News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Ndong Sima Raymond est - il le messie que les Gabonais attendent ?

Le site de la Liberté - Info241 le Vendredi 20 Février 2015 à 12:33 | Lu 11159 fois

Raymond Ndong Sima, ancien Premier ministre d’Ali Bongo a publié un livre intitulé « Quel renouveau pour le Gabon » aux éditions Pierre Guillaume De Roux, édité en 2015. Dans cet essai politique, l’ancien baron du régime PDG et allier vomi du pouvoir réaffirme sa rupture en indiquant qu’« il est urgent de proposer un horizon serein afin d’inscrire le Gabon dans une dynamique de croissance saine et forte pour que ce pays devienne une zone de prospérité capable d’entraîner à sa suite l’ensemble de l’Afrique centrale. Reste à définir les modalités d’une telle stratégie. »

Mauvaise gouvernance de l’exploitation des richesses gabonaises : diagnostic de l’état d’un recul économique du Gabon



Selon l’ancien Premier ministre "avec un sous-sol particulièrement riche, une faune et une flore variées, une importante couverture forestière, le Gabon est un pays favorisé par la nature. Pourtant son économie est en berne, son climat social orageux.

"D’aucuns incriminent les cicatrices laissées par la manière dont Omar Bongo Ondimba a exercé le pouvoir pendant les quelque quarante années qu’il a passées à la tête de l’État." martèle-t-il tout en osant un auto-bilan, une auto-critique d’un régime qu’il a pourtant cautionné lors de sa partition dans cette famille politique pilleuse.

Mais force est de constater, poursuit l’économiste gabonais "que six ans après sa brutale disparition, la situation, loin de s’améliorer, s’est au contraire dégradée. Et ce en dépit de l’ambitieux projet de société porté par le président de la République élu en 2009 et dont le mandat expirera en 2016. Où donc gisent les raisons profondes de cette morosité ?

Raymond Ndong Sima, qui a été Premier ministre de février 2012 à janvier 2014, tâche de répondre à cette question dans cet ouvrage clair et synthétique.

Chapitre après chapitre, il met à jour les dysfonctionnements qui, en grippant les rouages institutionnels et économiques de son pays après l’indépendance, ont affecté son développement. Son propos ne se borne pas au diagnostic : observant avec lucidité le contexte intérieur aussi bien que mondial, il énumère des remèdes susceptibles d’endiguer le mal.

L’ordonnance est sévère mais en suivre les prescriptions semble bien être d’une nécessité vitale.Après le virage manqué de 2009, ce sera là tout l’enjeu des prochaines élections présidentielles.

Pour que celles-ci soient enfin le point origine de l’émergence gabonaise, selon Ndong Sima, "il faudra remettre au cœur des choix politiques ces réformes que des appétits excessifs de pouvoir ou de profits ont, depuis trop longtemps, réduites à l’état de vœux pieux. "

Poursuivant ses propos, l’ancien Premier ministre sous le magister d’Ali Bongo fait remarquer à juste titre que "le monde politique national est en ébullition depuis un certain temps. En cause, la gouvernance du pays. Adulée par les uns, contestée par les autres, elle est au cœur de l’ébullition."

L’homme d’affaires, fin connaisseur des finances, du budget et de l’économie gabonaise, pour avoir exercé de nombreuses fonctions dans ce secteur, conclue ceci : "comme dans tous les débats contradictoires, l’opposition à un régime au pouvoir suscite des passions. Dans un tel contexte et plus que dans les périodes tranquilles, il faut aider en proposant une alternative cohérente et sérieuse dans la gouvernance du pays".

Info241

Vendredi 20 Février 2015
Info241
Vu (s) 11159 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

45.Posté par Otis Khéops Asq le 14/04/2015 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à lire tous les commentaires précédents, pour vous notre très chère nation ne va jamais changer et ne doit pas changer!!!!!

44.Posté par le fils du pauvre le 03/03/2015 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon frère le Front t'attend ce petit là croit changer le Gabon tout seul on verra où ça va l'amener.Pour le peuple c'est une question de vie ou de mort.Or il est dit que tout enfant sage s'arrête pour écouter le vieillard conseiller son fils.

