News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Pour Moukagni-Iwangou, «l’interpellation d’Accrombessi implique celle d’Ali Bongo»

Le site de la Liberté - source : gabonreview le Lundi 10 Août 2015 à 02:31 | Lu 2348 fois

Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG) a commenté, le 8 août à Libreville, l’actualité nationale autour de la saga Maixent Accrombessi, ainsi que l’affaire Bruno Mboulou Beka.



Très attentif à l’actualité nationale, le président de l’Union du peuple gabonais (UPG) a réagi, le 8 août dernier, sur l’arrestation du directeur de cabinet du chef de l’Etat et sur les dernières déclarations du ministre de l’Intérieur au sujet de la mort de Mboulou Beka. Au titre de la première actualité, Jean de Dieu Moukagni-Iwangou entend convoquer en session ordinaire, la conférence du front de l’opposition. Mais d’ores et déjà, a-t-il déclaré : «Je voudrais engager les différentes composantes de la diaspora gabonaise, à se porter partie civile devant la juridiction française compétente, au nom de la distribution des rôles que nous avons convenu d’observer désormais».

Rappelant les chefs d’inculpation autour de l’enquête pour laquelle Maixent Accrombessi a été interpellé (blanchiment en bande organisée, corruption, recel, faux et usage et de faux), le président de l’UPG a souligné que l’arrestation de ce dernier pose forcément celle d’Ali Bongo. Car a-t-il expliqué, Maixent Accrombessi était membre du cabinet du ministre de la Défense (Ali Bongo – ndlr) au moment des faits, relevant ainsi directement des personnels agissant au et pour le compte de l’autorité à laquelle il était rattaché, par application de la loi 20/2005 sur l’organisation des services publics au Gabon.

«Fort de ce qui précède, la levée de la mesure de garde à vue (…) n’est qu’une fenêtre de respiration accordée à un système essoufflé, pour qu’il reprenne ses esprits afin de répondre en toute lucidité devant la communauté internationale», a lancé Moukagni-Iwangou, avant d’en rajouter une couche au sujet de la menace de réciprocité brandi par le gouvernement.

«Pour le gouvernement qui, agite l’épouvantail de réciprocité à la justice française qui exerce en toute indépendance, son message n’a qu’un seul mérite : celui d’exprimer de manière la plus solennelle l’instrumentalisation de la justice gabonaise aux ordres du pouvoir exécutif», a-t-il ajouté. Comment comprendre, en effet, que le gouvernement menace son homologue français, alors que l’affaire dont il est question relève uniquement de la justice française, par ailleurs indépendante ? Selon le principe de la séparation des pouvoirs, il revenait donc à la justice gabonaise de réagir sur cette question, et non au Premier ministre. D’où l’allusion à l’instrumentalisation de la justice. «Toute chose qui, pour ne pas être découverte, est au moins un cinglant aveu», a-t-il ironisé.

Jean de Dieu Moukagni-Iwangou a ensuite abordé le second point d’achoppement, sur les déclarations du ministre de l’Intérieur sur la mort de Mboulou Beka. Récemment invité à s’expliquer à sujet, Guy Bertrand Mapangou avait soutenu que le front, qui n’a pas de personnalité juridique, devait répondre de ce triste évènement pour avoir tenu une manifestation qu’il avait interdite.

«En attribuant la responsabilité de l’assassinat de notre compatriote au front de l’opposition pour l’alternance, cette déclaration qui interpelle notre devoir de mémoire, est une provocation gratuite, qui va relancer de manière légitime notre combat», a rétorqué le président du front, affirmant que le ministre de l’Intérieur est peut-être plus à plaindre qu’il n’est à condamner, en observant «tout l’acharnement qu’’il met à se projeter en dehors de ses missions, et tout le prix qu’il attache à violer celles qu’il se hasarde à entreprendre». Et le conférencier d’évoquer, notamment, l’appel du ministre de l’Intérieur à la candidature d’Ali Bongo. Selon Moukagni-Iwangou, le ministre de l’Intérieur, affranchi de ses obligations, ne peut s’inviter en dehors de sa mission que pour accélérer davantage la violation de la loi.

«Il va ainsi de l’interdiction d’une manifestation publique, dont la mesure n’est jamais sortie du bureau de sa secrétaire, selon son propre aveu, alors que cette prérogative relève des pouvoirs d’un maire», a relevé Moukagni-Iwangou avant de soutenir que «Bruno Mboulou Beka a été assassiné par une balle tirée par un agent de la gendarmerie nationale, embarqué dans un camion de marque IVECO, portant inscription MDN (ministère de la Défense nationale, ndlr), et immatriculation IM.GN 539». Dans tous les cas, a conclu Moukagni-Iwangou : «Toute gesticulation n’est que vaine et pure diversion qui n’empêchera pas le peuple de parvenir à la vérité, vers laquelle avance notre propre enquête».

Lundi 10 Août 2015
source : gabonreview
Vu (s) 2348 fois




1.Posté par MOKOUKOUET le 10/08/2015 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHERS COMBATTANTS ET S'IL VOUS PLAIS! FORMEZ MOI UNE SEULE CANDIDATURE UNIQUE POUR FAIRE TOMBER LES BONGO PAR CE QU'ILS DOIVENT RÉPONDRE DE LEURS ACTES A LA CPI POUR DÉTOURNEMENT, PILLAGE, CRIMES RITUELS,ASSACINATS ETC.......

