News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Marcher pour les crimes rituels : la propagande qui fait outrage…

Le site de la Liberté - joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com le Dimanche 12 Mai 2013 à 07:01 | Lu 1392 fois



Gabon : Marcher pour les crimes rituels : la propagande qui fait outrage…
Les nombreux meurtres au Gabon qu’on qualifie de crimes rituels constituent, à lire les images et les souffrances qui traumatisent l’esprit, l’horreur absolue.

En l’absence de mesures politiques et judiciaires observables et mesurables pour endiguer le phénomène, les citoyens ont sollicité une marche en vue de protester contre l’inertie voir, la quasi-complicité de l’État au regard l’impunité qui semble favoriser la recrudescence de ces actes ignominieux.

Considéré depuis longtemps d’incompétent face à la souffrance des citoyens et pour ne pas être montré du doigt devant la communauté nationale et internationale, l’État, a, à travers la femme de son chef pris sur lui de parrainer la marche.

Comme dans ces royaumes des princes inaptes, des citoyens ont arboré des pancartes et des banderoles pour faire parler l’action politique et judiciaire pourtant inaudible et invisible de l’État…

En effet, à l’inverse des silences des morts, le gouvernement et l’état-major (d’insécurité), confrontés à la demande de manifestation, ne pouvant s’esquiver, a tenté de s’exprimer. Ainsi que cette personne qui se dit responsable mais pas coupable, il fallait tout à la fois cacher son incompétence et donner à voir pour illustrer une désapprobation qui n’en est pas une en réalité.

D’où le recours à une « propagande visuelle » et surtout à une rhétorique de l’image, partiellement ancrée dans les canons politiques habituels qui conduisent à faire porter un Tee-Shirt pour montrer l’adhésion et le soutien populaire. Belle époque que celle de la gouvernance par la misère!

Voilà que, alors que nous aurions cru, l’espace d’un instant, à la sincérité de la démarche, les images, les images de trop, dans les banderoles, sont venues bouleverser l’environnement visuel de ce qui devait être un moment de recueillement face à la douleur. Dans la foule, qui semblait s’avancer telle la somnambule perdue dans son sommeil mais avançant par cette mécanique de l’automatisme, des palettes de mots donnaient le dégout.

Sans doute Obsédés, consciemment ou non, par cette volonté d’acquérir la légitimité qui fait défaut, le chef de l’État, son épouse et leur entourage ont encore fauté.

Par la tenue de cette marche et la méthode qu’elle a revêtue, nous avons appris que le mépris et l’insouciance politique sont chez certains des défauts. Chez d’autres ce sont des particularités humaines comme par exemple le fait d’être droitier.

Le silence que l’on observe est celui des agneaux…

Que de douleur…pauvre peuple!

JMN


Dimanche 12 Mai 2013
joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com
Vu (s) 1392 fois




1.Posté par Tueur de Franc-Ma-Cons le 12/05/2013 07:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'indécence et le mépris d'ali bongo et sa femme, qui ont l'outrecuidance, en plus de les assassiner, de récupérer politiquement la mémoire de ces pauvres gabonais, en osant mettre leurs sales gueules sur des banderoles d'une marche de contestation

2.Posté par Tueur de Franc-Ma-Cons le 12/05/2013 07:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas comment un peuple d'hommes et de femmes dotés d'ames conçues par DIEU peut-il accepter de vivre dans une telle ignominie, et avec de tels dirigeants perfides et malefiques, pendant un demi-siecle ?! Oui, nous sommes MAUDITS.

3.Posté par ppt le 12/05/2013 07:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense que si tous les africains etaient des gabonais au temps de l esclave ou la traite negrière je crois que aujourd hui esclavage continuerai toujours . peuple faible et peureux que la bouche desoler mais ca enerve grave.

4.Posté par Bruno VECARTE le 12/05/2013 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut surtout voir dans l’intervention d’Ali Bongo, parlant depuis la présidence, sanctuaire par excellence de la concentration des égrégores maléfiques issus de ces crimes rituels, un paradigme assez intéressant.

