News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Micmac pour la suspension de l’émission "Pluriel"

Le site de la Liberté - LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale le Mercredi 20 Avril 2011 à 17:56 | Lu 1488 fois

La tonitruante émission "Pluriel" a de nouveau été suspendue. Le Directeur général de la RTG qui en a pris la décision, a été vraisemblablement bluffé par Hervé Opiangha au sujet d’un reportage réalisé par le trio sur un don de la Première dame Sylvia Bongo. Dans l’interview ci-après, Dieu Donné Koumba, l’un des animateurs de l’émission, livre les faits du point de vue des "trois mousquetaires". Chronique d’une suspension tant fantasmée par les détracteurs de l’émission la plus controversée du paysage médiatique gabonais.



Gabon : Micmac pour la suspension de l’émission "Pluriel"
Votre émission n’a pas été vue sur les antennes de Radiodiffusion télévision gabonaise (RTG) depuis quelques temps. De quand donc cela date-t-il ?

Je devrais regarder un calendrier pour être plus précis. Mais, on peut dire depuis trois semaines déjà.

Est-ce la direction de la RTG qui vous demandé de suspendre l’émission ?

C’est le Directeur général qui nous fait un reproche. Je m’en vais vous expliquer les choses par le menu. Au départ, nous avions un rendez-vous avec M. Marcel Abéké (Administrateur directeur général de la Comilog – ndlr) à Moanda, une ville qui enregistre un certain nombre de problèmes. Notamment, le conflit qui oppose la compagnie minière au député de la localité, Jean-Valentin Léyama, au sujet de la pollution aux émanations de manganèse.

Nous voulions faire la lumière sur ce conflit. Toute l’équipe de "Pluriel" devait donc se rendre dans cette ville où nous devions tourner deux numéros de l’émission. Les présentateurs ont devancé l’équipe tandis que l’équipe technique devait suivre par train. A notre grande surprise, une fois à Moanda, la direction générale nous laisse entendre que le matériel de tournage est kaput. Ce même matériel que nous avons utilisé à Makokou à l’occasion du conseil des ministres délocalisé. L’équipe n’est donc pas arrivée. Nous nous sommes débrouillés, comme à notre habitude, pour réaliser nos reportages.

Autre surprise : les rediffusions des émissions du samedi et du dimanche devant passer le jeudi et le vendredi n’ont pas été programmées. Celle du jeudi est passée durant une 30 mn avant d’être coupée. Joint au téléphone, l’agent chargé de la rediffusion nous a signifié que l’ordre venait d’en haut. Ayant également joint le Directeur général pour nous enquérir, celui-ci nous a signifié que la bande vidéo s’est coupée. Nous n’avons rien trouvé à redire. A notre grand étonnement la deuxième rediffusion n’a pas été effectuée. Appelant le DG pour en savoir plus, il nous a fait comprendre que nous devions rentrer sur Libreville pour discuter.

A ce qu’il semble, nous avons fait un reportage sur la maison que la Première dame a offert à une vieille maman au quartier Kinguélé de Libreville. Opiangha qui s’est occupé de la construction de cette maison serait allé faire une pression sur le Directeur général de la RTG 1 parce qu’il n’était d’accord sur le fait qu’on diffuse ce reportage. Pris de peur et de panique, le DG n’a pas trouvé mieux que de suspendre l’émission.

Y avait-il donc de graves manquements à relever sur ce chantier ou cette maison ?

Oui, la maison a été livrée sans être achevée et elle n’était pas du tout meublée. Opiangha qui s’est occupé des travaux a fait tout un raffut autour de notre reportage. Pour la suite, nous devions assister à une réunion à Libreville convoquée par le DG le lundi. Du fait d’un retard du train, nous n’avons pas pu assister à cette réunion tenue à 10 h alors que notre train est arrivé à 13 h. Cette réunion avait donc débouché sur la décision de suspendre l’émission. Gabin Atiga a été ensuite convoqué par le DG pour s’entendre dire : «Je te conseille d’aller demander pardon à la Première dame.

Nous nous rendons donc au cabinet de la Première dame où nous remplissons les formulaires de demande d’audience. A la suite de quoi, la Première dame nous signifie au téléphone qu’elle n’a rien à nous reprocher et que ce n’est pas à cause d’elle que l’émission a été suspendue. Sur ces entrefaites, elle demande à son directeur de cabinet de joindre le DG, David Ella Mintsa. Celui-ci est injoignable du fait qu’il se trouve actuellement à Paris. Le directeur de cabinet joint donc Mathieu Koumba qui soutient qu’il ne sait pas ce qui se passe. On ne peut donc rien entreprendre à ce sujet si le DG n’est pas là.

