News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ndong Sima, un Premier ministre qu'on n'attendait pas

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 8 Mars 2012 à 08:42 | Lu 1290 fois

Nommé Premier ministre, l'économiste gabonais Ndong Sima est loin d'être un poids lourd en politique. Mais c'est peut-être justement ce qui fait sa force.



Gabon : Ndong Sima, un Premier ministre qu'on n'attendait pas
Dans la bataille secrète qui s'est livrée pour la primature, Raymond Ndong Sima n'était pas en position de force. Le 27 février, pourtant, au bout de quatorze jours d'attente après la démission réglementaire du gouvernement, il a été nommé Premier ministre. La concurrence nombreuse à laquelle il a dû faire face semblait, mieux que lui, taillée pour le poste. Discret ministre de l'Agriculture dans le gouvernement de son prédécesseur, il n'est pas un poids lourd du sérail. Fang natif d'Oyem (Nord), il n'était même pas sûr d'être pris au sérieux en tant que candidat. Personne ne pouvait en effet prédire avec certitude qu'Ali Bongo Ondimba (ABO) s'écarterait de la règle « géopolitique », vieille de quarante ans, qui réservait à un Fang de l'Estuaire le poste de chef du gouvernement gabonais...

Paradoxalement, les faiblesses de cet économiste de 57 ans ont constitué sa force dans cette bataille. Ainsi, élu pour la première fois député dans son canton de Kyé (Woleu-Ntem) aux législatives du 17 décembre 2011, il est loin d'être un cacique local. Ça tombe bien : échaudé par les querelles de leadership qui ont miné la fin de la présidence d'Omar Bongo Ondimba, son fils ne veut plus entendre parler de fortes têtes au sein du gouvernement. D'ailleurs, les derniers « barons », tels que Paul Toungui (Affaires étrangères), René Ndémezo Obiang (Jeunesse et Sports) ou - dans une moindre mesure - Alexandre Barro Chambrier (Mines), ont été remerciés le 28 février, lors de la formation de l'équipe que devra diriger Ndong Sima.

L'étiquette d'un Fang du Nord

De même, l'étiquette de Fang du Nord aurait pu le disqualifier, tant cette région confirme à chaque scrutin qu'elle vote contre le système... L'opposant et ennemi intime d'ABO, André Mba Obame, et l'activiste poil à gratter du régime, Marc Ona Essangui, notamment, y bénéficient d'une grande popularité. Là encore, face à un électorat hostile, les espoirs de reconquête ont poussé ABO à choisir l'enfant d'Oyem qui, lors de la présidentielle de 2005, a soutenu l'ex-Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD), fondée par Zacharie Myboto et absorbée en 2010 par l'Union nationale (UN, dissoute aujourd'hui). Dans tous les cas, il ne pourra compter sur son neveu Désiré Ename, patron du quotidien privé proche de l'opposition Échos du Nord, pour tisser un lien entre le président et les populations du septentrion gabonais.

Sa relative inexpérience politique s'est également transformée en atout. ABO semble avoir choisi de travailler avec de purs produits de la technocratie pour réaliser ses projets d'émergence. Ainsi en est-il de Ndong Sima, titulaire d'un DEA d'économétrie à l'université Paris-IX-Dauphine, qui fut président-directeur général de la Compagnie forestière du Gabon (CFG), directeur général d'Hévégab, patron de la Compagnie d'exploitation du chemin de fer transgabonais... Ainsi en est-il aussi de Magloire Ngambia, nommé au superministère de la Promotion des investissements, des Transports, des Travaux Publics, de l'Habitat, du Tourisme et de l'Aménagement du territoire.

Passion des arts martiaux

Drôle de parcours, donc, pour ce petit dernier d'une fratrie de cinq enfants qui se destinait à une carrière de pilote. Sa mère s'y était opposée, décision sans appel, d'autant que son père, mort trois mois après sa naissance, n'était plus là pour arbitrer. Devenu Premier ministre, il n'est certes pas plus franc-maçon que ses deux derniers prédécesseurs, Paul Biyoghé Mba et Jean Eyéghé Ndong. Mais il partage avec le chef de l'État la passion des arts martiaux. Ceinture noire de karaté, il va lui falloir très vite apprendre à se battre dans le marigot politique gabonais contre des crocodiles toujours prêts à mordre et qui ne lui feront pas de cadeaux.


Source : Jeune Afrique

Jeudi 8 Mars 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1290 fois




1.Posté par Abek le 09/03/2012 00:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Betises!
S'il ya un soupcon de technocratie chez ndong sima, par contre pour Ngambia il n'en est rien du tout. Allez faire une petite enquete a l'Economie. Luc Oyoubi, on dirait ok!

2.Posté par Yves le 09/03/2012 00:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce torchon de Jeune Afrique raconte des conneries. Ali Bongo s’entoure de la technocratie ? Mais quelle rigolade ! Quelle est la technocratie de Blaise Louembe à la communication ? Ah, il a une entreprise qui fait dans l’évènementiel ! Mais quelle connerie !

3.Posté par Bertrand le 09/03/2012 08:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'en demeure pas que Ndong Sima ce n'est pas un soupçon ,c'est un vrai technocrate ... Les gabonais on vous met un vrai pm vous boudez encore ... Vous auriez voulu qui a laprefecture si ce n'est pour une fois un profil comme ce monsieur

4.Posté par Abek le 11/03/2012 00:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Soupcon de technocratie parce que effectivement c'est un cadre qui a pas mal baroude. Toutefois a la question de savoir quelle reforme ou initiative d'envergure a t il porte et reussie? Je ne trouve aucune reponse!!! Voyez vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...