News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Mba Abessole : « Mba Obame, c’est le premier à m’avoir trahi en politique…

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Vendredi 1 Janvier 2010 à 10:43 | Lu 4089 fois



Gabon : Mba Abessole : « Mba Obame, c’est le premier à m’avoir trahi en politique…
Quand le Père Paul Mba Abessole se livre à cœur ouvert, ce sont des vérités qui éclatent, oui, mais aux allures de sketchs dans une interview exclusive accordée au quotidien « Gabon Matin » , publiée ce jeudi, dans laquelle le président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG) épingle André Mba Obame et consorts, tout en levant le voile sur certaines manœuvres politiciennes de la coalition d’opposants formée d’anciens candidats à l’élection présidentielle anticipée.

D’abord prié de s’exprimer sur la journée de méditation en hommage au défunt Omar Bongo Ondimba l’homme braque les gadgets sur le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) initiateur du projet. Il s’écrie : « Si on organise quelque chose en sa mémoire (Omar Bongo), cela ne doit pas se passer en catimini. Le président Bongo appartient au patrimoine national. En célébrant sa mémoire, cela devrait intéresser tout le monde au lieu d’en faire l’affaire d’un parti politique ».

Entrant dans le vif du sujet, à savoir « l’indiscipline » dont ont fait montre les députés RPG, ex-majorité présidentielle, en votant massivement en faveur de la Déclaration de politique générale du Premier ministre. L’ex-prêtre confirme les faits et renvoie le lecteur à la décision de la commission de discipline de son parti commis à cet effet et dont le verdict sera rendu d’ici peu, pour connaître le sort qui a été réservé aux élus RPG qui ne se sont pas abstenus, à défaut de voter contre, comme stipulaient les consignes de leur parti.

Et à Paul Mba Abessole de ne pas faire l’Autriche en reconnaissant ne pas comprendre d’où est partie cette « désobéissance caractérisée » de ses élus.

Vient alors le moment d’expliciter ce que Monsieur Paul Mba Abessole entend par « se mettre en réserve de la République ». Il s’exécute en expliquant : « Cela veut dire qu’à partir du moment où les gens sont d’accord avec mon analyse de la situation actuelle du pays, je discute avec eux parce que nous avons le même souci pour le Gabon. La République ce sont des valeurs et aussi des ambitions ». Une explication qui fait perdurer le flou au-delà de l’intelligence avérée des uns et des autres car le surplus d’explications ne lève pas non plus les ambiguïtés.

Toujours est-il que l’entretien continue sur un tout autre plan, car il est question pour Paul Mba Abessole de dire à tous pourquoi il a rompu avec la majorité présidentielle. En faisant appel à l’intelligence de son interlocuteur il lui démontre que la mort du Président Omar Bongo Ondimba rendait ce contrat caduc et d’affirmer, donnant suite à une autre question, que la majorité présidentielle n’avait pas fonctionné. Serait-ce, questionne le journaliste, parce qu’il n’a pu être nommé Premier ministre ou si c’était plutôt les calculs de l’homme qui avaient été mauvais ?

Non « moi je ne calcule rien du tout ». Il ajoute plus loin « si je suis un homme libre on n’interprète pas ma pensée ». Et de continuer ainsi très offensé et indigné, brandissant son intellect, comme faisant de lui un homme qui pèse chaque propos qu’il avance.

Et il faut bien avancer dans cet entretien de notre confrère avec Paul Mba Abessole pour découvrir bien des choses intéressantes. Allez-vous présenter des candidats aux élections législatives partielles de 2010 ?

Oui, répond-il, « je vais présenter des candidats partout. Je ne vais rien laisser au PDG, je veux tout prendre ».

Arrive alors la partie ou l’ancien compagnon d’arme d’André Mba Obame doit le renier ou le « dépouiller ».Il choisit la première hypothèse, et parle du fait qu’il s’est mué dans un silence de sage pour observer d’abord la grève de la faim de son désormais ancien allié, « un chef se tait » , précise-t-il.

On dirait que votre coalition vole progressivement en éclats ? L’occasion est toute trouvée pour que Paul Mba Abessole apporte toutes les précisions qu’il lui tardait de faire pour rétablir sa « vérité ». Il commence son testament de vérité : « comment voulez-vous que je signe un accord de confiance avec ces gens-là avec qui je suis dans cette coalition », et disséquant chacun nommément, il commence par le cas Mba Obame : « C’est le premier à m’avoir trahi en politique…Il faut juste être dans la logique,… nous avons passé 8 ans à essayer de faire légaliser le RPG, mais le dossier était bloqué par lui ». Et votre soutien ? « Ce n’est pas lui que j’ai soutenu, c’est le peuple »

Une contradiction que seul comprend et peut expliquer l’ancien homme d’église. Une opposition qui jouait à un simulacre d’union, alors que les guéguerres internes n’étaient pas résolues, cette coalition devait avoir des allures d’un panier de crabe vu de l’intérieur. Car le peule était avide de changement et y avait cru. Qui est dupe ?

