News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Pierre Mamboundou déplore l’absence de biométrie pour les élections législatives

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 22 Août 2011 à 16:33 | Lu 1896 fois

Pierre Mamboundou, l’un des principaux leaders de l’opposition gabonaise, a déploré lundi dans une réaction diffusée dans le quotidien l’Union, la décision de la Cour constitutionnelle de ne pas introduire la biométrie lors des élections législatives prévues avant fin décembre 2011.



Gabon : Pierre Mamboundou déplore l’absence de biométrie pour les élections législatives
Communique final du conseil du Secrétariat exécutif


Sous la présidence de Monsieur Pierre MAMBOUNDOU, Président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG), le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 20 août 2011, à partir de 10 heures, à son siège national, sis à Awendjé.

Tenus au lendemain de la célébration du 51ème anniversaire de l’indépendance du Gabon, les travaux du Conseil du Secrétariat Exécutif ont principalement porté sur le discours à la Nation prononcé, en cette circonstance solennelle, par le Chef de l’Etat.
A ce propos, le Conseil a examiné les aspects politiques et économiques de cette allocution.

Au plan politique

Le Conseil a relevé la confirmation de l’absence de volonté de l’Exécutif de mettre en œuvre le consensus obtenu lors de la réunion de la classe politique autour du Chef de l’Etat, relativement à l’introduction de la biométrie dans le processus électoral au Gabon.

Le Conseil note avec regret un recul de l’Etat de Droit et dénonce avec la plus grande énergie le refus catégorique du pouvoir d’instaurer les mécanismes de la transparence électorale au Gabon.

Le Conseil prend à témoin le Peuple Gabonais et la Représentation diplomatique internationale sur les dangers encourus par la nation gabonaise et le risque d’un embrasement de la société suite à ce qui préfigure l’attitude du gouvernement à savoir le passage en force électoral.

Le Conseil rappelle que tout processus de développement ne peut être matérialisé que dans un contexte où les libertés individuelles sont préservées et que le droit de chaque citoyen à choisir ses représentants est à ce titre constitutionnellement garanti.
En conséquence, le Conseil maintient que les prochaines élections législatives dont le Président de la République lui-même prévoit l’organisation sans la biométrie pourraient malheureusement conduire le Gabon vers une crise dont le pays doit pouvoir se passer à la veille d’une manifestation de l’importance de la Coupe d’Afrique des Nations.

Au plan économique

Le Conseil prend en compte les dangers suscités par un climat politique précaire pour mettre en évidence le risque économique qui se profile à l’horizon.

En effet, notre pays va irrémédiablement connaître une augmentation du coefficient «risque-pays» peu propice aux intérêts des investisseurs et entraîner ainsi un frein de l’ambitieux programme développé par le Chef de l’Etat dans son adresse à la Nation Gabonaise.

Par ailleurs, le Conseil s’interroge sur les capacités réelles de nos finances publiques à répondre au chapelet de mesures prises à l’endroit des populations et à la finalisation des multiples chantiers en cours dès lors qu’il est observé -à travers la création des agences- un engorgement de l’Administration et donc une accumulation des charges de fonctionnement de l’Etat.

Secrétariat politique charge des questions électorales, des relations avec les organes locaux, de la formation et de la gestion des élus

Sur communication du Secrétaire Politique chargé des Questions Electorales, des Relations avec les Organes Locaux, de la Formation et de la Gestion des Elus, le Conseil a été informé de la modification par voie d’ordonnance, de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques en République Gabonaise.

Examinant les dispositions ainsi modifiées, le Conseil relève un net recul tenant à la fois sur l’esprit et sur la lettre.

S’agissant de l’esprit, imprimé par les accords de Paris, le Conseil constate que la mission de contrôle dévolue aux partis politiques dans l’élaboration et la révision de la liste électorale, leur a été retirée, laissant à la seule Administration qui a fait l’unanimité sur ses limites, le soin de manipuler à souhait ladite liste électorale.

