Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Politique:« J’ai librement décidé de rejoindre le PDG », Jean Félix Mouloungui

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 8 Mars 2010 à 18:10 | Lu 3191 fois



A la faveur du point de presse qu’il a animée, ce lundi en matinée, dans un grand hôtel de la capitale gabonaise, Jean Félix Mouloungui, autrefois personnage charismatique de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition radicale), par ailleurs ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Artisanat, a annoncé son adhésion au Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), devant des hiérarques, cadres, militants et sympathisants fortement mobilisés et enthousiastes de cette formation politique, a constaté GABONEWS dont la rédaction vous livre l’intégralité de la déclaration de l’intéressé.

« Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Monsieur le Vice-président du Sénat

Messieurs les membres du Gouvernement, Chers collègues

Monsieur le Secrétaire Général du P.D.G

Mesdames, Messieurs les cadres du P.D.G

Vénérables Sénateurs

Honorables Députés

Mesdames et Messieurs les militants et sympathisants du P.D.G

Mesdames et Messieurs, honorables invités,

Mesdames et Messieurs de la presse nationale et internationale

C’est pour moi, tout autant un plaisir qu’un devoir de me retrouver aujourd’hui parmi vous dans ce cadre exceptionnel qui m’offre, ici et maintenant, l’opportunité de partager avec vous ma conviction la plus profonde à l’égard de notre pays le Gabon, et de la décision politique qui en découle.

Mais avant d’en décliner le contenu, je tiens à saluer votre présence ici et vous sais naturellement gré de votre grande sollicitude.

Mesdames et Messieurs, très chers compatriotes,

Le 30 août dernier, le Gabon notre pays, par l’entremise de son peuple et de ses institutions, a franchi un cap important dans le processus de démocratisation que nous avons inauguré, par nous-mêmes, en 1990. Cette échéance électorale inattendue, issue du strict respect des dispositions constitutionnelles activées par la vacance née du décès tragique du Président Omar Bongo Ondimba le 08 juin dernier (paix à son âme !), a offert au Gabon l’opportunité d’administrer aux déclinistes habituels de notre pays une leçon de maturité et de solidité patriotique de nos institutions et de son peuple.

Bien entendu, je n’oublie pas que les fondamentaux de notre édifice commun ont été mis à rude épreuve par des écarts de langage et de comportement eux-mêmes nourris à la source des discours incendiaires, populistes déviationnistes et des ambitions démesurées qui ont fait courir à l’édifice national le risque d’une fracture de la paix et de l’unité nationale que les Présidents Léon Mba et Omar Bongo Ondimba ont patiemment bâties avec amour et détermination.

Mesdames et Messieurs, chers compatriotes

Comme beaucoup de Gabonais et en homme de bonnes mœurs, libre et entier, je ne suis pas resté à la marge de cet inaugural rendez-vous. Bien que n’ayant jamais été membre d’un quelconque parti politique, jusqu’à ce jour, j’ai néanmoins apporté, comme tout le monde le sait, un soutien franc et sincère à un concitoyen qui briguait les suffrages des Gabonais. Sans compter mon temps, mon énergie, mes moyens humains, matériels et pécuniaires, j’ai aidé ce compatriote à donner un amplificateur plus large au programme qu’il portait et dont la substance était

- La réduction de la taille de l’équipe gouvernementale

- La réduction du train de vie de l’Etat

- Le toilettage du fichier de la Fonction Publique

- Une meilleure redistribution des richesses du pays

- La réappropriation du tissu économique national par une active promotion des PME/PMI gabonaises et de la création d’une holding pétrolière, etc.

Tout un ensemble de mesures audacieuses qui contribueraient à améliorer les conditions d’existence des gabonais afin de réhabiliter le discours et l’engagement politiques. Toute décision qui rappellerait qu’en démocratie, la mission essentielle du politique est de servir et que sa vocation fondamentale est de toujours constituer un gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Tout ceci, on s‘en doute, pour réduire considérablement l’écart entre la promesse de nos idéaux et la réalité de notre temps.


