News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Qui dirige le Ministère des eaux et Forêts ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 2 Avril 2013 à 13:07 | Lu 909 fois

Dans ce contexte de forte rumeur de remaniement du Gouvernement de la République, il ne fait pas bon pour un ministre d’être taxé de mollesse ou d’impuissance dans son management du ministère à lui confié par l’émergent en chef qui demande des résultats dans la lisse en œuvre de sa politique.



Gabon : Qui dirige le Ministère des eaux et Forêts ?
Il est pourtant rapporté, si on en croit au journal Le Nganga dans son édition de la semaine dernière, qu’au ministère des eaux et forets, le ministre Gabriel Tchango n’arrive pas à tenir et mener ses troupes vers le chemin tracé par le plan stratégique du Gabon émergent dans son volet Gabon vert.

En effet, on se rappelle que le 04 janvier 2012, le ministre sortant des eaux et forets, Christian Magnagna publiait une série des communiqués dans le quotidien L’union dans lequel il informait tous les titulaires des permis forestiers attribués au cours de l’année 2011 que lesdits permis étaient purement et simplement annulés pour vice de forme.

L’actuel ministre Gabriel Tchango n’ayant pas encore pris une mesure contraire à celle de son prédécesseur restait donc tout bonnement en vigueur. Ce qui veut dire qu’il se l’appropriait en tant que ministre des eaux et forets en poste. Ce qui obligeait toute l’administration du ministère à s’y conformer.

Mais selon la boutade de Paul Toungui à propos des directions générales du ministère des finances, c’est « des mini ministère » ; et bien le « mini ministère » des forets, à savoir, la direction générale des forets dirigée par un certain Koumba Nzaou décidera en juillet 2012 de délivrer une autorisation d’exploiter d’une durée de trois mois à l’un des permis frappé par la mesure du ministre constatant le vice de procédure.

Depuis lors cette mesure, nulle et non avenue du DG des forets parce que contraire à une décision du ministre, est même arrivée à échéance. Mais le bénéficiaire poursuivrait frauduleusement son exploitation. Et le ministre Gabriel Tchango, actuel responsable de ce département ministériel, n’a pas mis fin à cette exploitation frauduleuse de la forêt gabonaise. Rien que ce fait est la démonstration qu’il se passe des choses au ministère des eaux et forets qui échappent à son ministre, ce qui confine au manque d’autorité.

Ce d’autant plus que lui, le premier responsable de l’administration des eaux et forets, à ce titre doit étendre son management à tous ces permis forestiers, comme un pasteur doit avoir un œil sur toutes ces brebis.

Car, si ces cas de fraude forestière s’avèrent finalement bien rependu dans ce ministère, cela ruinerait la politique sectoriel du chef de l’Etat en laissant gangréner l’exploitation frauduleuse et informelle des forets gabonaises, au risque même de susciter la lever des boucliers des organisations internationales environnementales qui risquent de taxer le Gabon d’exploitant sauvage du bassin du Congo, patrimoine commun de l’humanité.

Bref, ces petits enjeux pécuniaires que poursuivent certains agents du ministère des eaux et forets, consistant à tolérer les fraudes forestières moyennant espèces sonnantes et trébuchantes, risquent de compromettre la mobilisation par l’Etat des ressources issues de ce secteur, ainsi que l’image modèle du Gabon en matière de protection de l’environnement et de préservation des forets.

Toute chose qui pourrait inciter le chef de l’Etat à rechercher un homme à poigne pour ce ministère stratégique, si tant est que Gabriel Tchango n’en ferait pas montre dans son management des agents et des exploitants forestiers.

infosgabon

Mardi 2 Avril 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 909 fois




1.Posté par Essabokal le 02/04/2013 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est cet homme à poigne.

2.Posté par N'Nsa le 02/04/2013 17:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ce qui arrive lorque l'on nomme a des postes ministeriels des gens qui ne representent que leur famille, leur village ou quartier.
Ils ne sont pas nombreux les gabonais qui connaissent la composition total de ce gouvernement emergent ( et meme ne fus que la moitie) tellement ses membres se font invisible en acte et physiquement.

3.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 02/04/2013 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Infosgabon" m'amuse avec ses articles "parler pour ne rien dire de beau sur tout et n'importe quoi". C'est qui Gabriel Ntchango, en dehors de représenter la bonne couleur (selon Ali Bongo) ? Ici est évoquée la vacance du chef au ministère des Eaux et Forêts ; ma question est quel ministère possède un chef, dans ce gouvernement à la ramasse ? Elle commande qui, à la Fonction Publique, la timide héritière m'pongwè, Mme Ossoucah-Raponda ? Même le petit moitié "pôpô" Etienne Ngoubou, malgré sa grande gueule, a-t-il pour autant mis fin aux pillages à ciel ouvert que se livrent jour après jour ses seconds et proches collaborateurs ? Yolande Okoulatsongo, passée du pagne de Kounabéli au tailleur de TPG, oserait-elle priver un fondé de pouvoir de piquer dans les caisses de l'Etat ? Que peut dire Séraphin Moundounga à son directeur des équipements, qui n'est autre que le parent direct de son mentor Guy Nzouba-Ndama ? Que Jackie-mille-diplômes tente seulement de trop regarder les comptes du voleur précoce Rodrigue Ognagna ? Qui est Garde des Sceaux entre Ida Reteno-Assonouet (dont le corps n'est pas un diplôme) et le proc Sidonie-Flore Ouwé ? Qui est le patron de la Défense entre Ella-Ekogha et Frédéric Bongo ? Et d'abord, lui-même Ali Bongo, ses "Alibenettes" ne l'écoutent qu'en face de lui, car dès que Mme la Présidente Ali Bongo tourne le dos, c'est partout la bamboula !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...