News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ping brigue un deuxième mandat sans l'approbation d' Ali Bongo Ondimba.et agace Bongo

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 29 Juin 2011 à 19:30 | Lu 3648 fois

Au Palais du bord de mer de Libreville, on peine de plus en plus à cacher son agacement à l’égard de Jean Ping, le président (gabonais) de la Commission de l’Union africaine. Celui-ci brigue un deuxième mandat sans l'approbation du président gabonais Ali Bongo Ondimba.



Gabon : Ping brigue un deuxième mandat  sans l'approbation d' Ali Bongo Ondimba.et agace Bongo
Il est notamment reproché à Jean Ping, actuellement occupé par le 17e sommet de l'UA, d’avoir réuni les ambassadeurs des pays membres de la Cemac à Addis-Abeba pour les informer de sa volonté de rempiler pour un second mandat en février 2012, sans en avoir averti préalablement Libreville. Certains rappellent que c’est feu Omar Bongo Ondimba (OBO) qui l’a présenté et s’est démené pour obtenir son élection, et que la moindre des choses serait que le chef de l’État ne soit pas le dernier consulté…

Une question de principe

Si Ali Bongo Ondimba n’est pas opposé par principe à un second mandat de Ping, il ne goûte guère le comportement de son compatriote et attend de lui qu’il fasse le voyage de Libreville pour faire part de ses intentions. Depuis la mort d’OBO, les relations entre eux sont fraîches. Après le décès de « Papa », Jean Ping, mais aussi Paul Toungui, actuel ministre des Affaires étrangères et compagnon de Pascaline Bongo, avaient appelé l’Élysée pour se positionner dans la course à sa succession…


Source : Jeune Afrique

Mercredi 29 Juin 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3648 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

31.Posté par ramces le 07/07/2011 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un chose de se présenter pour un second mendat , mais il fau etre à la hauteur de cette tâche , personnellement j'ai pas très apprécier son manque d'implication en ce qui concerne les attaques vers la Lybie .et l'indifférence des états africains .
iL est mieux de mettre l'homme qu'il faut àla place qu'il faut

30.Posté par la pensee gabonaise le 02/07/2011 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ M. Gnan'Itoliyani

J'allais oublie, vous dites aussi :

- " Tu soutiens que PING est nul et incompetent,mais je vais vous dire que beaucoup d'Africains parlent de PING avec respect et admiration/Son passage a presidence de l'ONU a marque l'opinion mondial,au Gabon les unes des jounaux ne tarissaient d'eloges meme dans mon pays.."
vous me faites bien rire, j'en ai les cotes toutes tendues... Donc vos references pour votre griotisme, ce sont les journaux et les chaines de teles bongoistes? Plus etonnant que vous ce sauveur virtuel qui vient defendre l'un des siens!

Tarissez d'eloges comme vous voulez, meme pour votre emergence, rien ne change a votre condition d'incompetence, de gabaderie, de dictature, de menteur, etc... Quand votre lac d'incompetence va tarir completement, les eloges finirons par mourir de soif dans la sechesse de la realite connue par tous mais que vous feignez encore de reconnaitre comme etant effective!

- " Pour son action dans un organisme comme l'UA j'ignore si tu comprends la nomenclature de cette institution,son fonctionnement,et sa source de vie,les role des etats membreset du president en exercice,quand tu comprendras toutes ces choses"
Informez l'ignorant que je suis...

- "tu domineras au mieux la haine que tu as envers cet homme que tu reconnais etre ton compatiote".
Aucune haine mon frere. Si pour vous combattre tous ce qui represente le systeme bongoiste et dire la verite leur concernant, s'appelle de la haine, alors considerez qu'il y a plus de 80 % de la population qui a de la haine contre les + ou - 8 des autres gabonais qui s'accapent de toutes les richesses sous leur impuissance. En tantant changer cet etat de faits, en pointant du doigt les incompetents amis bongoistes, vous vous venez leur parler de haine, etes-vous seulement serieux dans vos propos?!