Mais, la RTG est une administration sous tutelle du ministère de la Communication. Celle-ci ne s’est-elle donc pas prononcée en l’absence du DG ?

Effectivement, le ministre en a été informé. En l’absence du DG, il a appelé Mathieu Koumba, son adjoint. Celui-ci aurait laissé entendre qu’il n’est pas informé mais qu’il croit que notre suspension est consécutive à des fautes techniques. Quels sont donc ces fautes techniques que nous aurions commises ? Avant son envol pour la France, David Ella Mintsa aurait adressé un e-mail au ministre dans lequel il explique que la Première dame est fâchée contre l’émission parce que nous avons critiqué la maison de Kinguélé. Nous avons été convoqués au cabinet du ministre, le 19 avril dernier. Le directeur de cabinet a été chargé de tirer l’affaire au clair et de faire en sorte que l’émission reprenne le plus vite possible.

Source : Gaboneco

Mercredi 20 Avril 2011
LVDPG - Presse Gabonaise & Internationale
Vu (s) 1488 fois




1.Posté par BOUKOUBOUI le 20/04/2011 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bienfait pour les Opiangah parce que vous croyiez qu'ils allaient simplement s'attaquer à AMO et autres petits gabonais.

2.Posté par ANUS le 20/04/2011 23:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TV + peut récupérer l'émission à la reprise...

3.Posté par Les plateaux Batéké le 21/04/2011 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
David Ella Mintsa n'a plus des...comment tu fais avec maman Emilie?lol

Non mais soyons sérieux! Opiangah Hervé n'est pas le chef de DEM , pour lui exiger la suspension de Pluriel...Sauf s'il doit son poste à ce dernier.


4.Posté par FOUTAISE le 21/04/2011 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DU VRAI N'IMPORTE QUOI! Voilà que la mama sylvia Ondimba (Arabe ou métisse qu'elle est avec 1 visage de merde) s'y met. Ils ns prennent pour des CONS cette bande de zozos! VRAIMENT...

5.Posté par pas moi le 22/04/2011 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est triste ce qui se passe dans ce pays de merde! on parle de liberté d'expression lorsqu'il s'agit de démocratie. mais où va le Gabon? on ne doit pas critiquer quand c'est pas bon; mais toujours et toujours applaudir, et on parle démerger? cest n'importe quoi!
ces idiots d'opianghat et ella mintsa pour qui se prennent ils?
qu'on suspende une émission qui diffuse les vrais informartions parce qu'ils se sont comme d'hab rempli les poches.
une pauvre femme qui aurait été visité par dame 1ere, se serait vu une fois de plus roulée par des éternels pilleurs.
c'est vraiment triste!

6.Posté par MBEMBOU le 14/05/2011 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour éclairer l'opinion sur le désordre qui règne dans la communication audio visuelle publique, je propose un débat entre les animateurs de "Pluriel", la Direction Générale de la RTG 1, le CNC, un représentant du Ministère de la Communication, un représentant de la Première Dame, Monsieur Opiangah et le SPC

7.Posté par Pitié le 15/05/2011 02:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mbembou, ou chamberlin atiga et koumba arretez, de divaguer, vous pouvez assister a une émission ou ya David ELLA MINTSA le petit est bon regarder en face de vous, ya pas mach , laissez le tranquille , vous savez trés bien de qui venait l'ordre de suspendre votre émission de prostition politique, et d'ou l'ordre est venu de reprendre cette émission qui vous nourrit en detruisant le travail des autres gabonais sous le contrôle de tout ceux qui sont a la présidence qui n'ont pas le courage de parler ni de regarder les gabonais en face , sachez que David ella mintsa est gabonais et francai est encore jeune trés inteligent, donc sa vie ne fait que commencer, il peux un jour etre prémier ministre ou pourquoi pas président mais vous vous vous etes déja fait grillér en vous mettant a dos toute les personnalités du gabon apés ali , ça va etre dure pour vous et comme on dit quand on a des enfants il faut faire attention, ont se sert de vous et demain quand ils n'auront plus besoin de vous ca va etre miligamiliga et comme toi chamberlin tu a la solution qui chikichiki et choukouchoukou mais elle est déja vielle mon grand et dit a mathieu koumba d'arrêter de croire qu'il peux etre DG de la RTG1 même quand il va tirer les cables pendant les conseilos delocaliser Maxent va lui donner ce poste on sait que c'est lui qui donne les informations a accombessi sur les personnes qui disent la vérité sur ces coups tordus devoiler dans la presse privée alors toi chamberlin tu crois que la RTG1 va etre geré par MTHIEU KOUMBA qui n'arrive même pas a gerer son couple depuis qu'il a tuer sa prémiere femme, pour ta gouverne MATHIEU KOUMBA avait volé un deodorant dans un magasin a paris quand il faisait le travail de securité le dossier est dans le fichier de la police française MAX OLIVIER OBAME pourrait te donner de plus en plus informations sur ce sujet que faisons nous des DG voleur international allez basta taisez vous , en plus son diplome a été obtenue grâce a l'intteligente du petit frére de david ella mintsa source d'information MAX OLIVIER OBAME qui attent aussi son tour pour gerer la RTG1 aprés avoir épouse la bête fille d'OTHAMOMT croyait avoir la porte de la RTG1 ouverte information donner a la RTG1 par sa femme la fille de l'eternel SG diplôme du diplôme de chauffeur c'est comme ca qu'il a été embauché a la RTG1 alors laisser DAVID en paix

