News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon-Politique : Deux députés du parti au pouvoir, PDG, en conseil de discipline.

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre pour tous / Source : Mazleck.info le Mardi 4 Janvier 2011 à 09:09 | Lu 2646 fois



Gabon-Politique : Deux députés du parti au pouvoir, PDG, en conseil de discipline.
C’est par l’affirmation que l’on serait tenté de répondre, à la lecture des procédures ayant permis la convocation en conseil de discipline de deux de ses députés, pour manquement grave à l’article 39 du règlement intérieur du parti. Dans son courrier de convocation aux élus ‘’indisciplinés’’, le président du groupe parlementaire PDG à l’assemblée nationale, accuse les convoqués traduits ce mardi en conseil de discipline, Maître Paulette Oyane Oondo et Jean Christophe Owono Nguema, d’avoir prononcé des propos discourtois à l’encontre de leur formation politique.

Ne comprenant rien de la dite convocation, dans laquelle il n’est nullement mentionné le mobile de l’entorse à l’article 39 mentionnée, Maître Paulette Oyane Oondo, en bon Homme de loi et n’ayant pas sa bouche dans la poche, s’est refusé à verser dans l’obéissance aveugle d’antan. Loin donc du militantisme sans intelligence d’un autre âge, où l’intimidation à tout vent de la hiérarchie faisait force de loi, Paulette Oyane Oondo décide par voie d’huissier, d’être notifiée sur le reproche qui lui est fait en vue de préparer sa défense. Ce qui lui donne de dépêcher un huissier de justice auprès du président du groupe parlementaire PDG à l’assemblée nationale, aux fins de récupérer une copie du règlement intérieur dont elle n’est nullement détentrice, à l’instar de nombreux hiérarques.

Résultats des courses, le document est totalement absent, tenez vous bien, du cabinet du président du groupe parlementaire PDG à l’assemblée nationale. Ce document, pourtant socle de tout élan militantisme, n’est quasiment à la portée d’aucun élu de ce parti. Toute chose qui ne donne pas aux accusés la possibilité de préparer leur défense sur des bases rationnelles. Un manquement qui risque d’exposer les ‘’indisciplinés’’ selon l’acte de convocation au conseil de discipline, au dicktat de la majorité, bien qu’en absence de bases légales.

Plus de 50 ans après sa création, le parti démocratique gabonais au pouvoir, PDG, peine à connaitre un fonctionnement des administrations des temps modernes, reléguant l’essentiel de son idéologie et de sa ligne politique, aux humeurs du président fondateur, du temps de feu Omar Bongo Ondimba, et peut être désormais, à la haute inspiration du nouveau distingué président du parti, Ali Bongo Ondimba.

pv_gpe_pdg_001.jpg PV gpe PDG 001.jpg  (364.89 Ko)
001.jpg 001.jpg  (355.94 Ko)


Mardi 4 Janvier 2011
LVDPG - Média Libre pour tous / Source : Mazleck.info
Vu (s) 2646 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par Gabondabord le 04/01/2011 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
INFOS URGENTES :

1 / Ali est au Maroc car GRAVEMENT malade, il est condamné et ses jours sont comptés

2/ Ali, lors de son passage dans le Nord, a demandé que Mba Obame "garde bien la famille". Demandez vous pourquoi il est resté 4 jours là bas…

3/ Mba Obame est juste le remplaçant de ODJUKWU, ce dernier n'étant plus en capacité physique de tenir même 1 mandat

==> D'où toutes les manipulations depuis 1 an


4/ Mba Obame devait avoir l'onction de la diaspora gabonaise : échec d manière globale, mais heureusement pour Lui Mengara (BDP) et quelques autres (MCG Mengue Meya') sont tombés dans le panneau - ou ont décidé de collaborer.

5/ La boucle est bouclée après le départ il y a 5 mois d'AMO et tout le cirque auquel nous avons tous eu droit.

Des jours sombres s'annoncent pour le Gabon, mais ce n'est que la poursuite de la situation laissée par OBO.

Allons nous restés impassibles et assister gentiment au passage de témoin…??

Qui vivra verra.

16.Posté par le visionnaire le 04/01/2011 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soyez tout de même démocratique, j'ai répondu à Médang tout à l'heure mais ce fut la censure. C'est ainsi que vous comptez diriger le pays avec la hantise de la critique?

