News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Gabon : Liberté de la presse : Le billet de " Makaya" déclenche une descente de police

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 30 Septembre 2013 à 08:14 | Lu 885 fois

La publication d’un billet de "Makaya" dans le quotidien L'Union du mercredi 25 septembre, portant sur un détournement d’argent au sein de la marine nationale et du génie militaire, a provoqué une descente d'une dizaine de gendarmes au siège du journal. Un fait qui illustre les actes de répression menés à l’endroit de la presse gabonaise.



Gabon : Liberté de la presse : Le billet de " Makaya" déclenche une descente de police
La mention des agissements supposés des chefs de la marine et du génie militaire, cités dans une affaire de scandale financier dénoncée dans un billet de "Makaya" du journal L'Union daté du 25 septembre, a déclenché le lendemain de sa publication , une descente en mode ‘’commando’’ d'une dizaine de gendarmes pour interpeller le directeur de publication de L'Union, Lin-Joël Ndembet qui se trouvait à ce moment-là, à la 68e assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies (ONU) avec le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Cette réaction hors-normes des personnes citées semble démontrer qu'elles se croient tellement intouchables et au-dessus des lois. Dépêcher une dizaine de gendarmes, juste pour déposer une lettre de convocation, est-ce là le mode d’action ordinaire de la gendarmerie nationale?

Des agissements qui viennent une fois de plus poser le problème du non respect dela liberté de la presse au Gabon.

Pourquoi avoir choisi de faire une telle démonstration de force au lieu d’envisager de recourir à un droit de réponse pour établir sa version des faits comme cela se fait communément ?

Lors de la journée mondiale de la presse 2013 célébrée au Gabon, au menu des résolutions adoptées, il était question de laisser le journaliste faire correctement son travail."Parler sans crainte, assurer la liberté d'expression dans tous les médias", une priorité de l'Organisation des Nations Unies (ONU)qui ne semble pas être respectéeen terre gabonaise.

Au cours d’un entretien entre le Président de la République et Christophe Deloire, le secrétaire général de Reporters Sans Frontières (RSF) le 8 février 2013, celui-ci avait interpellé le Chef de l’Etat gabonais sur les efforts qu’il restait à entreprendre en matière de liberté de la presse au Gabon.

Au classement mondial 2013 de la liberté de la presse de RSF, le Gabon occupe la89ème place, un rang peu honorable qui démontre les « pressions exercées sur les rédactions, la subordination des organes de presse aux acteurs politiques de tous bords (...), il est donc crucial que les autorités prennent rapidement des mesures pour que cessent les brutalités policières et les intimidations du pouvoir à l'encontre des journalistes », déplorait le secrétaire général.

« Je veille à ce que personne ne soit arrêté pour ses opinions. D'ailleurs, aucun journaliste n'est actuellement en prison », avait souligné pour sa part Ali Bongo Ondimba lors de cette entrevue.

Malheureusement, après l'interrogatoire du journaliste de L'Union, Olivier Ndembi en octobre 2012, celui du directeur de publication de ce même organe de presse devrait intervenir bientôt, au grand désarroi des professionnels du journalisme et des défenseurs de la liberté de la presse.


Publié le 30-09-2013 Source : GabonEco

Lundi 30 Septembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 885 fois




1.Posté par bibi le 30/09/2013 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il n'ya que la vérité qui blesse vous comprenez ce que je veux dire, c'est vraiment décevant ce gabon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...