News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Médias : Revue de presse hebdomadaire

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 26 Juillet 2013 à 20:25 | Lu 631 fois

La revue de presse hebdomadaire est la synthèse des titres de presse de source principalement écrite parus la semaine écoulée au Gabon. Elle tourne autour de l’actualité politique, économique, sociale, sportive et des faits divers.



Gabon / Médias : Revue de presse hebdomadaire
Politique

L’essentiel de l’actualité politique de la semaine du lundi 15 au dimanche 21 juillet, aura tourné autour de l’introduction de la biométrie dans l’organisation des élections à venir, la menace d’éviction du premier ministre, et la controverse sur l’éventuelle candidature de Paul Biyoghe Mba à l’élection présidentielle de 2016.

Ainsi dès le lundi 15 juillet, c’est « NKU’U Le messager » de la presse proche de l’opposition qui titre à sa une, « Elections locales : ligne droite vers le boycott ». Parce qu’estime-t-il, « l’opposition ne privilégiant que la biométrisation, …a assorti cette biométrisation de l’authentification des électeurs dans les bureaux de vote. Ce que rechignent les tenants du pouvoir pour des raisons inavouées. » Pourtant le jeudi 18 juillet, le quotidien « GABON MATIN » de la presse pro gouvernementale, titrera à sa une, « Biométrie : le gouvernement et l’opposition s’accordent ». Rapportant que « Pierre Claver Maganga Moussavou de l’Union des Forces pour l’Alternance (UFA, opposition), a indiqué que l’ensemble de partis de l’opposition devront se réunir incessamment pour communiquer les noms de leurs représentants au ministère de tutelle ».

Et l’hebdomadaire « LE NOUVEAU DIALOGUE » du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) de titrer à sa une du 19 juillet, « Les dessous du blocage », pour indiquer que « le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, attend jusqu’à ce jour les propositions des noms des représentants de l’opposition dans les démembrements de la CENAP. Pendant ce temps, les leaders de l’opposition ne s’accordent pas. »

Sur autre chose, l’hebdomadaire « LE SCRIBOUILLARD » de la presse proche du pouvoir, titrait à sa une du mardi 16 juillet, « Ndong Sima un PM en sursis », entrevoyant une « accalmie » du « coté de Bangos » (lieu de résidence de l’actuel premier ministre gabonais, ndlr), « depuis qu’il a été longuement reçu par Maixent Accrombessi (Directeur de Cabinet du Président de la République, ndlr) au sortir du dernier conseil des ministres ». Et d’ajouter : « rassuré par Maixent Accrombessi, Raymond Ndong Sima a donc désormais toute la latitude pour agir… » Puis de poursuivre : « il lui est vivement conseillé d’observer une attitude d’extrême prudence à chaque fois qu’il voudrait s’exprimer… ». Car, « comme on dit au village, un homme averti… »

Ce que voulait certainement confirmer l’hebdomadaire « L’OBJECTIF » lorsqu’il titre à sa une du mercredi 17 juillet, « un procès en sorcellerie contre Ndong Sima ». Le journal tentant en quelque sorte de défaire le Premier ministre de l’accusation de tribalisme qui pèse sur lui et sur les présidents du sénat (Rose Francine Rogombé) et de l’assemblée nationale (Guy Nzouba Ndama), en écrivant : « Ndong Sima » et « Jean Paulin Ekwa Sima », « les deux n’ayant aucun lien de parenté ».

Et ce contexte de menace d’éviction de l’actuel premier ministre, est le moment choisi par l’ancien premier ministre Paul Biyoghe Mba, actuel président du conseil économique et social, pour accorder une interview au quotidien pro gouvernemental « GABON MATIN », dans laquelle, il déclare ne pas avoir d’ambition présidentielle pour 2016. Mais l’hebdomadaire « LE MBANDJA » du vendredi 19 juillet titrera : « 2016 : faut-il croire Biyoghe Mba ? ». Précisant qu’ « en politique rien n’est ni définitif, ni absolu et le vrai politicien n’est jamais prisonnier de ses déclarations ». Le même jour et sur le même sujet, le satirique « LA GRIFFE » de la presse proche du pouvoir titrera à sa une : « Etre ou ne pas être candidat ». Renchérissant pour sa part qu’ « à l’élection présidentielle anticipée de 2009, …en dehors de Pierre Mamboundou, un homme resté constant dans sa démarche, les AMO, Zach’ et les autres, des semaines avant la date de la compétition de ce mois d’Août 2009, personne ne pouvait parier sur la tête des adversaires déclarés de Zeus (Président Ali Bongo Ondimba, ndlr). »

Par ailleurs, l’hebdomadaire « LE NOUVEAU DIALOGUE » titrait à la une de sa parution du lundi 15 juillet, « Fin des nominations », à savoir, celles du 10e congrès ordinaire du PDG.

