News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Présidentielle 2016 : Daniel Mengara regagne le bercail

Le site de la Liberté - source : gabonreview le Mardi 4 Août 2015 à 20:19 | Lu 1882 fois

Après 17 ans d’exil politique aux États Unis, le président du mouvement «Bongo doit partir-Modwoam», décide de rentrer au pays pour engager le débat sur le changement immédiat.



Le chantre de «l’insurrection», Daniel Mengara regagne le Gabon le 6 août prochain après 17 années passées loin du pays. Il en a fait l’annonce dans une interview accordée au journal en ligne echosdunord.com.

Selon le président du mouvement «Bongo doit partir-Modwoam», son come-back répond à plusieurs objectifs, entre autres, faire partir Ali Bongo du pouvoir, obtenir la mise à plat des institutions, avant la tenue de la prochaine élection présidentielle et proposer l’idée d’une assemblée constituante qui permettra au pays de se doter d’une Constitution conforme à son aspiration à la démocratie. «Le changement ne viendra au Gabon ni par le miracle de Jésus-Christ ni par la bonne volonté des Bongo.

Le changement ne viendra pas non plus au Gabon par les urnes, mais bel et bien par le pouvoir démocratique de la rue. Ces prédictions émises il y a 17 ans n’ont pas été démenties et aujourd’hui je crois que toute la classe politique et la très large majorité de notre peuple meurtri par près de 50 ans de bongoïsme me donnent raison», déclare-t-il, indiquant : «Quand vous ajoutez ces 28 ans aux 42 ans du père Bongo, vous avez 70 ans de règne par la même famille. Une telle situation est inacceptable, intolérable».

Les critiques de l’homme sur la stratégie et les actions de l’opposition n’ont subi aucune altération. Pour lui, il est urgent de trouver le moyen de redynamiser l’opposition qui «tourne en rond depuis 1990 et qui n’a cessé de se perdre dans des contorsions politiques à n’en plus finir, un peu comme elle le fait en ce moment avec ses projets de candidature unique à des élections perdues d’avance au moment même où s’impose à tous, pourtant, le devoir de tout remettre en cause, de tout remettre à plat, avant toute nouvelle élection».

Bien que favorable à l’idée d’une unité de l’opposition, le président du BDP-Modwoam affiche un scepticisme quant à la nécessité de toujours regrouper les énergies dans des coalitions. A ses yeux, à la longue ces regroupements politiques deviennent lourds et tueurs d’initiatives libératrices «puisqu’elles ont tendance, comme au PDG, à cultiver la pensée unique et le pouvoir de l’argent».

«Le problème du Gabon aujourd’hui n’est pas que l’on doive aller grossir les rangs du Front ou de toute autre coalition politique. Le regroupement au sein de ces structures, comme vous pouvez le voir depuis 1990, n’a pas toujours été signe d’efficacité. Sinon, on ne serait plus là, 26 ans après la Conférence nationale, à parler de changement au Gabon», estime-t-il, ajoutant : «Ce qu’il faut, plutôt, c’est trouver au sein de l’opposition, les groupes et personnes qui partagent le même enjeu et la même idéologie et qui, dans ce contexte, sont prêts à agir ensemble et en toute solidarité sur les enjeux partagés, pour arriver à leurs fins. Autrement dit, une dynamique non partisane bâtie sur un enjeu national commun et facile à cerner par le peuple, sera toujours plus efficace et rassembleuse qu’une coalition basée sur le simple fait qu’on veut la chute du régime Bongo».

Pour l’heure, le calendrier d’activité et d’action du président du BDP Modwoam n’a pas été communiqué.



Mardi 4 Août 2015
source : gabonreview
Vu (s) 1882 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par voici la Vérité le 08/08/2015 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'écrivain Pierre Péan, prépare une nouvelle bombe où toutes les manigances d' Accrombessi sont mises à nues. Notamment, des révélations sur l'acquisition des certaines affaires par l'homme le plus puissant du Gabon; ses roublardises, ses nombreuses relations à travers le monde des affaires et d'autres sujets bien croustillants.
Accrombessi multiplie sans succès les anti-missiles . Ne pouvant rencontrer Pierre Péan, François Banga Eboumi, Viel ami de Péan, joue au médiateur entre les deux parties.Mais Péan est introuvable; il s'est exilé quelque part en Italie.
Se sentant en danger par la parution de ce missile , l'homme fort du Gabon cherche à offrir des vacances à la fille de l'écrivain et autres choses

13.Posté par Avertissement à François Banga Eboumi le 08/08/2015 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arrête de servir d'intermédiaire entre Accrombessi et Péan. Tu pourrais le regretter un jour. Tu sais de quoi je parle.

12.Posté par Boussougou le 08/08/2015 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lire svp : ce qu'il ne dit pas pour le moment.
Le Gabon ne peut plus être gouverné

11.Posté par Boussougou le 08/08/2015 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@post Yanlanzèle
De grâce, ne faites pas dire au Dr Mengara, ce qu'il ne dit pas le moment. Le Gabon ne plus être gouverné avec les institutions actuelles. Mengara est clair là dessus. Il faut un nettoyage complet de toutes nos institutions. Dr Mengara va dans la logique du Président Obama qui dit : l'Afrique a besoin d'Institutions fortes et pas d'hommes forts. Tout Gabonais épris de paix et de liberté doit s'inscrire dans cette logique y compris vous Monsieur l'ex Ministre du Budget d' Omar Bongo.

10.Posté par roga le 06/08/2015 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis de votre avis Dr,les moyens humain ça existe,c'est maintenant qu'il faut assoir les moyens et stratégies.Après ce serait tard.Personne n'est plus gabonais,ce pays nous appartient à tous.Personne ne peu le sortir sinon nous mêmes.

9.Posté par django le 06/08/2015 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
des connexes juste après sa comédie ridicule de Nantes avant le
acte de naissance d
Ali que
les français ont sorti

8.Posté par yanlanzèle yossangoye le 06/08/2015 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Dr MENGARA sait qu'il faut séjourner deux ans date à date pour se pointer à une élection politique au Gabon. a-t-il lu la loi ?

Nous savons que MENGARA est personna non grata à cette élection à moins d'accepter le report en 2017 de cette élection présidentielle.

La CAN 2017, est une excuse de ce report!

Puis, nous allons directement vers une constituante en Janvier 2016 et les élections pas avant 2017, Mengara peut dès lors espéré se présenter en résident 2 ans à lbv!!!!

7.Posté par Leïla le 05/08/2015 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gabon a besoin de gens nouveaux qui ne doivent rien au régime.

6.Posté par PATRIOTE le 05/08/2015 20:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Dr.
Je vous suis depuis quelques années maintenant, et je suis satisfait de votre décision.
Ne fléchissait pas, et surtout prenez soin de votre personne. Cest le moment de vérité pour l'avenir du Gabon.
Vive le Gabon
pour que vive le peuple.

5.Posté par lalo le 05/08/2015 18:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qui vivra verra!!!

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...