News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 19 au 25 juillet 2010

Le site de la Liberté - Source : Infosgabon le Lundi 26 Juillet 2010 à 21:59 | Lu 957 fois



Gabon / Médias : La Revue de la presse gabonaise de la semaine du 19 au 25 juillet 2010
Sur les tablettes des tabloïds gabonais qu’ils ont livrés la semaine écoulée, on retiendra principalement deux grands sujets d’actualité : la Caravane « Gabon Profond » conduite par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et les résultats du premier tour du BAC 2010.

« Ali Bongo Ondimba dans l’arrière-pays : Au plus près du peuple ». Annonce « L’Union » dans son édition n°10380 datant du 19 juillet 2010, qui, à l’instar de « Gabon Matin » n°352 paru le même jour, rapporte que le Président de la République, qu’accompagnaient notamment son épouse et plusieurs membres du Gouvernement, conduisait ce week-end une caravane reliant Libreville à Franceville.

Opportunément dénommée « Gabon Profond, à la rencontre de nos familles et de nos communautés », souligne « L’Union », cette caravane a quitté Libreville samedi à l’aube, marquant des arrêts dans les chefs-lieux de départements et les regroupements de villages. S’inscrivant dans la continuité de celle effectuée un mois auparavant par la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba, elle a ainsi été l’occasion d’honorer les engagements pris en cette circonstance.

Il faut également voir derrière cette initiative, le souci « d’établir un dialogue direct et participatif avec les populations » tout en recueillant leurs préoccupations et la volonté de bâtir une relation de confiance avec les Gabonais ».

Dans la même optique des activités présidentielles, « la livraison n°10381 du journal précité datant du 20 juillet 2010, en titrant : « Caravane Gabon Profond : Une expérience enrichissante », indique que cet avis a été exprimé par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, au terme du périple qui l’a conduit, après l’étape de Ndjolé (Moyen-Ogooué), à Massenguenany (Ogooué-Ivindo), Mounana et Moanda (Haut-Ogooué). Le tout par voie terrestre. « Un franc succès », conclut la consœur qui ajoute qu’actuellement le couple présidentiel séjourne à Franceville.

Même son de cloche pour « Gabon Matin », qui dans son édition n°355 du 22 juillet 2010, écrit que « Caravane Gabon Profond : L’initiative est saluée ». A en croire le confrère sur base du micro-trottoir réalisé mercredi à Libreville, des nombreux Gabonais saluent l’initiative du Chef de l’Etat.

Le même quotidien dans son édition n°353 du 20 juillet 2010 accorde une place d’honneur à la découverte d’organismes pluricellulaires à Franceville avec ce titre qui confirme : « Ali Bongo Ondimba sur le site ». En séjour privé à Franceville, après avoir conduit la caravane du Gabon Profond, note le quotidien, le Chef de l’Etat n’a pas voulu être en marge de la science. Il s’est, en effet, rendu sur le site où ont été récemment découverts des organismes pluricellulaires.

Toujours à propos de ce sujet, « Le Temps » n°269 du 23 juillet 2010 en intitulant : « La vie multicellulaire bien plus ancienne que prévue », rappelle que l’analyse des fossiles découverts au Gabon par un géologue français montre que les organismes multicellulaires seraient apparus 1,5 milliard d’années plus tôt qu’on ne le pensait. Les fossiles vieux de 2,1 milliards d’années, explique le bimensuel, étaient visibles à l’œil nu dans la carrière de grès où ils ont été mis au jour par hasard.

L’actualité reste également focalisée sur le BAC 2010. « Séraphin Moundounga esquisse des solutions », titre « Gabon Matin » dans sa parution n°357 du 24 juillet 2010, qui rapporte que le Ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation a analysé, dans une conférence de presse, vendredi dernier, les résultats du premier tour du BAC 2010, en vue d’apporter des réponses face à l’échec constaté cette année.

