Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Présidentielle 2016 : Les dessous de la discorde entre Jean Ping et Ali Bongo Ondimba !

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Samedi 25 Juin 2016 à 07:10 | Lu 4657 fois

Au fur et à mesure que la fatidique date de la présidentielle approche, l’heure est désormais au grand déballage, et ce, de part et d’autre. Normal, « en politique tous les coups sont permis ». Une joute électorale qui dépasse le simple cadre politique national. La France et la Chine, semble-t-il, ont désormais choisi leur candidat pour la présidentielle à venir. C’est du moins l’analyse que l’on peut dresser à la lecture de la dernière enquête publiée par nos confrères de Mediapart.fr, Intitulée : « Présidentielle au Gabon : deux candidats, un magot ».



Une véritable bombe puante que vient révéler au grand jour nos confrères de Médiapart.fr ! A en croire nos confrères parisiens, Jean Ping tout comme Ali Bongo Ondimba se sont graissés la pâte durant des décennies via des transactions douteuses avec l’empire du milieu, la Chine. Une grosse mafia chiffrée à des dizaines de millions de dollars.En fait, dire qu’Ali Bongo Ondimba est trempé dans de telles malversations ne surprend pas les observateurs lucides.

Bon gré mal gré, il est le fils de feu Omar Bongo Ondimba qui a régné en maître durant 4 décennies avec les avantages que confère la posture présidentielle. Et comme sous nos tropiques, l’exercice du pouvoir rime avec passe-droits et autres dérives, il apparait évident et clair comme de l’eau de roche qu’Ali Bongo et ses frères ont bénéficié gracieusement du pouvoir de leur père.
Quid de Jean Ping ?

Médiapart.fr nous apprend que Jean Ping depuis le temps où il fut ministre (de 1990 à 2008), et ce, jusqu’à présent touche des rétro-commissions via la Sinohydro, une entreprise chinoise spécialisée dans la construction des barrages. Pour le seul cas du Gabon, Pascaline Bongo ancienne compagne du « natif d’Omboué » a empoché en guise de commission la coquette somme de 10 millions de dollars sur deux marché remporté par Synohydro, à savoir la construction d’une route entre Akieni et Okondja et la construction du barrage Grand Poubara. Le nom de Fanck Ping ainsi que celui de son père, est également cité dans l’enquête réalisée par nos confrères parisiens.

Les dessous de l’animosité entre Ali et Ping ?

Les révélations de Médiapart.fr viennent rappeler ce que bon nombre d’observateurs de la scène politique gabonaise soutiennent. La candidature de Jean Ping n’est motivée que par des raisons pécuniaires et non par un véritable désir de changement comme il le clame haut et fort. En effet, durant tout le temps qu’il a passé aux affaires et dans la famille Bongo, l’homme s’est bâti un petit empire au Gabon, en Côte d’Ivoire (chez son épouse) et en Chine. Un empire qu’il ne compte pas perdre si facilement, d’où son acharnement à aller à la conquête des suffrages

Quand les grandes puissances tirent les ficelles !

La discorde entre Ali et Ping ne se limite pas qu’aux seuls intérêts personnels, mais également à la gestion des richesses du Gabon. En effet, la France, mère-patrie ne compte pas se laisser déposséder de « sa vache laitière » par la Chine. Laquelle Chine taquine le doux rêve d’être considérée comme premier et stratégique partenaire du Gabon. La preuve, c’est que l’empire du milieu a pénétré surement mais lentement le marché gabonais, particulièrement dans le secteur des BTP, du bois et dans une moindre mesure des mines, avec l’exploitation du fer de Bélinga. On comprend alors pourquoi la France et la Chine agissent dans l’ombre. Ces deux puissances souhaitent voir à la tête du Gabon un président capable de protéger leurs intérêts.

Paul Ndombi
gaboneco

Samedi 25 Juin 2016
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 4657 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée