News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Magistrats et avocats sur les bancs de l’OIT

l'info réelle 7J/7 - Source : Gaboneco le Mardi 20 Juillet 2010 à 20:48 | Lu 468 fois

Libreville abrite depuis le 19 juillet un atelier sur «Les principes et droits fondamentaux au travail». Cette initiative de l’Organisation internationale du travail (OIT) vise à renforcer et actualiser les capacités des magistrats et avocats gabonais en matière de Droit de travail.



Le Secrétaire général adjoint du ministère du Travail, Marcel Lékibi, a lancé le 19 juillet à Libreville les travaux de l’atelier sur «Les principes et droits fondamentaux au travail». Initié par l’Organisation internationale du travail (OIT) et le Programme d’appui à la mise en œuvre de la déclaration (PAMODEC), cet atelier vise notamment à renforcer les capacités des magistrats et avocats gabonais en matière de Droit du travail.

«Il est important que les magistrats et avocats gabonais s’imprègnent des conventions de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) en vue de mieux pratiquer leur métier, réputé sensible», a indiqué Marcel Lékibi.

Trois thèmes ont été abordés au cours de la première journée : «La présentation de l’OIT et son système normatif », «La liberté d’association» et «La reconnaissance du droit de négociation collective». cet atelier est par ailleurs initié dans le cadre de l’adoption du texte de la Déclaration de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail et son suivi dûment adoptée lors de la 86e session de la Conférence internationale du travail juin 1998 à Genève.

Cette déclaration oblige les Etats membres de l’OIT qu'ils aient ou non ratifié les conventions correspondantes à respecter, promouvoir et réaliser, de bonne foi et conformément à la Constitution, les principes concernant les droits fondamentaux qui sont l'objet desdites conventions, à savoir: la liberté d'association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective; l'élimination de toute forme de travail forcé ou obligatoire; l'abolition effective du travail des enfants; et l'élimination de la discrimination en matière d'emploi et de profession. Cette déclaration a pour objectif d'assurer que le progrès social accompagne le progrès de l'économie et du développement.

Mardi 20 Juillet 2010
Source : Gaboneco
Vu (s) 468 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Avril 2017 - 07:17 Les douaniers paralysent le Port d’Owendo

Politique | Société | Economie | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame









Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée