News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Présidentielle 2016 : Le bal des illuminés !

Le site de la Liberté - source : gabonéco le Vendredi 10 Juillet 2015 à 07:06 | Lu 1776 fois

Le fauteuil présidentiel suscite des convoitises. La prochaine présidentielle va certainement ressembler aux précédentes. Les populations auront droit à des postulants de l’acabit de Feu Zorobabel (NDLR : Dieu lui a parlé deux fois au cours du même scrutin, en 2005), du candidat des « Makaya », du candidat des « Jeunes » ou encore des grosses légumes politiques, « uniquement », dans leurs patelins.



Des quidams se sentant investis d’un pouvoir surnaturel voire des détenteurs d’une panacée visant à sortir le Gabon du sous-développement sortent de terres. Des candidatures spontanées se déclarent, « plus on est de fous plus on rit » ! Certes, la Constitution reconnait à chacun la liberté d’expression voire de briguer la magistrature suprême, mais point besoin de rappeler que l’élection présidentielle est loin d’être une plaisanterie de mauvais goût.

La saison des champignons

Le premier à se jeter à l’eau et à déclarer sa candidature est membre de la société civile et par ailleurs, Président de l’Observatoire national de la démocratie, Dieudonné Minlama Minto’o. Il estime être apte à mettre un terme au système PDG aux affaires depuis plus de quatre décennies. Au regard de l’actuelle crise socio-politique, ce centriste bon teint dit vouloir éviter au Gabon une implosion. Le rêve est permis ! Toutefois, le Président de l’Observatoire national de la démocratie oublie que « comparaison n’est pas raison ». Le Gabon n’étant pas le Bénin, pour l’heure, il va être bien difficile qu’un candidat indépendant accède à la magistrature suprême. Dans la sociologie politique locale, le président de la République doit avoir un vivier électoral, autrement dit un parti. Cette base de fervents militants constitue le plus gros de son électorat.

Une candidature suivie de celle de Monsieur Abel Mbombé Nzondou, un agent municipal. Ne faisant pas dans la dentelle, ce dernier a déjà décliné son slogan de campagne : « J’aime le Gabon ». « Ma candidature est synonyme de révision profonde de notre économie, d’écriture noble de nos lettres politiques, de retour à notre concorde », déclare le candidat Abel Mbombé Nzondou. Pas besoin d’être spécialiste en Science politique, reconnaissons que n’importe quel citoyen jouissant de ses droits civiques peut devenir conseiller municipal. Il suffit juste d’être sur la bonne liste ! Tel n’est pas le cas de la présidentielle qui demande de colossaux moyens financiers, matériels et humains. Une chose est sûre ces candidatures seront emboitées par de nombreuses autres, et ce, même au sein du landerneau politique.

Les raisons ?

L’essentiel n’est pas de gagner mais de participer, c’est le crédo cultivé par de nombreux « illuminés politiques ». Objectif : être au-devant de la scène dans le but d’intégrer le gouvernement composé par le futur vainqueur. L’autre motivation est d’ordre financière. En obtenant le pourcentage des 10 % des suffrages exprimés, les candidats sont assurés de percevoir le fonds électoral, une jolie petite bagatelle. A cela s’ajoute les stratégies politico-politiciennes qui consistent à financer d’improbables candidatures afin d’effriter les voix du camp adverse. En période électorale, tous les coups sont permis ! Dans tous les cas, l’échéance à venir sera riche en couleurs et en candidatures. Entre grincements de dents et éclats de rire, l’élection présidentielle cristallisera l’attention du citoyen lambda pendant un laps de temps.

Vendredi 10 Juillet 2015
source : gabonéco
Vu (s) 1776 fois




1.Posté par NEM le 12/07/2015 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce Parti devient une confrérie maçonnique juste pour payer ses employés d'ailleurs qui en profitent bien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...