News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Police : les dossiers des recrues 2009-2010 vont être réexaminés

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 11 Mars 2013 à 09:47 | Lu 971 fois

Face à la montée de l’incivisme, à l’absence de respect, de loyauté et d’exemplarité dans les rangs des Forces de police nationale (FPN), le général Léon Mistoul a réuni le vendredi 8 mars 2013, sur la place d’armes du camp Miche Bigoundou de la Fopi, toutes les unités à sa charge pour, une nouvelle fois, fixer le cap et exprimer sa colère et son mécontentement.



Le général Léon Mistoul © Jordan/GR
Le général Léon Mistoul © Jordan/GR
Au début du mois de février dernier, le Commandant en chef de la police nationale, recevant les vœux de ses collaborateurs, indiquait déjà que cette police n’était pas si malade, mais qu’elle attrapait de temps en temps la fièvre. «Elle attrape la fièvre par la volonté de certains de nos collaborateurs et collaboratrices qui ne savent pas respecter la déontologie de notre métier», avait-il déclaré avant de poursuivre: «l’année 2012 est une page qui a été tournée avec ses aléas, ses hauts et ses bas.»

Ce jour-là, en invitant chaque musicien de la troupe à jouer convenablement sa partition, le général avait promis la fermeté lorsqu’il s’agira de sanctionner ceux qui ne veulent pas suivre.

Ce discours semble avoir été prononcé dans les oreilles de sourds. Les policiers semblent s’être transformés en éléments de terreur et sont désormais à l’origine d’exactions qui jettent le doute au sein de la population, notamment sur leur capacité à accomplir les missions qui leur sont assignées.

Les policiers sont en effet passés maitres dans l’art du racket, de l’infraction à la discipline, des rixes, du manque de maîtrise de soi, du non-respect d’autrui et de la hiérarchie, de l’absence de courtoisie, de l’incivisme, entre autres. Récemment, au-delà d’autres faits ayant entaché la notoriété de ce corps, on a enregistré une intervention de l’Unité spéciale d’intervention (USI) qui a conduit à la mort de l’enfant d’un policier dans la nuit du 14 au 15 février 2013, l’implication de cinq fonctionnaires de l’Office centrale de lutte anti-drogue (Oclad) dans une affaires de trafic de drogue, le meurtre d’un citoyen par un autre fonctionnaire en service à la Préfecture de police de l’hôtel de ville, des motards surpris en flagrant délit de racket. Ceci sans omettre tous les autres incidents malheureux non répertoriés et toujours à mettre à l’actif des policiers.

C’est donc dans ce contexte que le général de brigade Léon Mistoul a fustigé le «sentiment d’insécurité qui augmente auprès des populations, devenues de plus en plus exigeant et maîtrisant leur droit».

Dans le lot, la cuvée 2009-2010 des gardiens de la paix arrive certainement en tête des fauteurs de trouble. Elle se serait négativement illustrée, mettant en cause les enquêtes de moralité menées lors des recrutements.

Dès lors, c’est le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, qui exige que l’Inspection générale des forces de police nationale reprenne ces enquêtes. Toute chose, a déclaré le général Mistoul qui doit mettre désormais à contribution les psychologues pour les entretiens de pré-incorporation. Il s’agit, a-t-dit de «reconnaître le profil psychologique des futurs fonctionnaires de police».

Le commandant en chef a également souhaité la mise en place d’un dispositif situationnel pouvant aider à comprendre l’esprit des policiers au moment des faits. De même, il préconise des formations continues in situ pour renforcer les capacités des personnels et les éloigner des dérives.

Lundi 11 Mars 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 971 fois




1.Posté par Lola le 11/03/2013 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les jeunes flics boudent notre vaillant jour. de l'USM. Il paraît le général seraît café au lait. enfin je dis bien il paraît que... le temps qu'ils viennent me ramasser dans mon bar...

2.Posté par bibi le 11/03/2013 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
là n'est pas une raison valable par rapport à la honte qu'ils font à leurs corps (la police) je ne vois pas vraiment où est le rapport les origines du général qu'ils ferment leur bouche ce sont des délinquants, des cool-mondjers

3.Posté par N'Nsa le 12/03/2013 06:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certes, il contenait un grand nombre de delinquant dans les derniers recrutements. Mais malgre tous le probleme restera entier s'il suffit juste d'ouvrir les dossier de ces recrues, car ils sont d'avance pour la plus part faux, falsifiE et truquE. Et meme si on y retrouve quelque uns de ces bandits, il restera toujours les hauts gradEs, car ces colonels et generaux; ils sont pour la plus part des commenditaires de certains crimes au gabon. L'affaire Serge Eninga en est un exemple.
Ceci pour dire que ce n'est depuis 2009 que nos corps armEs ont commencE a etre decriE; mais longtemps bien avant.
C'est a partir du jour qu'on a commencE a les recruter juste avec le C.E.P, d'autre sans niveau c'est a dire juste grace au piston d'un haut gradE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...