De plus, le Conseil constate que dans une matière totalement dédiée à la fois à l’urgence et à l’application immédiate, le Gouvernement a maladroitement dévoilé sa volonté d’écarter la biométrie pour s’assurer, comme d’habitude, une majorité introuvable à l’Assemblée Nationale en différant, dans les dispositions transitoires, sa mise en œuvre en 2013.

Au plan de la lettre, le Conseil relève une tendance générale au raccourcissement des délais sans justification sur l’opportunité de cette mesure.

Ainsi, dans un contexte général de méfiance vis-à-vis du vote et malgré l’unanimité dégagée en 2006 et réitérée en 2011, le Conseil note :

1) La modification du fonctionnement de la CENAP qui fait sauter le verrou du quorum pour délibérer, instituant par ce fait des situations d’abus de minorité ;

2) La réduction de la durée de révision de la liste électorale qui passe de 45+15 jours à 25+5 jours, privant ainsi, intentionnellement, un grand nombre de gabonais, du droit d’inscription, et donc de vote ;

3) Aux mêmes fins, la réduction de la durée de révision de la liste électorale en année électorale qui passe de 21 jours à 5 jours ;

4) La réduction de la durée de la campagne pour l’élection présidentielle (de 15 à 14 jours) et pour les élections législatives (de 15 à 10 jours) avec pour conséquence d’empêcher les partis moins nantis de se déployer sur toute l’étendue du territoire ;
5) L’organisation du scrutin le samedi, jour ouvrable, qui sera déclaré chômé et payé avec pour conséquence d’alourdir les charges des entreprises et de diminuer les recettes de l’Etat ;

6) Le relèvement du cautionnement électoral ayant pour conséquence la sélection des candidats par l’argent.

Fort de ce qui précède, le Conseil s’indigne de la position équivoque du Chef de l’Etat, qui s’abstient de promulguer la loi sur la protection des données à caractère personnel pour différer par voie d’ordonnance l’application de la biométrie, pour les prochaines élections locales de l’année 2013.

Devant la cote d’alerte désormais atteinte, le Conseil lance un appel patriotique à une mobilisation générale de tous les démocrates pour tirer les conséquences de cette situation.

A cette fin, le Conseil du Secrétariat Exécutif va engager sans délai, toutes les consultations nécessaires en vue de parvenir à la tenue de cette rencontre.

Pour l’heure, un appel est lancé à tous les militants et sympathisants de l’Union du Peuple Gabonais pour une assemblée générale, au siège national du parti, le samedi 27 Août 2011 à 16 heures.

Fait à Libreville, le 20 août 2011

Pour le Conseil du Secrétariat Exécutif

Le Secrétaire Général

Lundi 22 Août 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1896 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par AMS le 12/10/2011 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour que le pouvoir PDG respecte les aspirations legitimes du peuple gabonais il faut que nous arretons nos discours, il faut de l'action sur le terrain comme en Tunisie , en Egypte ou en Syrie..!
Ces PDGistes n'ont rien à foutre avec nos discours et analyses, voila plus de 40 ans que cela dure il temps frapper un coup dur.

14.Posté par MEBALE le 24/08/2011 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La pensée gabonaise

Belle attaque en règle mais sans atteindre de cible car mauvais tireur.

Les jeunes sont eux-mêmes acteurs de la fraude qui donnent les élus qui les embrigadent.

Ils font toute le campagne moyennant le vin, collent les affichent, fraudent et font la violence pendant les élections.

Si vous êtes conscient de ce que le pays va mal, ils ont eux la capacité de le voir, le sentir car ils subissent plus que vous sans doute même s’ils font l’autruche.

Dans une famille on retrouve des comportement disparates c’est comme dans la jeunesse gabonaise. Mais elle s’éveille de plus en plus et c’est tant pis pour les fossoyeurs.

Je suis jeune et affranchi alors je prends mes responsabilités en refusant de tomber dans les travers.