Allant dans le même sens, « L’Union » n°10385 du 24 juillet 2010 écrit à travers cette manchette : « Examens et concours de fin d’année : La prime au mérite », qu’au cours de cette conférence de presse qui, par moments, a viré au procès de « L’Union », le Ministre Séraphin Moundounga, s’est félicité du bon déroulement des examens et concours de fin d’année scolaire. Ceux-ci, a-t-il souligné, n’ont en effet enregistré ni fraudes, ni vente des épreuves.

Ce qui expliquerait, d’une certaine manière, la débâcle constatée au baccalauréat sur le plan national (6,39% toutes séries confondues) lors des épreuves du premier groupe. Le Ministre qui a décliné une série de mesures visant à améliorer le système éducatif gabonais, poursuit la consœur, a par ailleurs annoncé la proclamation des résultats du concours d’entrée en 6eme la semaine prochaine.

L’édition n°354 de « Gabon Matin » parue le 21 juillet 2010 revient largement sur « les raisons d’un fiasco national » en notant qu’avec 5,47% de réussite au 1er tour, les résultats préliminaires de la session 2010 du BAC sont catastrophiques. En effet, explique le quotidien, comparativement aux 15,8% du 1er tour en 2009, les efforts des élèves ont été réduits de moitié. De l’avis de plusieurs observateurs, ajoute-t-il, le pilotage à vue pendant plusieurs années, les crises répétitives dans le secteur Education, la démission des parents et la nonchalance des élèves sont à l’origine de cette catastrophe.

« L’Union » n°10381 datant du 20 juillet 2010 ne va pas par quatre chemins pour qualifier ces résultats de « débâcle ». Selon la consœur, comme partout ailleurs, le nombre d’admissibles (31,05%) devrait contribuer à ramener ces résultats à des proportions à peine moins catastrophiques.

Dans sa parution n°65 du 21 juillet 2010, « Gabaon » fait état de la grève à la Direction Générale du Budget (DGB), sous ce titre : « Où est passé le Directeur Général ? ». Le DGB qui est directement concerné par la grève, écrit le bimensuel, a brillé par son absence lors de la conférence de presse animée vendredi dernier par le Ministre Blaise Louembé. A qui profite cette grève étant donné que les chargés d’études sont ses propres gars ? S’interroge le confrère. Et de poursuivre : « Se trompe-t-il d’époque où les Directeurs Généraux étaient tout puissants ? ». Il faut en tout cas, conclut-il, un grand coup de pied dans la fourmilière. Le Gabon émergent en dépend.

Traitant le même sujet, « La Loupe » n° 26 du 22 juillet 2010 se demande si, avec la grève à la Direction Générale du Budget, le principe de l’équité sera respecté.

En attendant la réponse à cette question de notre consœur, « Gabon Matin » dans son édition n°357 du 24 juillet 2010, annonce déjà la « Fin de la grève » à la Direction Générale du Budget (DGB). Les 422 agents de la DGB, rapporte le journal, ont mis fin vendredi à leur mouvement de grève, après une rencontre avec les responsables en charge de ce département ministériel. Le travail, conclut le confrère, reprend lundi, selon le collectif.

La même édition de « Gabaon » revient également sur l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) qui, écrit-il, est « à l’heure de l’émergence ».L’ENA, souligne le « titilleur satirique », est en proie au fil des années, à d’énormes problèmes non seulement pédagogique, mais aussi, structurel et fonctionnel. C’est dans cette optique que le conseil d’administration de cette école, note-t-il, s’est tenu dernièrement à Libreville pour plancher sur les pesanteurs qui la minent depuis plusieurs années. Au cours de ces assises, indique le confrère, trois projets de textes de réforme et de modernisation de cette structure ont été adoptés, afin de trouver des pistes concrètes à ces graves déficits.

Le journal précité consacre son titre leader à la douane gabonaise avec ce morceau alléchant : « Modernisation des structures et réduction des délais : la douane émerge ».

« Gabon-Economie » n°55 du 23 juillet 2010 qui se penche aussi à ce dossier, ne dit pas le contraire à travers ce refrain : « Les douanes gabonaises à l’ère des mutations ». Afin de moderniser ses structures et à réduire les délais de ses procédures administratives, signale le journal, la direction générale des douanes a récemment présenté, à Libreville, son nouveau projet de réformes. Tous ces projets de réformes, rapportent les deux bimensuels, devraient faire l’objet d’une réflexion globale avec toutes les administrations concernées et les opérateurs économiques, lors d’un colloque prévu les 11 et 12 octobre prochain à Libreville.

