News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Où sont nos homosexuels ?

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 13 Mai 2013 à 02:21 | Lu 2408 fois

Sous ce titre, «La Nouvelle République», le mensuel gabonais, a consacré, le 3 mai dernier, sa une et son éditorial à l’homosexualité, posant son regard sur une particularité : les adeptes de cette pratique, bien que discrets, sont de plus en plus nombreux au Gabon. Non sans une pointe d’ironie, le mensuel s’est donc penché sur leur probable reconnaissance juridique et sociale au Gabon.



Gabon : Où sont nos homosexuels ?
Trois semaines après l’adoption par l’Assemblée nationale française du projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels, de nombreux organes de presse africains sont revenus sur la pratique de l’homosexualité sur le continent et sur les différentes sanctions prononcées, dans certains pays, à l’encontre de certains gays ayant porté au grand jour leur sexualité. En effet, si la presse des pays comme le Cameroun voisin a publié quelques noms des présumés homos, le mensuel gabonais, La Nouvelle République, s’est quant à lui interrogé sur la reconnaissance officielle de ces hommes et femmes considérés par le gros de l’opinion publique comme des «malades», des déviants qui font le déshonneur de leur famille et la honte de leur pays.

Si pour La Nouvelle République il est nécessaire d’être fixé sur le statut à accorder aux gays dans ce pays, c’est que le Gabonais doit se résoudre à ôter ses œillères afin de sortir du secret de polichinelle dans lequel il se complaît depuis de longues décennies lorsqu’il est question d’homosexualité. Il serait peut-être temps, conçoit ironiquement l’éditorialiste du mensuel, que la République accorde enfin aux homos «leur reconnaissance juridique», étant donné qu’ «en matière de lois, le Gabon recycle tout ce qui se fait en France en bien comme en mal». Mais pour cela, «les homosexuels doivent se faire recenser comme toute minorité victime de stigmatisation et d’exclusion».

La Nouvelle République qui dit se battre pour «la défense des minorités» s’insurge contre l’hypocrisie de la société traditionnelle et la société bien pensante d’aujourd’hui qui pourtant, bénéficieraient des faveurs du «lobby gay» dont les tentacules s’étendraient très loin et, toujours selon le titre, à des niveaux élevés dans le pays. «Commençons par paxer nos homosexuels», lance le mensuel qui pense que les gays sont partout : «au Gouvernement, dans nos institutions, dans l’administration publique et privée, dans les médias et même dans les milieux où l’on prêche la foi».

Mais si tant est que les gays gabonais doivent bénéficier d’une reconnaissance sociale et juridique, qui donc véritablement devrait avoir le statut d’homo officiel ? En effet, derrière la question «Où sont nos homosexuels ?» se cache celle de savoir «Qui sont nos homosexuels ?». Souvent mal perçus par la société, les homos au Gabon se cachent derrière une hétérosexualité «bidon» qui masque leur véritable nature ; ceux-là, «homosexuels nés» n’attendent qu’une hypothétique loi en leur faveur. Mais certains gays gabonais, les plus nombreux en l’occurrence, toujours selon le journal, le seraient devenus par calcul opportuniste : «pour l’argent». Il est donc question de gays naturels, de gays alimentaires et de gays par mimétisme. Un problème de classification qui vient s’ajouter leur difficile condition et qui n’est pas pour les placer parmi les individus les plus appréciés de la société.

Gabonreview

Lundi 13 Mai 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2408 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par mini LanLaire le 12/04/2015 00:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Commentaire *l''homosexualité est naturel
pour certains .ce qui fais qu''ils ne peuvent jamais sortir avec des filles.mais pour d''autre ils deviennent homos comme moi je suis née gay et je rent des hétéros gay ,ils s''adaptent vite aux fesses que le vulve.gabonais suis-je

14.Posté par LE PANAFRICANISTE le 14/05/2013 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAS D'HOMOS CHEZ NOUS. CE SONT DES PERVERS. DANS NOS LANGUES, IL N'Y A PAS UN SEUL MOT QUI SE REFERE A L'HOMESEXUALITE. PREUVE QUE NOS ANCETRES N'ETAIENT PAS DES TAPETTES.,