- " meme si le sens du patiotisme ne soit pas ton point fort."
La c'est le rire qui vous fait pratiquement arreter le souffle! Quand vous parlez de PATRIOTISME, comprenez-vous, vous-meme, la portee de ce mot, ou est-ce que sa sonne tellement bien quand vous l'ecrivez que vous vous etes dit: " tiens, je vais l'utiliser pour paraitre plus convainquant"? Entre nous qui de moi ou de votre competent, par ces propos et son attitude intellectuelle, semble plus proche de cette notion que vous vous etes donne la peine de rappeler, car il n'existe plus - en realite, il n'a jamais existe - dans le vocabulaire des PDGistes & Co?

Ai-je moi par mon attitude empeche ou prive, des milliers de jeunes gabonais et leurs familles, l'acces a des etudes, a des soins medicaux normaux? Ai-je fais concourut a leur apauvrissement de telle sorte qu'ils se chantent obliger pour survivre de se nourir des restes gracieusement a leur disponipilite dans les decharges, dont celle la plus connue est Mindoube? Suis-je celui qui a reconnu le pouvoir usurpateur, assassin bongoiste?...

N'affirmez pas des choses pour vous rendre plus interessant! On s'appercoit finalement que chez vous, la betise humaine ne connait pas de limite, jusqu'a atteindre son paroxysme: vous etes tout simplement une quintessence en la matiere que, j'en viens meme a vous envier! S'il vous plait, donnez moi aussi la formule, je voudrais vous ressemble pourque moi aussi, je puisse avoir ces transports que sont les votres, pour ceux qui pillent, oppressent, mentent,... mes parents au pays en toute impunite!

29.Posté par la pensee gabonaise le 01/07/2011 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour finir je vous laisse avec certaines reponses de votre competent aux questions d'un journaliste de JA

Vous êtes gabonais. Quel jugement portez-vous sur l’après-Omar Bongo Ondimba ?
La transition s’est déroulée en tous points conformément à la Constitution, sans accrocs. C’est suffisamment rare pour être souligné. Le scrutin lui-même a été correct. La tension est montée, de manière très vive et inquiétante, après les opérations de vote. Mais cette crise a été réglée par les autorités gabonaises elles-mêmes, sans heurts majeurs. Les différentes institutions ont joué leur rôle et un vainqueur a été proclamé puis investi. Si l’on tient compte des inquiétudes initiales – il faut quand même se souvenir que tout cela constituait une grande première au Gabon – le pays s’en est plutôt bien sorti.

Que pensez-vous des premiers pas d’Ali Bongo Ondimba ?

J’ai été, comme tout le monde je crois, très agréablement surpris par les premières décisions du nouveau président. La plupart, comme la réduction du train de vie de l’État, la suppression d’une multitude de postes et d’avantages, l’interdiction du cumul des fonctions ou la rationalisation de la fonction publique, étaient attendues par la population. Encore fallait-il avoir le courage politique de les prendre. Se séparer de son plus proche collaborateur, son directeur de cabinet, après les révélations de Jeune Afrique dans l’affaire du scandale de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), c’était totalement inédit chez nous. Et peut-être aussi ailleurs…

Quelles relations entretenez-vous avec le nouveau président ?
Elles sont cordiales. Nous nous connaissons bien et depuis longtemps. Mais maintenant, je ne l’appelle plus « Ali ». Je l’appelle « monsieur le président »…

Avez-vous envisagé, comme cela a pu se dire, de vous présenter à l’élection présidentielle ?
Jamais, même si on m’y a fortement incité. D’abord, je n’en avais pas l’envie. Je suis très bien où je suis, je n’ai pas fini mon travail et je respecte mes engagements. Ensuite, même si je l’avais voulu, je savais que les conditions n’étaient pas réunies pour réussir : il faut de l’argent – même si j’en aurais sans doute trouvé –, un parti, des infrastructures et du temps pour se préparer. Enfin, j’avais dit au président Omar Bongo, il y a déjà longtemps, que le jour où il se retirerait de la politique, je me retirerais avec lui.

