News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon :Omar Bongo a-t-il vraiment aimé le Gabon ?

Le site de la Liberté - LVDPG Révolution le Mardi 22 Septembre 2009 à 21:13 | Lu 1218 fois

Bongo dont on sait qu'il déteste se taire n'a plus donné de la voix depuis le mois de mars. C'est la présidence du Gabon qui depuis fait des communiqués pour informer, pour rassurer ou pour invectiver. Le dernier date du 20 mai dernier et annonce le retour d'un Bongo requinqué. Les observateurs sont bien sceptiques.



Gabon :Omar Bongo a-t-il vraiment aimé le Gabon ?
Depuis le début de l'année, les pronostics sur la santé de Bongo étaient assez sceptiques. Dans les milieux informés à Paris, on pense que "le président affaibli, à la santé de plus en plus incertaine, ne passera pas l'année".
Ce diagnostic pessimiste avait provoqué la panique dans l'entourage immédiat du président au mois de janvier dernier parce qu'il y avait la crainte du scénario à la togolaise, où la mort de Eyadema avait surpris ses héritiers, les obligeant à bricoler une succession qui a eu du mal à se faire accepter.
Omar Bongo avait été l'un des parrains de Faure dans cette difficile aventure, où il fallait affronter un redoutable adversaire comme l'ancien président de la commission de l'UA, le Malien Alpha Oumar Konaré. Avait-il su tirer les leçons de cette expérience togolaise pour son cas particulier ? C'est difficile à dire. Devant les questions pressantes des journalistes, Bongo avait toujours fait dans la langue de bois. Il n'a jamais reconnu qu'il préparait un de ses fils pour sa succession, malgré la persistance des rumeurs qui désignent son fils Ali Bongo comme son successeur putatif.
Fin décembre donc, au moment où le diagnostic alarmiste sur la santé de Bongo a circulé dans les milieux autorisés à Paris, son fils Ali Bongo, et aussi ministre de la Défense, était reçu discrètement à l'Elysée. A son retour se perpétrait une purge musclée au sein de l'armée qui visait des officiers " non dociles ". Dans la même lancée, des responsables de la société civile gabonaise étaient arrêtés et accusés de "détention d'un document en vue de sa diffusion dans un but de propagande" et de "propagande orale ou écrite en vue de l'incitation à la révolte contre les autorités".
Toujours à la même période, la Lettre du Continent révélait l'arrivée à Libreville de "300 militaires du 1er Régiment des chasseurs parachutistes de Pamiers". Etait-ce "une coïncidence des rotations sur les bases en Afrique ou un principe de précaution ?", s'était alors interrogé notre confrère de la Lettre du Continent. Les chefs du régiment, eux, confiaient qu'il s'agissait d'une mission en rapport avec "la protection des ressortissants français".
Sur le plan diplomatique aussi, la fin de l'année 2008 a été particulièrement active au palais de bord de mer de Libreville. Bruno Joubert, le conseiller Afrique de Nicolas Sarkozy, y arrivait le 24 décembre pour des entretiens avec Omar Bongo, mais aussi avec des opposants "accommodants" comme Zacharie Myboto et Pierre Mamboundou. Et dans ces consultations "informelles", c'est l'avocat Albert Bourgi, le conseiller des chefs d'Etats africains (de la françafrique pour faire comme les mauvaises langues) qui était à la manœuvre.
Ce qui est certain en cette année 2008 qui s'achevait, à Paris, on était particulièrement inquiet pour la santé de Bongo, mais davantage pour sa succession. Le scénario de la succession qui met en avant Ali Bongo ne serait pas totalement fiable, puisqu'il a en face de lui sa redoutable sœur Pascaline Bongo, celle qui a été la plus proche collaboratrice de son père des années durant. Elle connaît bien les dossiers et il semble que ces derniers temps, le président Bongo était partagé entre le maintien de Ali ou la promotion de Pascaline. A tout le moins voulait-il maintenir deux fers au feu. Instruit par l'expérience du Togo, il pense que la succession par une fille serait peut-être moins contestée que celle d'un fils. Même au niveau interne, les oppositions devraient être plus embarrassées. Du côté de la France aussi, on serait dans ces mêmes dispositions d'esprit. Il s'agit de prévoir un bon scénario de substitution, au cas où la volonté de succession "dynastique" se révélerait périlleuse à mettre en œuvre. A Paris, on pense que la querelle des successeurs ne devrait pas attendre aussi longtemps qu'au Togo.
Comme on le voit, l'après Bongo est ouvert. S'il a (ou bien si on a) choisi l'Espagne pour son "agonie", c'est peut-être pour se donner le temps de bien arranger la succession. Depuis le mois de mars, le Gabon est en vacance de président. Les héritiers et la France se concertent pour sortir la meilleure succession possible. Le scénario à la guinéenne est-il totalement écarté ? C'est presque certain. L'armée française à Libreville y veille. Mais cela reste une solution au feu, si les successeurs se révèlent trop difficile à "raisonner" pour parler comme notre confrère Kafando Zoodnoma .

Mardi 22 Septembre 2009
LVDPG Révolution
Vu (s) 1218 fois




1.Posté par hyndra le 22/09/2009 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non Omar Bongo n'a pas aimé le gabon!!!!
Avec nos richesses et surtout le pétrole exploité depuis 1973, le gabon n'a pas avancé et est en net régression aujourd'hui la Guinée équatoriale a bien raison de se moquer de nous!
Même PIB par habitant que le Portugal mais des inégalités ccriantes au gabon pour une population d'à peine un million d'habitants je ne prends pas en compte les doublons de ndougou!
En matière d'infrastructures c'est le chaos, la seule route viable au gabon c'est celle du bord de mer car c'est à cet endroit que le gabon débute et s'arrête!
En matière sociale c'est encore plus pis:la population vit dans l'insalubrité avec des rats et des cafards comme compagnons pour un pays classé internationalement comme le 3e pays riche d'afrique!Education:Les enfants du primaire sont obligés d'apprendre à même le sol faute de place et en 42 ans de pouvoir rien a changé malgré le fameux projet de société:des actes pour le gabon!De 2005 à 2009 les fameux projets n'ont pas pu voir le jour pour des raisons que personnes à part le gouvernement en place connaît!

2.Posté par Mone afirikara le 23/09/2009 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DEVINETTES :

1) Pays Riche Peuple pauvre?
2) Premier pays d'afrique avoir inventé un vaccin? Et quel est ce vaccin?
3) Le poisson qui meurt de soit dans les eaux d'un fleuve qui traverse le pays? Quel fleuve?

Pitié de NOUS!

Tiré de MOVEIZALAINE


3.Posté par Mwane le 23/09/2009 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
REPONSES AUX DEVINETTES:

1) Le Gabon, le peuple gabonais
2) Le vaccin contre la honte
3) Le Pétrole
:)

4.Posté par le colonel le 23/09/2009 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAYS RICHE; PEUPLE PAUVRE VOICI CE QUE O.B.O A FAIT DE MA MERE PATRIE. UNE MERE QUI N"ARRIVE PAS A DONNER A MANGER A SES PROPRES ENFANTS; AHH O.B.O si ya plus de place dans cette maison d'enfer trouve toi 1 place a la terrasse!!!

5.Posté par Imané le 24/09/2009 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ma réponse: Non Omar Bongo n'a pas aimé le gabon.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...