8.Posté par ronimbaminko le 23/05/2011 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Messieur de pluriel,
je viens au sujet de la ville de Moanda.
Il est deplorable que des compatriote d'un metier noble comme le votre puisse jeter en pature une ville de leur pays.
l'histoire vous rattrapera et vos emissions seront conservée pour preuves contre vous.
Moanda 3eme producteur mondiale de manganese et la ville ressemble a un fond de poubelle.
quand on sait que les villes du Monde ou se trouvent implantée des grandes Firmes, sont souvents des villes rayonnantes, vivantes, vitrines du dynamismes de ces structures.
Generalement dans le contrat de ces entretreprises il y a un volet social de prise en charge de la ville pour soulager l'Etat de quelque charges. mais chez nous au gabon notre genie est de reinventer la roue pour toujours faire le contraire de ce qui est generalement fait chez les autres.
Au lieu que ce soit la ville qui rayonne de son manganese, c'est un roitelet qui est façonné et qui resplendis tel un Dieu chez qui les populations doivent se prosterner. lorsque le minerai sera terminé on dira cette ville fut jadis grande productrice de manganese mais sans aucune trace, aucun souvenir. voici notre façon de construir le gabon de demain.

La ville avait connue une periode de bien etre, ce n'était pas quand ce roitelet etait conseillé municipale comme veut nous le faire avaler les marionnetes de PLURIEL mais c'etait
lorsque les Français avaient la Direction generale de cette entreprise en l'occurence quand M. Henrie Sylvoz gerait cette structure et pour preuves les vestiges de ces realisations demontre par leurs appelations le grand travail abattu en ces temps; stade, hopital, lycéee, messe, économat...
y avait il en cette periode une loi gabonaise l'y obligeant et quand il s'en est agit d'un homme du pays, y a eu une autre loi qui le dedouanait de cette tache vu que c est a l'arrivé de ce dernier a la tete de comilog que Moanda est tombé en ruine et que les réalisations de Henrie sylvoz ont été rebatisé au nom de ce compatriote,
comme cet hopital que la société avait crée a des fins sociale et qui est devenu sa clinique privée.

Chose deplorable, on aurait pu accuser les blanc de racissisme dans cette histoire mais lorsque c est fait par un compatriote imaginons le coté attardé de la chose.
ce qui est plus desolant c est que des films a caracteres pornographiques y sont organisés en se jouant de la pauvreté des populations.
des pratique sordides sont orchestré au cet endroit appelé pompeusement Golf et dans lequel tous ces hierarques de comilog s'adonnent a tout genre de pratique.
Imaginé également le groupe socioculturel de la compagnie, le critere principal de recrutement est d'etre ressortissant de la localité du gérant, de plus les cités de l'entreprises ont quasiment subit un repeupleument par transport de population de la localité d'origine du gerant.
ce qui plus efferant c'est que ce sont ces memes causes et ces memes gens qui ont mit ce pays à genous.

Les ploucs de PLURIEL s'adonne a justifier la polutions- savez vous les tonnes de produits qui ont été deversés dans la Riviere MOULILI et tous les environs?
Savez vous combien d'années cela prendrait pour rendre ses sols cultivables? et la nappe freatique de Moanda est elle encore seine.

Les ploucs de Pluriels sont allés Mounana et ont cherché a demontré qu'il n y a pas de maladie due a la radioactivité laba.
l'observatoir de la radioactivité a Mounana est payé par AREVA - si AREVA y decouvre des maladies, quand on sait que c est AREVA qui a exploité le minerai de mounana , pourra t il nous le faire savoir, a vous qui etes sensé lui demander des dommages et interets.

Pauvre de nous.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...