Pour sa part, « Gabon Matin » dans son édition n°357 du 24 juillet 2010, s’intéresse au point de presse de l’Union Nationale (UN), vendredi, avec ce titre : « L’UN se défend ». En effet, rapporte le quotidien, le secrétaire exécutif adjoint, Gérard Ella Nguéma a fait une déclaration dans laquelle il affirme que les membres de son parti ne sont pas comptables de la situation désastreuse actuelle du pays.

L’Union » n°10385 datant du 24 juillet 2010 qui intitule à propos des « dissensions supposées » de ce parti de l’opposition : « Des affabulations monstrueuses », écrit que dans une longue déclaration lue par son secrétaire exécutif adjoint, l’UN a tenu à démentir les affirmations de la presse selon lesquelles elle serait traversée par des dissensions. « Une tentative de diabolisation vouée à l’échec », a dénoncé le représentant de l’UN qui, poursuit la consœur, s’est ensuite livré à une attaque en règle contre le pouvoir et la politique que mène celui-ci.

« L’Ombre » n°47 datant du 22 juillet 2010 réserve son titre phare au PDG, en titrant que ce parti est « à grands pas vers une mort à petit feu ». « Cela sonne, depuis le 9eme congrès ordinaire, comme un parjure : les copains et les coquins reprennent du poil de la bête et tant pis pour l’avenir du parti. On peut inviter la classe dirigeante du PDG à relire et à méditer le testament politique que le Président-fondateur du parti a laissé à la postérité. S’ils ne veulent pas se faire passer pour les destructeurs de son œuvre. Ou pour ceux qui œuvrent à sa seconde mort. Finalement à qui profiterait le crime ? ». Martèle le bimensuel.

Pour sa part, « La Nation » n°156 du 19 juillet 2010, parlant également du parti au pouvoir, n’opine pas du même bonnet que le précédent journal. En intitulant : « Renaissance du PDG au nord du Gabon : un puissant soutien des Woleu-Ntémois de père en fils », notre consœur note ceci : « Les camarades René Ndemezo’Obiang et François Engongah Owono Eboué ont bien ressuscité le PDG dans le Woleu-Ntem. Pourquoi pas un Premier Ministre au Woleu-Ntem ? Le changement, la coupure ou la rupture avec le passé viendront aussi de là. La balle se trouve du côté du Big-Boss à qui revient le dernier mot ».

Sous le titre : « Communiquer autrement », Gabon Matin, dans sa livraison n°354 datant du 21 juillet 2010, revient sur le lancement du site Web du Gouvernement. «En lançant officiellement son site Web, le Gouvernement cherche à communiquer autrement en touchant des millions de personnes qui sont, chaque jour, sur la toile. Rapporte le confrère.

Dans un articulé intitulé : « Direction générale de l’énergie : un repère de délinquants », « La Loupe » n° 26 du 22 juillet 2010 rapporte qu’à travers « les actes de voyoutisme au nom de l’administration », la Direction Générale de l’Energie (DGE) fait le busines. Siemens, note le bimensuel, s’est sucrée sur le dos du contribuable gabonais abandonnant ses équipements dont s’est accaparé la DGE. Là-bas, poursuit-il, l’attribution des marchés n’obéit à aucune logique légale. Du jour au lendemain, une convention peut-être remise en cause par simple caprice du Directeur général. Attention à l’électrocution. Conclut la consœur.

Sur un tout autre registre, le même journal, parlant de « l’indexation ethnique », titre : «Etre du Haut-Ogooué, une tare nationale ? » Depuis 90, écrit-il, à chaque grand événement marquant l’évolution de notre pays, la vérité crue remonte aux yeux des uns et des autres. Le sentiment anti-altogovéen est malheureusement perceptible. Et d’ajouter : « Servir son pays ne doit être vu uniquement sous le prisme de la nomination. C’est pourquoi, ceux qui sont nommés ont l’obligation de faire travailler tout le monde ».

