News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Présidentielle 2016 : Pourquoi Ndong Sima s’est auto-exclu de la coalition de l’opposition

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 19 Août 2016 à 06:17 | Lu 1655 fois

L’ancien Premier ministre revient sur les «manœuvres empreintes de ruses» ayant conduit à la désignation de Jean Ping comme candidat de l’opposition au scrutin du 27 août prochain.



A l’instar de Gérard Ella Nguéma, Dieudonné Minlama Mintogo, Pierre Claver Maganga Moussavou ou encore Augustin Moussavou King, Raymond Ndong Sima ira en solitaire à la prochaine élection présidentielle. Militant pourtant pour la candidature unique de l’opposition, l’ancien Premier ministre dit s’être retiré des négociations initiées à cet effet, se refusant de faire partie de la coalition formée par Guy Nzouba Ndama, Casimir Oye Mba et Jean Ping, ce dernier ayant été désigné candidat de l’opposition scrutin présidentiel du 27 août prochain.

Dans un post publié sur sa page Facebook, le candidat revient sur les motivations de sa décision. Mais avant, il explique avoir reçu très favorablement les appels à la concertation lancés notamment par Zacharie Myboto et de Marcel Eloi Chambrier. «J’ai donné au premier dans la foulée, après un long échange où je n’ai pas décelé de divergence particulière, mon accord à envoyer à une séance de travail préparatoire un expert en vue de travailler à une synthèse des projets de société des candidats», a affirmé Raymond Ndong.

«Je m’attendais à prendre part ensuite à une lecture de ce projet de synthèse pour en apprécier les éventuels écarts ou les enrichissements par rapport à mon propre projet lorsque j’ai été invité à la séance de travail qui s’est tenue au domicile de monsieur Myboto, le 13 août, en présence des candidats Casimir Oye Mba, Jean Ping, Guy Nzouba Ndama et moi-même», a poursuivi le candidat. Or, a-t-il déploré : «Les travaux qui ont précédé cette réunion des candidats, outre qu’ils ont donné la priorité à la question exclusive des critères de choix du candidat unique et non à l’élaboration d’une synthèse programmatique, ont vu la participation d’un panel hétéroclite composé aussi bien de dignitaires que de membres de la société civile qui s’était déjà signalé de façon très claire par les soutiens apportés à différents candidats». Raymond Ndong a ainsi pensé «malséant de considérer que ce panel pourrait valablement assumer la mission de désigner ce candidat unique de la façon la plus objective possible, ce qui n’était d’ailleurs pas son mandat».

Selon Raymond Ndong, les discussions qui s’en sont suivies ont été focalisées sur le partage des postes à venir en cas de victoire. «Je ne pouvais pas continuer, en conscience, à prendre part à une démarche dont l’objectif principal semblait être le partage des avantages avec des schémas de gouvernements qui renvoyaient à l’époque tristement mémorable du PDG triomphant alors même que la situation du pays commande un sérieux resserrement du train de vie de l’État et un réduction significative de sa taille», a-t-il révélé avant de se résoudre à se retirer de ces négociations et de ne pas faire partie de la coalition formée par ces trois candidats, «qui a principalement scellé la réconciliation ou la reconstitution du Front uni de l’opposition». Un gâchis, pour le candidat qui estime que si l’objectif final était de reconstituer ce groupement, «pourquoi s’être donné en spectacle de façon aussi extravagante pendant près d’un an pour finir par des retrouvailles dont on peut légitimement douter de la sincérité».

Le candidat en a par ailleurs rajouté une couche sur ce qu’il qualifie de «manœuvres empreintes de ruses comme celles qui ont conduit à la désignation d’un candidat puisque certains critères de désignation énoncés ont été manifestement taillés sur mesure». Et ce dernier de citer, en exemple, le critère d’une carrière internationale qui a automatiquement écarté Guy Nzouba Ndama, qui accumule pourtant une expérience de 19 ans comme président de l’assemblée nationale. «Est-ce bien objectif ou même tout simplement pertinent ?», a-t-il demandé.

Anticipant déjà d’éventuelles réaction sur sa décision, Raymond Ndong Sima s’est expliqué : «Certains estiment qu’en agissant de la sorte je me fais l’allié objectif d’Ali Bongo. Ceux qui se livrent à de telles conclusions devraient commencer par mettre sur la table une critique aussi systématique que la mienne d’une gouvernance que je n’ai eu de cesse de dénoncer. L’honnêteté intellectuelle m’oblige à récuser une condamnation partisane des écarts à la règle».

gabonreview

Vendredi 19 Août 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1655 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...