News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 5 au 11 juillet 2010

Le site de la Liberté - Source : Infosgabon le Lundi 12 Juillet 2010 à 22:02 | Lu 1190 fois



Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 5 au 11 juillet 2010
Le Mondial 2010, la « Journée citoyenne », le contentieux issu des législatives partielles du 6 juin dernier, ainsi que le Baccalauréat session 2010 sont entre autres, les titres largement annoncés et commentés dans les journaux de la semaine écoulée.
« Pays-Bas-Espagne : qui va gagner ? ». Titre « L’Union » n°10373 datant du 10 juillet 2010 qui, à l’instar de « Gabon Matin » dans sa livraison n°345 du 10 juillet 2010, s’intéresse à la finale du Mondial 2010 (football), le dimanche 11 juillet 2010, à Johannesburg.

Les Pays-Bas emmenés par leur stratège Wesley Sneijder et l’Espagne, qui comptera sur son artificier David Villa, note le quotidien, s’affrontent sur la pelouse de Soccer City de Johannesburg. Si les Ibères partent légèrement favoris, ajoute la consœur, une chose est certaine : le vainqueur inscrira pour la 1ere fois son nom au palmarès de l’épreuve. La veille, rappelle-t-elle, l’Allemagne et l’Uruguay auront disputé au Nelson Mandela Bay Staduim de Port Elisabeth le match pour la 3eme place.

Pour sa part, « Le Temps » dans sa dernière parution n°268 datant du 5 juillet 2010, s’exclame à travers ce titre ronflant: « Coupe du Monde 2010 : le scandaleux arbitrage ! » selon le bimensuel, le bon déroulement de la Coupe du Monde de football qui se joue pour la 1ere fois en Afrique est entaché des irrégularités arbitrales. C’était tellement évident et grotesque que le président de la FIFA, Sepp Blatter, a été contraint de demander des excuses publiques aux équipes lésées.

Et de poursuivre : « On ne serait pas en arriver là, si quelques règles du football avaient été revues et corrigées. Depuis des lustres, en effet, quelques spécialistes du football ayant constaté les graves erreurs dans la pratique du sport-roi, notamment des hors jeu et autres buts annulés, ont émis le vœu de faire recours à la vidéo. Un vœu pieu qui a fini par rendre la fête africaine un peu fade ».

« Coopération Gabon-Comores : Ali Bongo Ondimba reçoit un émissaire comorien ». A travers cette manchette, « Gabon Matin » dans son édition n°345 du 10 juillet 2010, évoque l’entretien que le Chef de l’Etat, a eu vendredi à son cabinet de travail, avec le Ministre comorien des Relations Extérieures, Fahmi Said Ibrahim El Marcel, porteur d’un message du Président de l’Union des Comores.

Dans le même registre, « Le Patriote » n° 25 du 5 juillet 2010 révèle que le Président de la République Ali Bongo Ondimba sera reçu par Barack Obama. Dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire de l’accession du Gabon à l’indépendance, le 17 août prochain, écrit le confrère, Ali Bongo Ondimba est attendu incessamment à la Maison Blanche.

Attendus pour la même circonstance, 17 autres Chefs d’Etat africains ayant obtenus leur indépendance en 1960. Même si on n’est pas en possession de l’ordre du jour, estime-t-il, on peut néanmoins planter le décor et spéculer sur le contenu des entretiens qui vont meubler cette rencontre qualifiée déjà d’historique par la communauté internationale. Surtout pour le Président de la République gabonaise dont la présence à Washington, au salon ovale, ajoute le bimensuel, suscite beaucoup de commentaires et d’espoir.

