News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ouverture du «Forum de Mouila» pour la conférence nationale, grand meeting ce dimanche à 14h

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 9 Septembre 2012 à 11:53 | Lu 2380 fois

Les assises de l’opposition dites «Forum de Mouila», organisées du 7 au 9 septembre courant dans le chef-lieu de la Ngounié, au Sud du Gabon, se sont ouverts ce vendredi 7 septembre. Elles mobilisent 22 partis politiques de l’opposition légalement reconnus ainsi que l’Union nationale, la formation politique prohibée de Zacharie Myboto. Un contre-forum y est organisé par une association proche du PDG.



Gabon : Ouverture du «Forum de Mouila» pour la conférence nationale,  grand meeting ce dimanche à 14h
Le «Forum de Mouila» qui réuni l’opposition gabonaise autour de l’opportunité d’une conférence nationale souveraine, a été ouvert par Me Louis Gaston Mayila, le président de l’Union pour la nouvelle république (UPNR), nommé par ses pairs président du bureau de ces assises qui se tiennent à Mouila du 7 au 9 septembre courant.

«Ici nous avons vaincu les querelles intestines. Ici nous avons vaincu les contradictions secondaires. Ici nous avons vaincu les divisions qui nous sont parfois insufflées de l’extérieur», s’est félicité Me Mayila. Parlant d’un «Forum historique», il a rappelé que c’est la première fois que tous ceux qui se réclament de l’opposition au Gabon acceptent de se retrouver pour donner un sens au combat visant le changement. C’est donc, selon le leader de l’UPNR, l’occasion pour l’opposition de se structurer afin de mieux s’organiser dans l’unité d’action. «Nous sommes venus à Mouila, c’est pour que, des rives de la Ngounié, naissent un esprit nouveau, esprit de solidarité, esprit de confiance retrouvée, esprit de détermination sans faille dans le combat pour l’avenir du Gabon», a souligné le président du bureau des assises, en guise de conclusion. «Il ne faut pas que ça soit une occasion manquée. Il faut qu’on sorte ici avec un projet commun», a indiqué pour sa part, Pierre Claver Maganga Moussavou, hôte de ces travaux.

Forces en présence et absences remarquées

22 partis politiques de l’opposition représentés par leurs leaders prennent part à ce «Forum de Mouila», dit historique. Il s’agit, entre autres, de Léon Mbou Yembi (FAR), Akouré Davin (ANG), Richard Moulomba (Arena), Mouang Mbadingue (MESP), Pierre-Claver Maganga Moussavou (PSD), Me Séraphin Ndaot Rembongo (PDS), Mathieu Mboumba Nziengui (UPG) et Alain Eya Mvé (Morena Unioniste). Zacharie Myboto, Casimir Oyé Mba, Jean Eyéghé Ndong et jean Pierre Rougou forment la délégation de l’Union nationale (UN), parti politique interdit dont est sociétaire le tonitruant André Mba Obame.

Représentée par Me Paulette Oyane, la société civile gabonaise prend également une part active à ces assises. «Je suis également conférencière sur le thème de la Conférence nationale souveraine. Je vais en démontrer le bien-fondé comme solution à la sortie de crise que traverse notre pays», a laissé entendre la représentante du mouvement «Ça suffit comme ça !». Les absences d’André Mba Obame de l’UN, de Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé du CDJ et du Pr Pierre André Kombila du RNB, ont été remarquées. Selon Séraphin Davin Akouré, président du comité d’organisation, le Pr Kombila est attendu à Mouila ce samedi tandis que Bourdès Ogouliguendé s’est excusé. Il est représenté par François Nguéma Obame, secrétaire général du CDJ. Aucune explication n’a été fournie sur l’absence d’André Mba Obame, toujours convalescent depuis son retour de Paris le 11 août dernier.

Thèmes, enseignements et harmonisation idéologique

La conférence des présidents de ces partis politiques de l’opposition s’est tenue à huis clos. Rien n’en a filtré. Cette réunion au sommet a sans doute jeté les bases des réflexions qui seront menées autour des thèmes déclinés dans le programme. Notamment, l’«état des lieux de la démocratie gabonaise : raisons d’une alternance politique manquée et bilan de l’opposition de 1990 à nos jours», «Institutions et transparence électorale», «Conférence nationale souveraine et autres perspectives», «Programme de gouvernement et gouvernement d’éthique», «Formalisation du cadre de travail de l’opposition», «Communication et marketing de l’opposition». Il a certainement été question de l’harmonisation des orientations idéologiques, puisque toutes les formations politiques en présence visent un même but, alors que leurs approches stratégiques et idéologiques ne sont pas forcément les mêmes. Le premier thème de ce programme a été débattu ce vendredi 7 septembre, après son exposé successif en sous-thèmes par Anaclet Bissiélo, Jean Eyéghé Ndong et Léon Mbou Yembi.