Ensuite vient le tour d’Eyeghé Ndong de recevoir les affres du Père Abessole : « Vous connaissez tous nos démêlés au deuxième arrondissement de Libreville où il a acheté 3 ou 4 de mes partisans. Comment voulez-vous que je fasse équipe avec quelqu’un qui vient braconner sur mes terres »

Oyé Mba – qui sollicitait le soutien de Paul Ma Abessole en préludes aux prochaines élections législatives et locales - ne bénéficie d’aucune clémence, non plus, encore qu’il a « passé 20 ans comme député à Ntoum sans y laisser de traces ». Le dernier de la liste, Zacharie Myboto, est également loin d’être un Saint. L’homme, aux dires de Mba Abessole, « allait collecter des ordures dans les quartiers pour les déverser sur la voie publique » du temps où il était maire ; sans omettre que le budget qui devait revenir à la mairie « était systématiquement mis à la disposition de l’ALSI la boite de sa fille. « Quelle confiance voulez-vous que je lui accorde? », s’interroge Mba Abessole.

Si l’on doutait encore de la consommation du divorce entre les anciens amis du leader du RPG réunis au sein de la désormais coalition des anciens candidats à l’élection présidentielle, cette interview est venue lever l’équivoque.

Même s’il est vrai que l’on a bien envie de se poser la question de savoir à quoi rime cette déclaration de guerre à peine voilée. Quelles sont, à terme, les ambitions de Paul Mba Abessole ?Réintégrer le gouvernement ou juste bénéficier du bon œil du Président de la République Ali Bongo Ondimba ? Allez savoir !

Toujours est-il que le droit de réponse va être très sollicité prochainement par toutes ces personnes indexées avec un doigt des plus dénonciatrices. A moins de devenir, elles aussi, aphones et de la jouer le très sage africain. Nous serons au rebond pour vous donner les suites de tous ces scénarios qui se projettent à l’horizon.

En tous les cas, les leaders de la coalition précitée étaient réunis, mercredi 30 décembre 2009, au siège de l’Union des Gabonais pour la Démocratie et le Développement (UGDD) de Zacharie Myboto, pour disent-ils, poser les jalons de leur " grand parti de l'opposition " qui, pour l’instant, n’est pas baptisé.

" La logique , c'est d'abord de faire naitre l'enfant, ensuite on verra par ses actes s'il est grand ou pas" , a ironisé l'ex-compagnon de route de la coalition, Paul Mba Abessole.

Coïncidence, provocation, piège ou sabotage ? Aucune hypothèse n’est à écarter quant au choix fait par le regroupement des candidats malheureux à l’élection présidentielle d’organiser cette rencontre à la même date que la « Journée de médiation », dédiée par le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) à feu Omar Bongo Ondimba, dont le déroulement des activités fut couronnée par une réplique cinglante d’Ali Bongo Ondimba, Président de la République, à ses antagonistes qui tentaient de lui jeter l’opprobre, en l’accusant de vouloir altérer le PDG pour créer son propre parti.

En réponse, Ali Bongo Ondimba, manifestement outré par l’esprit de nuisance qui masque la démarche, a renvoyé les instigateurs à étayer leurs allégations de preuves, tout en précisant qu’il n’a nullement la prétention de dissoudre « la première formation politique du pays, la mieux structurée et la plus solide qui soit ». Attendons de voir la suite que nous réservent toutes ses manœuvres politiciennes, car rira qui rira le dernier, dit-on.