43.Posté par Mathieu le 27/02/2015 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On fera mieux d'encourager les bonnes volontés. Au lieu de nous disperser, un examen minutieux sur les problèmes évoqués par ces hommes d'Etat doit nous permettre de faire la lumière sur ce qui se passe exactement au niveau du fonctionnement de nos institutions, de l'état. Régulariser la situation administrative des fonctionnaires bloquées depuis plus de 30 ans a dû être un combat de titans. Aujourd'hui aucune élection au Gabon n'est crédible. La situation financière a atteint une nullité de gestion exceptionnelle etc...Que faire? Quel est le message que veut faire passer le PM dans son livre..C'est celui là qui vaille. Attendons donc la sortie et examinons son message. Merci Monsieur, nous avions été content de travailler avec vous. Merci encore pour l'expérience transmise.

42.Posté par Mayombo le 27/02/2015 05:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le sniper , quand ndong Sima régularisait les situations des gens ou quand il constituait son cabinet son cabinet était à l'image du gabon tous le monde pas comme les autres donc non ici dans nos bureaux on le lui reconnaît il aura été vraiment just

41.Posté par lesnipper le 26/02/2015 18:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Proportions gardés , cela n''est pas propre au nord , c''est valable dans toute l''Afrique . Par conséquent , je comprends l''argumentaire des pros Ndong Sima , mais que je ne partage pas , c''est le PDG .

40.Posté par lesnipper le 26/02/2015 18:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 39 , j''en suis presque sûr , tu es du nord , pour cause , nous avons une conception tribaliste de la géopolitique , dommage , soyez objectifs , il n''ya que les nordistes qui trouverons des qualités a ce type , mais toutes(suite)

39.Posté par orteguslevirus le 26/02/2015 16:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pendant qu'' Ali le budgetivore s engouffrait énormément dans la bêtise gouvernance, ndong Sima apparu en 2012 avec un plan bien détaillé,pas très loin de celui qu'' il présente dans son néo livre.
mais sous les tropiques il est inconcevable de voir la matière grise se meler au moule a caca. Raison pour laquelle il est aussi coupable pour petits esprits.
A mon avis il est le deuxième meilleur premier ministre depuis que le Gabon existe comme pays souverain.

38.Posté par nkinda le 25/02/2015 08:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Franchement , cela m''agace de toujours trouver des excuses aux gens qui ont collaborés avec ce regime pendant que les gabonais pleuraient , ou était-il ? C''est aujourd''hui qu''il prend conscience de la condition de vie des gabonais ?

37.Posté par Eden75 le 25/02/2015 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certaines nominations répondent à une logique d'opportunisme politique. On choisit l'homme de la situation pour résoudre un problème donné. L'orage passé et les objectifs atteints, on s'en débarrasse et passe à autre chose. Ce n'est certainement pas pour ses baux yeux que Monsieur Raymond NDONG SIMA avait été nommé premier ministre. Il devait le savoir en acceptant ce poste. Serviteur inutile, il a fait ce qu'il a pu avec les moyens mis à sa disposition. De plus, ce type de manoeuvre a aussi pour effet de griller et d'écarter les potentiels rivaux : on les nomme à certains postes stratégiques sans toutefois leur laisser les coudées franches. Au pied du mur, ces derniers sont obligés d'avouer leur incompétence avant de se faire démissionner et le tour est joué! La preuve : nombreux pensent qu'il n'a rien à dire au gabonais vu qu'il a été complice du régime et on écarte même l'idée d'une éventuelle candidature à la présidentielle de 2016. Ce qui signifie que le coup porte bien ses fruits et notre analyse n'est pas trop côté de la plaque!

36.Posté par Eden75 le 25/02/2015 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment doit-on recevoir ce livre? Est-ce là le coup de gueule d'un pédégiste tombé en disgrâce? Dans ce cas c'est une sorte de d'auto psychanalyse qui doit faire beaucoup de bien à l'auteur en lui permettant de faire le deuil de son honneur bafoué... Pourquoi n'a-t-il pas profité de sa position de premier ministre pour faire avancer les choses dans le sens qu'il défend dans ses écrits d'aujourd'hui? Peut-être qu'il n'avait pas les mains libres pour le faire. D'un autre point de vue, pour quoi ne pas saluer la force et la grandeur d'esprit tout autant que la sagesse et la pondération d'un homme qui décide de prendre enfin de la hauteur vis à vis d'un état de fait devenu insoutenable pour le bien des gabonais. Dans cette veine, ce livre est un acte de courage et de liberté à saluer à deux mains! En filigrane, on peut également lire la frustration d'un compatriote qui a pourtant voulu bien faire mais s'est trouvé confronté à des pratiques politiciennes et à la loi d'un certain nombre d'équilibre occultes auxquels le Gabon est soumis depuis plus de 40 ans aujourd'hui!
Bravo et courage, Monsieur NDONG SIMA!

1 2 3 4 5
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...