News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Qui est Jean Ping, la cible ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 23 Septembre 2014 à 17:39 | Lu 4429 fois



L’entrée fracassante sur le devant de la scène politique de Jean PING bouleverse complètement la donne pour les élections présidentielles gabonaises prévues en 2016.

L’immense expérience politique de PING, sa notoriété internationale, sa compétence avérée d’économiste (il est docteur d’Etat en économie) doublé d’un diplomate qui a fait ses preuves à l’Union Africaine et à l’ONU fait de lui un candidat redoutable et redouté.
Cerise sur le gâteau ce qu’on peut appeler son « profil personnel atypique de chinois » est un avantage remarquable au moment où la Chine est devenue le premier partenaire économique du continent africain.

On comprend dès lors, la peur panique qui peut saisir une certaine classe politique gabonaise bousculée dans ses certitudes et ses schémas éculés.

L’opposition vient de trouver son champion et fédérateur en l’absence de André Mba Obame empêché et elle n’a pas tardé à porter à sa tête l’ancien ministre (qui a eu à occuper de nombreux portefeuilles) et ancien Président de la commission de l’Union Africaine. A l’évidence l’engagement de Jean Ping, homme compétent et rigoureux, connu dans le monde entier comme un diplomate chevronné et efficace est une aubaine pour les opposants gabonais très remontés contre le Président Ali Bongo. Ce dernier l’a bien cherché en écartant assez brutalement nombre de personnalités qui avaient travaillé avec son père feu Omar Bongo.

Le changement de génération est certes inéluctable; mais il est l’aboutissement d’un processus et non une marche forcée sur des chemins non balisés voire hasardeux. Aucun pays africain, même si les jeunes y sont l’écrasante majorité, ne peut se passer des hommes d’expérience bien formés et encore solides pour servir. Le conflit de générations ici n’en est pas un.il est né d’une volonté hâtive de faire place nette qui ne pouvait ne pas susciter un retour de boomerang. Comme le défi lancé par Ping le prouve.
Face à cette situation déstabilisatrice, le pouvoir gabonais semble de plus en plus frileux et parait opter pour une stratégie de la fermeté et/ou de la surenchère.

Celle-ci trouverait une oreille attentive en Côte d’Ivoire où le ministre de l’Intérieur, Ahmed Bakayogo se serait rangé du côté du locataire du palais de la corniche de Libreville. En effet, Ali Bongo aurait envoyé un émissaire auprès du ministre de l'intérieur de Côte d'ivoire pour que ce dernier organise l'assassinat de Jean Ping de préférence à l'extérieur du Gabon. "
Pourquoi un tel choix qui pousserait à cibler Jean Ping qui a tenté, à l’époque, de trouver une issue heureuse au conflit ivoirien ?

Les actions diplomatiques de Ping toujours frappées du sceau du panafricanisme et de l’humanisme n’ont-elles pas eu l’heur de plaire à Bakayogo ?

A moins qu’il n’y ait des raisons cachées et inavouables; rien ne permet de le penser. S’agit-il alors d’une alliance de circonstance avec Ali Bongo ?tout est possible lorsque l’ambition aveuglante mène la danse. Quoiqu’il en soit Jean Ping n’est pas n’importe qui. Il est une personnalité de premier plan respecté dans le monde entier pour ses états de service et son comportement exemplaire.

L’intimidation est inopérante avec un tel homme. S’il a décidé de se lancer à la conquête du pouvoir dans son pays; c’est certainement après mûre réflexion. Il a logiquement pris les contacts et les précautions qui s’imposent.

Nous sommes à l’ère de la démocratie en Afrique et non à celle des actions de force brutale ou autre pour écarter les concurrents. Le pouvoir gabonais doit avoir des arguments à opposer à ses détracteurs. Il ne peut non plus sous-traiter, par délocalisation, ses problèmes politiques internes à des hommes d’autres pays qui n’ont rien à voir avec le Gabon.

Toutefois il se peut que toute cette affaire soit un échafaudage peu solide. Mais mieux vaut prévenir que guérir et face à une situation aussi risquée; il faut tirer sur la sonnette d’alarme.
Que tout le monde joue le jeu démocratique et laisse tout un chacun libre de se préparer à compétir.
Jean Ping a pris son courage à deux mains pour se lancer. Il est dans l’arène, donc prêt au combat…politique.

