News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Procès NTUMPA : Un temoin tombe en syncope

Le site de la Liberté - LVDPG - Moteur Actu Gab & Inter le Mardi 1 Mars 2011 à 22:11 | Lu 2964 fois



Gabon : Procès NTUMPA : Un temoin tombe en syncope
Plus d’une semaine que l’opinion cherche à connaitre les mobiles de l’arrestation du Général NTUMPA LEBANI, Plus d’une semaine donc que les langues se délient à la barre avec l’audition des différents témoins cités dans l’affaire du’’ complot contre la sûreté de l’Etat ‘’ .

Des témoins au nombre desquels , le Commandant Major de la Garde Républicaine , Paul Richard MVOU l’ancien aide de camp du défunt Président , Omar BONGO ONDIMBA , Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA et le Lieutenant Major Jean Clément MBOUYA pour ne citer que ceux là.

A l’appel du Commandant Major MVOU , l’officier de la GR présenté comme un simple témoin a débarqué avec une délégation importante d’avocats en niant d’entrée de jeu avoir des problèmes particuliers avec l’accusé , si ce n’est des antécédents familiaux ‘’ Je ne veux pas qu’on vienne s’amuser dans ma famille . Nous ne sommes pas amis ‘’ a-t-il lancé. Sur la question du coup d’Etat, il répond : ‘’ Je n’ai jamais entendu parler de ça ‘’ avant d’ajouter que la seule chose dont il était informé est qu’il faisait parti d’une liste d’officiers de la Garde Républicaine à abattre.

‘’Qui vous l’a appris et à quelle fin ? ‘’ lui demande un des avocats de la défense ‘’c’est le Commandant OLIGUI NGUEMA qui me l’a dit ‘’ Malgré les sollicitations de la Cour et des avocats le Commandant Major Paul Richard MVOU s’est refugié derrière son droit de réserve militaire.’’Je suis assermenté ‘’ a-t-il passé son temps à rétorquer.

Aussitôt, est-on passé à la comparution de Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, autre ancien Aide Camp de feu Omar BONGO ONDIMBA devenu depuis lors commandant de la GR, qui dans une sérénité à toute épreuve a déclaré n’avoir ‘’aucun élément, aucune preuve d’un complot préparé par le Général NTUMPA LEBANI.’’

Néanmoins dans une diatribe sur les possibilités de déstabilisation de la sûreté de l’Etat, cet officier s’est perdu en conjectures. Pointant du doigt les accusés, il déclare ‘’Ne vous fiez pas aux apparences, derrière eux, c’est toute la force de frappe de la GR’’

Et à la question de savoir les raisons d’une telle affirmation, contre toute attente de l’assistance de la salle d’audience, le jeune officier est pris de vertiges, il perd momentanément ses capacités physiques. A cet instant il est sauvé dans une prompte intervention par le Général NTUMPA LEBANI, le principal accusé qui va lui éviter une chute fatale. ‘’Donnez-lui de l’eau ‘’ va tonner la présidente de la Cour sous des cris et une stupeur indescriptible ‘’Du jamais vu au tribunal’’ s’est exclamée l’assistance.
Le calme revenu , d’autres témoins , agents de la GR concernés par le Dossier NTUMPA ont défilé à la barre sans véritablement apporter des informations supplémentaires sur ce procès inédit . La présidente de la Cour a ajourné l’audience avec l’audition de celui dont le nom a été plusieurs fois cité par les prévenus et les témoins . Le commandant en Chef de la Garde Républicaine , le Général NKUNA .

Papy ,correspondant de Koaci.com à Libreville

Mardi 1 Mars 2011
LVDPG - Moteur Actu Gab & Inter
Vu (s) 2964 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

11.Posté par NDONG MINKO le 03/03/2011 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une fois c'est une grande honte. La même chose est malheureusement constatée en ce qui concerne le procès des militants de l'UN; manque d'arguments pour inculper ces honnêtes citoyens qui non fait que dire non à ce qui ne va pas. Et c'est ce pays de droits de l'homme qu'on a toujours connu. C'est le triste constat que nous pouvons faire actuellement, et rien d'autre, car personne ne peut changer cela pas même la communauté internationale (muette).

10.Posté par j... le 02/03/2011 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un ancien aide de camp de président tombe ds les pommes hahahaha et de surcroît commandant a la gr ....

