News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Pas de grève sans service minimum, selon le gouvernement d'Ali Bongo

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Vendredi 29 Janvier 2010 à 17:49 | Lu 900 fois

A l’occasion de son Conseil des ministres du 28 janvier, son gouvernement a adopté le projet de décret relatif à l’obligation du service minimum en cas de grève dans certaines administrations. Selon son gouvernement, cette mesure doit permettre d’éviter des effets néfastes des grèves sur l’économie et les populations, notamment dans un secteur sensible comme celui de la Santé ou la dernière grève a fait de nombreux morts.



Gabon : Pas de grève sans service minimum, selon le gouvernement d'Ali Bongo
Pour limiter les effets néfastes des grèves sur l’économie et sur le bien être des populations, son Conseil des ministres du 28 janvier dernier a décidé d’adopter un projet de décret qui impose l’obligation du service minimum en cas de grève dans certaines administrations.

«Bien que moyen de défense des intérêts des travailleurs, la grève peut être porteuse de germes de déstabilisation de l’économie, dans la mesure où, pendant toute sa durée, elle affecte l’activité de l’entreprise», explique le communiqué final de son Conseil des ministres.

«Aussi le législateur a-t-il prévu des mesures destinées à limiter les effets néfastes de la grèves sur l’économie et sur les populations parmi lesquelles, l’institution du service minimum», poursuit le communiqué.

Selon le Conseil des ministres, l’article 348 du Code du travail rend en effet obligatoire le service minimum en cas de grève et renvoie, à un décret, la désignation des secteurs d’activités dont les entreprises sont astreintes à cette obligation. Par ailleurs ce décret doit préciser les modalités de mise en œuvre de cette exception. Selon l’article 5 du projet de décret adopté par son gouvernement, les entreprises concernées sont celles dont l’utilité sociale de leur activité présente un caractère vital.

Il s’agit notamment des établissements hospitaliers et d’enseignement, les entreprises de téléphonie fixe et mobile, les entreprises de transports, les entreprises de fourniture d’électricité et d’approvisionnement en eau potable, les entreprises de contrôle de la navigation aérienne, les entreprises de sécurité et de gardiennage, les entreprises de collecte, de ramassage et de traitement des ordures, les banques et établissements de crédit ou encore les pharmacies.

Les entreprises des Technologies de l’information et de la communication (TIC), les entreprises des pompes funèbres et de thanatopraxie, les entreprises d’exploration, de production, de transport, de stockage et de distribution des hydrocarbures et des produits miniers ou encore les établissements hôteliers et de restauration sont également concernées.

«Le déroulement du service minimum emporte l’obligation, pour les salariés concernés, de mettre effectivement leur activité professionnelle au service de l’employeur en exécutant de bonne foi, les taches qui leur incombent. A cet effet, l’employeur est tenu de donner toute facilité aux salariés pour leur permettre de travailler en toute quiétude» précise l’article 9 du décret au titre des modalités.

Les salariés quant à eux, pendant la mise en œuvre du service minimum, «sont astreints au respect du règlement intérieur de l’entreprise ou de tout autre document relatif à l’organisation technologique du travail, à la discipline et aux prescriptions en matières de sécurité et de santé de travail», poursuit l’article 10 du décret.

Le service minimum désigne l'obligation faite aux salariés et entreprises, en particulier de services publics et notamment de transports en commun, d'assurer un service minimum, en toute circonstance et en particulier en temps de grève, pendant les périodes de pointe. Cette disposition limite le droit de grève mais cherche à assurer la continuité du service public ou privé. Mais sur le terrain, l’application de cette disposition rencontre des résistances.

Lors de la longue grève des hôpitaux, l’année dernière, plusieurs patients ont été obligés de rentrer chez faute de soins et certains auraient perdu la vie. Pourvu que ce décret remette les choses à l’endroit pour sauver des vies dans ce cas précis....Peut on parler déjà la fin des grèves au Gabon ! , qui vivra, verra...



Vendredi 29 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 900 fois




1.Posté par la gabonaise le 29/01/2010 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En absence de grève, beaucoup meurent dans nos hopitaux. Les causes sont ailleurs: absence d'équipement et de matériel sanitaires répondant aux besoins et aux normes, problème de fonctionnement, personnel insuffisant, déficit d'établissements sanitaires. J'ai vu dans les services d'urgence des médecins désemparés faire des consultations en n'utilisant que leurs mains et leurs yeux, sans matériel courant ( stétoscopes, tensiomètre, lampettes d'oscultation (l'expressionn'est pas la bonne mais vous savez ce que je veux dire), mêmes le petit matériel de perfusion, alcool, coton...). C'était pathétique et dire que notre hopital général est à quelque pas du palais. Mon Dieu l'indifférence de nos pouvoirs publics me tue. Apparemment on demande au personnel soignant de travailler à mains nues!