Pour l’universitaire (sociologue) et ancien ministre Anaclet Bissiélo, l’un des acteurs et témoins de la laborieuse marche démocratique depuis 1990, année de la première conférence nationale qui a ouvert une ère politique nouvelle au Gabon, «90 reste une étape». Pour lui toute perspective de changement se heurte, malheureusement, au peu d’engagement des leaders de l’opposition, dont les formations politiques respectives ne s’activent qu’à la veille des batailles électorales, brillant par une absence de renforcement des capacités opérationnelles, par l’absence de cohésion dans une stratégie et une candidature unique, véritable handicap dans leur quête pour la prise du pouvoir. Le sociologue a également indexé l’absence de formation des militants, autre facteur ruinant les chances de l’opposition qui, ces dernières décennies, aura accumulé échec sur échec. Anaclet Bissiélo a effectué une véritable analyse de la démocratie gabonaise.

Contre forum en faveur du PDG

Synchroniquement à ce forum de l’opposition, se tient un contre forum dans la même ville, chapeauté par l’association Renaissance. Proche du parti au pouvoir, le PDG, la structure associative multiplie des actions portant sur la formation des militants de ce parti, à travers des séminaires à la thématiques variée, allant de la marche du Gabon vers l’émergence, en passant par le développement durable, jusqu’à la batterie de réformes structurelles initiées par le président Ali Bongo Ondimba depuis sa prise du pouvoir en août 2009. Il est également question d’un meeting organisé par les hiérarques du PDG dans la localité. Ce qui n’a toutefois pas été officiellement confirmé.

Les cadres et autres militants de l’opposition ont répondu nombreux à ce «Forum de Mouila». La déclaration dite de Mouila est attendue le dimanche 9 septembre 2012 dans la matinée avant le grand meeting de clôture annoncé le même jour.


Gabonreview

Dimanche 9 Septembre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2380 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par coudou le 10/09/2012 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Siméon Ekogha ,ah pardon! Ndong Sima est vraiment pathétique!! Comment ne peut t-il pas order à Ndongou son sulbalterne de procéder à des interpellations de sans papiers et les reconduire aux frontières.
Un étranger ne peut pas faire 40 ans dans un pays et être sans papier.Soit il se fait régulariser, soit il se fait expulser par le premier avion vers Cotonou ou Bamako.
Toute cette invasion contribue au fait que le gabonais a du mal à trouver un logement car des ouest africains avec des pratiques fétichistes arrivent toujours à ENVOUTER des bailleurs gabonais pour qu'ils leur donnent les maisons.
Ils augmentent de manière sauvage les prix des taxi, car c'est eux qui tiennent cette activité, avec la haute bénédiction laxiste de notre gouvernement de Karatéka.
Ils vendent des produits avariées, car ils n'ont aucune notion d'hygiène.Ils viennent pour la plus part des villages du dahomey ou du sénégal.De ce fait, ils n'ont rien à foutre de ce que les gabonais consomment.Ce qui est important pour eux, c'est d'écouler leurs produits et envoyer l'argent au pays pour le développer.Dans le même temps, ils pillent le Gabon, car ils arrivent même à voter lors d'élections.
Cette abstention de reconduite aux frontière n'a pas un objectif politique? celui de les faire voter peut être en 2016? seul Ndong Sima le Karatéka et son goufrement, ah pardon gouvernement, peut nous répondre.Car laisser des ouest africains venir envahir le gabon sans rien dire est une haute trahison pour nos ancêtres qui nous ont laissé ce beau pays.

Coudou, conseiller de Nicolas Sarkozy concernant l'immigration,conseiller très spécial de Jean Marie le PEN.

16.Posté par La nation depuis kinguélé le 10/09/2012 08:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ufc est née passons aux actes .je vois un nuage sombre durant tout ce mois . Que la démocratie l'emporter.

15.Posté par abou le 09/09/2012 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher BatsiriSouriant, détrompez vous, sur ce coup, l'opposition est sérieuse depuis qu'ils pont été reconnues par la communauté internationale, c'est vous qui êtes dans le rêve.
Le changement au Gabon, c'est maintenant !!!