Commençons par être sérieux dans nos études en pratiquant l’effort continu au lieu de changer d’établissement chaque année pour ensuite se mettre en costume sans valeur pour influencer négativement les plus jeunes qui ne comprennent pas les fondements des faux pions.

Vous écrivez :NB: je parle pour les jeunes, qui par leur age, n''ont pas encore eu la chance de gerer quoique ce soit et subissent le dictat impose par les ages.

On gère toujours quelque chose et à tout âge. C’est une erreur que de penser que les jeunes ne gèrent rien au motif qu’ils n’ont pas tel ou tel age. Tout concours à la gestion du pays.

13.Posté par la pensee gabonaise le 23/08/2011 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ M. MBOUMBA

Si vous m'aviez bien lu, vous auriez compris que justement je ne suis pas dansd le culte de la personne, mais bien au contraire, j'interpelle la jeunesse que nous sommes, a prendre notre avenir en main... Cela, je l'ai bien precise dans mon precedent post.

12.Posté par MBOUMBA le 23/08/2011 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la pensee gabonaise
Je suis jeune et je ne me reconnais pas dans vos écrits...
Arrêtons de faire croire à la population que l'opposition est l'ennemie de la majorité et vis-versa. en ayant en l'esprit ce paradigme, les opposants décevront toujours les populations ayant mis leurs espoirs en eux.
Éduquons autrement les populations. On se perd toujours dans la critique des leaders politiques alors qu'en 51 ans de soit disant indépendance un seul parti a une idéologie, c'est le pdg (prendre tout pour nous et rien laisser aux autres.
en tout cas bonne continuation dans le culte de la personne. La bongofication du Gabon est jusqu'ici parfaite, même les intellectuels ont du mal à s'élever de ce concept.

11.Posté par MLUTHERKING le 23/08/2011 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
alililebiafra prépare son enfer sans le savoir, enfin j''allais oublier il se croit invincible, il n''a qu''à regarder ce qui se passe chez les autres dictateurs comme lui mais son jour arrive même s''il se dit : " ça n''arrive qu''aux autres".

10.Posté par MLUTHERKING le 23/08/2011 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
alililebiafra prépare son enfer sans le savoir, enfin j'allais oublier il se croit invincible, il n'a qu'à regarder ce qui se passe chez les autres dictateurs comme lui mais son jour arrive même s'il se dit : " ça n'arrive qu'aux autres".

9.Posté par King le 23/08/2011 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on fait de la politique,il est important d'avoir un organe de communication pour mobiliser ses militants et sympathisants,pour défendre son programme politique,et contribuer à la bonne information. pourquoi Pierre Mamboundou n'arrive pas à remettre sur pied son site web,ou une radio TV?
lorsqu'on sait que les médias,d’État sont à la solde du clan au pouvoir
Mr Mamboundou ne va pas nous dire qu'il n'a pas d'argent pour le faire?
L'Upg dispose bien des Moyens
1- les cotisations des militants
2- les 10% prélevés sur les salaires des élus(députés,maires,sénateurs,président du conseil départemental,etc.)
3- les financements annuels alloués aux partis politiques par l’État
4- les 11 milliards
5- les dons
6- les perdièmes perçus lors de la rencontre de paris,avec Ali
7- les perdièmes perçus lors du voyage aux USA avec Ali
8- sans compter d'autres parachutes dorés qui atterrissent sur son compte bancaire
il y a de quoi maintenir la mobilisation et tout cela est géré par Mamboundou tout seul comme les pasteurs des églises du réveil.

8.Posté par la pensee gabonaise le 23/08/2011 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ M. MEBALE

Personnellement, je ne veux pas faire de la politique, donc aucun poste ne m'interesse dans un parti. Mais, parcontre, je m'interesse a la politique puisque, c'est elle qui gere tout ce qui constitue le quotidien d'un citoyen dans toute societe.

