News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ndongou en croisade contre l’insécurité à Libreville

Le site de la Liberté - Gaboneco le Vendredi 30 Avril 2010 à 19:11 | Lu 821 fois

Alors que Libreville est plongé dans la psychose suite à la montée significative de l’insécurité et le «grand banditisme» depuis quelques mois, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a promis de tout mettre en œuvre pour enrayer ce phénomène dans les prochains mois.



Homicides, vols, viols, agressions, il ne se passe pas un jour sans que l’un de ces délits ne soit relaté dans les colonnes de la presse locale. Face au constat de la montée significative de l’insécurité, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a vivement réagi et annoncé certaines mesures sensées ramener la sérénité au sein des populations.

«Il y aura un recrutement de 9000 policiers durant trois ans à partir de cette année. En ce moment, 460 policiers sont en formation à Owendo (…) Je vous promets que dans 4 ou 6 mois nous aurons les premiers renforts sur le terrain. Il y a lieu de signaler que les effectifs de la police nationale sont insuffisants en ce moment, mais ils vont s’accroître d’ici peu», a affirmé Jean François Ndongou dans un entretien accordé au quotidien l’Union.

«C’est vous dire que nous ne restons pas les bras croisés devant l’insécurité et le grand banditisme. La preuve, des patrouilles sont programmées et organisées toutes les nuits à une certaine heure», a-t-il poursuivi avant d’ajouter que «nous avons fini par mettre la main sur certains bandits qui écumaient les environs du PK7. Ils ont été déférés après être passés aux aveux, donc ils sont désormais hors d’état de nuire. La psychose qui s’est installée va s’estomper progressivement».

Conformément au projet de société d’Ali Bongo, qui prévoit la sécurité des populations et la stabilité du pays, le ministre Ndongou a affirmé que «les inscriptions budgétaires de 2010 prévoient pour la police des moyens financiers conséquents pour un vaste programme de formation, de recyclage et des séminaires internes destinés à améliorer l’efficacité de ce corps de sécurité. Il va dons falloir attendre les résultats dans quelques mois».

Alors que plusieurs personnes imputent par ailleurs la montée de l’insécurité à la mesure interdisant l’ouverture des débits de boissons au-delà de 22H, le patron de la Sécurité publique pense pour sa part que ces derniers «contribuaient à augmenter le taux de criminalité».

«La décision de fermer les bars à 22H a pour souci de sécuriser les citoyens, de même qu’elle permet de freiner les nuisances sonores et à freiner l’activité des bandits (…) Il nous faut maintenant, j’en conviens, des patrouilles en nombre suffisant. Les mesures de sécurité iront en se renforçant», a indiqué monsieur Ndongou.

Interrogé sur la police de proximité, mise en place par son prédécesseur, le ministre de l’Intérieur pense que cette police «n’est rien d’autre qu’une police de quartier. La tendance actuelle est à la création de quelques commissariats avec des équipements pour assurer la sécurité des personnes et des biens».

De bonnes initiatives en perspectives pour lutter contre la criminalité à Libreville. Mais le ministre ne s’est toutefois pas penché sur le cas des autres villes du pays où, comme dans la capitale, l’insécurité et le «grand banditisme» sévissent.

Vendredi 30 Avril 2010
Gaboneco
Vu (s) 821 fois




1.Posté par Odjuan'a Mbédé (Le Guerrier Mbédé) le 30/04/2010 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre NDONGOU !!!

Il ne comprend rien à ce qui se passe et pense avoir trouvé la solution miracle. Il ose mentir en disant : «nous avons fini par mettre la main sur certains bandits qui écumaient les environs du PK7. Ils ont été déférés après être passés aux aveux, donc ils sont désormais hors d’état de nuire »

Ce sont les populations du PK7 qui ont mis en place une brigade d’auto-défense qui ont réussi à mettre la main sur des présumés auteurs des crimes survenus dans les PK et les ont livrés à la police ; et Mr sans gène aucune, déclare que c’est sa police qui l’aurait fait.

«La décision de fermer les bars à 22H a pour souci de sécuriser les citoyens, de même qu’elle permet de freiner les nuisances sonores et à freiner l’activité des bandits (…) Il nous faut maintenant, j’en conviens, des patrouilles en nombre suffisant. Les mesures de sécurité iront en se renforçant»,

OU Monsieur fait exprès ou il ne comprend pas que la monté du banditisme est consécutif à cette mesure à la con qui aurait pu se limiter à la nuisance acoustique car le fait que les rues soient désertes des 22h est un catalyseur des braquages et autres actes criminels.
Pourquoi dépenser tant d’énergie pour faire des patrouilles de fermeture des bars au lieu de leur fixer la mission de sécuriser les populations ?

Monsieur veut nous faire croire que les 9000 recrus serviront à autre chose que racketter les taxis et autres usagés de la route quand ils ne sont pas déployés pour mater les grévistes ou les populations qui osent revendiquer un quelconque droit.

En attendant le déploiement de ces unités en formation on fait quoi ?
On continue de subir les braquages, les viols, les vols et les assassinats ?

Les patrouilles de Ndongou vont-elles emprunter les pistes de nos quartiers pour assurer la sécurité des mapanards ou bien ils silloneront juste les grands artères ? Franchement !

Mais pour qui ces gens prennent-ils les gabonais ?

Arrêter de nous distraire et commencez par revenir sur l’heure de la fermeture des bars pour ramener les choses au niveau que vous avez trouvé et qui était moins élevé que celui que vous avez provoqué.

2.Posté par St.Michael le 01/05/2010 06:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a promis de tout mettre en œuvre pour enrayer ce phénomène dans les prochains mois ???

Que des illusions pour ces malades pedegistes!

Je doute fort car comment le Gabon peut enrayer ce phénomène de criminalité alors que le Chef des Criminels Alibet court toujours au large après ces crimes odieux à ciel ouvert le 04/09/09 ?

Comment le Gabon pourrait il enrayer la criminalité alors que Ndougou, l’assistant du Chef des criminels Alibet est lui-même le ministre de l’intérieur qui exécute les ordres du criminel importé du Biafra ?

La sécurité du Gabon commencera quand l’insécurité du biafrais commencera.

Please do prove me if I am wrong !

Amen.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...