FIN/INFOSGABON/2010

© Copyright Infosgabon

Libreville, 26 juillet (Infosgabon) – Sur les tablettes des tabloïds gabonais qu’ils ont livrés la semaine écoulée, on retiendra principalement deux grands sujets d’actualité : la Caravane « Gabon Profond » conduite par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et les résultats du premier tour du BAC 2010.

« Ali Bongo Ondimba dans l’arrière-pays : Au plus près du peuple ». Annonce « L’Union » dans son édition n°10380 datant du 19 juillet 2010, qui, à l’instar de « Gabon Matin » n°352 paru le même jour, rapporte que le Président de la République, qu’accompagnaient notamment son épouse et plusieurs membres du Gouvernement, conduisait ce week-end une caravane reliant Libreville à Franceville.

Opportunément dénommée « Gabon Profond, à la rencontre de nos familles et de nos communautés », souligne « L’Union », cette caravane a quitté Libreville samedi à l’aube, marquant des arrêts dans les chefs-lieux de départements et les regroupements de villages. S’inscrivant dans la continuité de celle effectuée un mois auparavant par la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba, elle a ainsi été l’occasion d’honorer les engagements pris en cette circonstance. Il faut également voir derrière cette initiative, le souci « d’établir un dialogue direct et participatif avec les populations » tout en recueillant leurs préoccupations et la volonté de bâtir une relation de confiance avec les Gabonais ».

Dans la même optique des activités présidentielles, « la livraison n°10381 du journal précité datant du 20 juillet 2010, en titrant : « Caravane Gabon Profond : Une expérience enrichissante », indique que cet avis a été exprimé par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, au terme du périple qui l’a conduit, après l’étape de Ndjolé (Moyen-Ogooué), à Massenguenany (Ogooué-Ivindo), Mounana et Moanda (Haut-Ogooué). Le tout par voie terrestre. « Un franc succès », conclut la consœur qui ajoute qu’actuellement le couple présidentiel séjourne à Franceville.

Même son de cloche pour « Gabon Matin », qui dans son édition n°355 du 22 juillet 2010, écrit que « Caravane Gabon Profond : L’initiative est saluée ». A en croire le confrère sur base du micro-trottoir réalisé mercredi à Libreville, des nombreux Gabonais saluent l’initiative du Chef de l’Etat.

Le même quotidien dans son édition n°353 du 20 juillet 2010 accorde une place d’honneur à la découverte d’organismes pluricellulaires à Franceville avec ce titre qui confirme : « Ali Bongo Ondimba sur le site ». En séjour privé à Franceville, après avoir conduit la caravane du Gabon Profond, note le quotidien, le Chef de l’Etat n’a pas voulu être en marge de la science. Il s’est, en effet, rendu sur le site où ont été récemment découverts des organismes pluricellulaires.

Toujours à propos de ce sujet, « Le Temps » n°269 du 23 juillet 2010 en intitulant : « La vie multicellulaire bien plus ancienne que prévue », rappelle que l’analyse des fossiles découverts au Gabon par un géologue français montre que les organismes multicellulaires seraient apparus 1,5 milliard d’années plus tôt qu’on ne le pensait. Les fossiles vieux de 2,1 milliards d’années, explique le bimensuel, étaient visibles à l’œil nu dans la carrière de grès où ils ont été mis au jour par hasard.

L’actualité reste également focalisée sur le BAC 2010. « Séraphin Moundounga esquisse des solutions », titre « Gabon Matin » dans sa parution n°357 du 24 juillet 2010, qui rapporte que le Ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation a analysé, dans une conférence de presse, vendredi dernier, les résultats du premier tour du BAC 2010, en vue d’apporter des réponses face à l’échec constaté cette année.

Allant dans le même sens, « L’Union » n°10385 du 24 juillet 2010 écrit à travers cette manchette : « Examens et concours de fin d’année : La prime au mérite », qu’au cours de cette conférence de presse qui, par moments, a viré au procès de « L’Union », le Ministre Séraphin Moundounga, s’est félicité du bon déroulement des examens et concours de fin d’année scolaire.

