News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Présidentielle - PDG - Crise : Vers l'explosion du parti au pouvoir

Le site de la Liberté - La Révolution LVDPG le Dimanche 19 Juillet 2009 à 18:20 | Lu 329 fois



Gabon : Présidentielle - PDG - Crise : Vers l'explosion du parti au pouvoir
Depuis sa création le 12 mars 1968, sur les bords de la Lolo Bouenguidi dans la province de l’Ogooué-Lolo, jamais le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) n’avait pas connu une telle ambiance : une pléiade de candidatures à l’élection présidentielle en son sein. Cette multitude de prétendants traduirait-t-elle un magma en ébullition ou une mauvaise gestion de cette formation politique après le décès de son fondateur ?

Depuis sa création, jamais le PDG dit le ”grand parti de masse” n’a connu une ambiance aussi piètre que celle qui prévaut en son sein depuis le décès de son fondateur, Omar Bongo Ondimba le 8 juin dernier.

Lors de la lecture de l’oraison funèbre adressé au défunt, le Premier ministre gabonais et premier vice-président de cette formation politique, Jean Eyéghé Ndong, avait dénoncé les mauvaises intensions de certains membres et responsables de ce parti.

Depuis ce jour, certains observateurs dénotaient déjà une atmosphère lourde au sein du parti, un climat de scission qui pèsaient de plus en plus sur ce parti mature de 42 ans.

Interrogé à ce sujet au cours d’un point de presse,M. Faustin Boukoubi, secrétaire général de cette structure politique a dit ” le PDG ne court aucun risque d’implosion, car aucun des camarades candidats à la candidature n’a évoqué l’hypothèse d’une éventuelle démission en cas d’échec” ajoutant que le PDG reste un et indivisible.

La déclaration de candidature d’un membre du bureau permanent de cette formation politique en la personne d’André Mba Obame vendredi depuis Madrid, vient-elle confirmer ce soupçon d’implosion ?

Interviewé par l’AFP, le candidat a déclaré : ” je ne me présente pas comme un rival de qui se soit, mais comme celui qui doit offrir aux Gabonais la légitimité qu’ils ont toujours demandé”, ajoutant que ” je viens comme une force d’interposition pour stopper net les intensions et conspirations dangereuses de type tribaliste mises en exergue par les uns dans cette formation”.

Au regard de ce qui précède, il est important de se demander depuis quand ce climat délétère règne au PDG ?

Ces différentes déclarations et positions confortent de plus en plus ceux qui pensaient que ce parti était un volcan en dormi étant donné qu’ils existent trois courants politiques (rénovateur, cacique et appelliste) qui se liguent les uns contre les autres depuis le vivant du président fondateur dudit parti. Et ce volcan risque de rentrer en irruption à un moment crucial de l’évolution de ce parti.

On se souvient encore qu’un membre du bureau permanent dont l’anonymat est requit s’était indigné lors de la réunion au cours de laquelle le nom de l’impétrant devait être rendu public en ces termes : ” les lauriers ne sont lancés à un individu que lors qu’il est mort, je respecte votre choix, je souhaite bon vent au candidat, bon vent, au parti”.

Un autre candidat à la candidature à cette compétition, Premier ministre et vice-président du parti Jean Eyeghé Ndong a rendu sa démission au gouvernement en annonçant sa candidature au scrutin présidentielle du 30 août au motif que les statuts du parti n’ont pas été respectés : ”un prétendant ne peut être retenu comme aspirant au plébiscite présidentielle que par le vote du congrès”. En aucun cas et nulle part les statuts du parti ne stipulent pas le consensus comme base de désignation d’un candidat , dénonce t-il. Et il n’y a même pas eu de consensus de ce processus, a-t-il ajouté lors d’une déclaration à la presse.

Si ce n’est pas un volcan qui dormait, selon certains observateurs et militants de cette formation politique, le PDG a subit une mauvaise gestion après son président fondateur. Pour d’autres auditeurs, ”ce vole en éclat du parti après le décès d’Omar Bongo s’explique par le fait qu’une clique a mal interprété le caractère généreux du chef du parti pour l’embrigader, du coup la même association veut s’accaparer ce parti sur les bases subjectives”.

La désignation du candidat Ali Ben Bongo Ondimba, 50 ans, vice-président statutaire du parti à l’élection présidentielle, n’a pas trouvé l’assentiment de plusieurs de ses camarades, suscitant donc une flopé de candidatures indépendantes des membres influents de ce parti.

Cette déclaration fulgurante des candidatures, déjà trois au PDG, ne réfute certainement pas l’impétrant désigné mais peut-être la procédure engagée pour son choix. Avec tous ces désaccords, le grand parti de masse risque de partir aux élections en lambeaux.

Source : Marinette ENGONGA

Dimanche 19 Juillet 2009
La Révolution LVDPG
Vu (s) 329 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...