News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Présidentielle 2016 : Ali Bongo boucle sa campagne par trois grandes villes

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 27 Août 2016 à 07:44 | Lu 799 fois



À 24 heures du scrutin présidentiel au Gabon, Ali Bongo Ondimba, porte-étendard du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et de la coalition des partis de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence, a clôturé sa campagne par trois provinces, et particulièrement dans trois villes stratégiques. Dans la matinée de cette journée marathon pour le président sortant, un meeting gigantesque a été organisé à la place de l’indépendance de Franceville. Face à «son peuple», puisqu’il est natif du Haut Ogooué, Ali Bongo n’a pas hésité à réclamer zéro voix pour ses concurrents dans cette partie du pays.

Le plus remarquable ici a été l’apparition de certains caciques du PDG écartés des affaires et qui étaient présents derrière Ali Bongo Ondimba. Antoine Yalanzèle, Idriss Ngari, Egide Boundouno Simagoye, Ernest Ndassikoula, etc. ont constitué la haie de sages dans cette dernière journée de la campagne à Franceville. L’on notera également au côté du président de la République, la présence de son épouse Sylvia Bongo et de sa mère, Patience Dabany.

Les thèmes abordés ont été les mêmes que ceux développés durant ces 14 jours de campagne : l’éducation, l’égalité des chances, la formation des jeunes et des femmes, l’emploi, la diversification de l’économie, la paix et la sécurité du Gabon, ainsi que la santé, à travers la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

Ali Bongo a indiqué que «demain est un grand jour» et il espère qu’avec les populations du Haut Ogooué et du reste du Gabon, ils vont «célébrer la démocratie».

Au stade de Nzeng Ayong, dans le cinquième arrondissaient de la commune de Libreville, devant une population acquise à sa cause, Ali Bongo a promis se mettre au travail dès le soir du 27 août pour apporter des changements importants au Gabon, non sans inviter ses compatriotes à faire le bon choix. «Chers compatriotes, le 27 août notre pays a rendez-vous avec l’histoire ; c’est pour cette raison que nous devons faire le bon choix qui nous permettra d’accélérer les réformes économiques que nous avons engagées», a-t-il lancé.

Pour Ali Bongo, le temps de continuer à apporter un changement à travers la formation des jeunes, l’intégration des femmes et l’égalité des chances est arrivé. Car, a-t-il ajouté, le Gabon mérite que l’on fasse encore plus pour son développement. Dans le même esprit, il a estimé être le seul à avoir pris des mesures courageuses pour améliorer les conditions des vies des Gabonais. «Peut-on me dire que les un million de Gabonais pris en charge par la CNAMGS ne sont pas importants», s’est-il interrogé.


En venant à ses concurrents, le candidat du PDG s’est dit surpris des agissements de Jean Ping et ses alliés. «Chers compatriotes, voilà des gens qui veulent briguer la magistrature suprême, à qui on a donné la possibilité de parler aux Gabonais de leur programme, ils ont préféré fuir ; cela est un mépris pour les journalistes gabonais et pour le Gabon. Donc il n’est pas digne de diriger le Gabon», a lancé Ali Bongo en parlant de Jean Ping, estimant que «cette fuite s’explique par le fait que Jean Ping n’ait pas voulu que les Gabonais découvrent toutes les affaires de corruption et de détournements dans lesquelles il est impliqué».

Pour ce qui est de Casimir Oye Mba, le président sortant estime que son attitude n’est que la continuité de ce qui s’est produit en 2009. Quant à Guy Nzouba Ndama, Ali Bongo l’a qualifié de traitre pour s’être mis du mauvais côté alors qu’il bénéficiait de tous les privilèges. Selon lui, aucun d’eux n’est digne pour diriger le Gabon. Pour terminer, Ali Bongo a invité tous ses compatriotes à préserver la paix, et à accomplir librement leur devoir de citoyen. Car, a-t-il conclu «nous n’avons pas de pays de rechange et le Gabon restera unis et indivisible».

gabonreview

Samedi 27 Août 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 799 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...