News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Menace de plainte pour homicide contre la mairie de Libreville.

Le site de la Liberté - Source : Koaci le Vendredi 9 Avril 2010 à 11:23 | Lu 930 fois



Gabon : Menace de plainte pour homicide contre la mairie de Libreville.
Le dépouille d’Elvis Nguema Otchangue, agent à la mairie de Libreville depuis 17 ans, a été exposée le jeudi 8 avril au hall de cette institution, quelques heures après le décès de cet agent, qui a rendu l’âme, faute d’avoir bénéficier d’une aide financière sollicitée auprès de son administration financière, après avoir été victime deux mois durant, d’un rupture de salaire sans que la moindre explication ne soit données.

Déjà donc privé de salaire depuis deux mois, et de prestations sociales telles l’assurance maladie depuis dix sept ans, Elvis Nguema Otchangue, jusqu’à un passé encore très récent du monde des vivants, s’était en plus vue refusé l’aide sollicitée auprès de son administration, malgré la dégradation avancée de son état de santé. Un état physique très affaibli, qui n’a même pas interpellé le sens humain des autorités de l’hôtel de ville de Libreville, qui sont restées de marbre, jusqu’à ce que mort s’en suive.

En guise de réponse au manque d’humanisme de l’administration, les collègues de la victime ont porté le corps sans, du domicile d’Elvis Nguema Otchangue à la mairie de Libreville, fermant au passage les entrées principales de l’institution à l’aide de caressasses de véhicules, pour empêcher l’accès aux usagers.

Un malheur qui remet au goût du jour, les revendications socio professionnelles des agents de l’hôtel de ville de la capitale gabonaise, qui ont plusieurs fois observé en vain, de mouvements de grève, en vue de réclamer l’accès des agents à l’assurance maladie, et autres primes de transport et de logement, en passant par la régularisation des situations administratives, à travers notamment les reclassements.

Le fait que la victime était en service à la voirie, n’est pas forcement innocent dans les mobiles de ce décès, puisque nombreux des agents en service à la voirie de Libreville, ne bénéficient de mesures d’accompagnement conséquentes, en terme de suivi médical, malgré le fait d’être journalièrement exposés à un environnement infeste, puisqu étant constamment en contact avec les déchets de tout autre, dont ceux ménager et chimique, et travaillant le plus souvent sans outils nécessaires, à l’exemple des gants.

Avec ce décès, l’hôtel de ville de Libreville s’expose à une citation direct, pour homicide à la limite du volontaire, avec les dédommagements de fait de la famille de sa victoire, qui par la cruauté des hommes, rentré par la force des choses, dans la mémoire des immortels de l’institution.


Vendredi 9 Avril 2010
Source : Koaci
Vu (s) 930 fois




1.Posté par le Juriste, le vrai le 09/04/2010 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'encourage les familles et les collègues du disparu à passer à l'action. Le Gabon est doté de juridictions et il appartient à la famille et aux collègues de saisir le Tribunal de Grande Instance de libreville, non pas pour homicide, cette qualification ne sera pas retenue par le Juge. Au regard des faits, il apparait que deux actions-civile et pénale- peuvent être intentées.
Au civil, on peut mettre en cause la responsabilité civile du Maire de libreville. Cette action suppose conjointement :1) une faute (non versement des prestations salariales), 2) un dommage (décès d'Elvis Nguéma ou perte d'une chance de survie si les soins avaient été administrés) et 3) un lien de causalité (le décès est survenu du manque de soins né du manque d'argent lui-meme né du non versement des salaires).
Au pénal, on peut rechercher la responsabilité pénale du Maire de libreville pour non assistance à personne en danger de mort, et ce, en dépit des sollicitudes de la famille et des collègues du defunt.
Je suis donc prêt à mettre gratuitement à l'endroit de la famille et des collègues une assistance juridique en vue du procès et de la défense de leurs droits.

2.Posté par ontasga le 09/04/2010 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut que quelque réagisse.Comment peut on faire comme si de" rien était au regard d'une telle cruauté?Les bandits de grand chemin comme Ntoutoume emane,réduisent les pauvres gabonais de la mairie en mendiants.Ou est le gouvernement?ou est ALI?ou est le PDG?
Faites quelque chose svp,les mots me manque pour décrire l'impunité avec laquelle les assassins comme ce maire de merde sévices.
Réagissez peuple gabonais, arrêtez d'assister passivement a de telle atrocités

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...