2.Posté par Dernière lettre de MOUAMMAR Khadaff le 10/08/2015 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La dernière lettre de Mouammar Khadafi


Message de la part de M. Mouamar El Kadhafi , chef de la révolution Libyenne…….


Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux…

Depuis 40 ans, à moins que ce ne soit plus, je ne me souviens pas, j’ai fait tout mon possible pour donner aux gens des maisons, des hôpitaux, des écoles, et, quand ils avaient faim, je leur ai donné à manger. À Benghazi, j’ai même transformé le désert en terres arables, j’ai tenu tête aux attaques de ce cow-boy, Reagan, quand il a tué ma fille adoptive orpheline. Essayant de me tuer, il a tué à la place cette pauvre enfant innocente. Ensuite, j’ai épaulé mes frères et sœurs d’Afrique avec de l’argent pour l’Union africaine.

J’ai fait tout mon possible pour aider les gens à comprendre le vrai concept de démocratie, qui consiste en des comités populaires dirigeant leur pays. Mais ce n’était jamais assez, comme me l’ont dit certains. Même ceux qui possédaient une maison de 10 chambres, des costumes et du mobilier neufs, n’étaient jamais été satisfaits. Ils étaient si égoïstes qu’ils en voulaient toujours plus. Ils ont dit aux Zuniens et aux autres visiteurs qu’ils avaient besoin de « liberté » de « démocratie, » et n’ont jamais réalisé qu’il s’agit d’un système de panier de crabes, où le plus gros bouffe les autres. Ils étaient seulement ensorcelés par ces mots, sans réaliser jamais que, en Zunie, il n’y a pas de médicaments gratuits, ni d’hôpitaux gratuits, ni de logement gratuit, ni d’enseignement gratuit, ni non plus de nourriture gratuite, sauf quand les gens sont obligés de mendier ou de faire longtemps la queue pour avoir de la soupe.

Non, peu importe ce que j’ai réalisé ! Pour certains ce n’était jamais assez. Mais les autres savaient que j’étais le fils de Gamal Abdel Nasser, le seul vrai leader musulman arabe que nous avons eu depuis Salah-al-Din. Nasser était sur ses traces quand il a exigé le canal de Suez pour son peuple, tout comme j’ai réclamé la Libye pour mon peuple. J’ai essayé de l’imiter pour garder mon peuple libre de la domination coloniale, des voleurs qui nous détroussent.

Maintenant, je suis attaqué par la plus grande force de l’histoire militaire. Obama, mon petit-fils africain, veut me tuer, priver notre pays de liberté, nous priver de la gratuité de nos biens : logements, médecine, éducation, nourriture, et remplacer tout ça par la grivèlerie à la zunienne appelée « capitalisme. » Or, nous tous, dans le tiers monde, savons ce que cela veut dire. Cela signifie que les multinationales dirigeront le pays, dirigeront le monde, et le peuple souffrira. Voilà pourquoi il n’y a pas d’autre solution pour moi, je dois prendre mes dispositions. Et si Allah le veut, je mourrai en suivant Sa Voie, la voie qui a rendu notre pays riche en terres arables, avec de quoi manger et la santé, et nous a même permis d’aider nos frères et sœurs africains et arabes en les faisant travailler ici avec nous, dans le Jamahiriya libyen.

Je ne désire pas mourir, mais si cela devait advenir, pour sauver cette terre, mon peuple, tous ces milliers de gens qui sont tous mes enfants, alors qu’il en soit ainsi.

Que ce testament soit ma voix dans le monde. J’ai tenu tête à l’agression des croisés de l’OTAN, résisté à la cruauté, contrecarré la trahison ; je me suis élevé contre l’Occident et ses ambitions colonialistes, et, avec mes frères africains, mes vrais frères arabes et musulmans, je suis dressé comme un phare de lumière. Quand d’autres construisaient des châteaux, je vivais dans une maison modeste et dans une tente. Je n’ai jamais oublié ma jeunesse à Syrte, je n’ai pas stupidement dépensé notre trésor national, et comme Salah-al-Din, notre grand leader musulman qui sauva Jérusalem pour l’Islam, je n’ai guère pris pour moi-même…

En Occident, sachant pourtant la vérité, certains me qualifient de « fou, » de « bizarre » [*], ils continuent de mentir, ils savent que notre pays est indépendant et libre, et non pas sous emprise coloniale, que ma vision, ma conduite, est et a été sincère et pour mon peuple, et que je me battrai jusqu’à mon dernier souffle pour garder notre liberté. Puisse Allah Tout-Puissant nous aider à rester fidèles et libres.

Que Dieu accepte ces prieres………Inchallah

3.Posté par Oréma le 11/08/2015 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Analyse d'un éminent avocat vert-jaune-bleu, Président en exercice du Front, En tout cas, ça sent la panique à bord du navire émergent, une certaine descente aux enfers qui dit pas son nom.

4.Posté par Vérité le 16/08/2015 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Orema,

Iwangou est très mal placé pour faire la morale à qui que ce soit. Un magistrat qui a brillé dans le faux en écriture, faux et usage de faux lorsqu'il était à la fégafoot. Dis moi si, à la tête d'une simple fédaration sportive, il a brillé par des détournements, que ferait-il s'il était Président de la République? Donc, laisse ça, arrêtez de distraire les gabonais. Vos discours ne marcheront que chez ceux qui sont habités par la haine(suivez mon regard) ceux qui incendient chez les autres et épargnent leur province de toute violence et incendie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...