Sur un plan purement métaphysique, les Gabonais devraient plutôt se réjouir de voir en cela les prémices fondamentales annonçant une fin de règne imminente !

L’accession au pouvoir (aux forceps) du fils d’Omar Bongo, un homme dont le génie politique fut incontestable tout au long de son règne, sonnait d’entrée de jeu, et aux yeux de n’importe quel observateur averti, comme un rebours politique doublé d’un anachronisme mystique inévitables.

Un rebours politique d’abord, pour des raisons que chaque Gabonais détient. A savoir, qu’AUCUN système ne saurait susciter une adhésion populaire lorsque les couches, même les plus prolétaires de cette population, attendent, de la disparition d’un despote, l’avènement d’un renouveau républicain dont ils étaient prisonniers depuis 42 ans. Renouveau dont la personnification et la ferveur étaient clairement portées par des leaders unanimement plébiscités par tous (Pierre Mamboundou, André Mba Obame), avant d’être... cruellement assassinés et empoisonnés, au vu et au su de tout le peuple gabonais.

Un anachronisme mystique ensuite, pour avoir simplement perpétué – sans avoir d’autres choix que de le faire, me direz-vous –, une pratique dont ces mêmes populations se trouvent par ailleurs être les premières victimes.

Dans un monde en perpétuelle mutation, un monde dorénavant interconnecté (le tout premier site Internet du monde a été créé il y a tout juste 20 ans ; c’est-à-dire 27 ans après 1967), prendre le pari de perpétuer la pratique des CRIMES RITUELS, pour se maintenir au pouvoir autrement que par une ferveur populaire garante de la plus exaltante expérience d’une magistrature suprême, était tout simplement anachronique.

Vient alors le grain de sable qui, à lui tout seul, servira de catalyseur à une effervescence libératoire dont les prémices sont palpables : la Vanité.
Oui, la Vanité.
C’est quand elle se met au service des faibles qu’on la couvre d’un grand « V », en signe de Victoire, car la Victoire du peuple sur l’ignominie est toute proche au Gabon.

Souvenons-nous qu’Omar Bongo, tout au long de son règne, s’était particulièrement fait remarquer pour deux choses :

Premièrement, il n’avait aucun complexe épidermique dans le choix de ses premières dames, qu’il préférait Bantu, autrement dit, plus en phase et à même de comprendre, de s’immerger et même de soutenir les pratiques qui concouraient au maintien de leur pouvoir, et du train de vie somptueux qui en découlait.

Secundo, Omar Bongo ne parlait ni ne dénonçait JAMAIS les nombreux crimes qui avaient jalonné son pouvoir et son long règne. Qu’il s’agisse de la mort de Germain Mba (dont on ignore toujours le lieu de sépulture), de Fanguinovény ou de n’importe quel Gabonais assassiné qui pour des raisons politiques, qui à des fins fétichistes, jamais Omar Bongo n’était intervenu pour commenter un quelconque de ces « non » évènements dans la vie des gabonais.

La réalité sociétale dans laquelle vit Ali Bongo, au plan privé comme au plan social, ne lui permet bien heureusement pas de profiter du même mutisme que son auguste et illustre prédécesseur.

Oui, Ali Bongo n’a pas d’autre choix que de parler, de se renier, de renier les fondements mêmes du pouvoir qu’il a cru bon devoir et pouvoir perpétuer, en l’arrachant de force à ceux auxquels il était destiné, et en le maintenant par des pratiques d’un autre temps.

En intervenant ce jour-là, perché depuis l’estrade de l’édifice qui abrite les fondements mêmes de la raison d’être des crimes rituels perpétués au Gabon, Ali Bongo vient tout simplement de donner le premier coup de pioche qui sonnera le glas de ce système perfide, dont les crimes rituels ont jusqu’ici constitué le passage obligé sans lequel aucune légitimité n’est possible.

Ce n’est donc plus qu’une question de temps.