9.Posté par Stephan Owen le 02/03/2011 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ambroise Bek

Le général Ntumpa n'est pas si innocent que cela. Il a lui-même déjà reconnu devant le Tribunal qu'il avait voulu un coup d'Etat comme au Togo après le décès de Gnassingbé Eyadéma; c'est-à-dire un coup d'Etat au profit d'Ali qui, selon ses propres déclarations, n'était pas informé de ses intentions. Un article assez détaillé, que je viens de lire est disponible sur le site de Jeune-à-fric, pardon Jeune Afrique.

Quel qu'aurait été le bénéficiaire de sa prise de pouvoir par la force, il mérite dès lors d'être sanctionné. L'Ojuku Obong Bongo a donc eu raison de signer sa mise en accusation. Le peuple n'est donc victime que du jeu sordide des luttes intestines où la concurrence entre familles du clan ou les clans de la famille le dispute à la voyoucratie instaurée par une bande de voleurs analphabètes dont la dangérosité n'est plus à démontrer. Et l'Ojuku est au centre de ces pratiques en sorcellerie. La preuve est que les Mvou et autre Oligui sont en liberté, simplement parce qu'ils participent de sa stratégie d'amusement puérile à la tête du pays. Une v&ritable catastrophe que cette famille sans loi ni foi.

8.Posté par MUKWANANU le 02/03/2011 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si Pierre Mamboundou et l'ACR n'empêchaient pas aux gabonais d'être libre, nous chasserons du pouvoir Ali Bongo en moins de deux semaines. C'est dommage que ce sont toujours ces "illuminés" qui nous empêchent de réussir l'alternance au sommet de notre Etat.

Une stratégie de prise de pouvoir est en place depuis octobre 2009, et sommes infiltrés même au sein de la Garde Républicaine par des Fils responsables et républicains natif du Haut Ogooué qui pensent que le gabon doit être réellement indépendant et libre...
Aujourd'hui, ce n'est plus le Nord du Gabon qui "trahi" comme ont l'habitude de le dire les félons gabonais depuis des années, mais le Sud se disant "républicain" et "non traitre".
Gabonais du Nord et du Sud, ce n'est pas Pierre Mamboundou et Mba Abessole ou d'autres opposants perfides qui empêcheront aux gabonais de récupérer leurs souberaineté. Gabonais, on ne fait pas du neuf avec du vieux. Prenons le pouvoir pour sauver la république. Gabon d'abord doit être notre maître-mot.
A bas les trompeurs au service de l'impérialisme!


7.Posté par MUKWANANU le 02/03/2011 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je propose que l'opposition nomme le Général Ntumpa comme Chef d'Etat Major des Forces Nationales de Défense et de Sécurité du Gabon (FNDSG). Il sera assisté d'un Conseil National de Sécurité (CNS) qui sera composé par les cadres supérieurs républicain de nos Forces Armées. La Garde républicaine dans sa composante actuelle doit être supprimée car trop tribalisée (...). Le CTLG fera davantage de propositions à l'opposition pour chasser du pouvoir l'usurpateur Alain Bongo dit "Ali Ben" Bongo. La Patrie ou la Mort nous vaincrons!

6.Posté par Ambroise Bek le 02/03/2011 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Amateurisme"

Nous y voilà une fois de plus.
Quelque temps après l'arrestation de ce Général, les journaux libres qui s'étaient intéressés à cette affaire avait au regard de leurs investigations jugés que le Général devait être libéré car le dossier était tout simplement vide.

Grande a été la surprise du peuple quand on découvert in fine que le président avait signé le décret de mise en accusation du Général devant la Cour de Sureté. Nous avons pensé alors que l'affaire était sérieuse et que le procès permettrait de relever clairement les actes odieux et séditieux que le Général avait planifié.

C'est avec un véritable goût amer que l'on découvre que les principaux acteurs de se feuilleton se voutent des gabonais. Ils jouent à on ne sait quel jeu pour distraire les Gabonais et ce, c'est là qu'est le drame au détriment d'un brillant fonctionnaire et père de famille brutalement arraché à l'affectation des siens pour le cachot.

Face à une telle ignominie, il y a des gens comme MVOU pour venir sortir devant une Cour de Sureté qu'ils sont assermentés et par conséquent ne peuvent parler. Comme on est au Gabon, leur petit terrain de jeu, excusez moi, leur terrain de jeu familial, ce dernier trouve quand même un magistrat pour avaler des salamalecs pareils et le laisser répartir tranquillement chez lui.