Comment avez-vous vécu sa disparition ?
Ce fut extrêmement douloureux. Il m’a entouré de son affection tout au long de ma carrière. Il m’a toujours soutenu, je lui dois mon élection à la tête de la Commission, il était bon et généreux. C’est très difficile de voir disparaître tout cela.

Ces dernières années, les processus électoraux ont fait l’objet de vives contestations, comme au Gabon, en septembre 2009. Le rôle des observateurs de l’UA est régulièrement critiqué. De quelle marge de manœuvre disposez-vous réellement en la matière ?
Contestation ne signifie pas automatiquement fraude. Dans tous les pays africains – je dis bien tous –, on assiste à ce phénomène après chaque élection. Cela ne signifie pas que les résultats ont été tronqués, cela ne signifie pas non plus que tout a été parfait. Il faut également préciser que nous ne sommes presque jamais seuls en tant qu’observateurs. Plusieurs organisations sont à nos côtés : UE, Francophonie, et d’autres. Les critiques ne devraient donc pas concerner la seule UA. Je vous assure que nous mettons tout en œuvre, avant, pendant et après les scrutins, pour assurer la meilleure surveillance possible. Ce qui nous a permis d’améliorer les processus électoraux.

Autre tendance lourde, les modifications constitutionnelles destinées à faire sauter le verrou de la limitation des mandats présidentiels. Cette mode du « pouvoir à durée indéterminée » vous inquiète-t-elle ?
Évidemment. Mais ces situations sont extrêmement complexes pour nous. En cas de prise de pouvoir par la force, nos règles sont claires et s’appliquent automatiquement. En revanche, dans ce cas de figure, elles sont beaucoup moins précises. La Cedeao [Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, NDLR], par exemple, interdit les modifications constitutionnelles moins de six mois avant la fin du mandat. Dans le cas du Niger, qui a enfreint cette règle, nous avons donc suivi les recommandations de la Cedeao puisqu’elles existaient. Il y a eu des sanctions, des négociations sont toujours en cours. Mais chaque cas est différent. Et en l’absence de règles du jeu communes à tous, il est difficile d’intervenir.

En matière de droits de l’homme et de démocratie, quels sont les pays qui vous inquiètent le plus ?
Ceux qui ont modifié l’ordre constitutionnel comme la Guinée ou Madagascar, ceux qui ont connu ou connaissent encore des conflits armés, comme au Darfour, en Somalie ou dans l’est de la RD Congo, ceux qui subissent de plein fouet un fléau comme le narcotrafic, à l’image de la Guinée-Bissau.
(Donc le Gabon avec la montee du totalisarisme, tout va bien, pas d'inquietude dans l'horizon?!)

Que pensez-vous des procédures dites des « biens mal acquis » intentées en Europe contre des présidents africains ?
La même chose : notre objectif n’est pas de protéger des criminels ou des délinquants, mais de refuser cette justice à deux vitesses. On ne s’intéresse la plupart du temps qu’aux Africains. Pas aux Russes, ni aux Chinois, ni aux ressortissants du Moyen-Orient, par exemple. A-t-on la certitude que les millions qui ont servi à acheter une grande partie de la Côte d’Azur, de Paris ou tel ou tel club de football ont été bien acquis ? Encore une fois, nous ne contestons pas le principe d’une justice internationale, mais la méthode.
( Voila la reponse de quelqu'un qui se sent concerne par l'Affaire des BMA)

28.Posté par la pensee gabonaise le 01/07/2011 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ M. Gnan'Itoliyani

Monsieur, relisez bien mon 1er post ou je parlais, je n'ai nullement dit qu'il etait tribaliste. J'ai dit: " au lieu de s'entourer des hommes competents et meme quand il pouvait les choisir parmi ceux de son ethnie - vous commprenez que nous sommes dans un systeme "geopolitique", c'est-a-dire tribaliste- , il prenez les plus mediocres pour que soit camoufler son incompetence." Cela pour vous veut-il dire qu'il soit tribaliste?

