News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Lutte contre les crimes rituels : l’Armée à pied d’œuvre depuis plusieurs jours à Libreville

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 30 Avril 2013 à 13:00 | Lu 945 fois



Gabon : Lutte contre les crimes rituels : l’Armée à pied d’œuvre depuis plusieurs jours à Libreville
Traquer les auteurs de crimes rituels jusque dans leur dernier retranchement est la consigne rappelons le, donnée par le Chef de l’Etat Gabonais, Ali Bongo Ondimba au terme de la réunion d’urgence convoquée à la suite de l’assassinat d’un agent de la garde républicaine au quartier Bangos dans le 3e arrondissement de Libreville. Depuis quelques jours, les gabonais saluent la présence aux heures tardives de la nuit à Libreville des forces armées fouillant systématiquement tous véhicule interpellé.

La mort par assassinat de l’adjudant-chef major de la Garde républicaine (GR), Joseph-Aphar Makaga Kondo, 49 ans, aura-t-elle été l’élément déclencheur de la lutte contre les crimes dits à des fins « rituelles » ou de « sang » ? C’est la question que se pose plus d’un gabonais.

En effet, pour la plupart d’entre eux, il aura fallut qu’un officier puisse trouver la mort dans les mêmes circonstances que de nombreuses autres victimes jamais déclarées, pour amener le sommet de l’Etat à prendre à bras le corps cette question d’intérêt national qui n’épargne aucune famille à Libreville et dans le Gabon tout entier.

La présence depuis quelques jours et ce, au lendemain de l’assassinat de l’officier Joseph Aphar Makaga Kondo, des forces de défense et de sécurité dans la plupart des quartiers de Libreville et même au niveau des grands carrefours, est la preuve que la lutte contre ce phénomène du moyen âge est définitivement ouverte.

Mais pourquoi seulement maintenant ? Car, on se souvient que peu avant l’assassinat du soldat de la Garde républicaine, les autorités gouvernementales avaient tenté d’étouffer la mobilisation qui avait été faite sur les réseaux sociaux pour dénoncer la pratique des crimes rituels au point que le ministère de l’intérieur eu à interdire une marche pacifique au début du mois d’avril.

Pour l’ensemble des gabonais, la réunion d’urgence du samedi 20 avril 2013, à 15 heures, entre le président de la République, Ali Bongo Ondimba, les membres de son cabinet et le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mme Ida Réténo-Assonouet, a révélé une certaine prise de conscience de la part des autorités qui se sont malgré tout exprimées avec du retard sur la question.

Depuis environ quatre jours, les militaires procèdent à des fouilles systématiques de véhicules, au contrôle d’identité des passagers à bord y compris du conducteur. De quoi rassurer les populations qui vivaient dans la peur, l’hantise et la crainte au regard des crimes en série qui ont fait grand bruit dans la capitale gabonaise depuis le début de cette année 2013.

Est-ce vraiment la fin d’un phénomène encré dorénavant dans les mentalités de gabonais ? Ils sont plusieurs à réclamer le retour des opérations de type « nguenet » et les patrouilles de nuit autrefois effectuées par la sécurité mobile dissoute à la fin des années « 80 » qui permettaient de traquer les bandits de grand chemin.

Si certains gabonais accueillent avec satisfecit cette présence militaire dans les rues, d’autres par contre voudraient que les affaires criminelles dont plusieurs demeurent sans suite, puissent être élucidées et les auteurs emprisonnés conformément à la loi. Ils en veulent pour preuve, celle du sénateur de Kango qui pourtant laissé au soin de la justice continue de circuler librement.

Ils veulent que « tous les crimes soient élucidés et les coupables punis » conformément aux instructions données le 20 Avril par le Président, Ali Bongo Ondimba, qui a personnellement sonné la fin de la récréation.

Lequel par le biais du porte parole de la présidence de la République, Alain Claude Bilie Bi Nzé a fait comprendre « aux magistrats en charge des dossiers des affaires criminelles de les instruire et de ne céder à aucune forme de pression », arguant que « la justice rendue au nom du peuple gabonais doit être la même pour tous ».

Voilà qui est certes clair. Mais les gabonais attendent juger le gouvernement au pied du mur car, en dépit des braqueurs et autres bandits de grand chemin qui font la une des journaux, ils veulent voir certains gros bonnets être poursuivis par la justice gabonaise taxée de « fantaisiste ».

Sylvain Moussavou





Mardi 30 Avril 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 945 fois




1.Posté par Lola le 30/04/2013 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des vrais blagueurs. Un crime rituel est commandité. Ca peut etre son père qu'on égorge, son fils qu'on étouffe ou une copie que le sergent avale. les cas d'enlèvement sont rares. La victime est le plus souvent connue. je pense que le véritable boulot c'est la sensibilisation sur la recherche effrénée du bien être au gabon qui pousse à ces crimes.