Vendredi 1 Janvier 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 4089 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

20.Posté par moabi09 le 07/01/2010 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tres heureux de vous lire les uns aussi que les autres, j ai lu avec etonnement l interwieu de mba de bois, mais ce qui a attire mon attention c est sa le sens qu il donne de facon maladroite a premiere vue mais voulue de l expression ''se mettre en reserve de la republique'', selon mba abessolo :« Cela veut dire qu’à partir du moment où les gens sont d’accord avec mon analyse de la situation actuelle du pays, je discute avec eux parce que nous avons le même souci pour le Gabon. La République ce sont des valeurs et aussi des ambitions »
chers freres et soeurs je n ai pas encore vu plus dangereux au gabon que ce type dont le nom me donne envie de degueuler, mba abess pense que c est lui qui a invente cette expression bien connue de tous?? c est vraiment dommage pour ce type sans vergogne qui est toujours a la recherche des interets personnels minsquins et egoistes, un trompeur du peuple. je suis sur chers freres et soeurs que si on lui demande de nous expliquer ce qu il entend par '' ecole cadeau'' ne vous etonnez pas! car il pourra nous dire que cela signifie que: les parents d eleves doivent contribuer financierement dans l achat des manuels scolaires qui seront ensuite donne gratuitement aux eleves''. meme rien que la facon dont il traite avec dedain et mepris ceux qui etaient ses amis pendant les elections presidentielles du 30 aout 2009 prouve a suffisance que cet homme est un profiteur et qu il n est guide que par la recherhe du gain personnel. il n a pas signe la charte du grand parti de l opposition, il devrait pour des raisons d image perso et politique la fermer car il ne vaut pas mieux que tous ceux la. Mamboundou(UPG) n a pa signe mais il n a pas pour autant vilipande les autres, c est aussi ca etre un homme politique responsable et digne. mba abess reprend ses mauvaise habitudes a l epoque de bongo pere, il fait des beaux yeux au fils maintenant, cest vraiment triste pour ce personnage politique habitue de fumer le cigarre cubain et de boire des vins millesines, honte a toi mba abess et avc toi tous ceux qui te soutiennent. en suite il pretent que ses deputes ont desobeis a la consigne du parti, mail il continnue a mentir au peuple gabonais c est lui lui meme qui a ordonne a ses deputes de voter pour le PDG, croyez moi j ai un oncle qui est son depute(rpg) il negocie la vice presidence, ce que les pedegistes ne veulent pas entendre parler. vive la republiques des poufffes avc mba abess. repond qui voudra. bye and the fighting continu.

19.Posté par jackbaauer le 04/01/2010 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je crois que la naissance d un parti de l opposition unifiee faire peur a beaucoup de nos soit disant qui trouvait en la division de notre opposition un moyen de faire propere leur minable ego au detriment du bien du peuple.may god bless gabon a billion times more than it is already.

18.Posté par Critique Objective le 04/01/2010 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans commentaire...

J'espère que cela fera réfléchir à l'avenir les brebis de l'opposition avant de faire, suivre et écouter n'importe quoi venant d'un homme politique sans pour autant peser le pour et le contre sous prétexte qu'il lutte (soi disant) pour le peuple... Si ses députés sont sanctionnés pour avoir voter en faveur du projet de société du gouvernement, je pense que les poules feront des oeufs carrés ce jour là (Quoique, même si ses députés sont membres de son parti, j'estime qu'ils sont libres de leurs mouvements vu qu'ils son élus par et pour le peuple et ne dépendent pas exclusivement de son bon vouloir).

BONNE ANNEE A TOUS!

17.Posté par Poe2 le 04/01/2010 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne Année!

Ce type est le gabonais qui m'énerve le plus : un homme de Dieu qui s'en est détourné en trompant tout un peuple ne mérite que d'être ignoré. Mba Abess est un égocentrique, ariviste, avide de pouvoir : des cotis et du riz distribué saux chefs de quartier, est-ce comparable à tout ce qu'il a pillé? Les bus des contribuables qui deviennent les siens, etc. Il n'est vraiment d'aucun intérêt. On veut recontruire le Gabon, on n'a pas besoin de politiciens qui parlent pour parler, sans retombées. Malheureusement pour nous, nous sommes dirigés par des créatures diaboliques qui mêlent leur pratiques obscures à la politique rendant impossible la démocratie.

Oui, oui, les,propos de Mba Abess sont vrais mais en effet, il a fait son temps.

16.Posté par MAKOUMBA le 04/01/2010 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE VIGILE, MERCI !

QUE L'ON NE REPONDE PAS A MBA ABESSOLE, IL EST MORT POLITIQUEMENT. ET COMME TOUT BON MORT, IL NE VEUT PAS ALLER SEUL, OR IL EST EN TRAIN DE MOURIR SEUL, MEME MA SOEUR MELIGHE ME NGBWA VA LE QUITTER.

