News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Louis-Patrick Mombo bat en brèche l’argumentaire de Daniel Ona Ondo

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 31 Mars 2015 à 07:11 | Lu 1921 fois

Alors que la situation dans le pays, singulièrement dans l’enseignement, tourne au capharnaüm, l’un des rapporteurs de la Dynamique unitaire répond, point par point, au dernier communiqué du Premier ministre.



Répondant, point par point, au propos tenu par le Premier ministre sur les antennes de Gabon Télévision, l’un des rapporteurs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) a publié, le 30 mars courant, un communiqué de presse.

Louis Patrick Mombo rappelle, d’entrée de jeu, que la Conasysed est à l’origine du cahier de charges évoqué par le Premier ministre. Il explique qu’il attend, depuis juillet 2013, l’effectivité de la mise en solde de 2 338 enseignants du pré-primaire, soulignant que plusieurs dates ont déjà été avancées par le gouvernement sans que cela ne soit suivi d’effet. Se voulant précis, il évoque le 25 décembre 2014, le 25 janvier 2015 et le 25 mars 2015.

Pour autant, le rapporteur de la Conasysed reconnaît que certaines vacations de 2013 et 2014 ont été payées même s’il reste des arriérés de ces deux années. Il confirme le paiement des arriérés de salaires et de la Prime d’incitation à la fonction enseignante (Pife) des neuf leaders syndicaux suspendus en 2011. D’un autre côté, il dénonce le fait que les arriérés de la Prime d’incitation à la performance (PIP) des troisième et quatrième trimestres 2014 ne soient toujours pas payés. «Des établissements entiers n’ont pas pu percevoir la PIP du quatrième trimestre 2014. C’est le cas du lycée technique Omar Bongo, du CES Akébé ville, du CES Alénakiri, du lycée d’excellence, du lycée Jean Jacques Boucavel, etc.)», relève le syndicaliste.

Le rapporteur de la Conasysed se demande pourquoi Daniel Ona Ondo n’a pas évoqué l’évolution des autres points de revendication qui font également l’objet d’engagements de la part du gouvernement. Il énonce, entre autres, le paiement des rappels attendu depuis le 31 décembre 2014, la mensualisation de la Pife, attendue depuis janvier 2010, la construction des établissements scolaires, conformément à la programmation des Etats généraux de l’éducation de 2010, l’annulation des réformes querellées, le paiement des arriérés de la Pife de 2010 à 2013.

S’agissant du relèvement du point d’indice et du Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig), il relève que le gouvernement n’a, à ce jour, apporté aucune réponse favorable. Pour lui, «le gouvernement rame à contre-courant et projette cette augmentation pour juillet 2015». Voilà pourquoi, tout en fustigeant la proposition de revalorisation de 18%, il estime que l’équipe de Daniel Ona Ondo a voulu «tromper» ses interlocuteurs en proposant une enveloppe trimestrielle de 25 milliards consacrée à la PIP alors qu’elle était de 35 milliards par trimestre en 2014.

Or, précise-t-il, le nombre de bénéficiaires a connu une augmentation significative en 2015. «(Les) 18% d’augmentation des salaires bruts n’entrainent aucune hausse du pouvoir d’achat, mais plutôt une baisse», assène Louis-Patrick Mombo, ajoutant : «Ces 18% sont inférieurs au montant de la PIP perçu par plusieurs catégories d’agents publics en 2014». Pour lui, les leaders de la Dynamique unitaire ayant pris part aux négociations organisées autour du ministre de la Défense nationale et du secrétaire général de la présidence de la République ont signé un procès-verbal et non un protocole d’accord, contrairement aux affirmations du porte-parole de la présidence de la République.

Revenant sur le nouveau système de rémunération, Louis-Patrick Mombo souligne qu’aucun membre de la Dynamique unitaire ne prend part aux travaux en cours. «Le gouvernement a donc intérêt à apporter des solutions idoines et pérennes aux problèmes des travailleurs plutôt que de confisquer leur liberté syndicale», tranche-t-il, affirmant que la grève générale se poursuit et se poursuivra jusqu’à «l’augmentation des salaires».

Pour mémoire, dans un communiqué, le Premier ministre avait rappelé la mise sur bons de caisse des enseignants grévistes, mettant en avant les avancées relatives aux revendications portées par la Dynamique unitaire (coalition d’une quarantaine de syndicats de l’administration publique). Entre autres précisions, Daniel Ona Ondo avait indiqué que tout avait été mis en œuvre pour l’intégration des enseignants du pré-primaire, révélant qu’il y avait actuellement 2 328 dossiers traités pour une mise en solde.