15.Posté par LE CHE le 04/01/2011 21:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non Sanity,nos élus d'oym restent encor pour terminé leur mandat. C'est vrai que sa peut etre solution honorable,le gabon est un pays en verre on sait qui est au pdg par interet actuelmen. Ils ont dit non á la révision de la constitution sa prouve dja kil aiment leur pays et kil en veulent du bien pour ce dernier. Il faut se préparé pour lutter contre le PDG, aujourdhui si l'UN, surtout AMO,fait trembler c'est parceke ya les milliardaire à UN ils ont les moyens de leur politique. J'appuie ls propos de Mezzah. Les leaders nous aiment trop kil ne veulen pas verser du sang sinon ils ont ls moyens comme l'Etat PDG.HASTA LA VICTORIA

14.Posté par Broitié le 04/01/2011 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne sais pas s'il faut continué a espéré sur la democratie dans ce pays ou tout est foulé au pied, durant des année les BONGO ont digent ce pays avec une main de fer, pour un pays producteur de petrole pendant 50ans mais la population a croupit dans une misere inespliquable, a Gamba 50ans de presence de Shell mais il a y meme pas de route, pas de logement, pas boulangerie l'eau n'est pas potable la population vit dans une pauvreté inimaginable pour une petite d'au moin 9mille habitant moin grand que nzang ayong, tout ça il faut toujour dire oui aux BONGO.

13.Posté par SANITY le 04/01/2011 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si c'est ces députés sont francs vis-à-vis de ces compatriotes, qu'ils démissionnent déjà avant que le PDG ne le fasse ou avant la fin de leurs mandats sinon cela ressemblera à de l'opportunisme politique.

12.Posté par mongyeoyem le 04/01/2011 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean Cristophe owono nguema le députe de la commune d'oyem, notre frère et fils!!! L'enfant chéri d'oyem! Le jeune dynamique qui a bousculer la politique au woleu ntem!! NOTRE DEPUTE!!!tout le monde sait qu'il n'attend que 2011 pour de présenter pour l'UN!! il a déjà battu le Ministre Ndong Sima et va le refaire pour UN!! Et c'est pas le seul AMO a tout prévu!! La veille des législatives il y aura pas mal de démission!!
Paulette oyane elle députe du Woleu avait déjà pris ses distances avec le pdf version Ali Ben tout le monde le sait a oyem!!!
Ils vont payer le pris du mauvais accueuil resErver par oyem a Ali!!! Mais leur province est fière d'eux et surtout ILS SE SONT OPPOSES A LA REVISION DE LA CONSTITUTION PAR LE PDG!!

11.Posté par BOUKOUBOUI le 04/01/2011 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rose Francine Rogombe derrière la palabre Fang-Galoa de Lambaréné. Où allons-nous avec des telles autorités?

10.Posté par BOUKOUBOUI le 04/01/2011 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le tribalisme est un fond commerce qui marche bien au Gabon. Ces deux députés sont traduits en conseil de discipline parce q'ils ont refusé de soutenir l'idée de la modification de la constitution.

9.Posté par Mezzah le 04/01/2011 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Stephane,

J'apprécie le compliment que tu fais en ma modeste personne. Tu penses bien que ce sera avec un réel plaisir qu'ensemble nous travaillerons pour donner une forme proche de la normale au Gabon que nous souhaitons léguer à nos enfants.

Pour revenir au passé très récent auquel tu fais allusion, je me réjouis, crois-moi, de savoir que le peuple n'a pas la mémoire courte et que le temps qui est un second Dieu (parole de Gbagbo) est toujours là pour nous rappeler d'où nous venons. Je pense que dans la configuration politique actuelle de notre chère Nation, notre combat doit être avant tout de mettre les Bongo dehors pour que nous lavions ensuite le linge sale en famille.

J’aurais aimé trouver sur mon chemin un politicien blanc comme neige, mais hélas je crains te décevoir en affirmant qu’il n’y en a pas. On ne boit du sable dans le désert parce qu’il manque d’eau, mais parce qu’on est plus à même de faire la différence entre l’eau et le sable.

Pour mieux combattre ton ennemi, il faut le connaître. C’est ce qui fait la force des anciens hiérarques du PéDéG regroupés au sein de l’UN. Ceci constitue pour moi une des motivations qui me poussent à les soutenir, je ne vois pas aujourd’hui quelqu’un sortant de nulle part capable de bousculer les PéDéGistes comme le font les membres de l’UN. Si tu es cette perle rare, alors fais-moi signe et je te suis sans réfléchir.
Pour mieux combattre ton ennemi, il faut le connaître. C’est ce qui fait la force des anciens hiérarques du PéDéG regroupés au sein de l’UN.

8.Posté par medang le 04/01/2011 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci visionnaire
Tu viens de nous confirmer que le gabon se resume à bongo père. Apès lui il n' existe plus.
A cet titre, je te decerne le gagnant du grand prix de l' ânerie.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...