Bruno VECARTE

5.Posté par Lola le 12/05/2013 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@1&2 si tu avais déjà éliminé un seul franc maçon il y aurait un commanditaire de crime rituel en moins. arrêtes de hurler devant ton écran avec un yop et le jambon à porter de mains. qui veux-tu qu'il aille se suicider ? et pourquoi ? fais un choix sois tu manges les cotes de porcs en France en faisant des petits boulots, sois tu rentres au pays, tu donnes ton cul, et si tu les as encore, tu égorges ton père et ta mère. Le lendemain du roulera en VX version 8 chevaux avec une villa à Agondje et cinq copines que tu changeras à ton gré.au passage tu viens me jeter quelques billets au bar soit au nouveau boulbess, soit au PK12.C'est ça les affaires.

6.Posté par Essandone Nzue Fabrice le 13/05/2013 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je constate effectivement que la marche contre les crimes rituels a bien eu lieu et j'encourage les decisions fortes du Chef de l'Etat gabonais allant dans le sens des sanctions ,ainsi,nous saurons qu'il dit vrai quand tous les lampistes et executants se trouvant après avoir fait des aveux dans toutes les prisons provinciales du gabon .Les magistrats sont empèchés de proceder à l'aboutissement des dossiers.

7.Posté par Mekouga le 13/05/2013 14:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Continu d croire cher ami. quand tu va t fatiguer fais moi signe. l'association de gabonopéssimistes aura le plaisir de t'avoir comm membre.

8.Posté par MEKANE MBA le 13/05/2013 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trouvez dans libreville ce taxi immatriculé CA 178 AA . Il circule dans libreville avec des etrangers et une femme pour tromper la vigilance . MR Bertran Mekame Mba le recherche pour tentative d assassinat . Qui est son proprietaire? A quel etranger a-t-il remis son taxi ? les 3 etrangers ont emenné son neveu KOCY au CAP a 2H du matin le samedi pour le tuer. Il a pu s echapper . LA PJ QUI A PRIS LA PLAINTE NE FERA RIEN ! La Mairie a le registre des taxis ! CITOYENS PROTEGEZ VOUS ET PRENEZ VOS RESPONSABILITES !

9.Posté par Tchougoudja Le Fils le 13/05/2013 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je note avec amertume que les gabonais qui ce sont déplacés (parfois dans l'espoir d'avoir les 10 000 francs cfa promis par les organisateurs) ont fait une marche à la gloire d'Alain Bongo = récupération politique. C'est dommage! Ce pays de jouisseurs, de bouffeurs de feuilles de manioc ne changera jamais. Même une affaire qui doit unir les gabonais nous divise. Arrestations par ci, intimidations par là. Pitié!!!

De toute façon Odjoukou Alain Bongo et se amis sont arrivés au pouvoir par le sang (morts de POG en 2009). Cette couille molle de "préSIDA" joue même sur les mots. Il parle de '"crimes de sang" comme le terme "crimes rituels" le choque. Normal, dans sa franc-maçonnerie version africaine et dans le Vaudou d'Acrombessi ils pratiquent d'autres types de rites cruels. Le "père" rêvait de rayer le Gabon de la carte (mais il est parti outre-tombe, le Gabon lui demeure), le fils adoptif rêve de rayer les gabonais (de souche notamment) de la carte. Wait and see...

10.Posté par Priscilla le 14/05/2013 05:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Essandone Nzue Fabrice
espece de sale PeDe-giste buveur de sang ! leche le derriere de ton biafrais en silence au lieu de venir nous intoxiquer ici avec ton kounalbelisme ! Tu as du faire partir de la bande de serpents qui est allez defiler avec les banderoles et les tee-shirts imprimes avec la tete du gorille du biafra pour rires du malheur des familles des victimes! En plus tu oses venir te la ramener ici pour reciter tes litanies a la gloire de ton maitre satanique, odjukwu ! Il y'a pourtant le site des jeunes luciferiens (UJPDG) ou tes incantations a odjukwu seraient tres appreciees, que viens tu faire ici ou les vrais gabonais qui aiment leur peuple peuvent s'exprimer librement ?! L'argent et le poste que tu cherches en raclant l'obscurantisme te meneront tout droit dans la fosse sans fin. Espece de supo de satan !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...