Social

Pour l’actualité sociale hebdomadaire, le quotidien pro gouvernemental « L’UNION » titre à sa une du lundi 15 juillet, « Un très léger mieux », à propos des « délibérations du bac 2013 ». Annonçant qu’ « au regard des résultats obtenus au premier tour, qui sont cette année de 17% contre 13% en 2012, d’admis d’office, on peut parler de tendance à un léger mieux ». Ce que ne partage pas trop l’autre quotidien pro gouvernemental « GABON MATIN » qui titre pour sa part en une du même jour, « Bac 2013 : des résultats toujours décevants ». Parlant ainsi « d’un taux de réussite oscillant, pour ce qui concerne l’enseignement général, entre 12% et 39% …) à Libreville » et « jugés catastrophiques au sein de l’opinion », voire une « véritable bérézina ». Puis le vendredi 19 juillet, « L’UNION » titrera à sa une, «L’heure des oraux », concernant « les candidats admissibles » qui « devraient être fixé dès le week-end. »

Sur le plan de la santé, « LE PATRIOTE » titre à sa une du vendredi 19 juillet, « Les populations découvrent la médecine alternative ». Pour indiquer qu’ « au centre médical Alphonse Oyoubi, en collaboration avec le groupe mondial green world Afrique central spécialisé dans la promotion de la santé à base de produits naturels, vient d’être organisé une campagne publique de santé. »

Le mercredi 17 juillet, « GABON MATIN » annonce à sa une « Encore une grève à Sovog », « rebaptisé Clean Africa » dont les agents réclament, « la mise en place d’une prime de logement, la hausse de l’ensemble des primes du personnel, la gabonisation des postes de responsabilité ».

« Quant les fonctionnaires grincent des dents », titre « GABON MATIN » du vendredi 19 juillet. A propos des « guichets de la solde » où « les différentes opérations s’effectuent à un rythme jugé nonchalant par les usagers qui partent souvent de là insatisfaits ». En outre, « les fonctionnaires et retraités…sont obligés de conjuguer avec les lenteurs de notre administration. »

Puis « GABON MATIN » du samedi 20 juillet titrera à sa une, « Tempêtes sur les fêtes tournantes », indiquant que « les entrepreneurs cités dans les dossiers de justice relatifs aux malversations financières (des fêtes tournantes) seront entendus dans les tous prochains jours au tribunal de Libreville », suivant l’annonce du procureur de la république Sidonie Flore Ouwé. A cet égard « l’opinion attend de la commission nationale de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite (CNLCEI)…qu’elle joue réellement et pleinement son rôle ». Interpellation du reste faite par « GABON MATIN » du mercredi 17 juillet qui titrait à sa une « CNLCEI : Odounga Awassi prend le flambeau », relativement à la passation de charges effectuée la veuille à la tête de cette institution.

Sur un autre aspect de la justice, l’hebdomadaire proche de l’opposition, « ECHOS DU NORD » titrait à sa une du lundi 15 juillet, « Le réseau de Lambaréné ». Parlant d’un « réseau de trafiquants d’organes humains démantelé le mois dernier à Lambaréné, chef lieu de la province du Moyen Ogooué ». « Les membres actifs de la nébuleuse seraient Mohamed Walid Adama (marabout), David Kouanga, Hervé Nazaire Nzougou, Mamazdou Obiang, Cherone Ibinga, Marie Ange Ngossou, Diallo Mamadou et Roland Makaya Molinot, alias Jeff, respectivement de nationalités camerounaise et gabonaise ».

De même, l’autre organe proche de l’opposition, « LE TEMPS » titrera à sa une du mercredi 17 juillet, « Assassinat de Nanga : les révélations du rapport d’enquête ». Lesquelles seraient que « le planificateur de la sale besogne (l’assassinat de l’adjudant chef Mayombo) n’est autre que le lieutenant Moukagni Pamphile… » et que « le commandant Bembeleni Rembedembia n’a été cité à aucun niveau de l’enquête préliminaire », ce qui amène à s’interroger sur son « incarcération ».