Mais bordel de qui se fout on?

Pire, on se demande de quels renseignements le président de la république si près de 15 mois après ces évènements, il n'a eu aucun élément probant lui permettant de savoir que tout cela était du pipeau. Ou était donc sont préféré Général KOUNA pour ne pas lui donner la bonne information.

Et voilà on signe un décret qui va rendre complètement ridicule la plus haute institution de la république et tout ça pour rien.

Plus grave, le Général innocent, l'Etat va devoir comme dans le cas du sieur OPIANGAH payé à ce dernier des milliards d'indemnisations et dommages tout simplement parce que quelques enfants gâtés du palais voulaient jouer à faire peur à un employé de la maison.

Diantre, où nous conduit on avec nos enfants dans ce pays!!!!!!

5.Posté par stephan Owen le 02/03/2011 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a pas de fumée sans feu, a-t-on coutume de dire. Et si cela était aussi vrai dans l'affaire du coup d'Etat évoqué? Mais alors, la question essentielle est: Ntumpa Lebami a-t-il voulu faire un coup d'Etat pour barrer la route à Ojuku Obong Bongo (qui n'était pas encore président de la République) ou pour favoriser son ascension au trône familial? Bien malin qui pourra répondre à cette interrogation.

A bien y regarder de près, tout semble indiquer que les accusateurs du Général Ntumpa Lébami ont eu peur de l'influence qu'il exercerait auprès d'Ojuku Obong Bongo au cas où son plan réussirait; car chacun a, du vivant du père Bongo, essayé par des intrigues diaboliques dont ils ont le secret, voulu éliminer cet officier général de l'entourage présidentiel. Il en sait tellement sur eux, notamment les détournements massifs, les crimes, menus délits et les vols de voitures dont ils se sont rendus coupables au palais du bord de mer et en dehors. C'est cette peur de predre leurs avantages indus qui les a poussé à faire croire à une action de force contre l'avènement d'Ali et au profit d'un autre candidat déclaré. Ce qui est absolument faux. La vérité est plus proche d'une démarche contraire.

En effet, en charge des services secrets, Ntumpa Lébami savait très bien qu'Ojuku Obong Bongo ne pourrait jamais être élu à la régulière au Gabon, d'ailleurs pas plus hier qu'aujourd'hui. C'est ainsi qu'il a planifié un passage en force, malheureusement éventé par des ennemis qui eux, étaient convaincus que Rogombé, Ndoungou, Mborantsuou, Mboumbou Miyakou, Ella Ekogha et la fumeuse Commission Electorale Autonome de la morale et de la vérité avaient déjà tout planifié pour le hold up.

Ojuku connaît désormais la vérité; mais il ne pouvait plus arrêter la procédure après son investiture. Il a donc fait semblant d'être au-dessus de la mélée. Les naïfs sront bientôt édifiés, car Ntumpa Lébami sera gracié au cas où il était condamné - ce qui n'est pas évident -. Et bientôt, il aura un poste important où il pourra compenser le temps perdu à Gros-Bouquet. En sus, il sera dédommagé grassement. Qui vivra verra!


4.Posté par moukoili le 02/03/2011 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en quoi le procès est-il stupide.il a voulu faire un coup d’État il faut le juger avec son équipe. c'est pas difficile à comprendre. Même un enfant du CP1 peut également le comprendre. c'est vous les stupides gabonais qui veulent toujours bondir sans chercher à comprendre ce qui se passe.

3.Posté par alain bernard le 02/03/2011 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
franchement qu'on arrete ce cirque, voilà des gens qui on passé leur temps a detyruire la vie des autres, sous- pretexte qu'ils sont assermenté ou intouchables, que honte!!! Liberez-les!!!!!!!!!!!

2.Posté par LEON MBA le 02/03/2011 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le gabon est malade , on ne peut garder quelqu'un dans une prison sans aucune preuve, voici l'etat de droit au gabon prone par le parti au pouvoir, c'est une grande honte , on cache les vrais probleme du pays pour s'agripper deriere les discours qui ne cadre pas avec la realite du pays . le monde bouge actuellement ne negligeons pas ce qui se passe a hier ali bongo. qui pensais que kadafi pouvais se retrouver dans les problemes.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...