News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon - Libreville : Une jeune fille retrouvée morte aux charbonnages.

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 22 Janvier 2013 à 00:24 | Lu 10163 fois

Babaghéla Yollye Felicia, âgée de 21 ans a été retrouvée morte dans la nuit de mercredi à jeudi dernier non loin d’ « Africando », au quartier Charbonnages, rapporte le quotidien « l’Union ».



Gabon - Libreville : Une jeune fille retrouvée morte aux charbonnages.
Une femme d’une vingtaine d’années a été retrouvée jeudi matin à côté d’une briqueterie au quartier Charbonnages.Ce sont les riverains dudit quartier qui ont découvert le cadavre aux environs de 9 heures.

Au regard du sang dans les narines, des hématomes et des meurtrissures observées sur son corps, la victime a vraisemblablement été frappée et violée par un ou plusieurs individus qui ont poussé la cruauté en lui ôtant la vie et en lui enfonçant un morceau de latte dans les parties génitales.

Qui a bien pu commettre un tel acte ?

Il y va de toutes les suppositions, mais rien de bien concret pour le moment.

Pour certains, vu la nature du crime, les auteurs pourraient être des individus connus de la victime. Ils auraient donc préféré lui ôter la vie pour qu’elle ne les dénonce pas.

Pour d'autres, il pourrait s’agir d’un homme dont les avances auraient sans cesse été repoussées par la victime. Pour se venger de son échec sentimental, il aurait appelé des complices pour l’aider à accomplir la basse besogne.

D'autres encore penchent pour l'hypothèse selon laquelle la jeune femme se serait trouvée au mauvais endroit au mauvais moment.

La brigade Nord de Libreville a déjà commencé ses investigations sur le terrain.
Parmi les premiers témoins interrogés, deux amies de la victime, dont sa colocataire.

Et selon les enquêteurs, les témoignages des jeunes filles ne seraient pas assez convaincants.

« Nous étions dans la chambre, où nous dormions depuis deux ans toutes les deux, quand soudain sonne le téléphone de Yollye qui m’informe que Vanessa (leur amie commune) vient de l’appeler pour l’inviter prendre un verre », déclare Nancy, amie et colocataire de la victime, aux enquêteurs.

Mais ce qui paraît suspect dans son attitude, c’est son départ précipité de la chambre qu’elle occupait avec la victime, pour aller se réfugier nuitamment, semble-t-il, chez ses parents.

Savait-elle qu’il allait arriver quelque chose à son amie ?

Autre attitude étrange, celle de Vanessa, l’amie de Yollye qui l’avait invitée ce soir-là.

Selon les dires de Nancy, c’est elle qui lui aurait annoncé le décès de leur amie avant tout le monde, en précisant que la défunte avait été violée.

Comment l’a-t-elle su ?

Par ailleurs, les enquêteurs ont découvert sur les lieux où avait été abandonné le cadavre, deux paires de sandales de femmes. L’une appartenait vraisemblablement à la victime.

Mais la propriétaire de la deuxième paire de chaussures reste à ce jour non identifiée.

Cette découverte laisse penser qu’une femme (en dehors de la victime) était présente sur les lieux au moment de l’agression.

Les différents témoignages recueillis laissent d’ailleurs savoir que la jeune Yollye, qui était employée dans un night-club de la place, au même titre que ses deux amies, venait d’être promue responsable de caisse au sein de l’établissement de loisirs.

Les enquêteurs prennent donc au sérieux la piste de la conspiration due un sentiment de jalousie et de convoitise de la part de ses amies.

Rappelons qu’avant la découverte macabre des Charbonnages, d’autres femmes avaient déjà été retrouvées au PK7, à Rio, à Nzeng-Ayong, et plus récemment à Sibang. Toutes avaient en commun le fait qu’elles avaient été violées et retrouvées avec un morceau de bois planté dans le sexe.

Comment comprendre ce symbole ? Rituel ou signature d’un serial-killer ?

La victime quant à elle, laisse derrière elle une famille cruellement consternée qui demande justice.




Publié le 21-01-2013 Source : Gaboneco

Mardi 22 Janvier 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 10163 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Afri'k le 20/02/2013 21:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mè cher fill l\'argen là è sucré comm du miel mai ta vie è plusk\'1 ensembl d friandiz donc com pour vou cè l miel ke vou aimié là bonn chance park j sai ke malgré tou ca vou n allé jam1 changé é pou ceu ki l font continué parck ell ont lé oreilles o pied avant tou mé condoléance à cell ki est parti ke la terr d nos encêtr t soi légèr.Afri\'K

15.Posté par parlons13 le 08/02/2013 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au passage,cette fille est bien gabonaise; ce nom vient du sud du GABON ,plus précisement c'est un nom NZEBI.

