News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Pourquoi la " Revision" constitutionnelle est Dangereuse ?

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous le Mercredi 22 Décembre 2010 à 10:44 | Lu 1141 fois



Gabon : Pourquoi la " Revision" constitutionnelle est  Dangereuse  ?
Selon la conception institutionnelle ou « organique », la constitution est l’ « ordre » politique, ou le principe premier de l’unité politique ou de l’ordre politique. En tant que système, elle règle l’action et la vie de l’État tout comme la constitution (au sens biologique) règle la vie et le mouvement d’un corps physique. D’où il résulte que tout État a une constitution car tout ce qui existe a une manière d’existence, bonne ou mauvaise, conforme ou non à la raison.

Au Gabon, sous le couvert d’une révision constitutionnelle mal ficelée, le pouvoir fait dans le « constitutionnalisme » avec tout ce qu’impliquent les « isme » en général : l’idéologie systématisée.

Le « constitutionalisme » est la technique qui consiste à établir et à maintenir des freins effectifs à l’action politique et étatique dans une communauté politique : ici le Gabon. Comment ? De deux manières :

1. En faisant la promotion d’un Gouvernement limité (celui de l’émergence à la gabonaise) ;
2. En faisant en sorte que le gouvernement de « la loi » (d’un clan) se substitue au Gouvernement des Hommes.
Une fois ces deux bases posées, on peut justifier la limitation du pouvoir de la Cité ou de la Nation (constitutionalisme ancien dans la Rome des Empereurs) mais aussi imposer le pouvoir de la royauté (constitutionalisme médiéval en Europe).

Le « constitutionnalisme » à la gabonaise désigne certes également la limitation du pouvoir politique (stricto sensu) mais brise aussi le « constitutionalisme » de la démocratie libérale (distinction entre le privé ou le social et le publique ou le politique, c’est-à-dire entre l’État et la Société civile. Nous risquons un pouvoir théocratique !

Ce que les députés et les sénateurs Gabonais veulent faire en renforçant une constitution déjà imparfaite est une atteinte sans précédents aux droits fondamentaux du Peuple Gabonais sans le consulter. C’est pourquoi, il est juste que des membres de mon parti l’Union Nationale aient dénoncé ce danger porteur de germes de déstabilisation de la République Gabonaise.

Imaginant fort bien, que les uns et les autres n’auront pas le temps de parcourir dans le détail les aspects les plus choquants du « constitutionalisme » gabonais version 2010 / 2011 et comme il n’y a pas d’opposition forte dans un Parlement Gabonais monocolore, nous vous proposons un tableau simple et pédagogique qui explique succinctement, la gravité de ce que nos parlementaires veulent faire, après avoir dit-on, été abondamment rétribués.

Bruno Ben MOUBAMBA

Vice-Président de l’Union Nationale

bruno@moubamba.com

Mercredi 22 Décembre 2010
LVDPG - Média Libre pour tous
Vu (s) 1141 fois




1.Posté par D'OYEM le 22/12/2010 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dites moi, pourquoi Odjuku va se gêner? Il a la Majorité Absolue dans les 2 Chambres parlementaires. Cette bande de mange-mil, les Couches-toi-là, sont là pour les Hauts intérêts Maçonniques et Personnels ensuite.
" Pour l'idéal politique nationale ... on verra à la Saint-glinglin"
Rappelez vous que Hitler est venu au pouvoir en 33 par voie démocratique et a modifié la constitution pour centraliser tous les pouvoirs en devenant "FURHER" La suite , on la connait ....

Sans donner des les leçons à qui que se soit : Le devoir d'un citoyen est de défendre sa nation face à ses dirigeants, je pense QUE L'OCCASION NOUS EST CHOIE de pouvoir défendre ce qui nous unit tous LA NATION GABONAISE face à l'avilissement d'un troupeau de Béni OUI OUI

Rappelons nous tous de cette citation
"Ne nous demandons pas ce que la nation a fait pour nous, mais au contraire, qu'avons nous fait pour notre NATION"

Merci de m'avoir lu et surtout entendu

2.Posté par Africanus le 22/12/2010 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo d'Oyem. Chacun de nous détient une partie du pouvoir et peut influencer à sa manière le cours de l'histoire. De loin, on peut écrire, parler, manifester, dénoncer ce système inique et familial. Qu'est ce que le Gabon a fait à cette famille Bongo pour qu'elle le déteste tant?Qu'a fait le peuple gabonais pour que cette famille Bongo le haisse tant?Qu'attend le peuple gabonais pour dire NON TROP C'EST TROP CA SUFFIT!

3.Posté par MEBALE SERGE DANIEL le 22/12/2010 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment le PDG a fait pour être majoritaire?

QUI SONT LES ACTEURS DE CETTE "VICTOIRE" EN 2006.

AMO-OYE MBA-MISSAMBO-EYEGHE NDONG- Ah les vendus!!


4.Posté par Terranus le 22/12/2010 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Africanus, c'est justement parceque ce peuple gabonais n'a et ne fait rien qu'on le malmène ainsi.

Mais toute chose qui a un début a aussi une fin. C'est leur descendance qui va se mordre les doigts, quand le système sera mort.

Il y a 30 ans on aurais jamais imaginé parler de la RDC sans penser à MUBUTU.

La durée de vie du système dépend cependant de la détermination du peuple a prendre son destin en main.

Bien à vous partisans du changement véritable.

5.Posté par Bernard N I le 22/12/2010 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Malgré le fait que nous voulons tous le respect de la Constitution, la réalité est que: PDG-Etat, detient la majorité absolue dans les 2 Chambres, cela leur permet de tailler la Constitution à leur avantage et personne ne peut rien faire.
Pour que cela ne se reproduise plus, il faut que les gens votent massivement aux législatives, qu'ils n'acceptent plus le clientélisme électoral, que même dans les endroits les plus réculés, le parti-Etat perde tous ses députés pour que l'opposition ait la majorité pour pouvoir négocier et s'imposer, sinon nous n'aurons rien.

6.Posté par ADN le 22/12/2010 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour régler le problème du PDG au Gabon, il ne suffit pas d'appeler les Gabonais, à mon sens, de voter pour le candidat de son choix. Il faut, en plus de cet appel, demander que les résultats soient communiquer au peuple le même jour et non plus deux à trois semaines après la convocation du corps électoral.

7.Posté par le penseur le 23/12/2010 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL n'ya aucune volonté politique de changement au PDG car ce qui est modifiable et que le peuple attend dans la constitution aujourd'hui c'est la limitaion du mandat présidentielle et l'organisation des élections à 2 tours.
Le GABON n'est pas un pays démocratique car nos institutions ne sont ni crédibles ni démocratiques encore moins transparentes ou compétentes.
Alors si le PDG prone la rupture posez des vrais actes de rupture dans le cas contraire sachez que la patience d'un peuple amorffe a des limites.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...