Mesdames et Messieurs chers compatriotes,

La vérité m’oblige à reconnaître qu’au terme de cette consultation électorale qui a consacré la victoire du candidat Ali Bongo Ondimba, dans un esprit hautement républicain d’ouverture et de rassemblement des talents nationaux d’où qu’ils viennent, le Chef de l’Etat m’a consulté et proposé d’intégrer le gouvernement d’Emergence dont la vocation est de répondre de façon concrète aux préoccupations essentielles de nos concitoyens.
Mon engagement en politique a toujours été sous-tendu et balisé par mon indéfectible volonté de servir mon pays et mes concitoyens. En m’offrant l’opportunité d’intégrer un gouvernement réduit, compact et solidaire et dont les objectifs ressemblent à s’y méprendre, points pour points, aux raisons pour lesquelles je me suis engagé hier, le chef de l’Etat m’offre ici une occasion de concrétiser mes convictions, de refuser le bougisme de l’opposition pour l’opposition, l’immobilisme du radicalisme qui raisonne finalement dans l’opinion comme un saint mépris des légitimes attentes des Gabonais et Gabonaises.

Mesdames et Messieurs chers compatriotes,

Contribuer à faire du Gabon un pays émergent, c’est le rêve que je nourrissais avant-hier dans ma chambre d’étudiant sous l’hiver accablant d’un pays ami, l’espoir qui m’a mobilisé hier au cours de mon parcours professionnel en France et ailleurs et l’objectif que je poursuis aujourd’hui aux côtés du chef de l’Etat son excellence Ali Bongo Ondimba.

Mesdames Messieurs, chers compatriotes,

Parce que le Parti Démocratique Gabonais est la famille politique du chef de l’Etat, le premier allié de sa volonté d’Emergence…, j’ai décidé, toujours en homme libre et entier, ce lundi 08 mars 2010, de rejoindre le Parti Démocratique Gabonais pour contribuer à construire la République de l’effort en commun et du partage équitable que le chef de l’Etat appelle de tous ses vœux.

Je le redis, « j’ai librement décidé de rejoindre le Parti Démocratique Gabonais, pour contribuer, aux côtés du chef de l’Etat, a créer une société de responsabilité qui libère les talents et les compétences, en somme le génie créateur gabonais »

Mesdames Messieurs, chers compatriotes,

En annonçant ce jour ma volonté d’intégrer les rangs du P.D.G, je dis au Secrétaire Général du P.D.G et à l’ensemble de ses militants que je n’y viens pas tout seul. D’autres, certes moins connus que moi, mais non moins talentueux, m’appuient et m’accompagnent dans cette démarche patriotique. Nous y venons, monsieur le Secrétaire Général, cher Faustin, en futur militants disciplinés, solidaires, motivés, et déterminés à offrir au chef de l’Etat les majorités nécessaires à la réalisation de son grand dessein pour le Gabon.

Je profite de cette tribune pour dire à mes compagnons d’hier, d’ici et de la diaspora, de venir nous rejoindre afin d’offrir au chef de l’Etat un levier humain renforcé, qui aidera à propulser notre cher pays Gabon vers les cymes de l’Emergence et du développement. Je vous remercie »


Lundi 8 Mars 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 3191 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par St.Michael le 11/03/2010 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@James,

Exact ! d’où mon message de paix à mon compatriote Shekhinah.

Tu voudrais aussi lire le message de mon compatriote Critique Objective, il est rare de le voir en colère, mais là le cas de JF Mouloungui le dépasse (selon ses propres mots) et je suis d’accord avec Critique Objective.

Regardez en moins de 6 mois comment JF Mouloungui a perdu toute raison toute conscience au point de sortir des aberations qu’un etre humain avec un crane sur les epaules ne sortirait pour ce grand parti UPG qui a fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Qui a dit que aller au pdg c'est se separer de son ame???

