News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Politique : Réaction de Me Séraphin Ndaot Rembogo après la levée du couvre-feu à Port-Gentil

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 2 Février 2010 à 17:55 | Lu 1052 fois

Le leader de l’ANB en réagissant sur la levée du couvre-feu et à apprécie également les dernières suggestions émises par la Cour constitutionnelle et donne son avis sur l’enlisement de l’accord de cogestion de la capitale économique « Port-Gentil ».



Gabon / Politique : Réaction de Me Séraphin Ndaot Rembogo après la levée du couvre-feu à Port-Gentil
Me Séraphin ; « Le couvre-feu décrété à la suite des manifestations post-électorales de Port-Gentil a été en effet levé, bien que tardivement. L’étau est desserré, les activités économiques de nuit peuvent donc reprendre normalement. Il reste que malgré la levée de cette mesure d’exception qui a frappé Port-Gentil, la crise de confiance qui résulte des humiliations et des traumatismes subis par les Portgentillais innocents après l’intervention des forces de l’ordre demeure entière.

C’est dire que la réparation du préjudice matériel qui a été promise à ceux dont les biens ont été détruits autant que la levée du couvre-feu ne suffira pas à apaiser les esprits. Il faut que le pouvoir en place se réconcilie véritablement avec Port-Gentil pour effacer l’effet de frustration ambiante qui prévaut. »


Et sur le budget d’investissement de Port-Gentil pour 2010.


« Le budget d’investissement atteint les 900 milliards, c’est sans précédent dans l’histoire du Gabon. C’est presque une révolution copernicienne dans la prise en compte nationale du développement. Cette option procède manifestement d’une stratégie politique de développement à laquelle on peut souscrire en tant qu’apôtre du développement. Nous pensons cependant que ce développement doit être nécessairement global, équilibrée, pensé et concerté pour prétendre arriver à une redistribution équitable des retombées de la croissance, pour briser les inégalités et les injustices sociales afin de s’attaquer enfin à cette paupérisation galopante.

Et pour une meilleure lisibilité, on aurait bien voulu savoir quelle part revient à chaque localité, à Port-Gentil notamment. A-t-on seulement pris en compte la construction de la route Mandarové-Bifoun, très importante pour les échanges économiques et le désenclavement de la cité pétrolière ? Idem pour la construction du quai à pirogues de cette ville dépendante du fleuve et de bien d’autres projets. Il me semble qu’aucune inscription budgétaire n’ait été prévue à cet effet. Alors que la réalisation de tout ceci pourrait contribuer à la fois au développement de Port-Gentil et à réconcilier avec les populations. »

La Cour constitutionnelle a fait de suggestions à la classe Politique.

« C’est d’usage qu’à chaque rentrée solennelle, la Cour constitutionnelle fasse des suggestion à la classe politique. Nous pensons que les lacunes éventuelles des textes ou l’absence d’harmonisation de ceux-ci par rapport à d’autres normes peuvent être bien comblées par les décisions des juridictions, la jurisprudence constitue bien une source de droit. Les exemples son légion. Il faut s’abstenir de faire croire que ces problèmes constituent une entrave à l’émergence d’un état de droit démocratique. Il n’existe pas de Constitution parfaite ni de lois formellement irréprochables. Bien souvent, ceux-ci font l’objet d’une exégèse de la part des juges.

En réalité, un Etat démocratique ne peut même pas fonctionner sans Loi fondamentale pour peu que ses institutions soient fiables et que celles-ci soient animées par des hommes et des femmes réellement impartiaux, neutre et représentant toutes les sensibilités politiques du pays. Le problème réel se pose donc en termes de fonctionnement de nos institutions. Certes il ya des toilettages des lois souhaitables, celles qui portent notamment sur les questions fondamentales qui heurtent la conscience. Par exemple le problème du découpage électoral actuel au Gabon.

