News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Malika Bongo Ondimba la fille d'Ali entre en politique

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 11 Janvier 2014 à 16:51 | Lu 3140 fois

Connue pour avoir relancé le concours de Miss Gabon, l'aînée d'Ali Bongo se démarque. Déjà très présente sur le terrain social, elle entre en politique.



Quand on s'appelle Bongo Ondimba, il n'est pas toujours facile de se faire un prénom. Si Malika, 32 ans, fille aînée du président gabonais, s'est retrouvée sous les feux des projecteurs, elle le doit surtout à Défis de femmes, l'association qu'elle a fondée il y a quatre ans et qui vient en aide aux mères et aux familles en difficulté.

Et, aussi, à Miss Gabon. Non pas parce que la jeune femme s'est portée candidate, mais parce qu'elle a pris en main, il y a trois ans, l'organisation de ce concours de beauté. Son objectif : promouvoir une autre image de la femme gabonaise et dépoussiérer un événement devenu moins populaire. "On veut des filles ambitieuses, qui ont un vrai plan de vie et représenteront plus tard le Gabon à l'étranger", explique la présidente du comité.

Pour les prétendantes au titre de reine, les critères de sélection sont désormais plus exigeants : outre un physique avenant, elles doivent justifier au minimum d'un niveau de terminale (elles auront à s'exprimer publiquement) et, comme dans la plupart des compétitions de ce genre, être célibataires et sans enfants.

L'élection de Miss Gabon 2014, toute en strass et paillettes, s'est déroulée sur l'esplanade du Jardin botanique de Libreville, le 30 novembre. L'heureuse élue, Maggaly Nguema, s'est vu attribuer une bourse d'études de 50 millions de F CFA (76 000 euros) pour quatre ans, un logement et une voiture de fonction.

Issue du mariage, au début des années 1980, d'Ali Bongo Ondimba avec la métisse franco-gabonaise Annick Aubierge Lafitte Mouvagha, Malika a beaucoup voyagé : lycée à Los Angeles, études de relations internationales à Paris... Finalement, après un passage à l'Unesco puis au siège européen de l'ONU, à Genève, la jeune femme s'est décidée à rentrer au pays en 2009. D'un naturel discret, elle est encore peu connue du makaya (le Gabonais de la rue), même si elle apparaît lors de certaines cérémonies officielles. En retrait, mais pas tout à fait éloignée des affaires de la famille. En 2010, elle a épousé Steve Dossou, le fils de Samuel Dossou, patron de Petrolin Group et ex-conseiller spécial d'Omar Bongo Ondimba.

Sensible à tout ce qui touche à la maternité

Mais ce dont Malika s'occupe avant tout, c'est de Défis de femmes. Distribution de produits de première nécessité, vêtements pour nouveau-nés, couches... Avec son équipe, dont l'un des piliers est l'ancien humoriste et acteur Serge Abessolo, reconverti en partie dans l'événementiel (dont l'organisation de Miss Gabon), elle se rend régulièrement dans les quartiers pauvres de la capitale pour rencontrer les familles les plus démunies.

De confession musulmane, comme son père et son grand-père, Malika a aussi été aperçue dans des écoles coraniques en août, pendant le ramadan, offrant des ouvrages et des tapis de prière aux élèves. Mère de jumelles de 2 ans, elle se dit surtout sensible à tout ce qui touche à la maternité. "Je connais la difficulté des grossesses multiples. Lors de l'accouchement, la vie se joue souvent à un stérilisateur près. J'ai récemment rencontré une femme qui a fait une grave infection en mettant au monde des triplés : elle a failli mourir. Défis de femmes a payé son opération."

Malika Bongo Ondimba projette aussi d'ouvrir une garderie à Angondjé, dans le nord de Libreville, pour aider les femmes à concilier leur rôle de mère et leur travail. Ce quartier en pleine expansion fait justement partie de la commune d'Akanda, où elle fait ses premiers pas en politique aux municipales, sur la liste du Parti démocratique gabonais (PDG).