Pire encore, et c’est là où je me mets aussi en colere : MEME PAS UN MOT DE COMPASSION AUX MARTYRES de POG…Damn, Damn, Damn.

You may also remember that:
·St.Michael is not GOD, ST.Michael signifies ‘’Who is like God’’
·St.Michael is for Good Angels and fights against Satan and enemies of Good Angels....Oppressed People ar Good Angels and JFM is a devil.

Cheers, St.Michael.

25.Posté par OLAME le 11/03/2010 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au poste 23, en signature, lire Eric Parfait OLAME NDONG au lieu de Eric Parfait NDONG.

24.Posté par OLAME le 11/03/2010 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je viens de lire une imposture au post 16 signé semble-t-il d'OLAME.

Il s'agit d'un la^che qui pour chevaucher sa propre femme se fait passer pour le voisin.

Je n'aurais pas écrit NDOUNA DEPEUNOT mais NDOUNA DEPENAUD
De même Jean HILAIRE OBAME serait Jean Hilaire AUBAME.

Monsieur ou Madame OLAME, uitilsez un autre pseudo car c'est mon nom de famille.

Je vous interdit de l'emprunter de façon aussi dangereuse qu'ignominieuse.

C'est honteux de votre part et je demande fermement d'arrêter.

Posté par OLAME le 10/03/2010 18:16 : c'est impossible que je poste une contribution à cette heure là car j'étais à Owendo de 16h à 20h30.

Merci de respecter la culture de l'honneteté.

Eric Parfait NDONG.


23.Posté par James le 11/03/2010 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
saint Michel ,

Ton pseudo est synonime de pardon , pourquoi tant de propos parfois dures
dans tes interventions?

22.Posté par Critique Objetive le 11/03/2010 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok St. Michael,

Mais reconnais qu'en même qu'ils abusent ces types là!
JFM va jusqu'à vouloir nier le fait qu'il appartenait à l'UPG en tant que membre, FAUT PAS DECONNER! Mais où va-t-on avec ce genre d'individu?!
Qu'il soit honnete envers ses choix et non pas manipulateur comme il le fait en ce moment! Un peu de sérieux de sa part tout de même!!! L'argent ce n'est pas tout dans la vie AU POINT DE VOULOIR CRACHER SUR SES AMIS ET COMPAGNONS!
Là suis extrêmement dépassé.

21.Posté par St.Michael le 11/03/2010 03:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Shekhinah,

Ta rectification/clarification te qualifie de (CNL) Cible Non Légitime pour St.Michael.

Go in peace and do not stand on my way.

Amen.

20.Posté par Shekhinah le 10/03/2010 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Michel si le peuple opprimé et toi il y a encore 100m à parcourir, alors ce n'est même plus la peine de courir puisque j'y suis déjà. Toi tu vas faire le peuple opprimé, moi je suis avec le peuple opprimé dans son quotidien.
Toi tu viens décrire les techniques de lutte ou peut-être même tenter de réécrire l'art de la guerre, moi je laisse cette activité aux virtuels comme toi...
Et en parlant d'intéressant je ne voulais pas dire "plaire" comme tu as cru le comprendre, mais je parlais d'intéressant dans le sens de nécessaire pour la VRAIE lutte que le peuple mène, malheureusement aveuglément...

19.Posté par St.Michael le 10/03/2010 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Shekhinah,

Nous avons des objectifs differents :

1-Tu veux rendre la pensée intéressante alors que je la veux utile.
2-Tu es prêt à faire les cent mètres pour arriver aux couloirs de la mord du bord de mer avant JF Mouloungui et Maba Abessolo, alors que St.Michael fait les cent mètres pour aller vers le peuple opprime pour detruir l’axe du mal Alibenbongo/pdg-francafrique afin de donner la vie à mon euple pprimé.
3-Tu as déjà reconnu le biafrais alors que St.Michael n’a pas reconnu le satan père hier, St.Michael n’a pas reconnu le satan fils aujourd’hui et il ne reconnaitra jamais le satan fils demain.