14.Posté par dacdo le 09/09/2012 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'opposition vient de marquer un grand point en mettant de coté leur égo, c'est bien et ça dérange fortement le pouvoir usurpé.
Tenez bon, les faiseurs de roi tremblent

13.Posté par BatsiriSouriant le 09/09/2012 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOUS COUPABLES ET INCAPABLES!!! Ils sont allés à Mouila pour faire le FARO sur les routes des Espagnols et des Chinois et exhiber la puissance et la beauté de leurs 4X4 fabriqués par les mêmes Chinois et Espagnols. Parmi tous ces gens qu'on a cités dans la kermesse de Mouila Mangondo, il y a des millardaires, où sont les usines qu'ils ont mises en place pour donner du travail aux Gabonais? Où sont les cités qu'ils ont construites pour loger les Gabonais à Fougajazz, à Mouila et même à Bayoughou? TOUS COUPABLES!!! LE DISQUE EST RAYÉ...Où sont les universités privées pour former les petits compatriotes qui se rongent les ongles à l'UOB et dans les rues de nos villes et villages? Au fait, l'Université Poytechnique de Kougouleu, je vois seulement la publicité! Il n'y a pas 9 routes à Kougouleu pour qu'elle disparaisse à la vue du passant! A quelques kilomètres de Kougouleu, il y a encore des restes des choses qu'on avait prévues pour SOGACEL, quel est le millardaire gabonais qui a pensé è récupérer ça et essayer de redynamiser le projet? PERSONNE! TOUS DES INCAPABLES. Allez tous vivre aux USA avec vos fortunes et laissez-nous tranquilles!!! ON VEUT LES FRANÇAIS!!! Ils sont déjà là avec leur monnaie qu'on ne peut même pas changer chez eux...

12.Posté par Membre du PDG le 09/09/2012 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il suffit de promettre le poste de Vice-Président, à Mayila ou à Maganga Moussavou, il suffit de promettre un poste de Sénateur à Mbou Yembit, seulement ces trois qui ont trahi récemment l'opposition, pour que votre grosse arnaque de Mouila là, soit tout de suite démasquée. On sait comment vous avoir, on vous aura. Les enveloppes nous aideront. Kiakiakiakiakiaaaa!

11.Posté par Membre du PDG le 09/09/2012 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il suffit de promettre le poste de Vice-Président, à Mayila ou à Maganga Moussavou, il suffit de promettre un poste de Sénateur à Mbou Yembit, seulement ces trois qui ont trahi récemment l'opposition, pour que votre grosse arnaque de Mouila là, soit tout de suite démasquée. On sait comment vous avoir, on vous aura. Les enveloppes nous aideront. Kiakiakiakiakiaaaa!

10.Posté par Membre du PDG le 09/09/2012 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il suffit de promettre le poste de Vice-Président, à Mayila ou à Maganga Moussavou, il suffit de promettre un poste de Sénateur à Mbou Yembit, seulement ces trois qui ont trahi récemment l'opposition, pour que votre grande arnaque de Mouila là, soit tout de suite démasquée. On sait comment vous avoir, on vous aura. Les enveloppes nous aideront. Kiakiakiakiakiaaaa!

9.Posté par Comité Central du PDG le 09/09/2012 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une grosse arnaque. Nous au PDG, on prépare déjà les enveloppes pour faire voler votre machin là en éclat, n'est-ce pas Maganga le porte-parole?Tenez, j'ai une idée, comme beaucoup rêvent de remplacer Divougui, on va tout simplement leur faire miroiter le poste de vice -Président et vite, leur truc là va tomber comme la COD, le FUAPO et d'autres nébuleuses qu'on a connues par le passé.

8.Posté par M'boukoua le 09/09/2012 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le genre de querelle inutile qui se passe parfois sur ce forum explique pourquoi l’opposition a du mal à parler d’une seule et même voix. Or du côté du camp d’en-face (le parti unique du PDG), la cacophonie est toujours sévèrement punie. Il me semble que nous avons tous, une fois n’est pas coutume, un seul objectif immédiat, à savoir contraindre le pouvoir émergent à se plier à notre exigence légitime : l’organisation d’une CONFERENCE NATIONALE SOUVERAINE. Pour atteindre ce but, on aura besoin de toutes les voix de l’opposition mais en restant prudent bien sûr.
Et puis, il y aura forcément une vie après… la conférence nationale souveraine non ? Si on doit demander des comptes, ce sera à ce moment-là. Mais évitons de mettre la charrue avant les bœufs.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...