De même, il avait indiqué que les neuf leaders syndicaux suspendus en 2011 avaient perçu leurs arriérés de Prime d’incitation à la fonction enseignante (Pife), ainsi que leurs salaires. Depuis lors, et en dépit des assurances du gouvernement assorties de mises en garde et parfois des sanctions, les cours n’ont véritablement pas repris dans les établissements scolaires. Pour tout dire, les administrations sont toujours bloquées.

gabonreview

Mardi 31 Mars 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1921 fois




1.Posté par Ozangue le 31/03/2015 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La honte de tout un peuple: les bongos!
a lire absolument
http://www.20minutes.fr/monde/1576399-20150331-comment-pascaline-bongo-depense-86-millions-dollars-billets-avion#xtor=RSS-176

2.Posté par MENSONGE le 31/03/2015 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OU SONT LES JOURNALISTES NATIONAUX ET INTERNATIONAUX?

QU' ILS RENTRENT LES BUREAUX DE L'ADMINISTRATION GABONAISE AUJOURDHUI.

QU ILS VISITENT LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES PUBLICS. QU'ILS TOUCHENT DE LEUR DOIGT. LE GOUVERNEMENT GABONAIS MENT. IL N' Y A PAS COURS, PAS DE TRAVAIL VERITABLES.

VOUS VOULEZ QUE JE LE DISE ETANT OU SUR LE TOIT D'UNE MAISON?
LA BOTE ACTUELLE DU GOPUVERNEMENT : INTIMIDATION, MENACE, TROMPERIE, DIVERSION SUR LES TRAVAILLEURS DU SECTEUR PUBLIC.

ALERTE AUX JOURNALISTES: VERIFIEZ CETTE INFO SVP L'AGENT PUBLIC EST FRUSTRE

3.Posté par Bouka Rabenkogo le 01/04/2015 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce que Daniel Ona Ondo, supplétif premier porte valise d'accroimbécile par crainte d’être viré de son moribond poste, n'a pas pu déclarer aux gabonais: c'est que le Gabon pour la première fois de son existance est en cessation de payant. La cigale en chef c'est fait roulé par les apatrides mafieux qui complètement siphonné les caisses de l'état en expatriant le trésor public. La femme d'accroimbécile comme par enchantement vient de créer l'une de plus belle chaîne de télévision câblée par satellite. Les entreprises ne seront plus payés par l'état. Vive le chaumage de nombreux pères et mères de famille. Ali, sa t'apprendra à t'être séparé des tiens pour t’allier à une perfide mafieuse légion étrangère. Même ton frère aîné Léon Paul Ngoulakia qui aurait pu t'aider à gérer cette lourde responsabilité, puisque lui au moins avait la ressource nécessaire, tu as accepté que l'accroimbécile, le chasse de la présidence comme un malpropre. Pascaline ne lui avait pas suffit. Bien fais pour toi. Les apatrides mafieux ont chacun un pays de rechange. Toi non. Si tu auras un: sans famille. Car tu ne pourras pas fuir dans les jours qui viennent. Je me chargerai personnellement de te protéger. Tu es tout de même mon frère.

4.Posté par Nkembo le 01/04/2015 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il n' y a pas cours c'est pas parce que tout le monde adhère à votre mouvement. C'est parce qu'il y a des petits bandits qui font le tour des établissements et mettent dehors ceux qui ont la volonté de travailler. La faute à l'incompétent ministre de l'interieur qui pourtant avait promis de sécuriser les établissements.
Si seulement si vous laissez vos collègues travailler,plus personne ne suivra votre mouvement.
Tout le monde sait d'où viennent vos ordres. Continuez mais retenez ceci quand votre mentor sera au pouvoir je crains qu'il ait des difficultés à commander. Il y a un adage qui dit: PIERRE ROULE SUR CELUI QUI LA LANCE.

5.Posté par zedicus le 19/05/2015 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y a-t-il un premier ministre au Gabon? Autrement-dit, au Gabon, le premier ministre exerce-t-il en toute indépendance les privilèges dévolus à sa fonction? Posez la question au dernier PM de feu Omar Bongo et celui remplacer par le PM actuel vous comprendrez que la constitution gabonaise n'a aucun sens, un simple recueil de littérature. Et oui, que croyez-vous? les Fang sont les seul à occuper des plus hautes fonctions dans ce pays mais, dont l'exercice se réduit à une simple hypocrisie et bon nombres d'entre eux pour quelques privilèges sont prêt à vendre père et mère voir sacrifier leurs proches pour jouer les pantins de la République. A mon humble avis, il serait mieux pour nous de penser à nous réunifier et laisser les gabonais s'occuper des problèmes de leur pays et penser construire notre Etat qui verra l'unification des du peuple Fang présent en Guinée-Equatoriale et au Cameroun. Il n'y a aucune volonté politique au Gabon pour construire quoi que se soit. Nos enfants méritent un avenir meilleurs et pouvoir rêver comme tous les enfants du monde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...