LE PRESIDENT MYBOTO VIENT DE MONTRER LE BON EXEMPLE, LA POLITIQUE, C'EST UNE AFFAIRE DE GENERATION, LA GENERATION OMAR BONGO; MBA ABESSOLE; AGONDJO OKAWE; BENGONE NSI... C'ESTFINI , IL FAUT PASSER LE TEMOIN AUX JEUNES

IL PARLE DE 8 ANS QUE SON PARTI A ATTENDU AVANT D'ETRE LEGALISE, AMO A FAIT COMBIEN D'ANNEES A L'INTERIEUR ? DE PLUS LA LEGALISATION D'UN PARTI POLITIQUE RELEVAIT DU SEUL OMAR BONGO, PAS DU PAUVRE AMO MON DIEU ! TOUT GABONAIS HONNETE LE SAIT.

CE N'EST PAS EYEGHE QUI LE BATTAIT AU 2ème, MAIS SON AMI BONGO. MAIS AUJOURD'HUI LA DONNE A CHANGE, LE JEUNE EYEGHE A ACQUIS UNE POPULARITE NATIONALE QUI EST TELLE QUE SI MBA SE REPRESENTE AU 2ème ENCORE FACE A EYEGHE, IL AURA 00% DE VOIX

LES MEMBRES DE LA COALITION SONT SONT UNE TRES BONNE VOIE

15.Posté par Silence le 04/01/2010 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais dire au Père Paul MBA de reconsidérer sa position. Je crois, à mon avis, qu'il peut encore apporter à notre pays. Quand il nous a dit: "si BONGO vous dit d'aller à droite, ne réfléchissez pas prenez tout de suite la gauche, nous l'avons cru". Quelque temps plus tard, il nous dira: "je suis de la tradition des chasseurs, si le singe change de branche, ce serait stupide de ne pas changer la position son fusil", nous l'avons aussi cru. Il a créer le concept de la majorté républicaine pour ensuite finir dans la majorité présidentielle, nous lui faisions pour certains encore fait confiance connaissnt son attachement aux intérêts du pays. La question que je me pose aujourd'hui et que se posent certainement d'autres personnes qui croient encore au père MBA est celle-ci: "est t'il plus comode de composer avec BONGO qui a trahi la nation toute entière au profit des intérêts étrangers que de le faire avec MBA OBAME, Zacharie MYBOTO etc....qui t'on trahi? Vous avez fait à la face de la nation gabonaise la démonstration d'une vision très élevée du débat potilique dans notre pays en acceptant de soutenir un autre candidat de l'opposition à l'élection présidentielle; pour moi, vous veniez de rentrer dans l'histoire. S'il vous plait, père Paul MBA ne sortez pas de l'histoire de notre pays, restez y, vous le méritez. Ne donnez pas raison à ceux qui disent que le père MBA ramène tout le débat à sa propre personne? Le Gabon a encore besoin de vous; vous êtes un grand homme, passez le relai à la jeunesse et vous recolterez à coup sur les fruits de votre long combat. Revenez à votre décision, le singe à changé de branche.[

14.Posté par Larévolte le 02/01/2010 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord avec ceux qui pensent qu'il vaut mieux ne pas répondre aux élucubrations de notre curé national le père Mba Abbessolo.

13.Posté par ADN le 02/01/2010 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le vigile,
Je m'incline à ton argumentaire qui me paraît juste.
Les opposants du Grand Parti de l'opposition ne doivent pas se laisser distraire par l'attitude de Mba Abessole qui oublie qu'il a trahit le peuple gabonais qui avait confiance qu'il délivrera le Gabon. Les gens ont perdu la vie parce qu'ils croyaient que c'était Moïse Réincarné en Gabonais.
A+

12.Posté par Le Vigile le 02/01/2010 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En fin de compte, je me demande bien si un démenti des personnalités politiques indexées est nécessaire.

J'en veux pour preuve que lors de la campagne présidentielle, Mr Mba Obame avait fait l'historique de son arrivée aux côtés d'Omar Bongo. A aucun moment, il n'a renié ses relations (plus que controversées) avec cet infâme individu. On peut même dire qu'il a assumé l'impact négatif que pouvait susciter un tel engagement, qui allait jusqu'au dévouement et même à la renonciation de soi. On imagine toutes les conséquences qu'une telle attitude, pour le moins surprenante (lui dirait suicidaire) aurait pu avoir auprès de l'électorat. Il a assumé courageusement, s'aliénant même ses "frères et sœurs" ainsi que ses amis d'hier. Dans le même temps, il a précisé la nature de ses relations avec Mba Abessolo. Comment il en est arrivé à proposer ce dernier à omar bongo. Pourquoi diantre le père n'avait-il pas apporté un démenti sur les affirmations de Mba Obame à ce moment précis??? Allez-y comprendre qui peut.