Tu vois bien, c'est pourcela que ce que je dis ne peut que te fatiguer (on purpose).

If you would not mind, I am utterly busy and have no time for bitching and monoric folks in your kind.

Take care, my friend.
Amen.

18.Posté par Shekhinah le 10/03/2010 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement rien à dire sur ce monsieur, si ce n'est que les mots: Pitoyable, Triste, Honteux et Decevant!!!

St Michel sincèrement tu nous fatigues avec tes 1-Vision, 2-Sense of reality, 3-Ethic, 4-Courage, que tu repètes dans presque tous tes post et que bizarrement toi même tu ne reflètes pas. Change un peu tes posts qui se ressemblent les uns les autres. Ca rendrait ta pensée plus intéressante...

17.Posté par St.Michael le 10/03/2010 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dear OLAME,

Le talentueux Mybotto opère selon les quatre attributs de leadership qui nous confèrent le statut d’un Vrai Leader et non un pseudo comme Sarkozy :

1-Vision : Think ahead, look ahead and act ahead
2-Sense of reality: Face the reality as it is and not as you want it to be
3-Ethic:Lead by reasoning, by principles, by rightness and not by fear nor by intimidation
4-Courage: Make your stand and stick to it.

Le Président de UN=1 Mr. Mybotto a dit exactement ce que St.Michael aurait du dire à ce minable Sarkozy si on avait donné l’occasion à St.Michael.

In short, Monsieur Olame, je ne te déteste pas, mais je ne vois pas la valeur ajoutée de ton post qui circule tous les sites Internet depuis plus de deux semaines.

Just an advice free of charge my friend Olame : You have got to ponder an other theme and stop distracting us with your Inane Chatter.

Respectfully, St.Michael.

16.Posté par OLAME le 10/03/2010 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La honte est du coté des leader de l'opposition gabonaise, pourquoi rencontrer SARKOZY, c'est un gamin de 53 ans face des ainés comme MYBOTO, OYÉ MBA, ÉYÉGHE, JABOT. C'est une humiliation pour le peuple gabonais. Germain MBA, NDOUNA DEPEUNOT, AGONDJO OKAWÉ, RENDJAMBE, Jean HILAIRE OBAME et autres, de leur vivant soit ils ne retiraient pas leur propos et la réunion se terminait dans la confusion, soit ils ne rencontraient pas SARKOZY. Ils étaient des dignes fils de la république qui ne pouvaient pas se laisser impressionner par le petit SARKO.

15.Posté par Odjuan'a Mbédé le 10/03/2010 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand je lis ce que nous dit Olame, savoir que : SARKO a pratiquement lancé un réquisitoire contre MYBOTO, AMO, OYE MBA et EYEGHE NDONG sur leur responsabilité dans la situation économique et sociale du Gabon tant par leurs positions respectives à un moment donné et par les actes posés par eux lorsqu'ils étaient aux affaires. Je me fends la poire !
Il est très mal placé pour avancer de tels propos!

Lui qui est président de la république française, qu'a-t-il fait quand OBO lui avait demandé de limoger son ministre de la coopération ?
Si lui, président de la république n'a pas pu dire non à Bongo qui ne pouvait pas le faire enfermer ou exécuté en sourdine dans un hopital ou en fabricant un braquage, que pouvaient faire ceux qui étaient exposés à la colère de OBO et savaient jusqu'où l'homme était capable d'arriver ?

Où est Jean Hilaire Obame, où sont : Ngondjout, Paul Marie Yembi, Ndouna depeneau, Egeune Amogho, Germain Mba, Doukakas, Sam Nvé Ondo, Alain Dickson, Rendjambé, Serge Mbabékalé, Oyono Aba, Adrien Nkoghé, Mandza, et j'en passe?

