News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Politique : Ali Bongo Ondimba promet les royalties pétrolière…

Le site de la Liberté - Source : Nouvelle Génération le Mercredi 5 Octobre 2011 à 16:53 | Lu 671 fois



Gabon / Politique : Ali Bongo Ondimba promet les royalties pétrolière…
Tournée républicaine du chef de l’Etat dans la province de la Ngounié, Après Mouila, Malinga, Mbigou, hier c’est Guietsou qui fut la première étape de la deuxième journée du marathon à travers les principales localités de cette province du sud Gabon. Après Guietsou le président de la République, a rallié Mandji, le chef lieu du département de Ndolou ou l’attendaient, à la place de Fête, le gotha politique local et des milliers de compatriotes de la localité.

En prenant la parole, le sénateur René Morvan, s’exprimant au nom de tous les parlementaires, a relevé que la tenue des Conseils des ministres délocalisés démontre à suffisance que le président de la République Ali Bongo Ondimba est entrain de respecter un de ces engagements de campagne pour toucher du doigt les réalités quotidiennes de ses concitoyens.

De plus, le parlementaire a milité en faveur du développement de la localité à partir de ses ressources naturelles : la faune, la flore et le pétrole. En réponse, le président de la République a promis de tout mettre en œuvre pour favoriser le développement de Mandji et de ses environs. Mais, il a demandé à ses hôtes de s’accorder sur une des conditions nécessaires, à savoir l’unité des fils et fille du terroir. « Aucun développement n’est possible sans unité. Nous avons besoin d’unité pour construire l’ensemble de notre pays. Il faut bannir la vision qui ne nous fait pas avancer. Nous nous sommes engagés à avancer. Alors, faisons cela ensemble «, a-t-il dit.

S’agissant de la lancinante question des retombées pétrolières, le président de la République a assuré ses hôtes que les instances décisionnelles du pays prendront les dispositions nécessaires pour que le département de Ndolou puisse, enfin, bénéficier spécifiquement des royalties du pétrole exploité dans la contrée depuis plusieurs années, sans contre partie.

En outre, le président a annoncé le bitumage des axes Mandji-Yombi et Mandji-Omboué pour dynamiser le tissu économique de la région. De même, il a assuré les Ndoluviens du démarrage des activités du champ pétrolier de Koula découvert et qu’il avait lui-même mis en service l’année dernière. A ce sujet, il a relevé la nécessité pour les sociétés pétrolières d’adopter une politique environnementale qui garantisse la protection de l’écosystème.


Défricheur des sentiers des entiers de l’effort et de l’entreprenariat, le président Ali Bongo Ondimba ou il es passé, exhortés ses hôtes à l’initiative privée.


Mercredi 5 Octobre 2011
Source : Nouvelle Génération
Vu (s) 671 fois




1.Posté par King le 05/10/2011 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les royalties pétrolière explication:

"ensemble de redevances dues, en échange d'un droit
d'exploitation ou de passage, au propriétaire d'un terrain, au gouvernement d'un pays étranger par la société qui exploite un gisement (pétrolifère en particulier) sur ce terrain, dans ce pays ou qui y fait passer un oléoduc,un gazoduc."

Peuple Gabonais ce n'est rien que du mensonge,c'est de la pure démagogie! çà fait 45 ans de mensonges!
Regardez Port-Gentil une ville économique oubliée,mauvaise répartition de la manne pétrolière et le train de vie du gouvernement, jugé excessif, ont ouvert la voie à l’enrichissement illicite.
Regardez Moanda l'économie de la ville est centrée autour de l'extraction du manganèse, rien que la pauvreté,et partout c'est comme çà!
qu'on arrête de vous tromper réveillez-vous un peu!
l'argent des ressources naturelles de notre pays est détourné par une famille,en complicité avec le pdg!

2.Posté par King le 05/10/2011 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
the royalties oil explanation:

all fees due, in exchange for a right
operating or crossing, the owner of land, the Government of a foreign country by the company which operates an oilfield (in particular) in this field, in this country or who has been passing a pipeline, a pipeline.