Ou ai-je dit que " tous ces hauts cadres d'IGNARES"? Vous faites maintenant dans la diffamation?! Pour que vous et moi discutions de maniere intelligible, commencez tout d'abord a reagir sur ce que j'ai dit exactement non pas sur ce que votre inconscient croit que j'ai dit.

Vous dites : " Tu soutiens que PING est nul et incompetent". La encore c'est un mensonge de plus de votre part. J'ai dit qu'il etait incompetent et non nul! Comprenez, monsieur, que l'on peut etre docteur en science economique et etre incompetent en occupant certaines fonctions, surtout quand elle n'on pas de rapport avec sa formation.

L'imcompetence venant du manque de savoir-faire et des connaissances requises, ou encore du manque d'aptitude dans un domaine bien precis.

Tandis que etre nul signifie que l'on a aucune connaissance, on est sans aucune valeur en quoique ce soit. Il est vrai que ces deux mots peuvent etre percus comme des synonymes mais leurs sens different seireusement: entre l'incompetence et la nullite, il y a un grand fosse selon que, la nullite est le dernier degre de l'ignorance et l'incompetence le manque de savoir-faire.
Encore une fois, ou ai-je dit qu'il etait nul? Son incompetence, si on parle de ses fonctions actuelles de president de la commission de l'UA, est cette incapacite a pouvoir faire imposer - mais comment le pourrait-il meme quand il ne doit son ascension et son poste actuel a un dictateur - les decisions de l'institution la plus puissance d'Afrique. Dites moi, combien de conflits a-t-il fait evites? Combien de decisions de l'UA a-t-il fait respectees? Combien de dictateurs a-t-il fait mettre hors du pouvoir? Je reitere, quelles sont ces realisation aux ministeres des Postes, de la Planification, des Mines, des Affaires Etrangeres?

A part ce que j'ai deja dit, j'ajouterais qu'il est une prostituee intellectuelle( ce qui est le pire des fleaux que l'Afrique ait connu jusqualors), un fossoyeur de la republique car etant de ceux qui participe a l'appauvrissement du peuple gabonais. Voyez comment, il a reconnu le pouvoir usurpateur avec qui il est lie jusuq'a la moelle epiniere (ex marie de Pascaline avec qui il a assure la descendance bongoiste); il est actionnaire dans plusieurs societes de la famille Bongo et siege aux conseil d'administrations de certaines d'entre elles. Venez encore me dire que j'opere a une campagnes de denigrement.

27.Posté par Titof le 01/07/2011 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS. /

26.Posté par dunzi le 01/07/2011 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La pensée gabonaise

Il serait logique que Ping parachève ce qu'il a commencé en briguant un second mandat...

Voici ce qui parait raisonnable..GABON D'ABORD

25.Posté par Gnan'Itoliyani le 01/07/2011 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A La Pensee gabonaise/
Je ne defens personne,vous decrivez l'entourage de Ping au ministere que vous connaissez bien/pour denigrer on prend grand soin de reunir un certain nombre d'information concernant sa cible.T'as une notion tres petite de l'organigramme d'un ministere au point de le confondre avec la composition d'un cabinet ministeriel ou le chef de ce departement choisit librement son personnel,et c'est a ce niveau se percoit des affinites souvent qualifiees de tribalistes/Mais la vrais machine d'un departement comme les Affaires Etrangeres,c'est quoi?Comme partout il y a un secretariat general et des divisions geographiques .Ces postes sont occupes par des hauts fonctionnaires avec rang d'Ambassadeurs,Il y a aussi des chefs de divisions,choisis dans la categorie A .Vous ,Pensee gabonaise vous traitez tous ces hauts cadres d'IGNARES et de moins que rien tous ces gens que PING a trouve et laisse dans ce meme departement.Mais t'as quel esprit? Tu peux dire combien de personnes de l'ethnie de PING a occupe un haut poste dans les ministeres ou il est passe,ou meme sont Ambassadeurs?Comme tu sais bien denigrer,tu diras que dans sa province y a que des ignares,personne n.a fait l'ecole.
Tu soutiens que PING est nul et incompetent,mais je vais vous dire que beaucoup d'Africains parlent de PING avec respect et admiration/Son passage a presidence de l'ONU a marque l'opinion mondial,au Gabon les unes des jounaux ne tarissaient d'eloges meme dans mon pays..C'est vrai que nul n'est prophete dans sa patrie.Pour son action dans un organisme comme l'UA j'ignore si tu comprends la nomenclature de cette institution,son fonctionnement,et sa source de vie,les role des etats membreset du president en exercice,quand tu comprendras toutes ces choses,tu domineras au mieux la haine que tu as envers cet homme que tu reconnais etre ton compatiote,meme si le sens du patiotisme ne soit pas ton point fort.