Toujours est-il qu'il eut fallu qu'il vienne s'acoquiner avec les Forces du changement pour après les torpiller au moment précis où ces dernières décident de mettre en place un organe politique puissant et crédible, alternative au pouvoir pédé-G.

Pour ma part, les accusations de Mba Abess, même si elles sont fondées, ne méritent qu'on n'y accorde nulle valeur, encore moins une réaction de la part des personnalités mises en accusation. Le faire c'est en réalité renter dans le jeu malsain de cet individu, qui, manifestement, veut détourner l'attention sur un autre sujet que la fronde interne qu'il subit dans son propre parti; où ses élus se refusent encore à respecter sa ligne de conduite pour le moins incohérente. Il fait dans la diversion pour cacher, bien maladroitement l'inconfort de sa position de leader du RPG. Pour dire plus simplement, Mba Abess n'a plus les pieds sur terre; ses partisans, en tête desquels, ses élus ne digèrent pas toujours la renonciation puis le ralliement unilatéral à Mba Obame lors des présidentielles. En ce sens, tous amer et remontés et sentant floués pensent qu'il n'a plus sa place à la tête du RPG. Allez-y demander à n'importe quel RPgiste, il vous le confirmera.

Aussi, je pense que les acteurs incriminés par Mba des bois ont mieux à faire que de verser dans ces petites querelles aussi politiciennes que mesquines. Leur tâche n'est pas des moindre et ce n'est pas en se justifiant à forces arguments que cela va changer quoi que ce soit à la situation actuelle du Gabon. Il faut travailler, travailler et encore travailler à la sortie du Gabon de l'embrigadement dans lequel il se trouve et bouter benali le biaffrais hors de notre pays. Il n' y a pas de temps à perdre avec les commérages de bonnes femmes de Mba Abess. C'est un non événement; en quoi cela nous est-il utile aujourd'hui au Gabon?

Avez-vous seulement entendu une déclaration, un mot du curé à l'encontre de benali depuis l'imposture de ce dernier? C'est d'ailleurs le seul, outre B. Ben Moubamba à avoir réussi à sortir du Gabon avant l'interdiction qui a été signifiée aux leaders politiques. Nous voilà aujourd'hui édifiés sur ce que préparait ce silence.

Pour terminer, je dirais simplement ce que j'ai déjà eu à dire sur ce site: "Répondre au coup de pied de l'âne c'est être plus âne que lui". Bien sûr, je n'aurais pas l'outrecuidance de traiter Mba Abess d'âne; il est loin de l'être; d'ailleurs, comparaison n'est pas raison. Cependant, un minimum de réflexion sur l'attitude de cet homme nous fait mieux comprendre plus qu'autre chose pourquoi le pédophile bongomar (affaire Kama Joséphine pour ceux qui ne le savent) est resté aussi longtemps au pouvoir, au point d'être remplacé aussi facilement par son fils adoptif. Des individus tels que Mba Abessolo l'ont côtoyé pendant longtemps et se sont complus dans leurs propres privilèges, tout en prétendant lutter pour le peuple. Je vous épargne des drames qu'ont vécu des familles entières à cause de Mba des bois. Des gens ont tout perdu; certains en sont morts. En réalité, Mba est conscient; sait qu'il n'a plus aucun rôle à jouer dans ce pays. Son époque est définitivement enterrée avec bongomar. Aujourd'hui, il ne lui reste plus grand-chose que de saboter l'action des nouveaux leaders politiques. C'est triste, vraiment triste pour cet homme mais il est des individus comme lui, qui ont du mal à reconnaître qu'ils sont finis. Quel gachis! Quel dommage!

11.Posté par St. Michael le 01/01/2010 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand un Faux prêtre subtile croit tromper tout le monde et tout le temps, il fait face à la réalité : Aucun être humain ne peut tromper notre Créateur Dieu.

Mba abessolo s’est trompé de mission : au lieu de couper l’arbre du bord de mer , il est allé couper les arbres de nos villages pour s’enrichir sur le dos des Gabonais.
Mba Abessolo s’est souillé depuis qu’il est allé boire la bave conviviale du Satan feu bongo.

Le masque de Mba Abessol est tombé (Thanks be to God).

Mba Abssolo s‘est fait discrédité et devient comme un danseur qui reste seul sur la piste de danse alors que le disque raillé et la musique se sont arrêtés.


Mba Abessol is suffering from a resentment decease. He is not with Us (oppressed people) , he is with our enemy the Devil AliBenBongo/pdg-francafrique.

Thereofre, Mba Abessolo is dismissed. Full Stop.

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...