Gabonese people is nothing that the lie, it is pure demagoguery. It has been 45 years of lies!
Look at Port-Gentil a forgotten economic city, poor distribution of oil revenues and the train of life of the Government, said to be excessive, have paved the way for illicit enrichment.
Look at Moanda the city's economy is centered around the extraction of manganese, no poverty, and everywhere it is like here!
halt you deceive you awaken a little!
the money of our country's natural resources is diverted by a family, in complicity with the P d. g..!

3.Posté par Le BOSSU le 06/10/2011 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le PETROLE,
pour la petite histoire,lorsque le général Gowon modifia les structures administratives du Nigeria, cela suscita l'opposition des Ibos, qui perdirent le pétrole, présent principalement à l'est du Delta, et objet d'exploitations par les compagnies britanniques Shell et British Petroleum. Ojukwu ton oncle,gouverneur militaire de la région de l'Est, fief des Igbos, refusa alors de reconnaître l'autorité de Yakubu Gowon et déclara que tous les revenus générés dans la région de l'Est seront réquisitionnés par le gouvernorat,la tension monta et la guerre s'en suivit. C'est te dire toi ali ojukwu bongo de faire attention, si les revenus du petrole,manganèse et autres ne profitent pas aux locaux, nous ne seriont pas loin de la guerre du"biafa" laquelle tu as tant souffert!!!!!!!!!!

4.Posté par un pédegiste le 06/10/2011 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Longtemps au point mort, l’enquête sur les biens mal acquis qui vise le Congo, la Guinée le Gabon ou encore les clans Ben Ali et Moubarak s’accélère sur la Côte d’Azur

C’est sur la Côte d’Azur qu’en toute impunité présidents africains en exercice de la famille Bongo (Gabon), à Denis Sassou-Nguesso (Congo), Téodoro Obiang (Guinée Equatoriale), mais aussi les tyrans balayés par le printemps arabe, Ben Ali ou encore Moubarak venaient réinvestir les trésors soustraits à leurs pays respectifs. Mais aussi à un Cannois, Serge Berrebi, 62 ans, ce chef d’entreprise ruiné par le président Congolais.

La plainte que ce dernier déposa dès 1989 apporte de l’eau au moulin des deux ONG, Sherpa et Transparency International et de leur avocat Me William Bourdon qui, depuis 2007, se battent pour que la justice française traque les avoirs opaques des chefs d’Etat africains en France. Du coup, longtemps au point mort, l’enquête ouverte sur ce qu’il convient d’appeler « les biens mal acquis »s’accélère depuis quelques semaines. Plusieurs perquisitions viennent d’être menées en France, et notamment dans des études notariales. Particulièrement à Nice où la très complexe succession du président Omar Bongo est toujours en cours. Les montants de fortunes que ces chefs d’État auraient soustraits à leurs peuples s’élèveraient à plusieurs milliards d’euros.

La justice… au galop

Un butin investi dans la pierre de luxe à Cannes, Nice, Saint-Tropez… pendant que des millions de Zaïrois, de Congolais ou d’Égyptiens survivaient à peine dans la plus terrible des misères. Un butin dilapidé aussi en signe ostentatoire de richesse quand, par exemple, dans une boutique de luxe de Monaco, un membre de la famille Bongo fit une razzia de vêtements, payant cash… 340 000 euros au moyen de 14 150 billets neufs de 200 euros et de 630 billets encore plus neufs de 100 euros bien rangés dans une mallette. Un butin que la justice est en train de recenser, et qui, pour la première fois, est petit à petit restitué aux États qui en avaient été spoliés. Ainsi, les chevaux de course que l’ancien président tunisien Ben Ali faisait courir à l’hippodrome de Cagnes-sur-mer, notamment le pur-sang Voxna qui lui avait rapporté plus de 152 000 euros de gains, ont été in extremis saisis par la justice avant que les proches du dictateur déchu ne les revendent… à un quelconque homme de paille.
Retrouvez l’intégralité de ce reportage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...