Concernant la société civile gabonaise, le bimensuel « AZ » et l’hebdomadaire « LE SOLEIL » titraient respectivement à leurs unes des jeudi 18 et vendredi 19 juillet, « Marc Ona mis à la porte » et « Marc Ona viré ». Tirant ainsi les conséquences de l’élection du nouveau coordonateur général de la « Coalition publiez ce que vous payez » Guy René Mombo Lembomba, « lors de l’assemblée générale élective qui s’est tenue le 13 juillet à leur siège sise au quartier louis. »

Economie

Le quotidien « GABON MATIN » titre à sa une du lundi 15 juillet, « Emprunts obligataires : investisseurs édifiés ». S’agissant de « la première campagne d’information sur le programme des émissions d’emprunts obligataires du Gabon au titre de l’année 2013, débutée vendredi dernier à Libreville, avec la rencontre entre les investisseurs institutionnels du Gabon et la direction générale de la dette et les services du trésor… » Et de poursuivre : « pour cette année, le gouvernement entend, conformément à l’autorisation parlementaire, lever environ 240 milliards de FCFA d’emprunts intérieurs, sous forme d’obligations du trésor, pour le financement de ses investissement structurants ».

Pour sa part, l’hebdomadaire indépendant « L’EVENNEMENT » titre à la une de sa livraison du lundi 15 juillet, « Coup d’envoi aujourd’hui », à propos des « conférences budgétaires pour l’exercice 2014 » tenues à « l’institut de l’économie et des finances sise à Libreville », celles-ci « se tiendront en continue jusqu’au 18 août 2013 pour permettre à chaque ministère de défendre son budget de fonctionnement et d’investissement. »

Le lendemain, soit mardi 16 juillet, c’est l’hebdomadaire « LA LOUPE » qui titre à sa une, « Oyoubi a-t-il poussé au vol les entités sous sa tutelle ? » Rapportant que « le ministre de l’économie, aurait exigé de chaque direction générale sous tutelle, une forte participation aux frais liés à la tournée popote de Luc Oyoubi et une importante délégation effectueront incessamment sur l’ensemble du territoire ».

Le jeudi 18 juillet, c’est l’hebdomadaire indépendant « GABAON » qui titrera à sa une, « Regis Immongault va étrangler le peuple avec son business ». Annonçant qu’ « à partir d’octobre prochain, les exportateurs au Gabon seront tenus de fournir un certificat de conformité pour le déblayage de la douane, un document délivré uniquement par Intertek (un groupe privé anglais). Les frais de vérification seront payables par l’exportateur ou le fabricant et payable à l’avance à Intertek. » L’auteur de l’article entrevoit ainsi « une charge fiscale supplémentaire qui augmentera davantage le cout de la vie au Gabon. »

Et le mensuel « CROISANCE + » de titrer à sa une du lundi 15 juillet, « La suite du bras de fer Gabon/Cameroun ». Rapportant qu’en dénonçant une « illégalité » de l’ « opération publique pour l’achat d’actions d’une entreprise gabonaise dénommée SIAT Gabon, sur le territoire camerounais pour non réception du visa de la CMF », le régulateur du marché financier camerounais et président le la commission des marchés financier, Théodore Adjangue, se lance dans « un bras de fer ». ce d’autant plus que « c’est la Cosumaf (commission de surveillance des marchés financiers de l’Afrique centrale) basée à Libreville et régulateur de la bourse régionale, qui est la seule institution habilitée à délivrer un visa pour ce genre d’opération ».

Pour la Cosumaf en effet, « la démarche de SIAT et ses partenaires n’avait rien d’illégale sur le territoire camerounais ». Mais Théodore Adjangue va « enfoncer le clou » dans un communiqué publié le 21 mai dans le quotidien gouvernemental camerounais, Cameroun tribune, déclarant qu’ « en l’état actuel du dossier, la CMF n’est pas en mesure d’assurer le public des investisseurs camerounais, de l’étendue et la qualité des informations détenues sur la situation de la société (SIAT Gabon) »…pour dire que l’achat des actions SIZAT est une « opération à risque ».