13.Posté par Maixent Acrombessi le 14/05/2013 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OU SONT LES HOMOS QUELLE QUESTION ?
MAIS A LA PRÉSIDENCE DE LA REP GABONAISE , ALI OJOUKU LUI MM ÉTANT LE GRAND PÉDÉ EN CHEF SUIVIT D'ACCROMBESSI

12.Posté par PJI le 14/05/2013 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qui m'interesse dans cet article c'est " Mais certains gays gabonais, les plus nombreux en l’occurrence, toujours selon le journal, le seraient devenus par calcul opportuniste : «pour l’argent»." Tchoooooooooooooooooouuuuuuuu! arrêtez, depuis quand l'homme est crée à partir de la côté d'un autre homme. Apprendre à vivre selon ses moyens et se contenter avec ce qu'on a c'est être fiere de soi. Si tout le monde tend vers cette pratique, pourrions nous encore avoir la progéniture?des maris? Je prefère encore celui qui va dans la loge...Que de voir un autre homme se faire defoncer par un autre, quelle tristesse.

11.Posté par One People le 13/05/2013 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui veut maintenant "le mariage pour tous"?? Arrêtons d'avoir toujours le cul assis entre 2 chaises; Arrêtons de singer tout ce qui vient du "maître-blanc" et de l'occident. Apprenons un peu a accepter et à assumer notre héritage culturel. L'homosexualité ne doit pas et ne sera jamais érigée en modèle en Afrique. Le Cameroun, Le Sénégal, l'Ouganda ont tout à fait raison de rester ferme là-dessus!!! Si ce phénomène (je ne parle pas de l'homosexualité par effet de mode ou pour se faire de l'argent sale) existe depuis la nuit des temps, elle doit demeurer un épiphénomène encadré par des "sages" et spécialistes de la question. En aucun cas l'homosexualité ne doit être érigée en modèle chez nous!!!

10.Posté par Pâle Lôgè le 13/05/2013 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TU VOIS! ILS NE SONT PAS TOUS HOMOSEXUELS NATURELS. SINON ILS LE DEVIENNENT. COMMENT DANS CE CAS REVENDIQUER SON HOMOXESUALITÉ?

LE DÉVELOPPEMENT DE CE FLÉAU, DISONS-LE, EST UNE COURSE EFFRENÉE POUR L'ACQUISITION DES STATUTS SOCIAUX ET DES BIENS MATÉRIELS!

LA MAJORITÉ DES HOMO GABONAIS N'EST COMME PAS STIGMATISÉE, DONC.

9.Posté par un autre gabon le 13/05/2013 19:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette loi passera si ell est proposé a l'assemblé national car l'institution premiere ell mem est partisane de cette pratique qui consiste a pervertir ls societé africaine..l'homosexualité se cachent a la presidence...ls footbaleur gabonais D1 savent

8.Posté par Monefang le 13/05/2013 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ces pédés-journalistes ne demandent-ils pas au Bongo de partir? Alors qu'ils dirigent le pays pendant un demi-siècle. Quant il s'agit de parler de conneries, ils sont forts. Un jour nous allons fermé leur bec.

7.Posté par Akuna Matata le 13/05/2013 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vu que la première institution du pays est elle-même, et de notoriété publique, homosexuelle, cela va de soi que cette loi passera comme une lettre à la poste.
Maixent Accrombessile, son béninois de mari, voudra peut-être lui passer la bague au doigt d'ici là, histoire d'officialiser les choses ! Il suffirait à ce dernier d'imposer le concept à sa "femme" et aussitôt Mborantsuo et Nzouba Ndama, simples marionnettes de nos institutions, feront aussitôt voter la loi !
Donc, pour moi, c'est comme si c'était déjà fait.

6.Posté par La nation dépuis kinguélé le 13/05/2013 12:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement l''''africain est un étèrnel exclave du blanc. Comme en france , le mariage pour tous est voté maintenant vous en faite l''''écho au gabon. Peut etre que certains journaliste sont homosexuels. Preuve que l''''africain ne veut pas se liberer psychologiquement de la france. Quand certains etats des usa ont ratifier ,ça na pas fait de bruits ou d''''autres tels que l''''afrique du sud ya pas eu de bruits.mais la france applique cette loi et ça fait du bruit au gabon. Et voila que certains journaliste demandent déja le cas des pédé au gabon. Le monde s''''éffondre quel triste realité

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...