14.Posté par parlons13 le 08/02/2013 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque je vois cette fille,je pense à moi,à mes petites soeurs ,à mes filles ,à mes cousines...à toutes les gabonais.Mon Dieu,où est passé notre GABON de lorsque j'avais 15 ans que je pouvais aller à une boom et rentrer tranquillement ?Où est passé le Gabon des années 80?
De là où je me trouve,je vois tous les jours des faits divers et je me dis "pourquoi ces gens sont -ils ainsi?" et nous "pourquoi sommes -nous devenus ainsi?".Ne jugeons pas ces filles trop vite,il ne s'agit pas de se laisser aborder par des inconnus ou des hommes "pleins aux as" même un peit ami,malsain,torturé ,avide peut "vendre" sa copine qui lui fait confiance et ça,moyennant"quelques sous".
RENDEZ MOI MON GABON SVP!

13.Posté par Rich Evaid Tonda le 07/02/2013 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Vraiment que se passe t-il au gabon?

12.Posté par Shiping le 22/01/2013 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alain Ojoukou et son Shiping international (les ba Shipomar et consorts) veut effrayer qui avec tous ces crimes crapuleux chaque jour? La peur a déjà changé de camp. Les Gabonais tiendront et te feront face jusqu'à la mort! Tu as déjà du sang dans les mains car on n ' a pas oublié que tu as tués des port-gentillais avec tes milices sataniques. Mais Satan fait-il peur à Dieu et aux esprits de nos ancêtres? Nous t'aurons, nous vous aurons les Bongo, par tous les moyens.

Ps: avec un tel nom je ne pense pas que cette jeune femme sauvagement liquidée soit Gabonaise. Mais bon, un crime reste un crime. Un camerounais a bien tué sa compagne gabonaise enceinte à coups de poing et de savates la semaine dernière. C'est quoi ce pays?

11.Posté par un gabonais revolté le 22/01/2013 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces articles-ci permettent de faire oublier l'affairedes BMA ou les bongos détourent près de la moitié du budget de l'état gabonais à l'aide de l'ANGT.

Les bongos ont instauré les crimes rituels pour effrayer les esprits faibles et dominer la nation gabonaise.

Je vous demande de rêver à une nation gabonaise qui va éradiquer ces mots dans bientôt. Nous y arriverons.
La franc-maçonnerie, les crimes rituels seront bientôt du passé!

10.Posté par ABELMBENG le 22/01/2013 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@8.Posté par jeanine mikala le 22/01/2013 12:48 | Alerter
Bonjour

Dans le cas du Gabon ,la meilleure formation pour les chômeurs "désespérés" c'est l'apprentissage de la machette et de la daba"Et s'il fallait payer ces formations ou les trouverions nous à la hauteur de l'ampleur du chômage au Gabon?

Dans le secteur informel existant en grande partie comme d'ailleurs nous jeunes amis ouest africains ou d’Afrique centrale.

L'application des solutions totalement à la "française" ou occidentales sont incongrues aux problèmes sociaux du Gabon qui est pratiquement moyenâgeux à bien des égards. Encore faut-il d'ailleurs que la France,notre "référence dans l' inconscient" soit efficace déjà dans ce type de politiques.Je sais que vous n'avez pas cité la France, mais on imagine très vite son mode de résolution du chômage dans votre réaction à l'endroit de Mvé.

A ce propos,je vous invite à lire l'article contenu dans le lien ci-après:

http://www.francetvinfo.fr/la-cour-des-comptes-critique-l-indemnisation-chomage-jugee-trop-genereuse_208739.html

Merci et à bientôt.

9.Posté par kifra l "la chaleur en nou veu seklipsé... Il peuv baré lè chem1, stopé kelkes un malgr ça on suivra le dest1..." le 22/01/2013 14:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ke malgr lè pl8 on se vera... Et kw kil ariv il fo kon tienn pour batir ce mon2

8.Posté par jeanine mikala le 22/01/2013 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Dieu mais mve tu es ignoble comment peut tu écrire cela ,
Dit à ton demi-dieu ali ojoukou de payer les formations aux jeunes chômeurs et d'améliorer la vie des gabonais car l’écart de pauvreté entre le riche et le pauvre est trop flagrant. Meme à ton pir énnemis tu ne peu te réjouir de son décces. J’espère que toi mve tu resteras éternel et qu'aucun de tes parents ne subit la pauvreté qui frappe les gabonais.
PAIX A SON ÂME

7.Posté par mve le 22/01/2013 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ali Bongo n'est pour rien dans cette affaires d'assassinat de la jeune fille. c'est plutot la conséquense des filles qui n'ont pas de plan de vie; j'en connais qui passent leur temps dans les sorties, bars, boites nuits et qui sont parfois des indics des braqueurs et voleurs. elle n'a eu que ce kel meritait, le chantiment suprême.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...