Ceux-ci, a-t-il souligné, n’ont en effet enregistré ni fraudes, ni vente des épreuves. Ce qui expliquerait, d’une certaine manière, la débâcle constatée au baccalauréat sur le plan national (6,39% toutes séries confondues) lors des épreuves du premier groupe. Le Ministre qui a décliné une série de mesures visant à améliorer le système éducatif gabonais, poursuit la consœur, a par ailleurs annoncé la proclamation des résultats du concours d’entrée en 6eme la semaine prochaine.

L’édition n°354 de « Gabon Matin » parue le 21 juillet 2010 revient largement sur « les raisons d’un fiasco national » en notant qu’avec 5,47% de réussite au 1er tour, les résultats préliminaires de la session 2010 du BAC sont catastrophiques. En effet, explique le quotidien, comparativement aux 15,8% du 1er tour en 2009, les efforts des élèves ont été réduits de moitié. De l’avis de plusieurs observateurs, ajoute-t-il, le pilotage à vue pendant plusieurs années, les crises répétitives dans le secteur Education, la démission des parents et la nonchalance des élèves sont à l’origine de cette catastrophe.

« L’Union » n°10381 datant du 20 juillet 2010 ne va pas par quatre chemins pour qualifier ces résultats de « débâcle ». Selon la consœur, comme partout ailleurs, le nombre d’admissibles (31,05%) devrait contribuer à ramener ces résultats à des proportions à peine moins catastrophiques.

Dans sa parution n°65 du 21 juillet 2010, « Gabaon » fait état de la grève à la Direction Générale du Budget (DGB), sous ce titre : « Où est passé le Directeur Général ? ». Le DGB qui est directement concerné par la grève, écrit le bimensuel, a brillé par son absence lors de la conférence de presse animée vendredi dernier par le Ministre Blaise Louembé. A qui profite cette grève étant donné que les chargés d’études sont ses propres gars ? S’interroge le confrère. Et de poursuivre : « Se trompe-t-il d’époque où les Directeurs Généraux étaient tout puissants ? ». Il faut en tout cas, conclut-il, un grand coup de pied dans la fourmilière. Le Gabon émergent en dépend.

Traitant le même sujet, « La Loupe » n° 26 du 22 juillet 2010 se demande si, avec la grève à la Direction Générale du Budget, le principe de l’équité sera respecté.

En attendant la réponse à cette question de notre consœur, « Gabon Matin » dans son édition n°357 du 24 juillet 2010, annonce déjà la « Fin de la grève » à la Direction Générale du Budget (DGB). Les 422 agents de la DGB, rapporte le journal, ont mis fin vendredi à leur mouvement de grève, après une rencontre avec les responsables en charge de ce département ministériel. Le travail, conclut le confrère, reprend lundi, selon le collectif.

La même édition de « Gabaon » revient également sur l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) qui, écrit-il, est « à l’heure de l’émergence ».L’ENA, souligne le « titilleur satirique », est en proie au fil des années, à d’énormes problèmes non seulement pédagogique, mais aussi, structurel et fonctionnel. C’est dans cette optique que le conseil d’administration de cette école, note-t-il, s’est tenu dernièrement à Libreville pour plancher sur les pesanteurs qui la minent depuis plusieurs années. Au cours de ces assises, indique le confrère, trois projets de textes de réforme et de modernisation de cette structure ont été adoptés, afin de trouver des pistes concrètes à ces graves déficits.

Le journal précité consacre son titre leader à la douane gabonaise avec ce morceau alléchant : « Modernisation des structures et réduction des délais : la douane émerge ».

« Gabon-Economie » n°55 du 23 juillet 2010 qui se penche aussi à ce dossier, ne dit pas le contraire à travers ce refrain : « Les douanes gabonaises à l’ère des mutations ». Afin de moderniser ses structures et à réduire les délais de ses procédures administratives, signale le journal, la direction générale des douanes a récemment présenté, à Libreville, son nouveau projet de réformes. Tous ces projets de réformes, rapportent les deux bimensuels, devraient faire l’objet d’une réflexion globale avec toutes les administrations concernées et les opérateurs économiques, lors d’un colloque prévu les 11 et 12 octobre prochain à Libreville.