Le bimensuel, « L’INTERGRATION, un journal distribué au Gabon » titrera quant à lui à sa une du lundi 8 au dimanche 21 juillet, « Pourquoi Air Cémac ne décollera pas…avec air France ». Expliquant que « le groupe Air France KLM veut phagocyter la compagnie Air Cemac, en torpillant Camair-co Ceiba international et Ecair. Certainement parce que selon « le rapport d’étape de la mise en œuvre de la compagnie communautaire », « Air France confirme son intérêt d’investir à hauteur de 34% du capital social d’Air Cémac ». Et « les Etats Cémac » en détiennent « 36% », « la BDEAC 10% » et « les autres privés 20% ». A remarquer toutefois qu’il n’y a pas un actionnaire majoritaire.

L’hebdomadaire « LE FINANCIER D’AFRIQUE, distribué au Gabon » sous-titrera quant à lui à sa une du 9 juillet, « Un programme de retraite anticipé », s’agissant de « la fonction publique gabonaise », et notamment « les fonctionnaires…de toutes catégories ayant accomplis au moins 15 ans de loyaux services. »…et « d’un âge variant entre 41 et 55 ans. »

Sport

« Haro sur le faux », titre le bimensuel « INFOS SPORTS GABON » du mercredi 17 juillet, annonçant que « la fédération internationale de football association (FIFA) a suspendu le Gabon jusqu’à nouvel ordre de ses projets », « au terme de l’audit commis il y a quelques semaines sur la gestion de ses projets ». Sur la même information, « L’UNION » du jeudi 18 juillet de titrer à sa une « Pauvre Fégafoot ». Au sortir de l’interview accordée au quotidien national, par Dieudonné Ndoumbou Likouni qui révélera que « c’est l’arrivée de son équipe qui fait que l’audit puisse se tenir », car la « demande d’audit conforme à l’article 5.2 du règlement PAF…avait été transmise au comité sortant…par la FIFA en novembre 2012 ». « Les résultats sont accablants » ajoutera-t-il : « aucun plan comptable », « un trésorier qui ne répond pas aux qualifications …statutaires requises » et « les mensonges de monsieur Placide Engandzas sur la validation des comptes des cabinets ». Et de conclure que « la Fegafoot a été gérée pire qu’une épicerie de quartier ».

Le vendredi 19 juillet, « GABON MATIN » titrait « Mounana retrouvera la scène africaine ». Parce que « qualifié pour la finale de la coupe du Gabon…son adversaire en finale l’Union Sportive de Bitam, nouveau champion du Gabon et donc qualifié pour la ligue des champions africaine, ne pourrait pas, même en cas de doublé (championnat-coupe) disputer ces deux compétions africaines ». Et dans sa parution du lendemain, ce quotidien y revient en titrant à sa une, « Coupe du Gabon : finale pour CF Mounana et l’USB».

Divers

« Un bateau attaqué par des pirates » est-il titré en une de « L’UNION » du mercredi 17 juillet. Pour annoncer qu’ « un bateau battant pavillon maltais, avec pour port d’attache la valette, selon les informations fournies par des autorités gabonaises, a été, lundi en début d’après midi, la cible de pirates au large du cap Lopez, à Port-Gentil ». Le lendemain « GABON MATIN » traitera de la même information en titrant à sa une, « Une menace à conjurer » et d’expliquer : « l’attaque menée lundi par des pirates dans la zone du cap Lopez achève de montrer que la piraterie maritime représente une menace pour le Gabon. »

Le titre à la une du satirique « LA UNE » du 19 juillet, a savoir, « Ali et Accrombessi en vacances en Grèce » ne peut trouver sa place que dans l’information diverse même s’il s’agit de vacances d’un chef d’Etat et de son directeur de cabinet, donc de personnages politiques.

Une autre actualité en divers fera la une de l’« L’UNION » du samedi 20 juillet, titrée, « Ecroué pour proxénétisme ». Précisant que « la justice a décidé de placer sous mandat de dépôt Alex Ekembé, un ancien chef de cabinet ministériel, la quarantaine, pour proxénétisme présumé. L’information judiciaire ouverte à cette occasion pourrait permettre de mettre au jour un réseau aux ramifications transfrontalières, a laissé entendre le parquet de Libreville. »


Copyright Infos Gabon

Vendredi 26 Juillet 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 631 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...