Faisant toujours allusion au dossier présidentiel, « Elite Afrique Magazine » revient largement dans son n° 30 paru le 5 juillet 2010 sur la visite républicaine du Chef de l’Etat gabonais à Ntoum avec cet intitulé : « La confiance retrouvée pour un avenir meilleur ». Les populations du Département du Komo-Mondah, rapporte le journal, ont réservé un accueil plus chaleureux au Président de la République Ali Bongo Ondimba, l’hôte distingué qu’elles ont reçu en mai dernier, dans le chef-lieu de leur Département, à Ntoum, situé à seulement 38 km. Il est important de souligner que la réussite de ce séjour présidentiel, indique-t-il, est à l’actif du Ministre Julien Nkoghé Bekale, qui a piloté le comité d’organisation et n’a donc pas lésiné sur les moyens.

« Habitat et logement : Plus de 4 000 parcelles cette année », révèlent « L’Union » et « Gabon Matin » dans leurs livraisons n°10372 et 344 datant du 9 juillet 2010. Tout en déclinant la politique du Gouvernement dans les domaines de l’habitat, du logement et de l’urbanisme, le Ministre Ruffin-Pacôme Ondzounga a, rapportent les quotidiens, annoncé jeudi, devant la presse qu’un total de 4 120 parcelles en cours de viabilisation, dont 2 700 à Libreville, seraient attribuées cette année à ceux qui en auront exprimé la demande. En revanche, souligne pour sa part « L’Union », il faudra attendre l’an prochain pour voir réaliser l’objectif de 5 000 logements assigné à son département. L’habitat social est une préoccupation aussi bien pour les populations que pour les pouvoirs publics, indique de son côté, « Gabon Matin ».

Sur tout autre plan, « L’Union » n°10371 datant du 8 juillet 2010, se penche sur la « Journée citoyenne » en titrant : « Il faudra faire plus ! ». C’est plutôt timidement que les Librevillois, rapporte la consœur, se sont convertis mercredi à cette journée instaurée la semaine dernière, à l’occasion de chaque 1er mercredi du mois, par les autorités dans le but de lutter efficacement contre l’insalubrité. Mairies d’Arrondissements et associations se sont toutefois portées à l’avant-garde des actions menées ici et là. Et l’Hôtel de Ville en a profité, poursuit le quotidien, pour équiper les Arrondissements. De quoi permettre d’envisager davantage d’ardeur lors des prochaines éditions.

Par ailleurs, la même édition du journal précité, s’intéresse au dossier du marché du travail et titre à la une : « Marché du travail au profit des jeunes : Quelles politiques ? ». A en croire le journal, avec un taux de chômage, en particulier chez les jeunes, avoisinant les 26%, le Gabon se trouve confronté à un défi de taille. D’où le Forum-Formation-Emploi ouvert mercredi à la Cité de la Démocratie. « Pas de nouveaux états généraux de l’éducation et de l’adéquation formation-emploi », a expliqué le Ministre de l’Enseignement technique et de la Formation Professionnelle, Léon Nzouba.

Mais la volonté de promouvoir une « formation en alternance pour cadrer avec l’esprit de la nouvelle gouvernance de la formation professionnelle », a poursuivi le Premier Ministre, Paul Biyoghé Mba. Des pistes ont ainsi, été ouvertes par des experts. Certaines consistent à donner aux jeunes des savoirs pratiques de base d’abord, avant de les orienter vers la conquête des compétences théoriques. D’autres privilégient la mobilité professionnelle grâce à une formation conférant aux jeunes une ouverture d’esprit et à un système de formation prévoyant des passerelles.

« Contentieux issus des législatives partielles du 6 juin dernier : Les audiences ont commencé ». C’est le titre de « L’Union » n°10370 parue le 7 juillet 2010. Les audiences relatives à l’instruction de ce contentieux, souligne le quotidien, ont débuté hier à la Cour Constitutionnelle. La haute juridiction, note pour sa part « Gabon Matin » dans sa livraison n°342 parue le même jour, avait été saisie de 4 requêtes en annulation du scrutin dans 3 circonscriptions émanant de 4 candidats malheureux.