Mireille (Mimi) Kouamé

Mardi 23 Septembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 4429 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par Mwan zan le 20/02/2015 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réhabilitation de l'UN va forcement pousser Ping à prendre une position.
S'il adhère à l'UN,est ce que tous les anciens vont accepter de choisir comme candidat un nouveau MEMBRE? Pas sûr (il y a déjà des voix qui se lèvent). S'il crée sa formation politique,est ce que l'UN va le soutenir ou il va soutenir le candidat de l'UN. Pour cela,le peuple gabonais,les vrais patriotes(je voudrais dire) doivent amener l'opposition a être soudée et à présenter un seul candidat.

21.Posté par Mwan zan le 20/02/2015 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le véritable problème de nos opposants c'est qu'ils se sont tellement taclés quand ils étaient
aux affaires simplement parce qu'ils voulaient bien se faire voir par Bongo père. Aujourd'hui les faits les rattrapent. Il n'y aura jamais un candidat unique de l'opposition en 2016. Voilà pourquoi,ils veulent un soulevèment du peuple avant 2016 mais je crains qu'un soulèvement avec succès aboutisse à la naissance de plusieurs milices(chaque politique,sa milice).
Je pense que le peuple doit prendre ses responsabilités en imposant à l'opposition gabonaise,la culture de la candidature unique de l'opposition. Avec la candidature unique de l'opposition,il sera difficile pour Ali de passer même si on voudra frauder. La pression sera forte.

20.Posté par Mwan zan le 20/02/2015 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mireille(mimi) Kouamé, Les vais adversaires de Ping ne sont pas en face mais dans son propre bord
politique. Le pb avec vous,c'est que vous croyez avoir le monopole de la connaissance,de la raison.
Vous vous voyez trop bons,trop puissants. Au lieu de consolider votre union,vous passez tout le temps à sous estimer Ali. Quand il y a grève par exemple,vous croyez que tout ceux font grève sont les vôtres et contre Ali .c'est une erreur.
Il y a un tintin qui m'avait traité de tous les maux ici,lorsque j'avais annoncé le méfiance des opposants entre eux. Dieu merci que la réhabilitation de UN va nous édifier et la déclaration de monsieur Adiahenot(un homme que j'ai beaucoup d'estime) est une sonnette d'alarme.

19.Posté par mytoula jeremie le 29/10/2014 01:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à nouvelle verité, c'est pas de votre faute vous êtes né avant la honte ,vous soutenez un adoptif du pays comme si les vrais Gabonais ne peuvent pas diriger leur propre pays réjouissez bien ,nouvelle verité égale Ancien mensonge faite bien la lecture du pays et vous conviendrez avec moi, que vous ne lisez pas notre constitution un président qui ment ses origines n'est pas credible

18.Posté par ouf le 25/09/2014 17:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jsui surpri de savoir ke amo federait loposition

17.Posté par tara le 25/09/2014 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PING opposant il va apporter quoi?? c'est quoi son projet??? tout ça c'est la distraction il n'y a pas de candidat solide pour battre Ali en 2016, mais de temps en temps il faille que vous écrivez quelque chose.

16.Posté par BGFI le 24/09/2014 22:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Normale verite. C'est difficile de te consevoir en ''panafriacaniste'' si tu as deja projecter ALI BONGO au pouvoir meme apres 2025. Pour dire, tu n'as aucun sens democratique, tu aimerais une modification de la constitution pour garder Mr ALI au pouvoir.....c'est dangereux. Concerant l'article, je suppose qu'il n'est qu'un alignement de superstitions de l'auteur et la loi prevoit de graves sanctions pour ceux qui troublent l'ordre publique en inventant ce genre de chose (Ali-Bakayoko contre Ping)...il faut vraiment le vouloir pour y croire.

15.Posté par Normale VERITE le 24/09/2014 10:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je vous emmerde tous vous n'êtes que des aigris Ali sera au pouvoir au delà de 2025.

14.Posté par okogho le 24/09/2014 09:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La veriT,et la seule veriT qui est chere aux Gabonais de tous bords,c''est le depart sans conditions de M.Ali Bongo Ondimba.Il a fait ses preuves,nous savons tous qu''il est capable de faire tuer pour acceder au pouvoir,il est incompetent.voila.

13.Posté par lesbonnesidees le 24/09/2014 02:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste1 notre combat n''''a rien à voir avec la personne de ping mais k dégage cette imbecilisation politique du pouvoir imposé. Je vous le jure sur la tete des mort et vivant, des empire et non empire k 2016 sera la chute libre de ceux la et suivez.

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...