2.Posté par Blaise le 29/01/2010 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je viens d'apprendre le décès d'un des fils de Mackjoss (43 ans); à la veille ce dernier est parti consulté un médecin qui lui a dit qu'il n'avait rien de grave...
En rentrant chez lui,il a eu un AVC, et il vient de laisser une femme et 6 enfants.
La question que je me pose c'est à quand va t on attaquer les médecins gabonais auprès des tribunaux?
Comment confie t on nos vies aux gens qui ne sont pas responsables de leurs actes?
Criminels et intouchables ce n'est pas compatibles sauf si nos vies n'ont pas de valeurs ...............................
Il faut faire quelque chose ,c'est insupportable!
Que la terre lui soit légère , et paix à son âme !

3.Posté par Larévolte le 29/01/2010 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui La gabonaise, le problème est ailleurs mais comme ils se croient toujours plus rusés que les autres, ils accusent les grévistes. Mais attention le peuple gabonais n'est pas dupe. On sait mais nous avons les mains et les pieds liés. Dans ce nouveau gouvernement, ils ont tous les jours que Dieu fait une nouvelle lubie. A quand la libération du Gabon?

4.Posté par St.Michael le 29/01/2010 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le biafrais parle sans savoir ce qu’il dit…..Pas de Grève sans service minimum existe en Angleterre, USA , Allemagne où dans les démocraties comme le Ghana et pas dans un pays pris en otage.

Au Gabon ce qu’il faut postuler c’est ceci :
1-Pas de service minimum si l’intégralité du protocole d’accord avec des syndicats et arriérées de salaire et les postes budgétaires ne sont pas résolus.
2-Pas de dialogue avec le Gouvernement tant que les Gabonais sont traités comme des esclaves.
3-Pas de service minimum tant que le gouvernement ne met pas la transparence sur les recettes de 5 Milliards CFA/jour de nos richesses.
5-L’epoque où le gabonais traille 3 fois plus pour gagner 10 fois moins est révolu.
6-Le Gabonais travaillera et gagner son du sans menace comme le font les Josephine Nkama, Pascaline Bongo, Ojukwu fils et tous les autres parasites du pdg en commençant par Boukoubi et Mborantsuo.

It’s just the beginning of a new era (Free Gabon) and the commencement of the end of a malefic era (Alibenbongo/pdg-fracafrique).

May God treat everyone according to his/her conduct. Amen.

5.Posté par GABONAIS PUR SANG le 30/01/2010 05:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais repondre a mon frere Blaise.Before doing so let me express my condolences to his wife and to Mackjoss family.-Firsly, Blaise i would like to remind you that " Plus de la moitie de la population gabonaise vit dans une extreme pauvrete. Ceci signifie que ces gabonais ( meme moi-meme) ont peu ou pas d'acces a un logement, a de l'eau potable ( Moundouga nous demande de faire des forages), a des sanitaires de bases ou a des soins (manque chronique d'argent, pendant que les bongo se partagent 5 milliards de francs.cfa/jour). Notre niveau d'education est tres bas ( absence d'ecole digne de ce nom et la crise chronique dans le secteur de l'education: Enseignants mal payes). Tout cela conduit a notre esperance de vie qui tourne autour de 40 ans ( au Gabon aujourd'hui, vivre 45 ans est un veritable record Guiness de longevite!!!). N'evoquons meme pas la mortalite infantile dans ce pays: un taux record!!!Les maladies infectieuses de tous types sont omnipresentes(Ebola le matin, le Chikungunya le soir), et la promiscuite dans laquelle nous vivons, favorise bien sur les contaminations ( soit c'est moi qui te donne ma diarrhee ou c'est toi le premier a me transmettre ta grippe). Nos pratiques sexuelles non protegees et la prostitution ( la pauvrete dans laquelle nous sommes plongees depuis 43 ans jour pour jour explique nos reflexes) transmettent le SIDA.Nous manquons de soins preventifs ( ALI et sa famille s'en moquent: Le pauvre doit mourir), et nous n'avons pas les moyens pour prendre en charge nos maladies de tous les jours ( meme la quinine manque dans nos hopitaux publics). Nos enfants et nous memes qui vivons dans cette pauvrete qui nous est imposee par les bongo, avons des problemes de nutrition, le deficit en vitamines (je ne sais meme pas si j'en possede moi!!!), tout cela affecte notre fonctionnement physique et mental. La pauvrete dans laquelle les bongo nous maintienne est la source de nos malheurs: les medecins ne sont pour RIEN, mon frere Blaise.-Secondly, Mon frere Blaise, ne perd pas de vue qu'un medecin n’est pas l’appendice technique a tout faire de la volonte et des interets du patient, mais un professionnel qui oeuvre pour la sante et le soulagement des souffrances, par une application des sciences medicales fondee sur un jugement clinique sain. Nos valeureux medecins Gabonais, malgre la precarite qui leur est imposee, savent repondre positiviement aux differentes sollicitations dont ils sont l'objet dans l'exercice de cette science difficile qu'est la Medecine.Donc dire que nos hommes en blouse blanche fassent l'object des poursuites judiciaire , c'est mal connaitre ce pays. Je reconnais qu'il existe certains cas isoles, mais les 3/4 des medecins Gabonais que j'ai cotoye sont tous exemplaires. Ce sont des vrais patriotes.-Firstly, laisse moi te dire mon frere Blaise que Tout etre bien portant est un malade qui s'ignore. Combien de Gabonais ont pris la peine de controler leur Tension arterielle, leur glycemie, encore moins leur cholesterole? Je vois meme certains qui se vantent d'avoir un gros ventre car pour eux un gros ventre est synomyme d'aisance. Faux...Ce gros ventre est une bombe en retardement. car le gros ventre augmente les risques de maladies du coeur et du diabete, c'est ce que les medecins appellent le Syndrome metabolique.Je dois te dire enfin que le medecin avait bien fait son travail. L'AVC comme il se definit "Accident vasculaire cerebral" peut survenir chez n'importe qui, apparemment en bonne sante mais qui traine certains risques tels un cholesterol eleve, qui peut un moment donne entrainer l'obstruction d'un vaisseau sanguin qui irrigue le cerveau et entrainer au deces: Le medecin n'est donc pour rien.En conclusion, je dirai qu'il est URGENT que nous ameliorions notre systeme de sante.Donnons plus de moyens a nos valeureux hommes en blouse blanche, with a better pay. Valorisons la prevention au lieu d'aller vers les hopitaux en phase terminal de la maladie.Thank you.]b

