News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Obtenir le Bepc pour aller en classe de seconde : parents et élèves n’approuvent pas le projet

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 18 Avril 2013 à 07:24 | Lu 1221 fois



Gabon : Obtenir le Bepc pour aller en classe de seconde : parents et élèves n’approuvent pas le projet
Le ministre de l’Education nationale, Séraphin Moundounga a mis en exécution un certain nombre de recommandation issues des états généraux de l’éducation et de la reforme de 2010 notamment l’obtention du Brevet d’étude du premier cycle (Bepc) pour le passage en seconde, les élèves et les parents n’approuvent pas le projet.

La reforme, si elle est jugée bonne par les parents d’élèvent parce qu’elle vise à relever le niveau et renforce le système éducation gabonais, il n’en demeure pas moins qu’ils soulignent que chaque enfant apprend avec ses réalités et que le Bepc est avant tout un examen.

‘’Une telle décision est louable, mais jetons aussi un regard sur ces enfants qui vivent dans les conditions difficiles, qui n’ont guère de quoi manger à midi, mais qui arrivent en fin d’année, malgré tout, à obtenir leur passage en classe supérieure. Ce serait méchant de briser le rêve d’un tel élève en prétextant la non obtention de son Bepc », a souligné Mme Solange parent d’élève.

Un avis partagé par M. JBM qui estime que ‘’l’on n’a pas besoin de conditionner le passage en classe de seconde d’un élève par l’obtention du Bepc, sous prétexte que l’on veut relever le système éducatif gabonais, qui souffre depuis longtemps de nombreux maux’’.

Pour M. JBM ‘’les élèves ont besoin, de salles de classe aérées et non pléthoriques, comme il est constaté actuellement’’, suggérant que ‘’l’on augmente le nombre d’établissements équipés en matériels pédagogiques adéquats’’. On doit également revoir le programme académique et former plus d’enseignants.

‘’Je ne suis pas contre le relèvement du système éducatif gabonais, mais qu’on le fasse dans les normes. Un élève peut rater son examen en classe de 3e et obtenir brillamment son passage en classe de seconde, et poursuivre son parcours scolaire sans embuche. Conditionner son passage en seconde par l’obtention du Bepc, c’est le bloquer’’, a insisté M. JBM.

Les élèves pensent plutôt que ce projet de texte est un frein à l’excellence tant prônée par les plus hautes autorités.

‘’Ce ne sont pas toujours les meilleurs qui réussissent aux examens. On a déjà vu des personnes très brillantes en classe obtenir leurs trois trimestres avec des de bonnes moyennes, mais qui échouent lors des examens du Bepc ou du Bac. Faire redoubler ces élèves, parce qu’ils n’auraient pas obtenu le Bepc, est injuste et discriminatoire’’, a expliqué Joël, élève au Lycée National Léon Mba.

Pour Astride, apprenant dans un établissement privé de Libreville, ‘’le Bepc n’a pas la même portée que le Baccalauréat, qui donne accès aux études supérieures ou universitaires. A ce titre, il ne devrait pas conditionner l’entrée en seconde’’, estimant que ‘’si le Bepc avait le même caractère que le Bac, qui donne accès aux études universitaires, on aurait compris le bien fondé d’un tel projet. Ce qui n’est pas le cas’’.


Jeudi 18 Avril 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1221 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par Pâle Lôgè le 19/04/2013 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pendant que les systèmes éducatifs outre-Atlantique luttent pour des passages d'un niveau à un autre, le Gabon fait le contraire. Le débat en France sur le concours de sélection pour poursuivre des études de médecine a fait prendre conscience aux gouvernants français de l'énorme déperdition scolaire. Les spécialistes de l'éducation viennent à diverses conclusions, dont celles contenues dans quelques réactions. Niveau social des parents, voire la réussite à un examen sans forcement être intelligent!

La baisse du niveau dans le système éducatif est à appréhender autrement. Quelle prospective a-t-on déjà faite pour restreindre le flux migratoire des élèves d'ne classe à une autre ou d'un cycle à un autre? Sommes-nous le Cameroun voisin dont le nombre de
scolarisés est supérieur au nôtre?

Le problème du Gabon vient des erreurs de «casting. Des études sur l'éducation de recherches de nationaux ou autres pointent du doigt sur les politiques. Comme exemple l'extinction de la formation des enseignants du primaire avec les fermetures des décennies durant! Jeune, nous disait-on que le pays avait atteint le quota. Oubliant les décès et les départs en retraite! Conséquence, Ce sont les recrutements sinon les dotations à la va-vite. C'est-à-dire des enseignants sans convictions, parfois. À cela, s’ajoute aussi le manque d'investissement en structures. Ouvrant la voie à l'enseignement informel. Dont les élèves réintègrent les circuits de l'enseignement formel, asphyxié par toutes sortes de maux.

Repenser la gestion du système passe par une véritable évaluation. Sont au Gabon les fils et les filles des familles démunies qui sont électrices parfois zélées de ces gouvernants qui conspirent empêchent leur progéniture de s'intégrer socialement. Les leurs sont hors du Gabon. La résolution de la crise universitaire tient lieu d'exemple! ET TOC

12.Posté par Belafonte le 19/04/2013 01:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce pays a vraiment des experts dans les rangs du ministère de l'éducation nationale?

11.Posté par ESSABOKAL le 18/04/2013 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@un autre gabon

oui j'ai beaucoup honte de ne pas pouvoir comprendre ta langue:que veut dire "anglephone'' s'il vous plaît? Certainement c'est dans un pays non francophone où tu as appris cette langue.

Quel retard avons nous donc au Gabon de ne pas nous apprendre à l'école la langue qui passe maintenant, même sur le net!

Si vous me dites avec insistance que vous devez au système d'enseignement gabonais votre "parler" alors là, moi je conclurais que vous parlez du charabia; auquel cas vous mériteriez la taule pour gaspillage inutile des ressources publiques et familiales d’enseignement durant toute votre scolarité ,mais dans un système socio politique gabonais sérieux.

A bon entendeur salut!

10.Posté par un autre gabon le 18/04/2013 17:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu vera jamais un pays anglephone qui a ds ministre qui ont ds diplome ex le degree ou le diploma mais o gabon...le 6 ces le genre de personne en 2016 qui irons encor voté le pdg,pourtan on voi tous la boulette qu'ils sont entr1 de fair...

9.Posté par un autre gabon le 18/04/2013 17:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et toi qui cites tes heros ministre tu pense quil on ete ds bon ministre pr le gabon j'en suis pas sur juste le niveau d'education dans notre pays prends l'exmpl ds pays anglophone qui prone la meritocratie et non le copinage...tu devrai avoir hont

8.Posté par Priscilla le 18/04/2013 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca se sont les reformes maboules du cibouleau des pseudos emergents.
By the way, ce type (moundounga) a vraiment la tete d'un nganga missoko. Il doit faire peur aux chats et aux fantomes la nuit hein. Il doit y avoir des squelettes plein dans son jardin...

7.Posté par Lesaintpère le 18/04/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dites-moi, j'espère que Séraphin Moundounga ira enseigner à L'UOB quand il quittera Ministre, puisqu'il a le doctorat !

6.Posté par ESSABOKAL le 18/04/2013 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'idée est nécessaire et bonne en supposant qu'elle ne concerne que l'enseignement secondaire public ,contexte gabonais de transferts d'élèves public-privé de + en + anarchique et le manque d'assurance sur la qualité des parcours obligent . .

Quant aux réactions 1 ,2 soyons sérieux; la réussite d'une mission de service public en éducation et formation (quel qu’en soit le degré),ou dans n'importe quel département ministériel, n'est pas incompatible avec le niveau d'instituteur d'infirmier ,d'ouvrier voire de paysan.
Concernant l'éducation nationale, il faillait bien que un professionnel l'autre bout de la chaîne éducative (1er degré) prenne les rênes du pilotage de l'éducation au Gabon,après près de trois décennies de ministrabilité exclusivement consignées à des universitaires,tout en comprenant notre obnubilation légendaire pour le parallélisme entre académisme et leadership.

Ce qui est par contre rocambolesque est qu'un ministre se gêne de sa base professionnelle fût-elle modeste pour courir coûte que coûte derrière la catégorie d'universitaire avec l'illusion que c'est celle-ci qui conviendrait à un poste ministériel.

L'histoire de notre pays nous apprend ainsi le passage aux affaires de brillants ministres, instituteurs à la base-et fiers de l'être:

Le papa Jean Marc EKOH,vaillant politicien de notre pays a été un excellent ministre du travail.Il n'hésita pas à reprendre la craie après son départ du gouvernement et ce, jusque sa retraite.Son activisme intellectuel dans la défense des causes vitales demeure intact aujourd’hui( cf implication dans la lutte contre le naturicide projet "Olam" Gabon;

Zeh Ndong Jérôme(+),instituteur et ministre de l'éducation de Léon MBA(au demeurant,si vous me le permettez l'arrière grand père de Aubameyang);

Mintsa André (+) éducation nationale(Père de Mr Grégory Mintsa);

Bongo Martin,ministre des affaires étrangères;


Myboto Zacharie, Postes et Télécommunications puis TP....

beaucoup d'autres exemples(au Gabon ou ailleurs) et corroborations peuvent être ajouter à la liste.

5.Posté par compatriote le 18/04/2013 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
déjà qu'il commence par enlever son kyste à l'oreille là c'est ridicule de le garder.

4.Posté par compatriote le 18/04/2013 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il suffit de voir le nombre d'exclue pendant l'année scolaire au lycée d'etat richard nguema bekale d'oyem parfois avec des motifs inventés" rose croix , pornographie....." le proviseur et son staff devrait être traduit en justice pour abus de pouvoir

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...