Les propos de sarkozy sont sans consistance et ne sont qu'une fuite en avant car si lui-même s'est soumi à Bongo père, il ne peut faire de reproche à personne qui tienne sinon il aurait du commencer par Ali qui était mieux placé que quiconque pour faire voir à son père les dérives de son système.

Sarko, malgré la mort OBO, a juré d'exaucer sa dernière volonté. Celle de tout mettre en oeuvre pour que son fils que sarko avait reçu à l'élysée avant la mort du père remplace ce dernier.

C'est la honte d'avoir encaissé les vérités que lui a balancée Myboto qui lui a fait dire ce qu'il aurait pas du parceque victime de OBO lui aussi!

14.Posté par hermes le 10/03/2010 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
miu miu and fendi chanel
balenciaga and jimmy choo handbag
http://www.lookhandbag.com://
nike dunk shoes and basketball shoes
http://www.tradertrade.com://


13.Posté par St.Michael le 10/03/2010 03:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dear Olame,

I am compelled to interject here…..This is now a third or fourth time you are posting the same message over the last two weeks. Can you finally come to a landing point?

Your are getting to a repetitive point where you may seem to waffle than adding values.

Am I missing a coded message here? Please do qualify and help us.

Respectfully,
St.Michael.

12.Posté par OLAME le 10/03/2010 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a tout de même lieu de restitutuer l'histoire telle qu'elle a été vécue.

Oui MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU Pierre était bien présent et a même pris la parôle.

Vous devez savoir que c'est SARKO par l'entremise de son ambassadeur Jean Didier ROISIN qui a demandé à rencontrer PM.

ROISIN s'est donc rendu au siège à Awendjé le 25 janvier 2010 pour porter le message de SARKO à PM.

Il faut que vous sachiez que si j'ai admiré le franc parlé de MYBOTO, il y a quand même eu de la lâcheté quand SARKO s'est levé ( ses ministres avec) en menaçant de quitter la salle si MYBOTO ne retirait pas ses propos.

Après moult hésitations et quelques mots soufflés par AMO, OYE MBA et JABO à MYBOTO, ce dernier a consenti de retirer ses propos pour permettre de poursuivre l'audience.

MAMBOUNDOU n'a pris la parôle que pour rappeler à SARKO que lors de son élection en 2007, il prônait la rupture, dans ses discours prononcés en Afrique, c'était le même son de cloche.

Nous aussi nous sommes pour la rupture comme l'avait déja indiqué le Présidet BONGO dans son discours du 01 décembre 2007. Alors Monsieur le Président de la République, aidez nous à mettre cela en oeuvre a dit en substance Monsieur MAMBOUNDOU.


Puis SARKO a pratiquement lancé un réquisitoire contre MYBOTO, AMO, OYE MBA et EYEGHE NDONG sur leur responsabilité dans la situation économique et sociale du Gabon tant par leurs positions respectives à un moment donné et par les actes posés par eux lorsqu'ils étaient aux affaires.

SARKO s'est adressé à chacun tour à tour et là aucune voix audible pour retorquer ou réagir.

Sur ce SARKO se lèvera et se mettra dans une salle jouxtant le point de la réunion.

Claude GUEANT viendra ensuite annoncé: "Monsieur le Président MAMBOUNDOU, vous êtes attendu pour un tête à tête avec le Président SARKOZI."

Monsieur ira rejoindre SARKO pour un tête à tête qui a duré environ 45 minutes.

Pendant ce temps, déçus les autres restés en salle ont voulu sortir pour rentrer chez eux. Le protocole refusera que quiconque quitte la salle, il fallait attendre MAMBOUNDOU pour partir ensemble.

A la sortie du tête à tête d'avec SARKO, MAMBOUNDOU sortira et tous ensemble quitteront le palais présidentiel.

Tout pour te confirmer que le tête à tête SARKO-MAMBOUNDOU a bien eu lieu contrairement au mensonge que vous venez de verser sur le forum.

La question c'est que gagne le peuple? »


1 2

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame






Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée