionnelle en 1987 comme assistant du directeur de la Banque nationale de crédit rural [BNCR]. Il a de très mauvaises relations avec Jacques Diouf, son patron de l'époque. Mais son calvaire va prendre fin en 1991 lorsqu'il est appelé à intégrer le cabinet présidentiel, dans le sillage de son cousin Léon-Paul Ngoulakia. Il passe trois ans comme directeur adjoint du cabinet politique du chef de l'Etat avant de devenir super-intendant. " La Cassette ".

Pendant près d'une décennie il s'est occupé comme il a pu. Parfois, pour échapper à la routine, il invitait des artistes congolais à venir se produire en concert au Gabon pour le plus grand bonheur des jouvencelles mélomanes qui ne manquaient pas, au passage, d'aller "remercier" l'organisateur. Ambassadeur devenu, Jean-Marie a d'autres poissons à frire, à commencer par représenter "hautement " et dignement le Gabon en France, au Portugal et auprès de l'Organisation internationale de la francophonie, qui recouvrent son champ de compétence. Ou "d'incompétence", pestent ses détracteurs. Et ils sont légion, ces "malpolis" qui ne manquent pas de pointer un doigt accusateur sur les manquements de "son Excellence".

Premier constat : une fois installé aux commandes, le Haut représentant de la République gabonaise a installé sa task force. Des hommes et des femmes arrivés du pays dans ses bagages. Dès lors, le personnel de l'ambassade se scinde en deux, la césure entre les pro et les anti- Adzé est nette. La suite est un enchaînement ininterrompu de comportements irresponsables. Quelques exemples ? Le jour de la remise de ses lettres de créances au président français, "Monsieur l'ambassadeur" organise des agapes dans un grand salon parisien. Normal. Ce qui l'est moins c'est le cafouillage qui a prévalu au sujet de la date et de l'heure. Et ce qui devait arriver arriva, "La Cassette" provoque un incident diplomatique en se pointant avec plus d'une heure de retard à sa propre réception.

Les invités sont furieux, et le personnel diplomatique gabonais n'en mène pas large. Le coup de massue viendra plus tard lorsque Jean-Marie Adzé prendra la parole pour présenter ses excuses. Devant une assistance médusée, le nouvel ambassadeur du Gabon se défausse courageusement sur sa femme, accusée d'avoir été retardée dans un salon de coiffure. Les convives de l'ambassadeur ont dû apprécier le sens de la galanterie et de la courtoisie chez les Gabonais !

Sur le plan interne, ce n'est guère plus brillant. Aucune réception n'est organisée en l'honneur des collaborateurs appelés à servir ailleurs. Sosthène Ngokila, l'ex- Premier conseiller en sait quelque chose. En revanche, quand il s'agit de ses hommes à lui, Adzé ne lésine pas. Seul diplomate à disposer d'un cabinet personnel, il avait ramené dans son équipe un attaché de cabinet, Firmin Nguema, une sorte d'homme à tout faire. Mais entre les deux potes les choses ont rapidement tourné au vinaigre pour une sombre affaire d'argent.

Convaincu d'avoir été dribblé par son protégé au sujet d'une somme d'argent destinée aux étudiants gabonais en France et remise par le grand mécène Omar Bongo, "La Cassette" a renvoyé Firmin dans son foyer. Ensuite, c'est sur la citoyenne Marie-Paulette Abogo que Jean-Marie jette son dévolu. Une véritable incongruité, cette charmante dame ayant été, dans un passé, pas si éloigné, en délicatesse avec la justice du Gabon. Mais l'ambassadeur a décidé, et il va en faire le véritable N° 2 de la mission. Pour le duo Jean-Marie- Paulette, rien n'est trop beau ni trop grand : aux frais de l'Etat, la nouvelle coqueluche du chef va être logée pendant plusieurs mois dans un luxueux appartement sur les Champs-Élysées.

Quant au patron, sous prétexte de travaux à la résidence, il va s'installer dans un hôtel particulier du 16ème arrondissement parisien. Le coût prohibitif du loyer ne fait pas reculer l'ambassadeur. Mais au bout de quatre mois il est viré pour défaut de paiement. A quelque chose malheur est bon, le citoyen Adzé Jean-Marie va louer son pavillon de la banlieue Nord de Paris à l'ambassadeur Jean-Marie Adzé. Lequel semble avoir moins de chance avec ses favoris : depuis la miseptembre, Marie-Paulette Abogo est brutalement tombée en disgrâce. Dans la note de service n° 001628, on peut lire cette belle prose : "Pour des raisons d'efficacité et de souplesse, le cabinet de S.E.M. l'Ambassadeur est réorganisé (.) Les fonctions de Chef de Cabinet [celles de dame Abogo] sont supprimées." Désormais son Excellence est son propre chef de cabinet, et en toute "souplesse" il en a profité pour caser son cousin.
Pour autant, l'affaire Abogo est loin d'avoir commencé, car la manière dont il a été mis fin à ses fonctions est tout aussi farfelue que celle qui l'a propulsée en pôle position à l'ambassade.

Soupçonnée d'être une taupe au service de deux ministres fang, eux-mêmes suspectés d'intelligence avec le président guinéen Obiang Nguema, le meilleur ennemi du Mollah, madame Abogo aurait été dénoncée par un indic. Jean-Marie qui a ses antennes à l'antenne parisienne du Conseil gabonais des chargeurs aurait été informé que sa préférée faisait expédier des conteneurs louches vers le Gabon, voire la Guinée Equatoriale. Affaire à suivre.

En attendant, le frère Adzé pourra toujours aller se consoler auprès de ses fraters de la Grande loge nationale de France, une obédience maçonnique qui l'a récemment qui l'ont élevé au prestigieux rang de "maître". Mais là aussi, sa fulgurante ascension au sein de son "atelier" continue à faire jaser. De mémoire de Franc-maçon, on a rarement vu un " frère " passer d'apprenti à compagnon puis à maître à la vitesse de la lumière. En 3 mois, la fusée Adzé a gravi des échelons que d'autres mettent 6 à 7 ans à franchir. Recommandé par le Mollah Omar au Grand maître Jean-Charles Foellner, Jean-Marie est "né" dans la loge "du Grand maître".

On reste entre Jean biens ! Pour la petite histoire, rappelons que la loge "du Grand maître" est une loge de "voyageurs", c'est-àdire des "frères de lumière" qui n'ont pas d'atelier fixe pour les accueillir. Une aubaine pour ce " frère " voyageur qui en profitera pour aller rendre visite aux "frères" de la GLG [Grande loge du Gabon] et de la GLC [Grande loge du Congo]. Jaloux du succès maçonnique de leur "frère", certains aigris n'ont pas de mots assez durs pour dénoncer ce qu'ils appellent une trahison : "A la GLNF, la transgression des règles est devenue la règle, dès lors que la politique s'en mêle." Entre "frères" la solidarité n'est plus ce qu'elle était.

Dommage !, car son Excellence pourrait avoir besoin du soutien de ses "frères" pour faire face aux avatars de la procédure qui l'a récemment conduit devant les Prud'hommes. Lesquels auraient lourdement condamné le couple Adzé pour avoir abusivement exploité Jeanne Kisong, une Camerouno-Gabonaise ramenée de Libreville : des soupçons de travail au noir ou d'esclavage moderne ont parcouru les travées du tribunal. Autre affaire.

Jean-Marie Adzé, présenté volontiers comme un garçon intelligent, n'organise-t-il pas tout ce désordre pour être rapidement rappelé au Gabon ? En deux ans, il a eu le temps de réaliser que le poste d'ambassadeur du Gabon en France ne vaut que par son prestige surévalué. Car tous les initiés savent que le Mollah Omar prend ses informations auprès d'un réseau d'officines plus ou moins louches, les mêmes qui font tout le sale boulot. Le seul réel contact que Bongo garde avec l'ambassade tient au luxueux appartement qui lui est réservé au 8ème étage. Il se murmure que les lieux sont régulièrement "squattés" par son Excellence qui aime à s'y "reposer". Surtout que l'appartement est doté d'un ascenseur qui part du sous-sol directement, en toute discrétion. Il faut bien que quelqu'un se dévoue pour chauffer les lieux.

Collaborateur à la loyauté désintéressée, Jean-Marie sait, à l'occasion, se transformer en agent immobilier pour le compte du grand propriétaire qu'est Omar. Il y a quelque temps, l'ambassadeur a mis en vente pour le compte du Mollah, un bien immobilier situé à Mériel dans le Val d'Oise. Apparemment le prix de la transaction n'a pas plu à Pascaline Bongo. Suspecterait-elle "La Cassette" d'avoir bradé la baraque de Papa ? A moins qu'elle ne soit traversée par quelqu'autre vilain soupçon. Aux dernières nouvelles, le Mollah, dans sa grande magnanimité, aurait décidé d'abréger les souffrances du "petit Jean-Marie" en le soulageant d'une tâche visiblement pas faite pour lui. Et pour laquelle il n'est pas fait non plus. Les paris sont ouverts !

© Copyright Le Gri Gri International

Mercredi 4 Mai 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 2047 fois




1.Posté par KAKI le 04/05/2011 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,pourquoi publier un article sur le grand fére JMA actuellement? et à qui profite ses mensonges? SUIVEZ MON REGARD.............. 43 RUE DE LA BIENFAISANCE............ C TEL!

2.Posté par Le baoulé le 04/05/2011 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
regarder la videao de la mère de gbagbo emmené au golf par les rebelles: http://www.youtube.com/watch?v=7oU6y4ge2EY&feature=player_embedded#at=22

SVP LVDPG : pouvez vous la mettre en affiche pour qu'elle puisse être vue par un plus grand nombre. Merci pour votre compréhension!

3.Posté par mapangou le 04/05/2011 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@kaki
1.À quel moment devrait-on publier cet article sur adzé? peux-tu nous donner le bon timing?
2.Malheureusement, moi je ne vois pas ton regard : peux-tu prendre ton courage à deux mains et nous dire clairement le fond de ta pensée?

4.Posté par paul le 04/05/2011 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois que tu en vaut gravement à cet homme de bien lorsque tu publies de tels articles sur lui. Nous qui connaissons l'homme, savons que c'est quelqu'un qui sait ce qu'il veut. C'est un fonceur. et ce qu'il a de particluier c'est qu'il aime bien son pays. Il a le mérite d'avoir deux épouses, de provinces différentes, cela témoigne qu'il est un vrai patriote. Autres choses, c'est un acco du boulot et du travail bien fait. Trio, il sait se rabaisser: après la perte de son poste comme amabasadeur, il s'est présenté aux éléctions municipales dans sa ville Akiéni, élection qu'il a d'ailleurs gagné . Il y est resté maire de cette ville3 ans durant . En ce moment, il est reparti en formation pour y préparer un master II professionnel de 2ème dégré en droit bancaire à BNP, quoi de plus pour un homme qui a de l'ambition. Arrête donc de parler en mal des gens qui veulent du bien de ce pays.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Mai 2014 - 00:00 Lettre ouverte à Boko Haram

Débat / Reflexion | Tribune Gabonaise | Tribune Libre | Blog Fax1 | Gervais Mboumba | Kongossa

Google
Facebook
Twitter
YouTube
Dailymotion
Créer ou Consultez vos Mails

Publicite Afrique
Infos Du Jour...

Comment réussir la vinaigrette classique?

0 Commentaire - 21/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Une nouvelle contraception pour les femmes des pays défavorisés

2 Commentaires - 21/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Barack Obama - l'immigration: "Il se comporte comme un empereur!"

0 Commentaire - 21/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Une jeune femme de 26 ans empoisonne son mari près de Malinga

6 Commentaires - 21/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Silence assourdissant - Encore pour combien de temps ?

26 Commentaires - 20/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Grossesse : Bien faire l'amour pour tomber enceinte !

0 Commentaire - 20/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

33 kilos d’ivoire saisis à Libreville

0 Commentaire - 20/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Tunisie : le gendre de Ben Ali écroué après son retour au pays

1 Commentaire - 20/11/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...
Les Articles les plus lus

Un nouveau cliché de Mba Obame fait le buzz sur Internet

45 Commentaires - 06/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Mike Jocktane appelle au départ d’Ali Bongo

38 Commentaires - 19/08/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Jean Ping exige un droit de réponse à Gabon Télévision

15 Commentaires - 20/08/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Serge William Akassaga, héraut de la xénophobie ?

31 Commentaires - 05/09/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...
Divertissement sur Gabonlibre

Bon wend en tous Top de la music Africaine...

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 11/10/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 833 fois |

Music : Tour 2 Garde Feat Bebi Philip - La Pression

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 22/03/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 1471 fois |