Il est avéré que le découpage des circonscriptions électorales actuel au Gabon. Il est impératif qu’un débat s’ouvre sur cette question importante. De meme qu’il n’est pas démocratiquement sain que le nombre de mandats des membres d’une institution ne soit pas limité et soit systématiquement révisé en fonction des besoins de la cause. En résumé : nous sommes pour une reforme des textes. Mais bien plus encore nous souhaitons qu’il se produise une véritable révolution dans les mentalités de ceux qui animent nos institutions. »


L’accord de cogestion de la ville de Port-Gentil entre le PDG et l’UPG…


« Je voudrais vous faire remarquer que l’ANB n’est pas signataire de l’accord de cogestion. Comprenez que dès lors que nous n’avons strictement rien à voir avec les passages d’armes entre l’UPG et le PDG qu conseil municipal de Port-Gentil. Dire que je tire les ficelles c’est à la fois mal connaître le président Pierre Mamboundou et ignorer ce qui se passe à la mairie de Port-Gentil. Il est connu de tous les acteurs que le gestion de l’actuel maire manque d’orthodoxie. Je ne peux pas vous cacher que l’ANB n’approuve pas cette gestion personnalisée de la chose publique du maire actuel de Port-Gentil. D’où notre participation au rejet du budget. »



A noter que l’ANB , l’UPG, l’UPNR , le RNB , et le PSG ont formé l’ACR « l’Alliance pour le Changement et la Restauration » qui présenté comme candidat Pierre Mamboundou de l’UPG 2eme à l’élection présidentielle du 30 août dernier qui à vu la victoire d’Ali Bongo Ondimba candidat du PDG et du CLR.


Source : Génération Nouvelle Auteur : Génération Nouvelle


Mardi 2 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1052 fois




1.Posté par pavedelavictoire le 02/02/2010 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE COUVRE- FEU EST LEVE, MAIS RIEN NE POURRA EFFACER LE MAUVAIS SOUVENIR DU MASSACRE DANS LES ESPRITS DES PORT-GENTILLAIS. THAT I'M ASKING THE LORD GOD TO KEEP PORT-GENTIL AND HIS PEOPLE IN PEACE AND LOVE. I LOVE YOU POG MY MOTHER LAND. I KNOW THAT YOU TILL CRYING YOUR CHILDREN BUT DON'T WORRY BECAUSE ONE DAY, I SAY ONE DAY GOD WILL WASH YOUR EYES AND YOU WILL RETAKE YOUR HONOR'S PLACE IN THE NAME OF JESUS.,- EN TOI COULENT LE LAIT ET LE MIEL.
NICE PEOPLE MAY GOD BLESS YOU AND PROTECT YOU IN 2010. AND NEVER THE DEVIL WILL TOUCH AGAIN. LOVE YOU ALL .

2.Posté par St.Michael le 02/02/2010 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Port Gentil tout comme les autres localités du Gabon ont étés physiquement et moralement violées traumatisées mais pas spirituellement souillées.

Nos frères innocents appauvris et dépourvus de tout par les 42 ans de la tyrannie bongoiste, qui ont perdu tout même le droit de mourir dans la dignité resteront toujours et à jamais dans nos cœurs.

Le changement qui a commencé depuis l’appel en enfer du Satan bongo est irréversible et indépendant de l’influence des mortels. L’intelligence basée sur la sagesse de la crainte de Dieu nous oblige ainsi à laisser le processus divin suivre son cours.

Ceux qui pensent que les Milliards de CFA arrosés par-ci et par-là pourront entamer notre conscience (who we are and from whom we are originated) se trompent comme ils se sont trompés du lieu, du jour et de la raison de leur venue au monde.

A ceux là j’ai deux messages :

1-The Oppressed People and every one else may forget who won or who lost during those darkness events, but the True People will never forget how oppressed people have been treated by the devils AlibenBongo/pdg-francafrique.

2-Rich and crafty misbegotten evil spirits will pass away, but the Gabonese Homeland and the Oppressed Gabonese People will remain.

May GOD cast into heel the devil with power but with no wisdom such that the rightness and the respectful and faithful rise ultimately. Amen.

3.Posté par sebdepog le 02/02/2010 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quoi que le Biafrais fasse, rien ne pourra effacer ce traumatisme subi par les Port-Gentillais. Assassiner des gens rien que pour se maintenir au pouvoir, on devait les envoyer tous en enfer, ces pédégistes.

4.Posté par obiang le 04/02/2010 01:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mes frères calmons nous. Ils finiront eux aussi par partir. C'est juste une question de temps. Courage et la lutte continue
Junior Biyoghe Mba

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...