Quant a la paresse que vous parlez des jeunes, je ne puis etre d'accord avec vous. Les jeunes n'ont besoin que d'orientation, du soutien des aines pour continuer le combat en prenant le flambeau. Mais, ici le prebleme est encore de se demander de quel combat et de quel flambeau peut-on parler vu que, nos aines politiciens, en terme d'exemples, ne sont pas ceux sur qui nous devons en prendre? Alors, il convient a la jeunesse de s'eduquer, de se former, de s'inventer par elle-meme. Car elle n'a pas d'autre choix que de suivre ce chemin si elle veut former une Nation forte et moderne. Je ne dis pas ici qu'il n'y a pas d'hommes politiques qui pourraient nous servir d'exemples dans une large mesure, mais le probleme est tel que, tous nos aines, tout bord confondu, ont failli a leurs taches: c'est-a-dire faire du Gabon une Nation prospere avec autant de richesse pour a peine un 1 million d'ames! Si je me trompe, puisqu'il me semble que vous etes l'un des representant de ces aines, dites-nous seulement ou, ou vous avez reussi?

Enfin, ne pensez-vous pas que, la supposee "paresse" des jeunes que vous remarquez, n'est-elle pas le resultats du manque de conviction reelle que vous avez donne a voir durant 44 ans d'histoire politique? J'ai la ferme conviction que, si vous vous seriez attele tous a poser les bases d'une Nation moderne a travers les notions de merite, de travail, d'ethique, de deontologie, de morale, nous n'en serions pas la, a voir tous les jeunes choisir les moyens les plus courts pour une ascension sociale rapide ( sectes maconniques, sectes-partis-regoupement ethniques!).

Ces jeunes ne sont que ce que vous avez-voulu qu'ils deveinnent! Oui, je vous accuse vous nos aines, nos peres, nos meres, nos oncles, nos grands-parents! Donc, ne vous plaignez de rien, car ce spectacle de decheances, vous en etes les auteurs dont ils convient de rappeler les parts de responsabilite! Alors si vous ne voulez plus qu'ils pensent leur temps a fumer, a boire l'alcool, a tricher, a rendrer dans les sectes maconniques,... donnez leur l'exemple pour qu'ils veuillent faire mieux.

Vous avez vendu toute une Nation aux occidentaux francafricains ,avant meme qu'ils ne soient en projet et, maintenant vous accusez les de quoique se soit, quand vous ne leur avez pas donne les moyens de faire mieux que vous?! Beaucoup justement, si vous feignez a l'oublier, marchent sur vos pas, c'est-a-dire dans cette passivite, cette demagogie, ce manque d'ethique moral, de deontologie et de merite que, vous-memes, aviez eriges comme fondements de notre Societe. La encore, je vous accuse de tout!

Retenez, Monsieur, qu'il n'a jamais de mauvais eleves, il n'y a que de mauvais professeurs. C'est pourquoi, sachez assumer vos responsablite, pas comme certains qui n'on eu qu'a ecrire sans porter ses ecrits en actes. Les resultats Zero partout (education, sante, route, habitat, developpement), vous en etes les responsables!

NB: je parle pour les jeunes, qui par leur age, n'ont pas encore eu la chance de gerer quoique ce soit et subissent le dictat impose par les ages.

7.Posté par Le Collectif des Gabonais qui veulent avancer le 23/08/2011 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Président ne fait que ce que la loi lui a dit de faire, meme si au depart il n'était pas d'accord et pensait comme Mamboundou... Bien joué au president qui respecte la loi de son pays au delà des luttes de parti et de pouvoir!

6.Posté par MEBALE le 23/08/2011 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que dit ce communiqué qui soit faux?

Les jeunes doivent s'approprier la chose politique. Alors qu'ils font (pour beaucoup) dans la paresse vous demandez aux vieux de léguer je ne sais trop quoi?

Personnellement êtes vous prête à assumer une charge dans un parti?

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...