2.Posté par Tueur de Franc-ma-cons le 30/04/2013 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOUT SAVOIR SUR LES PRATIQUES SATANIQUES ET LA LONGÉVITÉ PRÉSIDENTIELLE DES DIRIGEANTS AFRICAINS :

Exemple de Paul Biya, l'inamovible président du Cameroun.

Livre en ligne : TOUT SAVOIR SUR PAUL BIYA

" Mettons à nu leurs pratiques, pour anéantir leur puissance "

3.Posté par Nestor le 30/04/2013 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le mouvement ,Anti crimes rituels, ne doit pas baisser la garde; et ne doit pas se laisser endormir par l'excès de zèle de l'armée. Ali Bongo connait les commanditaires de ces actes odieux.Mais solidarité oblige. Son gouvernement et le bureau politique de son parti, abritent les criminels les plus redoutables du pays. Quel Gabonais ignore que le palais présidentiel est truffé des fétiches ?

4.Posté par julie OWANGUA le 30/04/2013 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DU VRAI CINÉMA ALI ODJOUKOU N'EST QU'UN COMÉDIEN QU'IL ATTRAPE EKOMIE SENATEUR TUEUR DE JEUNE FILLE DE KANGO ET GRETTA MBOUSSOU ON SAURA QU'IL A COMMENCER A TRAQUER LES CRIMINELS .

5.Posté par Larévolte le 30/04/2013 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est-ce que les assassins n'opèrent qu'à la nuit tombée? Les trois petites filles de 2 à 3 ans tuées et découvertes dans un véhicule dans un garage à Owendo n'avaient-elles pas été tuées pendant la journée?
Circulez, y a rien à voir, ce sont les cannibales "émergents" bongopédégistes qui font leur cirque!

6.Posté par Pâle Lôgè le 01/05/2013 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur MOUSSAVOU, pensez-vous que c'est en fouillant les véhicules que nous parviendrons à éradiquer les assassinats crapuleux? Si c'est un début osons croire. Mais des meilleures stratégies doivent être prises. Les bandits ou les mandatés opéreront différemment.

7.Posté par Antoine le 01/05/2013 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement, Ali Bongo et sa bande organisée de criminels sont en train de faire une terrible diversion au problème qui préoccupe le quotidien des Gabonais qu'est les crimes rituels.Notre détermination ne doit pas fléchir face à tous ces effets d'annonces :
a/ Participation de Sylvia Bongo à la manifestation du 11 Mai
b/ Contrôle systématique de tous les véhicules par l'armée etc.......
Ali Bongo, connait et reçoit tous ces criminels dans son palais. Ne nous y trompons pas, réunions sur réunions se tiennent ces derniers temps au palais; Ali étudie la stratégie a adopté en cas de débordement de la population; Les chefs militaires reçoivent des instructions précises.
Mais Ali oublie peut-être une chose, l'armée finit toujours par régagner la raison . Le cas de la Tunisie est là pour le démontrer.
Ne soyons pas dupes, si nous sommes en train d'organiser la grande manifestation du 11 Mai, Ali de son coté prépare la riposte au cas où..........b[

8.Posté par tarchidime le 01/05/2013 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De la diversion pure et simple. A qui va-t-on faire gober toutes ces mises en scènes théâtrales dont les vilains acteurs se trouvent être des militaires. Eux, qui sont à l'origine de la mort d'un de leurs collègues à Mouila, se trouvent du coup automatiquement disqualifiés pour ce genre d'opération. Par ailleurs, les criminels seraient-ils plus intelligents et outillés que les forces de l'ordre au point où les militaires viennent à renforcer les effectifs déjà pléthoriques des gendarmes et des policiers présents à tous les coins et les recoins des carrefours. Non! mesdames et messieurs les "émergents", cessez de distraire le peuple et de le prendre pour naïf, les commanditaires de crimes rituels se trouvent et se cachent bien dans vos rangs; leur raison d'être étant d'entretenir et de nourrir votre félin en chef, avide de sang et de chair humains: la panthère noire.

9.Posté par tarchidime le 01/05/2013 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De la diversion pure et simple. A qui va-t-on faire gober toutes ces mises en scènes théâtrales dont les vilains acteurs se trouvent être des militaires. Eux, qui sont à l'origine de la mort d'un de leurs collègues à Mouila, se trouvent du coup automatiquement disqualifiés pour ce genre d'opération. Par ailleurs, les criminels seraient-ils plus intelligents et outillés que les forces de l'ordre au point où les militaires viennent à renforcer les effectifs déjà pléthoriques des gendarmes et des policiers présents à tous les coins et les recoins des carrefours. Non! mesdames et messieurs les "émergents", cessez de distraire le peuple et de le prendre pour naïf, les commanditaires de crimes rituels se trouvent et se cachent bien dans vos rangs; leur raison d'être étant d'entretenir et de nourrir votre félin en chef, avide de sang et de chair humains: la panthère noire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...