PAS DE POLEMIQUE>

24.Posté par la pensee gabonaise le 01/07/2011 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ M. dunzi

Le probleme n'est pas le francais que l'on utulise, comme vous le comprenez, mais bien le systeme mafieux que la France a creer pour avoir la mainmise sur nos richesses d'une part, et d'autre par les dictateurs qui ne pensent qu'a leurs GROS INTERETS EGOISTES. C'est pourquoi il convient de renverser la tendance. Comment y parvenir? La est l'equation a plusieurs inconnus qu'il faudrait resoudre.

Dans mon precedent post, j'evoquais ces faits comme les objectifs que nous devons nous fixes. Je comprends bien que avec la situation actuel de notre pays, cette tache est difficile. Mais il a assez de ressources (humaines, intellectuelles, naturelles) pour y parvenir en un temps record vue sa faible population, ce qui reduit l'echeance des problemes a resoudre. Ce dont a besoin: c'est d'une classe dirigeante avec une reelle volonte politique. Si on en a, vous venez la rapidite avec laquelle notre structure sociale se transformerait.

La population gabonaise etant moins de la moitie de certaines grandes villes africaine (Abidjan par exemple qui compte 3 millions d'ames), ce qui fait que logiquement on ne devrait pas avoir plus de problemes a resoudre que ces villes si on ne tiens pas en compte le facteur de l'eparpillement de notre population sur toute l'etandu de notre territoire.

En se mettant a l'echelle internationale, on constate que en terme de population, le Gabon ne represente meme pas dans certaines grandes villes europeenes la population a gerer dans une prefecture. Vous comprenez que en dehors du mande de morale et de deontologie de nos dirigeants, ils montrent une reelle incompetence quand on sait que notre pays en termes de resources naturelles est plusieurs fois plus richesse, ce qui permet de possibilites d'auto-financement de nombreux projets dans l'education , l'habitat, la sante, l'energie, etc. On a les dirigeants les plus incometents du monde, cela n'en doutez plus: c'est un fait!

23.Posté par Larévote (pas la révolte) le 01/07/2011 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la pensée gabonaise post 18,

Bonne replique. Vous avez tout dit, il n' y a rien à rajouter.

Il paraît que les gabonais ne s'aiment pas. Doit-on seulement solliciter l'amour et le nationalisme des gabonais quand il s'agit d'aller défendre et soutenir le diable et ses démons???

Et ces diables et démons pensent-ils seulement à ce pauvre peuple quand ils se vautrent dans le luxe insolent pendant que les miséreux gabonais se vautrent dans la boue des mapanes???

22.Posté par LE TROGLODYTE le 01/07/2011 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
'' a la question pourquoi les gabonais ne s' aiment pas eux même?''
parce que le régime bongoiste a enrichi certains gabonais et a appauvri et réduit toute la population a la mandicite et a la pauvreté, voila pourquoi il n y aura jamais de paix dans ce pays!

parceque le PDG de BOUKOUBI qu' il a hérité de son gourou défunt bannit la foi du peuple gabonais dans ses institutions et érige le clientélisme et la corruption en mode gestion et de gouvernance de l' état.

cest une honte pour mon pays!

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...