News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Marche et contre-marche : Du 2 poids, 2 mesures ? Mr le Ministre de l'Intérieur !

l'info réelle 7J/7 - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 14 Novembre 2014 à 09:00 | Lu 1674 fois

Alors que le ministère de l’Intérieur avait interdit toute marche vers le palais de justice, visant manifestement l’opposition, une marche a été approuvée et organisée par quelques centaines de jeunes «pro-Ali Bongo».



Si le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation l’a fermement interdite aux membres du Front de l’opposition pour l’alternance, une marche a pourtant été initiée par un collectif constitué de quelques centaines de jeunes en soutien à Ali Bongo le même jour aux abords du palais de justice à Libreville. Ce qui n’a pas manqué de surprendre les observateurs, qui n’ont cessé d’ergoter sur la partialité de l’administration et des institutions.

En effet, alors qu’un communiqué pour le moins menaçant avait été diffusé dans la nuit du 12 au 13 novembre sur Gabon Télévision, selon lequel Guy-Bertrand Mapangou rappelait que toute marche ou occupation de l’espace public en République gabonaise était soumise au respect de la loi du 8 juin 1960, l’on comprend mal comment et davantage pourquoi la manifestation des «pro-Ali Bongo» a été approuvée ? Le ministre de l’Intérieur ferait-il de la complaisance ou du 2 poids, 2 mesures ?

Pour des observateurs, un fait un désormais évident : «Au Gabon, en des circonstances comme celle-ci, la loi est appliquée pour les uns au détriment des autres». Sinon, comment comprendre que tôt dans la matinée, une dizaine d’autobus arborant des affiches ayant pour message «Ali est bel et bien gabonais», «Vous tapez à côté, c’est lui notre président», transportaient chacun une quinzaine de jeunes en provenance de divers quartiers de Libreville, pour les disséminer aux abords du palais de justice et au rond-point de la démocratie, sous l’œil flegmatique des agents des forces de sécurité.

Au Gabon, les organisateurs d’une manifestation publique sont contraints de se plier au dépôt d’un document qui précise «le but, le lieu, le jour et l’heure», pour un délai de 3 ou 15 jours au plus tard. Les jeunes manifestants transportés jusqu’au palais de justice dans des bus loués par des organisateurs non identifiés jusque-là, ont-ils satisfait à cette exigence ?

Si la réponse vraisemblablement négative à cette question est évidente, pourquoi leur manifestation a-t-elle été encadrée par la gendarmerie nationale au lieu d’être dispersée comme cela aurait dû être le cas ? Seul le ministre de l’Intérieur le sait. Pourtant, l’air grave et certain de sa fermeté, Guy-Bertrand Mapangou a lancé : «Nous entendons (…) faire respecter l’ordre, la discipline et l’Etat de droit sous toutes ses formes, en veillant particulièrement à l’application des dispositions légales en matière de libertés publiques auxquelles nous sommes soumis.». On ne demande qu’à y croire.

Gabonreview

Du 2 poids, 2 mesures ? Mr le Ministre de l'Intérieur !
Du 2 poids, 2 mesures ? Mr le Ministre de l'Intérieur !

Vendredi 14 Novembre 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1674 fois




1.Posté par MBA le 14/11/2014 07:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tres bien, nos forces de defences, son des bons defendeur de la stabiliter politique de notre tres cher pays. nous devons respecter le pays. c'est vrai, on ne vous defend pas de faire le marches et autre. mais s'il vous plait, attendez en 2016. moi, personnelemnt, je ne suis pas contre la marche ou encore, le teste D'ADN, mais tout ce que moi je veux, c'est la paix.

2.Posté par L''ane en Ane le 14/11/2014 08:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment on ne demande qu''a croire!!!!

3.Posté par NDONG MINKO le 14/11/2014 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUS CONNAISSONS TOUS LE LANGAGE CEUX QUI PILLENT ET QUI VOLENT DANS CE PAYS. TU AS CHOISI DE PRENDRE COMME PSEUDO MBA POUR FAIRE CROIRE AUX QUE AUTOCHTONE, MAIS PAR CONTRE DE PAR TON ACCENT QUE PAR DES POSITIONS ADOPTÉES? ON SAIT QUI TU ES. C'EST PAS LA PEINE D'ÊTRE NEUTRE. SI TU N'AS RIEN A DIRE TU TE TAIS. IGNORANT ET INCOHERANT VA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

4.Posté par le fougamouen le 24/11/2014 18:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au lieu de passer notre temps, a nous embarquer dans des marches unitiles moi je dit Bonjour a tout les fans de notre regretter artiste congolais TABOU LEY Rochero.... Pour votre information, le frere gabonais, le meilleur passionner de la musique encienne, resident a Fougamou dans la province de la Ngounie au Gabon, vous informe que pour le repot de l''ame du regetter artiste TABOU LEY Rochero, une messe a ete dite ce dimanche 23 Novembre 2014 a la paroise sainte Famille de FOugamou en presence de tous ceux et celles qui ont cru en lui et surtout ceux qui ont apprécier sa musique. Pour ce fait, il prie tout ceux qui l''on connu a travers le monde entier, d''avoir une pensee pieuse pour l''artiste en ce jour.!!! Pour tout contactes et informations y relatifs, contacter le 07888341 precede du +241 si vous etes hors du Gabon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Vide1 | Vide | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !