News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ngounié-divers : Un enseignant écroué pour viol sur une mineure à Mouila

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Dimanche 20 Décembre 2009 à 16:53 | Lu 2345 fois



Gabon : Ngounié-divers : Un enseignant écroué pour viol sur une mineure à Mouila
Patricien Mombo, gabonais et enseignant au collège d’enseignement secondaire (CES) Albert Martin Sambat Mouila a été écroué il y a une semaine pour viol sur une élève de la classe de 6ème âgée de quatorze ans dudit collège, a appris l’AGP dimanche de source policière.

Les faits remontent à un mois. L’enseignant aurait demandé à la jeune fille qui réside dans le même quartier que lui de déposer son sac à son domicile juste au sortir de l’établissement situé par contre dans le premier arrondissement, à la rive droite de la rivière Ngounié qui sépare la commune en deux.

Arrivée la première au domicile de l’enseignant, l’élève a été rejoint quelques instants après par son professeur qui aurait abusé d’elle. Toutefois, en entrant chez elle, la jeune fille va garder un mutisme craignant de subir des représailles de la part de son ‘’bourreau’’ en classe.

C’est finalement au cours d’une conversation dans un troquet qu’une voisine va faire les premières révélations à la sœur aînée de la jeune élève. ’’J’avais vu un jour ta petite sœur sortir de chez son professeur par la porte arrière’’, avait-elle dit.

Plus tard, la vérité sera confirmée par l’interrogatoire que la sœur aînée a mené auprès de sa cadette. Interpellé, le professeur aurait avoué et l’affaire devait être arrangée à l’amiable entre les deux grandes personnes. Mais, se sentant humiliée notamment en classe, la victime (la petite) aurait finalement elle-même approché un agent de la police sillonnant le quartier pour lui dire ce qu’elle a subi.

Conduit au poste de police, l’enseignant a été entendu sur procès-verbal puis écroué à la prison provinciale de Mouila, où il attend de passer d’être jugé lle 26 décembre prochain.

Dans l’établissement, l’incompréhension est totale tant rien ne laissait présager un tel comportement de la part de cet enseignant. Aucun enseignant n’a voulu faire de commentaires sur ce fait divers qui a d’effrayé la chronique au CES Albert Martin Sambat.


Dimanche 20 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2345 fois




1.Posté par Camer le 20/12/2009 21:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un gros titre qui ne cadre pas avec le contenu. Il ne s'agit pas d'après vos descriptions d'un viol. La fille était consentante. Il s'agit d'une corruption de mineur

2.Posté par Elodie le 20/12/2009 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'évidence , il y a plusieurs zones d'ombre dans cette affaire. Il n'y a pas eu dénonciation spontanée de plus, la jeune fille ne se serait pas directement rendue au poste de gendarmerie ou au commissariat après que sa sœur aînée eut pourtant été bien informée de l'affaire. Elle s'est plutôt rapprochée d'un agent "en ballade dans le quartier". Ce n'est pas la meilleure approche pour un acte supposé non consentant. Il y a trop d'à peu près. Ceci dit, il y bien eu acte sexuel sur mineure et la qualification de l'affaire relève davantage du détournement de mineure que du viol. j'émets d'ailleurs de sérieux doute quant à la virginité de cette jeune fille. On en sait quelque chose dans notre pays.

3.Posté par Camer le 21/12/2009 11:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il se pourrait que ce soit un règlement de compte entre la soeur aîné qui sortait déjà avec l'enseignant et ce dernier. Elle a mal digéré le désordre sexuel de

4.Posté par gdabord le 21/12/2009 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous aussi 14 ans c'est un détournement de mineur qu'elle soit consentante ou pas les prof ont pour vocation de proteger nos enfants.

5.Posté par sweet le 26/12/2009 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
heureusement kil y a encore des personn senses com gdabord...

6.Posté par Critique Objective le 28/12/2009 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Après l'on lancera la pierre aux profs expatriés... C'EST UNE HONTE!
Elle est mineure!!! Son job c'est justement conseiller les enfants pour que ce genre de choses n'arrive plus!!! HONTE A LUI!

7.Posté par EYELE le 28/12/2009 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES 3 PREMIERS COMMENTAIRES font peur quand meme, c de la faute de la fille si elle s'est faite violée par son prof !!!! et puis quoi encore, je me demande dans quel village vivent ces intervenants

8.Posté par Nazaire BOULINGUI le 28/12/2009 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EYELE,
Je suis désolé de vous décevoir mais cette petite a une attitude tout à fait étrange.Nous savons tous qu'au Gabon les petites filles de 14 ans sont déjà suffisamment vicieuses pour séduire et montrer leurs sous-vêtements aux profs!Il n'est donc pas exclu que cette jeune fille se soit livrée aux mêmes pratiques.
A ce que je sache,une personne qui se fait abuser sexuellement n'étouffe pas l'affaire ne serait-ce que sous l'emprise de la douleur,sauf éventuellement dans le cas où le violeur est un membre de sa famille(un parent).Comme cet enseignant n'en est visiblement pas un,alors elle était consentante.
Visiblement elle n'a subi aucune violence sexuelle puisqu'elle sort "élégamment" par l'arrière de la maison du prof,ses parents ne remarquent sur elle aucun signe d'une gêne physique et la jeune fille vaque en plus à ses occupations comme si de rien n'était.Il ya donc une attitude coupable de sa part.L'argument de la peur de représailles de la part de l'enseignant ressemble plus à un prétexte pour se disculper de son immoralité sexuelle précoce qu'à autre chose.Mauvaise graine!
Et si en plus son aînée veut régler l'affaire à l'amiable c'est évidemment parce que, en tant que femme,elle a reconnu la complicité de sa cadette.Cette dernière n'a jamais éprouvé le moindre désir de justice en se rendant à la police porter plainte.Avec un niveau 6ème,elle devrait savoir que la police est là pour la protéger en mettant "hors d'état de nuire" son bourreau.C'est ce genre de gamines qui salissent l'image du Gabon dans le monde entier.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...