News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Quatrième anniversaire de l'Union Nationale

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 23 Février 2014 à 08:57 | Lu 1223 fois



DISCOURS DE MONSIEUR ZACHARIE MYBOTO
PRESIDENT DE L’UNION NATIONALE
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Militantes et militants, sympathisantes et sympathisants,
Mes chers compatriotes,

Nous retrouvant pour la première fois en ce début de l’année 2014, je voudrais tout d’abord vous présenter, au nom du Bureau National et au mien propre, nos vœux ardents de santé, de réussite dans vos entreprises, de prospérité et de bonheur pour vous-mêmes et pour tous ceux qui vous sont chers. Je forme ensuite le souhait fervent que cette année nouvelle soit pour nous, au sein de notre parti, une année de maturation de notre action au service du peuple gabonais.

Dans cette volonté commune de nous mettre au service de notre peuple, nous apprécions à sa juste valeur la déclaration de notre compatriote Jean PING et prenons acte de sa démission du PDG.

Oui, l’Union Nationale a eu quatre ans le 10 février, un parcours semé d’embûches multiples aussi détestables que condamnables dont sa dissolution injuste et anticonstitutionnelle le 25 janvier 2011, soit onze mois et demi après sa création.

Pour le Pouvoir, l’objectif obsessionnel d’élimination d’un adversaire redouté était atteint. Nous n’avons pas accepté cet acte odieux d’extinction de notre parti et partant d’exclusion à terme de ses membres de la scène politique dans notre pays. Depuis lors nous menons, vous le savez, un combat inébranlable tant au plan national qu’international pour sa réhabilitation. Le temps nous dira ce qu’il en sera demain. Merci donc à vous toutes et à vous tous pour votre soutien inconditionnel à ce combat.

Militantes et militants,
Chers compatriotes,

L’année 2013 a été principalement marquée par la tenue des élections des conseils départementaux et des conseils municipaux. Notre parti étant dissous et après en avoir longuement délibéré en son sein, nous avons décidé d’aller à ces élections en candidats indépendants reconnaissables à travers des programmes de développement de tel département ou de telle ville pour tous.

Notre participation à ce scrutin du 14 décembre 2013 a été, il faut le relever, un motif de satisfaction et de confiance retrouvée chez bon nombre de nos compatriotes restés fidèles à notre parti. Nous avons présenté une quarantaine de listes dans certaines localités de la République conduites dans leur très grande majorité par des militantes et des militants de l’Union Nationale.

Les résultats obtenus sont de 227 conseillers élus faisant de nous la première force politique de l’Opposition et, face au Parti Démocratique Gabonais, la force politique nationale incontournable quoique privée, à dessein, par le Pouvoir de son existence légale et partant de ses droits. Notre moisson aurait été plus grande si cette situation pénalisante ne nous avait pas limité dans notre volonté de présenter davantage de listes de candidats.

A ce propos, je remercie sincèrement tous nos compatriotes qui ont accordé leurs suffrages aux candidats de nos différentes listes comme je félicite chaleureusement ceux et celles d’entre eux élus conseillers ou membres des bureaux de conseils départementaux ou municipaux. Mais cette élection a été riche d’enseignements de nature à freiner l’évolution de la pratique démocratique dans notre pays. Les exemples qui suivent en font foi.

1 – La mise en œuvre de la biométrie dans le processus électoral en vue d’élections transparentes n’est pas allée à son terme comme l’Opposition l’avait proposé. Ce dossier reste d’actualité.

2 – Le transfert massif par le PDG d’électeurs moyennant argent dans différentes localités souvent inconnues de ceux-ci a considérablement faussé les résultats de ces élections. Cette pratique condamnable qui rend le vote mécanique et banal est indigne du citoyen responsable et patriote qui doit savoir que l’élection est un choix libre par lequel il engage et son avenir et l’avenir de sa localité ou de son pays.

3 – La vitalité et la qualité de notre démocratie dépendent aussi de la neutralité et de l’impartialité des responsables des institutions chargées de l’organisation et du contrôle des élections. Les manquements relevés dans les votes par procuration, le refus de l’utilisation des enveloppes accolées et la non prise en compte de scandales avérés de distribution de sommes d’argent, prévus pourtant par le code électoral, sont autant de faits qui décrédibilisent le pouvoir de ces autorités partiales et partisanes.

Ces exemples montrent, entre autres, l’ampleur de la tâche qui reste à accomplir dans notre combat pour l’alternance.

Autorités partiales et partisanes, dis-je ? Oui, c’est le propre du Gabon depuis quatre ans, à tous les niveaux. C’est pour cela que le moral de la nation est au plus bas. Mécontentement dans les secteurs public et privé, grèves et revendications sociales ici et là, vie chère, chômage, injustice, inégalités sociales, dictature, mal gouvernance et bien d’autres maux sont le lot des gabonaises et gabonais et les causes de la pauvreté et de la précarité qui affectent leur vie quotidienne.

Pauvreté et précarité, parlons-en. La pauvreté et la précarité au Gabon ne sont pas des faits nouveaux. En effet, des études de référence comme le document de croissance et de réduction de la pauvreté (DCRP) conçues par des compatriotes à l’expertise avérée existent depuis 2005 et méritaient tout simplement d’être actualisées compte tenu de l’aggravation de la pauvreté et de la précarité ces dernières années.