6.Posté par sebdepog le 30/01/2010 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'accord avec St Michael; le Biafrais ne sait pas ce qu'il dit. Dans cette affaire, ce sont les employeurs (dont l'État fait partie) qui se frottent les mains. Une grève qui n'aurait pas d'impact sur l'économie, sur l'entreprise, sur les usagers n'est pas une grève. Pourquoi l'employeur va t-il se presser à trouver des solutions aux problèmes de ses travailleurs lors d'une grève s'il ne subit aucune gène de ladite grève?
L'instauration du système minimum est peut-être une bonne chose pour les usagers mais pas pour les travailleurs. Leurs revendications seront de moins en moins prises en considération et ils reprendront souvent le travail sans avoir obtenu gain de cause.
C'est une autre façon pour le Biafrais de museler toute forme d'opposition dans le pays et de donner des gages de tranquillité au patronat gabonais. Mais c'est trop facile, je ne pense pas que les syndicats vont accepter une telle entourloupe.

7.Posté par Blaise le 30/01/2010 07:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mon Gabonais pur Sang

je te remercie de nous rappeller cette triste vérité. Ce système de santé est tellement défaillant que les responsables eux mêmes se soignent à l'étranger.
Ce cri de douleur m'a aveuglé au point d'omettre que tout est lié.
Les Crimes auxquels Le système BONGO est responsable ne s'arrêtent pas aux noms prestigieux, aux vaillants gabonais tombés parce qu'ils lui ont dit NON,mais à ce tableau déjà sombre,il faut ajouter tous ceux qui sortent des hopitaux LES PIEDS DEVANT faute de suivis et de soins.
J'ai le coeur lourd


LE GABON AUTREMENT ne doit pas être un simple slogan.
Il faut vraiment que cela change , il y a trop de morts.

8.Posté par Critique Objective le 01/02/2010 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'instauration du service minimum c'est bien. Encore faudrait-il que les employés aient les moyens d'assurer le service minimum. Voyons le cas des hopitaux au Gabon, quel service minimum peuvent-ils donner si le minimum pour l'assurer (Et c'est d'ailleurs généralement l'objet des grêves du secteur santé) n'est pas disponible? De plus, si généralement, les grèves vont en s'aggravant entrainant, dans le pire des cas l'arrêt de toute activité, c'est parce que les droits des travailleurs gabonais, sauf exception dans certaines entreprises privées, sont la plus part du temps pris avec une légèreté déconcertante. Par ailleurs, dans cette décision il manque le parafraphe destiné aux employeurs. Ils allègent le droit de grève des employés ok. Et les employeurs alors? y a-t-il des mesures d'obligation de résolution de crise qui ont été prise? Une fois de plus, une mesure salutaire prise par ce gouvernement mais sans mesure d'accompagnement ni un diagnostique poussé de la situation réelle sur terrain.
Dommage...

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...