News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Près d’un an après son décès : Voici la «Campagne justice pour Mboulou Béka»

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 17 Novembre 2015 à 05:32 | Lu 3176 fois

Du 20 novembre au 20 décembre 2014, des associations de la société civile organisent une série de manifestations à travers le pays. Elles entendent faire la lumière sur les circonstances de la mort de ce jeune compatriote, survenue le 20 décembre 2014, durant la répression d’un meeting du Front de l’opposition pour l’alternance.



Des associations de la société civile, le mouvement citoyen «Ça suffit comme ça» et le «Collectif du 20 décembre 2014» ont décidé d’organiser la «Campagne justice pour Mboulou Béka». Leur objectif est de faire pression, à travers des actions diverses, sur les pouvoirs publics afin que les choses s’accélèrent pour l’inhumation de ce défunt qui n’a pas encore de «dernière demeure».

Toujours à la morgue, en attendant une sépulture qui lui permettra de faire le dernier voyage et de reposer, à jamais, en paix, le corps de Bruno Mboulou Beka est, pour le moment, loin de connaître le repos. Depuis sa mort par balle le 20 décembre 2014, durant les émeutes consécutives à un meeting de l’opposition qui avait été autorisé puis interdit par le ministre de l’Intérieur, des choses et d’autres se sont dites sur les conditions de son décès. Au final, sa famille, qui réclame la vérité sur les conditions de son décès, n’a pas encore fait son deuil. «Le corps de ce compatriote, assassiné le 20 décembre 2014, n’a jamais été restitué à sa famille, et il se trouve toujours dans une maison de pompes funèbres», dénoncent les organisateurs.

Pour la famille Bruno Mboulou Beka, les pouvoirs publics doivent livrer le verdict des enquêtes menées afin que justice soit faite et les coupables punis. «On attend qu’on nous dise qui a donné les ordres, qui a tiré. Bref, on veut connaître toute la chaîne qui a abouti à l’assassinat de Mboulou Beka», avait déclaré l’avocat de la famille, Paulette Oyane Ondo, le 23 janvier dernier, ajoutant : «On a porté plainte sur la base des instruments internationaux des droits de l’homme qui disposent qu’en cas d’assassinat, les ayants droit ont droit à la vérité». Depuis lors, le gouvernement s’est muré dans un mutisme curieux, ouvrant la voie à la supputation, la rumeur et l’affabulation.

La plainte de la famille de Bruno Mboulou Beka visait le président de la République, les ministres de la Défense et de l’Intérieur, les commandants en chef de la gendarmerie et de la police ainsi que le procureur de la République. Prenant appui sur les nombreux traités et accords internationaux relatifs aux droits de l’homme et à la liberté d’expression ratifiés par le Gabon, Paulette Oyane Ondo avait expliqué que le mécanisme qui a abouti à la mort de Bruno Mboulou Béka relevait de la dissuasion.

«L’exécution sommaire de Mboulou participe de la mécanique de dissuasion du despotisme qui gouverne le Gabon. Il est utile pour tout despotisme de répandre la peur dans les cœurs des peuples, pour mieux les soumettre. Sans cette peur, le totalitarisme disparaît. Il fallait donc tuer Mboulou Beka pour faire reculer la masse de compatriotes muselés et désireux depuis longtemps d’exprimer publiquement leur indignation contre l’imposture, le parjure, le faux et l’usage de faux et le mensonge qui sont la marque de fabrique du pouvoir politique gabonais», assénait-elle alors, concluant : «Mboulou Beka est donc mort pour l’exemple».

Près d’une année plus tard, la société civile repart à l’assaut pour essayer de faire bouger les choses. Vivement que les autorités s’activent un peu pour ôter le doute qui plane sur la justice, accusée de fonctionner «à plusieurs vitesses».

Mardi 17 Novembre 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3176 fois




1.Posté par de retour le 17/11/2015 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
RDV tous le 20 novembre. Justice doit être faite

2.Posté par Kola le 17/11/2015 11:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour une plainte de Patrick ophianga, contre Jean ping, la justice a montré sa capacité de reagir, je ne comprends pas que pour ce cas, elle traine le pas. C est un frere Gabonais qui est mort, nous devrons savoir qui est auteur de cet crapuleux!!!

3.Posté par padjo ngoma davy ficher le 17/11/2015 22:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette justice n fonctionne ke dans un sens,celle des emergents.

4.Posté par kaolo le 18/11/2015 19:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ne fait que faire en sorte que le Gabonais sorte de son silences 64, 70, 80, 90, 93-94, 98, 2005 ,2009 en finnnnnnn 2016 il ya un jour ou tout à arrête Ali. Le PDG ne demandez pas pardon demain

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...