On peut s’étonner que la réflexion sur un problème aussi grave ne soit pas confiée au Gouvernement, mais à l’épouse du Chef de l’Etat qui n’a aucun statut pour conduire des politiques publiques.

Cette aggravation est confirmée par le constat amer de la misère dans les villes de notre pays où vivent aujourd’hui 86,5 % de notre population et dans les villages où n’habitent plus que 13,5 % de cette population.

Ces écarts énormes posent le problème d’aménagement du territoire et partant, celui de la création des conditions de vie décentes au plan économique et social, propres à favoriser le retour en zone rurale des compatriotes sans activité en ville, à les y sédentariser utilement et à circonscrire de ce fait l’exode rural. La tâche est bien plus ardue et plus complexe que le Pouvoir ne le pense.

Toujours dans le même ordre, l’annonce de 300 milliards d’inscriptions budgétaires réservés aux différentes aides sociales dont 20% seulement seraient arrivés à destination des populations les plus démunies mérite des éclaircissements.

Mais ce n’est pas tout. La réduction du train de vie de l’Etat et le choix judicieux des projets de développement excluant tout abus et toutes opérations de prestige généralement très coûteuses sont pourvoyeurs d’économies pouvant être affectées à la santé, à l’éducation, à l’habitat, aux affaires sociales pour alléger les charges des personnes les plus démunies.

Dans cet esprit, au lieu de ne s’attaquer qu’aux fonds communs, il eût été plus juste de remettre aussi en cause, entre autres, les travaux de la Marina au Port-Môle et de la Cité de la Démocratie (palais, parcours de golf et autres) qui vont engloutir, pendant des années, plusieurs centaines de milliards de francs, pourquoi pas à fonds perdus quand on sait par exemple dans quel piteux état sont les quartiers sous-intégrés de Libreville !

C’est le lieu de rappeler, depuis notre présence à l’Assemblée Nationale, notre combat pour une loi sur la décentralisation accordant chaque année 10 % du budget général de l’Etat hors ressources d’emprunt aux collectivités locales pour leur développement aux fins de contribuer à la réduction de la pauvreté et de la précarité.

La suppression de solde sans procédure disciplinaire aux agents publics en activité dont les membres de l’Union Nationale est une injustice qui concourt aussi à l’accentuation de la pauvreté et de la précarité.

Militantes et Militants,
Sympathisantes et sympathisants,
Mes chers compatriotes,

Comme vous le voyez, la lutte contre la pauvreté et la précarité et les mesures d’accompagnement y compris la question des fonds communs, la pratique démocratique et les élections, l’évolution de la situation politique et l’avenir de notre parti, l’Union Nationale sont autant de sujets d’importance capitale pour notre parti et pour notre pays. Aussi, au niveau du Bureau National, avons-nous décidé de porter ces sujets à l’examen du plus grand nombre et d’organiser à cette fin, dans les délais les meilleurs, des Journées de réflexion regroupant les militantes et militants susceptibles d’y apporter leur expertise. Ces militantes et militants s’inscriront auprès d’une permanence au siège du parti à partir de la semaine prochaine. Nous comptons sur vous.

Vous remerciant enfin de tout cœur de votre présence à cette cérémonie, je vous dis à toutes et à tous JOYEUX ANNIVERSAIRE.

VIVE L’UNION NATIONALE
VIVE LE GABON.

Dimanche 23 Février 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1223 fois




1.Posté par Trop c'est trop le 23/02/2014 18:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bla bla bla tout xa on connaît déjà svp la suite c'est kwa? On est pire ke fatigué...

2.Posté par OPPOSANT le 23/02/2014 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est quoi ce "Président" incapable d'imposer une morale et politique et exigé de son vice président d'être exemplaire.

C'est vrai que Jean Eyeghe Ndong a voulu faire mieux que le PDG en allant chercher le 10ème de sa liste pour être Désigné Maire (10 c'est plus grand que 8), mais comme par hasard ce 10ème est le fils du 1er qui refuse d'assumer ses responsabilités. Pire encore le 2ème de liste reste passe son tour...

Vraiment le PDG marque les hommes à vie. et dire que la confection d'une liste consiste à faire un classement par ordre d'importance pour éviter ce genre de bricolage.

Et Gerard Ella Nguema attend quoi pour faire sa conférence de presse, et dénoncer ce comportement irresponssable...

3.Posté par MBOUKOUééééééééé le 23/02/2014 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UNE FEMME A FAIT TOMBER LE RÉGIME EN UKRAINE , MAIS NOS OPPOSANTS HOMMES SOIENT DISANT MANQUENT DE COUILLES , QUE DU BLABLA .
HAAAAAAAAAAA LAISSEZ CA MEME SILS FÊTE 20 ANS , ALI ODJUKU MOURRA AU POUVOIR COMME SON PÈRE ADOPTIF, INCAPABLE DE PRENDRE DES DÉCISIONS FORTES
BANDES DE COUILLES MOLES.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...