News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Présidentielle 2016 : Maganga Moussavou, une candidature de témoignage ?

Le site de la Liberté - gabonreview le Vendredi 18 Décembre 2015 à 08:25 | Lu 1235 fois

Le président du Parti social sémocrate (PSD) vient d’annoncer qu’il se lance dans la course à l’élection présidentielle d’août prochain. Depuis le décès de Pierre Mamboundou, le maire de Mouila pense qu’il peut capter des voix des partisans de celui-ci et apparaitre ainsi comme «le grand leader du sud». Dans l’opinion cependant, beaucoup d’observateurs ne vendent pas cher sa peau, en raison de ses prises de position aussi contradictoires qu’incompréhensibles depuis plusieurs années.



En décembre 1993, Pierre-Claver Maganga Moussavou, alors âgé de 41 ans, avait été la «belle surprise» de l’élection présidentielle, sans doute du fait d’une faconde encore vue jamais à l’époque et d’un passage mémorable à la télévision durant lequel il avait littéralement renvoyé ses interviewers à leurs chères études. Arrivé en quatrième position, selon les chiffres officiels annoncés par le président de la Cour Constitutionnelle, le leader du PSD, avec ses 3,39% (?) devançait Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé (CDJ), Jean-Clément Didjob Divungi di Ndinge (Adere), Léon Mbou Yembi (Far) et notamment Léon Mébiame et Adrien Nguemah Ondo. Mais, depuis ce scrutin, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts… Pierre-Claver Maganga Moussavou avait obtenu 0,93 % en décembre 1998. Avec ce score, le leader du PSD s’était vu obligé de «se mettre en réserve de la République», et ne s’était pas présenté à l’élection présidentielle du mois de décembre 2005.

Pour les élections législatives, il n’a obtenu qu’un succès – en décembre 2006 – face au candidat du PDG, Jean-Norbert Diramba, après trois tentatives (1990, 1996, 2001), avant d’être à nouveau battu, plus récemment en décembre 2011, face à un autre candidat PDG, Léon Nzouba. Sur des élections uninominales donc, Pierre-Claver Maganga Moussavou n’a pas toujours «été à la fête». Il a été régulièrement vaincu par ses adversaires, du moins si l’on en croit les chiffres officiels.

Aujourd’hui, il se lance à nouveau dans l’élection nationale suprême, la Présidentielle ! Il semble décidément aimer cette élection. «Mais pourquoi affectionne-t-il cette élection ?», se demande, ironique, un de ses anciens partisans, du reste débauché à une époque chez Jean-Norbert Diramba. «En fait, c’est un être profondément narcissique qui aime que l’on parle de lui, surtout lors d’un tel scrutin». S’il s’était en effet agit d’une élection à deux tours, on le soupçonnerait de vouloir négocier des strapontins entre les deux tours.

Or, ce n’est pas le cas : la présidentielle est une élection à un tour, un seul tour. Dans l’opinion, Maganga Moussavou n’est pas crédité d’une grande côte de sympathie. Pour beaucoup, ses multiples aller-retour «à-la-mba-abessole» entre la majorité et l’opposition, ses atermoiements, ses hésitations, ses prises de position notamment lors des élections législatives de décembre 2011 pendant lesquelles il avait d’abord affirmé sa non participation – le fameux «pas de biométrie, pas d’élection» qui s’était terminé par un flop – avant, finalement, de s’engager à ces élections uninominales où il ramassa d’ailleurs encore une gamelle, son inimitié éternelle avec un autre grand leader politique de Mouila, Didjob Divungi di Ndinge, l’implantation limitée de son parti dans le pays et le manque d’un grand nombre d’élus du PSD capables de mobiliser les Gabonais, en font un candidat moyen, et font de son engagement dans la course à la présidence de la République tout juste une candidature de témoignage.

Sa popularité n’ayant jamais vraiment dépassé Mouila, ville dont il est maire depuis janvier 2014 et pour la troisième fois, à l’exception de la commune de Mimongo où ses «beaux-frères» lui ont réservé une surprise agréable lors des locales de décembre 2008, Pierre-Claver Maganga Moussavou est plutôt vu, en raison du parcours tortueux qui est le sien, comme un candidat de second plan.

«Il est vrai qu’humilité et narcissisme ne peuvent aller de pair, mais sachant que les partis au pouvoir trichent mieux lorsqu’il y a plusieurs candidats en face d’eux, Maganga Moussavou, au lieu de prôner des candidatures multiples, devrait plutôt soutenir quelqu’un d’autre, sauf s’il est désigné comme candidat unique de l’opposition», analyse un professeur de sciences politiques. Mais, on le sait, le leader du PSD a décidé de se lancer dans la course, ignorant le processus de désignation d’un candidat unique souvent invoqué par le Front de l’opposition pour l’alternance, avec lequel l’Union des forces de l’alternance dont il est membre a signé un accord. Pierre-Claver Maganga Moussavou semble avoir accepté tous les aspects de cet accord, sauf celui relatif à la désignation d’un candidat commun.

Vendredi 18 Décembre 2015
gabonreview
Vu (s) 1235 fois




1.Posté par NEM le 18/12/2015 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Maganga Moussavou est véritablement présidentiable. Il a bel et bien la carrure d'un Chef de l'Etat au Gabon si des anciens videurs de boites de nuit et des marabouts béninois, malien puis analphabètes somaliens et autres bandits dirigent le Gabon. Surtout que personne ne peut le reléguer au second plan d'un projet de cette envergure. Bien que caractériel comme vous le faites savoir, c'est un personnage rigoureux et exemplaire qui peut, surement mieux que certains opposants de l'heure changer la destinée sociale du Gabon, car il l'a démontrer lorsqu'il fut Ministre de la Planification (époque Omar Bongo). Il est plutôt à suivre; d'ailleurs très connu à l'Estuaire et dans le Nord du Gabon, il a des partisans aussi nombreux que vous ne le pensiez. Alors attention à ce que vous racontez.

2.Posté par ortegus le 18/12/2015 13:05 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au regard de tout ce que nous venons de lire, il est claire pour tout un chacun au manganga bosse pour la famille bongo, et est au service de boa.
pour ceux qui avaient des doutes en lui donnant quand même moins de 1% aux dernières vous êtes servis.

3.Posté par elabane le 18/12/2015 13:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n''aura rien

4.Posté par le vrai Gabonais le 08/01/2016 02:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un type pas sérieux, il ferme les yeux sur le contexte électoral actuel, par ce que, il roule pour le biafrais si le président de moutassou, pouvait au moins se prononcer sur les origines de celui qui a fait le coup d'état électoral, je pourrais le croire, que nenni, la carrure il l'a, mais ses prises de positions à la Mba de bois ne font pas de lui un homme crédible un vrai punu de la trempe de moukagni iwangou' c'est un danseur de tango, il veut distraire une fois de plus les Gabonais, il fera mieux de soutenir le prochain candidat capable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...