Après avoir pris connaissance de leurs contenus, explique « L’Union », elle a donc commencé à entendre les protagonistes de cette consultation, aux fins de faire valoir leurs vues. Ce sont l’UN Casimir Oyé Mba et le PSD Crépin Tchibinda en course sur le 1er siège du Département du Komo-Mondah ; leur adversaire, le PDG Julien Nkoghé Bekale, vainqueur du scrutin ; Paulette Missambo (candidate de l’UN dans le Département de Mulundu. L’instruction de ces dossiers conclut la consœur, pourrait se prolonger jusqu’en milieu de la semaine prochaine.

On reste avec la même page politique, avec cet intitulé du journal précité mais dans son édition n°10369 datant du 6 juillet 2010 : « Conseils locaux : Les Maires de Mitzic et Guiétsou destitués ». Pour notre consœur, les conseils municipaux de Mitzic dans l’Okano et de Guiétsou dans la Mougalaba devront se choisir un nouveau président.

Une décision de la Cour Constitutionnelle suite à une saisine du PGCI, formation dont ils étaient les élus et qui avait entrepris à leur encontre une procédure disciplinaire, déchoit en effet Grégoire Mintsa Mi Nang et Georges Madouma Mbinad de leurs mandats d’élus locaux et, ipso facto, de leurs fonctions d’édile. Aux termes de la loi, explique-t-elle, un nouveau scrutin doit se tenir au sein de ces deux conseils municipaux dans les 8 jours suivant la notification de cette décision à l’autorité administrative compétente.

A l’opposé de ce qui précède, la livraison n°10370 parue le 7 juillet 2010 du quotidien précité titre, à propos de la rubrique sur la santé : « Chikungunya : le reflux ». Selon le journal qui se base sur les sources du Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF), cette épidémie réapparu en avril dernier dans le Haut-Ogooué et l’Ogooué-Lolo, s’atténue. « L’épidémie n’est pas encore éteinte, mais elle baisse », a ainsi déclaré Norbert Mouyabi, responsable de la communication du centre où près de 2 000 prélèvements en provenance des 2 Provinces ont été traités, 870 se révélant positifs. Aucun décès n’est non plus à déplorer. Indique la consœur.

Parmi d’autres grands sujets qui intéressent les journaux parus la semaine écoulée, figure celui relatif au Baccalauréat 2010. sous les titres : « Coup d’envoi du Baccalauréat 2010 : Comme si rien n’était » et « BAC 2010 : c’est parti », « L’Union » n°10369 datant du 6 juillet 2010 et « Gabon Matin » dans sa livraison n°340 du 5 juillet 2010, rapportent que conformément au calendrier et malgré les menaces à peine voilées des syndicats, les épreuves écrites du Baccalauréat, session 2010, ont débuté hier dans l’ensemble des centres d’examen du pays.

Et comme chaque année, ce sont les candidats de la filière technologique qui en ont essuyé les plâtres, en compagnie de tous ceux qui, le mois écoulé, n’avaient pu affronter les épreuves pratiques d’Education Physique et Sportive (EPS). Ceux-là, comme l’ensemble des 18 963 postulants (chiffre en légère hausse par rapport à l’année dernière), devraient se montrer particulièrement performants s’ils veulent décrocher ce sésame ouvrant les portes du supérieur. « Contrairement aux années précédentes, l’admission au 1er tour est subordonné à l’obtention d’une moyenne minimale de 10/20. Et l’admissibilité à une moyenne comprise entre 8 et 9,99 », a expliqué l’administrateur de l’Office National du Baccalauréat, Jean Eyene Bekalé.

Dans sa livraison n° 203 du 8 juillet 2010 « Le Scribouillard » titre : « Gouvernement de l’Emergence : On va remanier ! ». Annoncé depuis quelques semaines, note le bimensuel satirique, le remaniement de la biyoghérie 1 va créer bien des surprises. Les morceaux choisis : « Selon un habitué des couloirs du Bord de mer, les ministères du Budget, de la Fonction Publique et celui de la Construction et Infrastructures, ainsi que le mammouth de l’avenue de Gaulle, siège de l’Education Nationale et ses dépendances (sic), devraient être recentrés et confiés à des personnalités réputées pour leur abnégation au travail, car il y va de la réussite du 1er mandat du Président de la République Ali Bongo Ondimba ». « On voit, d’ici, les gens rouler des yeux ! »

De son côté, dans ses pages intérieures, « Tendance-Gabon » n° 53 du 5 juillet 2010 tire à boulets rouges sur le leader du RPG à travers ce titre : « Paul Mba Abessole dans l’affaire des masques et reliquaires batéké ». Où est passé l’argent des masques et reliquaires, fondement des pouvoirs des rois Makoko des peuples Batéké ? Ecrit le journal qui estime que c’est une interrogation qui vaut son pesant d’or. D’autant plus que ce sont des objets sacrés détenant des pouvoirs surnaturels. Ils ont été remis, de sources dignes de foi, poursuit-il, au défunt Président Omar Bongo Ondimba.

Dans un article publié dans sa parution n° 2 hors série du 8 juillet 2010, « Gabon d’abord », s’interroge sur ce que « font réellement les Libanais au Gabon », en indiquant qu’ « ils sont connus des fonctionnaires, haïs des milieux nobles, et applaudis dans les salons feutrés…Les Libanais du Gabon, martèle le confrère, reflètent une double image : véritablement truands et spécialistes en escroquerie pour les uns, très attachant et ayant le sens des affaires pour les autres.

« Mais qui sont-ils véritablement ? ». Se demande-t-il. Et d’ajouter : « Les Libanais devenus astucieusement des Gabonais d’adoption, ne sont plus attachés à ce pays que les Gabonais d’origine. Leur semblant amour pour le Gabon répond à une préoccupation matérielle et non à un engagement profond pour bâtir un pays à l’aune de nos espérances. Pourquoi n’ont-ils pas une ambassade ici ? Curieux, n’est-ce pas ? »

Toujours sur ce même chapitre, « La Nouvelle République » hors série n°3 du 5 juillet 2010 titre pour sa part, cette fois-ci du côté du « Bord de mer » : « Un coopérant manipule le Gabon ». La liquidation du patrimoine étatique, note le bimensuel, ne cesse de nous étonner. Tant les sacrificateurs de ces biens de l’Etat, mus par leur boulimie et avides de détournements et de profits personnels ne seront jamais inquiétés outre-mesure. Le blanc du « Bord de mer », martèle-t-il, a pris, lui, des vacances du côté de l’Hexagone, plus précisément dans la Principauté de Monaco. Occasion pour lui d’y effectuer un important dépôt financier acquis de manière brigadière au Gabon et destiné à assurer ses vieux jours. Que dire ? Pauvre Gabon. Conclut la consœur.

«La Démocratie » transporte ses lecteurs dans son édition n°43 datant du 8 juin 2010 au ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures où elle fait état d’un scandale financier. En effet, à travers ce titre : « Le directeur de cabinet et le conseiller du Ministre chargé des questions juridiques entendus par la DGR », le bimensuel écrit que tous les deux ont été entendus à propos d’un détournement de fonds.

Et de se poser toute une batterie des questions : « Quel est le montant de l’argent détourné ? Les deux collaborateurs du Ministre ont-ils agi seuls ou ont-ils bénéficié du concours d’autres collaborateurs du Ministre ? Lui-même est-il impliqué dans ce scandale ? Cet argent aurait-il servi au financement de la campagne électorale du candidat Julien Nkoghé Bekale ou aux investissements privés dans les zones de Libreville, Kango et Ntoum ? Est-ce vrai qu’il a pesé de tout son poids pour sortir ses deux collaborateurs des liens de la DGR ? ».

Lundi 12 Juillet 2010
Source : Infosgabon
Vu (s) 1190 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...