Pour sa part, « Gabon Matin » dans son édition n°357 du 24 juillet 2010, s’intéresse au point de presse de l’Union Nationale (UN), vendredi, avec ce titre : « L’UN se défend ». En effet, rapporte le quotidien, le secrétaire exécutif adjoint, Gérard Ella Nguéma a fait une déclaration dans laquelle il affirme que les membres de son parti ne sont pas comptables de la situation désastreuse actuelle du pays.

L’Union » n°10385 datant du 24 juillet 2010 qui intitule à propos des « dissensions supposées » de ce parti de l’opposition : « Des affabulations monstrueuses », écrit que dans une longue déclaration lue par son secrétaire exécutif adjoint, l’UN a tenu à démentir les affirmations de la presse selon lesquelles elle serait traversée par des dissensions. « Une tentative de diabolisation vouée à l’échec », a dénoncé le représentant de l’UN qui, poursuit la consœur, s’est ensuite livré à une attaque en règle contre le pouvoir et la politique que mène celui-ci.

« L’Ombre » n°47 datant du 22 juillet 2010 réserve son titre phare au PDG, en titrant que ce parti est « à grands pas vers une mort à petit feu ». « Cela sonne, depuis le 9eme congrès ordinaire, comme un parjure : les copains et les coquins reprennent du poil de la bête et tant pis pour l’avenir du parti. On peut inviter la classe dirigeante du PDG à relire et à méditer le testament politique que le Président-fondateur du parti a laissé à la postérité. S’ils ne veulent pas se faire passer pour les destructeurs de son œuvre. Ou pour ceux qui œuvrent à sa seconde mort. Finalement à qui profiterait le crime ? ». Martèle le bimensuel.

Pour sa part, « La Nation » n°156 du 19 juillet 2010, parlant également du parti au pouvoir, n’opine pas du même bonnet que le précédent journal. En intitulant : « Renaissance du PDG au nord du Gabon : un puissant soutien des Woleu-Ntémois de père en fils », notre consœur note ceci : « Les camarades René Ndemezo’Obiang et François Engongah Owono Eboué ont bien ressuscité le PDG dans le Woleu-Ntem. Pourquoi pas un Premier Ministre au Woleu-Ntem ? Le changement, la coupure ou la rupture avec le passé viendront aussi de là. La balle se trouve du côté du Big-Boss à qui revient le dernier mot ».

Sous le titre : « Communiquer autrement », Gabon Matin, dans sa livraison n°354 datant du 21 juillet 2010, revient sur le lancement du site Web du Gouvernement. «En lançant officiellement son site Web, le Gouvernement cherche à communiquer autrement en touchant des millions de personnes qui sont, chaque jour, sur la toile. Rapporte le confrère.

Dans un articulé intitulé : « Direction générale de l’énergie : un repère de délinquants », « La Loupe » n° 26 du 22 juillet 2010 rapporte qu’à travers « les actes de voyoutisme au nom de l’administration », la Direction Générale de l’Energie (DGE) fait le busines. Siemens, note le bimensuel, s’est sucrée sur le dos du contribuable gabonais abandonnant ses équipements dont s’est accaparé la DGE. Là-bas, poursuit-il, l’attribution des marchés n’obéit à aucune logique légale. Du jour au lendemain, une convention peut-être remise en cause par simple caprice du Directeur général. Attention à l’électrocution. Conclut la consœur.

Sur un tout autre registre, le même journal, parlant de « l’indexation ethnique », titre : «Etre du Haut-Ogooué, une tare nationale ? » Depuis 90, écrit-il, à chaque grand événement marquant l’évolution de notre pays, la vérité crue remonte aux yeux des uns et des autres. Le sentiment anti-altogovéen est malheureusement perceptible. Et d’ajouter : « Servir son pays ne doit être vu uniquement sous le prisme de la nomination. C’est pourquoi, ceux qui sont nommés ont l’obligation de faire travailler tout le monde ».

Lundi 26 Juillet 2010
Source : Infosgabon
Vu (s) 957 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...