Source : Jeune Afrique

Samedi 11 Janvier 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 3140 fois




1.Posté par MARI MADO LA DEESSE, L''''''''''''INCONTESTABLE, L''''''''''''IMORTELLE A LA COUR CONSTITUTIONELLE EMERGENTE le 11/01/2014 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ELLE NA QUA TROUVER DU TRAVAIL OU DES BOURSES D’ÉTUDE AUX GABONAIS , CEUX QUI NE PEUVENT PLUS ALLER A L’ÉCOLE , ELLE OUVRE LES CENTRE DE MÉTIER, CENTRES DE LOISIR DANS CHAQUE ARRONDISSEMENT ,ETC............... L'ARGENT NE MANQUE PAS CHEZ LES BONGO DEMON ONDIMBA.
PRÉSENTER L’ÉLECTION MISS GABON , ÉTAIT ELLE VRAIMENT OBLIGER DE PRENDRE LA PLACE DE OLGA O, SI ILS ESTIMENT QUE OLGA O EN FAISAIT TROP AVEC RÉGIS MASSIMBA, UN GABONAIS QLCONQUE QUI BOSSE PAR EX AU MINISTÈRE DE LA CULTURE POUVAIT SEN CHARGER, BON COMME LES BONGO DÉMON ONDIMBA VEULENT MINER TOUT CE QUI TOUCHE A L'ARGENT AU GABON , C'EST LEUR CHASSE GARDER. DE PLUS ELLE VA TRICHER LES ELECTIONS A AKANDA , POUR QUE LE PD-G GERE CETTE ZONE , HAAAAAAAAAAAAA CA FINIRA UN JOUR

2.Posté par edith sassou bongo lucie le 11/01/2014 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MALIKA remplacera Edith Lucie bongo dans les affaires de la republique du gabon!

3.Posté par tavares alvares le 11/01/2014 22:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vt bnt etre devenir membre

4.Posté par Mezzah le 11/01/2014 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aaaaaaahhhh, quand mon Président Omar Bongo était vivant, il aurait déjà tapé Obali sur cette petite fille.

5.Posté par Priscilla le 12/01/2014 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
être maire pour elle c'est l'étape précédent le poste de ministre que son biafrais de père va l'affubler très bientôt. Le pays là est vraiment leur propriété privé

6.Posté par Mve le 12/01/2014 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au fait Malika est Docteur en quoi ? en droit comme son père ? où en sciences sociales ?

7.Posté par tuons les bongo! le 12/01/2014 15:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous pouvez tout ecrire en bien une bongo ondimba reste un ondimba:des voleurs et des chiennes. Faisons tout pour les pendre sinon ils continueront a s''accaparer du pouvoir.

8.Posté par sbeck le 12/01/2014 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin nous avons l'identité du successeur l'Ali Bongo Omdimba, dans un futur proche, jen'ai rien à vous dire, le Gabon c'est pour vous

9.Posté par KAKI DISCO le 12/01/2014 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA PAUVRE ELLE AUSSI ELLE EST RENTRÉE DANS LE CERCLE VICIEUX DES TRICHEURS BONGO DEMON ONDIMBA, PARCEQUE PROCLAMER QUELLE A ÉTÉ ÉLU COMME 2 ieme OU 3ieme ADJOINTE AU MAIRE A AKANDA, J'AI VU SA A LA TÉLÉ , C'EST DU N'IMPORTE QUOI, ELLE A JUSTE BÉNÉFICIER DU STATUT DE FILLE D'ODJUKU ALI, VRAIMENT , TOUTE UNE VIE A TRICHER, HEUREUSEMENT QUE VOUS AVEZ AFFAIRE AUX GABONAIS , SANS SA , VOUS PAYEREZ TRÈS CHER LORSQUE DES VRAIS GABONAIS PRENDRONS LES REINES DE CE PAYS.

10.Posté par OBO Girl le 14/01/2014 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NE SOYONS PAS TROP SEVERE AVEC CETTE JEUNE FEMME VOUS AUSSI! NOUS VOULONS LES ACTES POUR LE GABON? LAISSEZ LA AVANCER, NE SAVEZ VOUS PAS QUE C'EST CELLE-CI QUI VA SUCCEDER A ALI9 ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...